Manimalworld

Mustelidae


La famille des mustélidés (Mustelidae) regroupe plusieurs espèces d'animaux tels que la belette, le putois, le vison, le blaireau, la martre, la loutre, le ratel ou le carcajou. Les mustélidés forment la plus grande famille au sein des carnivores comptant cinquante-six espèces réparties en vingt-deux genres. Autrefois, les espèces de mouffettes étaient apparentées à cette famille. Néanmoins, aujourd'hui, elles sont classées dans une famille distincte, les Mephitidae.


Mustelidae
Les mustélidés



DESCRIPTION

Malgré une large variation entre les espèces, les mustélidés présentent néanmoins certaines caractéristiques communes. Ce sont généralement de petits animaux avec des pattes courtes, des oreilles rondes et une épaisse fourrure. La plupart des mustélidés sont solitaires, nocturnes, et sont actifs toute l'année.

Les mustélidés ont des tailles variables. Ils mesurent environ 114 mm et pesent entre 35 et 250 g pour la belette pygmée à plus de 1 m et 45 kg pour la loutre de mer. La plupart des espèces ont un corps mince, mais certains, comme le blaireau et le carcajou ont un corps beaucoup plus large. Le crâne est allongé avec un rostre relativement court. Le dimorphisme sexuel est présent chez la plupart des mustélidés, les mâles étant généralement 25 % plus grands que les femelles.

Les oreilles sont courtes, tout comme les jambes, dont chacune porte cinq griffes. Les griffes ne sont pas rétractiles et peuvent être particulièrement robustes chez les espèces fouisseuses. Les mustélidés sont digitigrades ou plantigrades. Ce sont des animaux principalement carnivores, bien que certains mangent parfois des matières végétales. La dentition compte entre 28 et 38 dents. Les canines sont longues, et les carnassières sont bien développées. Les molaires supérieures sont souvent étroites au milieu, leur donnant une forme de sablier.


Mustelidae 01
Mustelidae

HABITAT

Les mustélidés vivent sur tous les continents, exceptés en Antarctique et en Australie. On ne les retrouve également pas à Madagascar ainsi que dans les îles océaniennes. Ils ont néanmoins été introduits en Nouvelle-Zélande.

Les membres de ce groupe peuvent être trouvés dans des habitats variés, qui comprennent les milieux terrestres, aquatiques et marins. Plusieurs espèces sont semi-aquatiques ou presque complètement et habitent dans des eaux douces et des ruisseaux, ainsi que les eaux marines côtières.


Mustelidae répartition
Répartition des mustélidés

ALIMENTATION

Les mustélidés sont principalement carnivores, bien que certaines espèces puissent se nourrir de végétaux. Un large éventail d'animaux est chassé par les différents membres de cette famille. Ce sont des mangeurs opportunistes plutôt que des spécialistes. Cependant, de nombreux mustélidés sont particulièrement aptes à capturer de petits mammifères. La belette, par exemple, est capable de chasser et capturer les rongeurs dans leurs terriers. Les loutres sont bien adaptées à chasser les proies aquatiques, y compris les poissons, les crustacés et autres invertébrés aquatiques. Les membres de cette famille chassent leurs proies dans les terriers et les crevasses, et certaines espèces ont évolué afin de pouvoir grimper aux arbres comme la martre ou encore nager comme la loutre de mer et le vison.


Mustelidae 02
Quelques membres de la famille des mustélidés

REPRODUCTION

Chez les mustélidés, le système de reproduction varie selon les espèces. De nombreuses espèces sont polygames. Certaines espèces sont d'ordre social, tandis que d'autres sont solitaires. L'organisation sociale peut varier au sein des espèces. La plupart des mustélidés se reproduisent de façon saisonnière, mais la longueur de la période de reproduction varie selon les espèces. La durée de la journée dicte souvent le début de la saison de reproduction, qui dure généralement 3 à 4 mois. La gestation dure généralement entre 30 et 65 jours. Les femelles donnent naissance à une portée unique à chaque saison, dont la taille varie selon les espèces. En général, les mustélidés sont nidicoles. Ils naissent nus et aveugles et atteignent la maturité sexuelle vers l'âge de 8 mois à 2 ans. Les jeunes sont généralement en mesure de s'occuper d'eux-mêmes quand ils auront atteint l'âge de 2 mois environ. Les femelles défendent leur territoire pour acquérir suffisamment de ressources pour s'occuper de leur progéniture et de protéger leur terrier. Les mustélidés vivent généralement entre 5 et 20 ans à l'état sauvage.


Mustelidae 03
Illustration d'une famille de putois

COMPORTEMENT

Les membres de la famille des mustélidés sont soit diurnes soit nocturnes. Le comportement social varie entre les espèces, et peut varier en fonction des conditions environnementales locales telles que la disponibilité alimentaire. Par exemple, le blaireau européen est connu pour former des groupes avec plusieurs mâles et femelles qui sont tous actifs sexuellement au sein du groupe. Pourtant, dans d'autres parties de son aire de répartition, le blaireau européen peut vivre en solitaire ou en couple. De nombreuses espèces sont territoriales pendant au moins une partie de l'année, défendant leurs zones de chasse et l'accès à des partenaires.

La loutre de mer est l'un des rares mammifères non primates connus pour utiliser un outil pour s'alimenter. Elle utilise des pierres pour casser et ouvrir les coquillages qui forment une partie importante de son alimentation. Il s'agit d'une espèce dite clef de voûte, gardant ses populations de proies en équilibre afin de ne pas supplanter les autres et détruire le varech dans lequel elles vivent.


Mustelidae 04
Le blaireau est un mustélidé

PRÉDATEURS

Les mustélidés sont généralement de petits carnivores, et sont donc soumis à la prédation par les grands carnivores comme les canidés avec lesquels ils coexistent. Ils peuvent aussi être la proie de grands serpents, de rapaces, et de hiboux. Certains mustélidés sécrètent des produits chimiques nocifs pour décourager les prédateurs. Chez certaines de ces espèces, les modèles de couleurs aposématiques peuvent aider à éloigner les prédateurs.


Mustelidae 05
Le loutre est un mustélidé

RÔLE DANS LES ÉCOSYSTÈMES

Les mustélidés ont un grand impact sur les écosystèmes à travers leurs effets sur les populations de leurs proies. De nombreuses espèces permettent de limiter les populations de rongeurs ainsi que celles des oiseaux. Dans certains cas, les mustélidés limitent les rongeurs qui sont considérés comme nuisibles, dans d'autres cas, ils menacent les espèces d'oiseaux rares.


Mustelidae 06
L'hermine est un mustélidé

CONSERVATION

Certaines espèces de mustélidés sont considérées comme très menacées par l'IUCN, tandis que d'autres espèces sont si abondantes qu'ils sont considérés comme nuisibles. Environ 38 % de toutes les espèces de mustélidés sont considérées comme menacées, ce qui est une proportion beaucoup plus élevée que chez les mammifères en général qui ne s'élève qu'à 15 %.

La destruction des habitats est un risque grave pour les espèces en matière d'habitat restreint, comme la loutre et la martre. Les petits carnivores qui se limitent à de petits fragments d'habitat peuvent également être à risque de prédation par les grands carnivores qui peuvent plus facilement se déplacer entre les fragments. La chasse a été un problème pour certaines espèces, tandis que d'autres mustélidés, notamment tropicaux, ne semblent pas être véritablement en danger.

De nombreux programmes de réintroduction de diverses espèces de mustélidés ont rencontré un succès mitigé. En général, les réintroductions douces, celles qui permettent aux animaux de s'acclimater à leur nouvel environnement tandis que dans un enclos temporaire, sont plus efficaces que les réintroductions dures, dans lesquelles des animaux élevés en captivité sont libérés directement dans la nature. Le putois à pieds noirs est considéré comme éteint à l'état sauvage, bien que plusieurs programmes de réintroduction soient en cours.


Mustelidae 07
Le glouton est un mustélidé

INFORMATIONS

Les plus anciens fossiles de mustélidés proviennent de l'Ancien Monde et ont été datés de l'Oligocène ou du mi-Miocène. Il ya un débat en ce qui concerne les fossiles de ces époques représentant de possibles formes ancestrales qui ont conduit à des mustélidés. Certains mustélidés ont été domestiqués : le furet et la tayra sont gardés comme animaux de compagnie, ou comme animaux de travail pour la chasse ou contrôle des nuisibles. D'autres ont joué un rôle important dans le commerce de la fourrure tel que le vison souvent élevé pour sa fourrure.

La mangouste et le suricate une ressemblance frappante avec beaucoup de mustélidés, mais appartiennent à un sous-ordre très différent. Parce que les mangoustes et les mustélidés occupent des niches écologiques similaires, l'évolution convergente a conduit à une certaine similitude dans leur forme et leur comportement.

En général, les mustélidés sont phylogénétiquement primitifs et étaient donc difficiles à classer tant que les preuves génétiques n'étaient pas fiables. La disponibilité croissante d'une telle preuve peut très bien donner lieu à des membres de la famille d'être déplacés dans leurs propres familles, comme c'est déjà le cas avec les mouffettes.


Mustelidae 08
La fouine est un mustélidé

LISTE DES ESPÈCES

Selon la classification de l'ITIS, la famille des mustélidés est composée de vingt-deux genres répartis en cinquante-sept espèces :


* Aonyx

* Loutre à joues blanches du Cap - Aonyx capensis

* Loutre cendrée - Aonyx cinereus

* Loutre à joues blanches du Congo - Aonyx congicus

* Galictis

* Grison - Galictis vittata

* Petit grison - Galictis cuja

* Gulo

* Carcajou - Gulo gulo

* Hydrictis

* Loutre à cou tacheté - Hydrictis maculicollis

* Ictonyx

* Zorille commune - Ictonyx striatus

* Zorille du Sahara - Ictonyx libycus

* Lutra

* Loutre d'Europe - Lutra lutra

* Loutre de Sumatra - Lutra sumatrana

* Lutrogale

* Loutre à pelage lisse - Lutrogale perspicillata

* Lyncodon

* Belette de Patagonie - Lyncodon patagonicus

* Mellivora

* Ratel - Mellivora capensis

* Melogale

* Blaireau-furet de Birmanie - Melogale personata

* Blaireau-furet de Bornéo - Melogale everetti

* Blaireau-furet de Chine - Melogale moschata

* Blaireau-furet de Java - Melogale orientalis

* Neovison

* Vison d'Amérique - Neovison vison

* Vison de mer - Neovison macrodon

* Poecilogale

* Zorille à nuque blanche - Poecilogale albinucha

* Pteronura

* Loutre géante - Pteronura brasiliensis

* Taxidea

* Blaireau d'Amérique - Taxidea taxus

* Arctonyx

* Balisaur - Arctonyx collaris

* Eira

* Martre à tête grise - Eira barbara

* Enhydra

* Loutre de mer - Enhydra lutris

* Lontra

* Loutre de rivière - Lontra canadensis

* Loutre du Chili - Lontra provocax

* Loutre marine - Lontra felina

* Loutre néotropicale - Lontra longicaudis

* Martes

* Fouine - Martes foina

* Martre à gorge jaune - Martes flavigula

* Martre d'Amérique - Martes americana

* Martre des Nilgiri - Martes gwatkinsii

* Martre de Pennant - Martes pennanti

* Martre des pins - Martes martes

* Zibeline - Martes zibellina

* Zibeline du Japon - Martes melampus

* Meles

* Blaireau d'Asie - Meles leucurus

* Blaireau du Japon - Meles anakuma

* Blaireau européen - Meles meles

Mustela

* Belette à dos rayé - Mustela strigidorsa

* Belette à longue queue - Mustela frenata

* Belette à ventre jaune - Mustela kathiah

* Belette colombienne - Mustela felipei

* Belette d'Égypte - Mustela subpalmata

* Belette de montagne - Mustela altaica

* Belette de Sibérie - Mustela sibirica

* Belette d'Europe - Mustela nivalis

* Belette d'Indonésie - Mustela lutreolina

* Belette du Japon - Mustela itatsi

* Belette malaise - Mustela nudipes

* Belette tropicale - Mustela africana

* Hermine - Mustela erminea

* Putois à pieds noirs - Mustela nigripes

* Putois des steppes - Mustela eversmannii

* Putois d'Europe - Mustela putorius

* Vison d'Europe - Mustela lutreola


* Vormela

* Putois marbré - Vormela peregusna


Mustelidae 09
Les mustélidés sont des animaux carnivores

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleMustelidae
Décrit parGotthelf Fischer von Waldheim
Date1817

Mustelids
En anglais, les mustélidés sont appelés Mustelids

SOURCES