Manimalworld

Putois des steppes (Mustela eversmannii)


Le putois des steppes (Mustela eversmannii) est un mammifère carnivore de la famille des Mustelidae. Ce putois est une des espèces formant le genre Mustela. Le putois des steppes est également appelé putois d'Evermann.


Putois des steppes (Mustela eversmannii)
Putois des steppes (Mustela eversmannii)



DESCRIPTION

Le putois des steppes est très proche du putois d'Europe en apparence, en proportion et dans ses habitudes, bien que son corps semble plus allongé, en raison de ses poils de garde plus courts. Un putois géant de Semirechye avait une longueur de corps d'environ 77 cm. Dans l'ensemble, les spécimens présentant un tel gigantisme sont plus fréquents que chez le putois d'Europe, surtout ceux se produisant dans l'ouest de la Sibérie, où ils peuvent s'hybrider avec la belette de Sibérie.

La queue est courte constituant un tiers de la longueur du corps. Le crâne est plus lourd et plus massif que celui du putois d'Europe, les arcades zygomatiques étant plus largement espacées. Il ressemble beaucoup au putois à pieds noirs d'Amérique du Nord, les seules différences notables entre eux étant que le putois des steppes à une fourrure beaucoup plus longue et plus douce et des oreilles plus courtes.

Généralement, la fourrure est plus courte et moins épaisse que celle du putois d'Europe. La couleur de la fourrure d'hiver est d'un très léger jaunâtre ou blanchâtre jaunâtre. Les pointes des poils de garde sont brun noirâtre ou brun, formant un effet de glaçage sur le duvet jaune. Ce glaçage est plus accentué dans le milieu du dos, où les poils de garde sont plus denses.

La région de l’œil et la face supérieure du nez sont recouvertes par un masque brunâtre. Derrière le masque, une bande blanche traverse la tête d'une joue à l'autre. Les oreilles sont complètement blanches, tandis que la gorge est blanche jaunâtre ou presque blanche. Parfois, la tête est entièrement blanche. La base de la queue est de couleur claire, tandis que la pointe est brun foncé. Le pelage d'été est plus court et plus gros que la fourrure d'hiver, et n'est pas aussi dense et près du corps, avec un ton plus fortement développé d'ocre ou rougeâtre. La tête est, dans l'ensemble, plus sombre qu'en hiver, avec plus de contraste entre les tons sombres et blancs.


Mustela eversmanii
Mustela eversmanii
© Tom Conzemius

furetHABITAT

Le putois des steppes est une espèce de mustélidé originaire d'Europe centrale et d'Europe de l'Est et en Asie centrale. L'espèce se rencontre à l'Ouest du sud de la Russie, au nord de la Géorgie, au Kazakhstan, au Turkménistan, en Ouzbékistan, au Tadjikistan et au Kirghizistan, en Mongolie et dans le nord ainsi qu'à l'ouest de la Chine. Le putois des steppes habite une variété d'habitat relativement sèche de steppes, y compris les semi-déserts, les pâturages et les champs cultivés.


Mustela eversmanii map
Carte de répartition du putois des steppes

ALIMENTATION

Contrairement au putois d'Europe, qui se nourrit principalement de rongeurs comme les souris, les proies du putois des steppes sont plus grandes et vivent dans les steppes. Il chasse notamment les écureuils terrestres, les hamsters, les pikas et les marmottes. Les écureuils terrestres sont ses proies les plus fréquentes tout au long de l'année. Durant les périodes chaudes, ils sont chassés à la surface, tandis qu'en automne, il les cherche dans leur terrier.

Dans les zones où les écureuils terrestres sont absents, le putois des steppes se nourrit principalement de hamsters, de pikas ou encore de campagnols sur les rives des plans d'eau. Le long des rives des rivières et des lacs, poissons et poulets peuvent également devenir des proies potentielles. Certains oiseaux tels que les perdrix grises et les lagopèdes des saules font également partie de son bol alimentaire. Amphibiens et reptiles sont rarement consommés.


Putois des steppes 01
Le putois des steppes est un mammifère carnivore
© Zooclub

REPRODUCTION

En captivité, l'accouplement a été observé du début à fin mars. Au zoo de Moscou, 7 cas ont été observés d'accouplement de putois du 9 avril au 9 juin. La période de gestation dure entre 36 et 43 jours. Une portée se compose généralement de 3 à 6 petits, bien que des portées de 18 individus aient déjà pu être observées. Les petits naissent nus et aveugles. À la naissance, ils mesurent de 6,5 à 7 cm de long et pèsent 4,5 g. Un mince duvet blanc apparaît sur le corps au bout de 3 jours, et la longueur du corps a doublé, tandis que le poids augmente de 6 fois jusqu'à 33 g. Les dents de lait éclatent à peu près au même moment, et les pieds commencent à s'assombrir.

Au vingtième jour, la couleur du pelage s'assombrit et les petits pèsent de 70 à 72 g. Ils ouvrent les yeux après 28 à 34 jours et deviennent plus actifs. À l'âge d'un mois, ils mesurent 190 mm de long et pèsent 138 g. À l'âge de 45 jours, ils sont capables de chasser les jeunes écureuils terrestres. Les petits restent dans le terrier familial pendant au moins 2 mois. Ils commencent à se disperser à partir de juillet, et atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de 10 mois. Ils atteignent l'âge adulte à l'âge de deux ans.


Putois d'Evermann
Le putois des steppes est également appelé
Putois d'Evermann

COMPORTEMENT

Le putois des steppes n'est pas véritablement une espèce territoriale. C'est un animal nomade qui s'installe généralement dans une seule zone jusqu'à ce que ses proies principales aient disparu du pays. Les jeunes putois sont moins sédentaires, et passent la nuit dans les terriers des écureuils qu'ils ont tués. Les femelles allaitant leurs portées sont les plus établies, mais recommencent leur itinérance lorsque les petits peuvent les accompagner. En règle générale, le putois des steppes occupe un seul domaine vital pour quelques jours ou jusqu'à quelques mois. En hiver, le putois des steppes est plus actif, et se déplacera entre 12 et 18 km par jour. Pendant les fortes chutes de neige, le putois des steppes migre vers des zones plus favorables, telles que le long des pentes des ravins de la steppe, à proximité des colonies et des campements d'hiver. L'espèce ne creuse généralement pas son propre terrier, préférant utiliser ceux qui sont fabriqués par d'autres espèces.


RÔLE DANS LES ÉCOSYSTÈMES

Le putois des steppes est d'une grande valeur économique pour les pays de l'ex-Union soviétique. Il tue un grand nombre de rongeurs nuisibles à l'agriculture et qui propagent des maladies. Un putois des steppes peut détruire au moins 200 écureuils par an ou 1 500 rongeurs en un seul hiver. Il est également très important pour le commerce de la fourrure en Russie. Il occupe la première place parmi les animaux à fourrure récoltés au Kazakhstan et dans d'autres régions. Toutefois, le nombre de putois des steppes a sensiblement diminué de 1926 à 1959. Cette baisse a été attribuée à l'évolution des paysages de steppe et une diminution des proies naturelles de l'espèce.


STATUT

Le putois des steppes est répertorié dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) par la Liste rouge de l'IUCN. Il n'est pas considéré comme une espèce menacée en raison de sa large distribution, du fait qu'il est présent dans plusieurs zones protégées et de sa tolérance dans une certaine mesure de la modification de l'habitat.


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communPutois des steppes
Autre nomPutois d'Evermann
English nameSteppe polecat
Español nombreTurón de la estepa
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleMustelidae
GenreMustela
Nom binominalMustela eversmannii
Décrit parRené Primevère Lesson
Date1827



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES