Manimalworld

Lapin


Les lapins sont de petits mammifères herbivores appartenant à la famille des Leporidae. Longtemps classés dans l'ordre des rongeurs, les lapins sont maintenant regroupés dans l'ordre des lagomorphes avec les lièvres et les picas.


Lapin
Le lapin
Sources: Gallica - BnF



CARACTÉRISTIQUES

Les lapins sont de petits animaux dont le poids et la taille varient selon l'espèce. Le lapin pygmée mesure en moyenne 25 cm de long pour un poids d'environ 400 g alors que le lapin de garenne peut mesurer jusqu'à 50 cm pour un poids maximal de 2,5 kg. La différence est encore plus considérable si l'on considère les races d'élevage de lapins domestiques puisqu'une race comme le géant des Flandres peut faire plus de 10 kg à l'âge adulte et même certains individus dépasser les 20 kg pour plus d'un mètre de long.

Il y a peu de dimorphisme sexuel entre mâles et femelles, même si la femelle est de constitution plus fine avec un bassin plus large. Seul un examen des parties génitales permet de différencier les jeunes individus entre eux. Toutefois, un fanon (sorte de double menton qui sert de réserve de graisse) est parfois bien visible chez la femelle adulte tandis qu'il est quasi inexistant chez le mâle, à moins d'être atteint d'obésité.

Tout comme la plupart des rongeurs, les lapins sont des proies très prisées à bon nombre de prédateurs. Ils tentent d'échapper à leurs ennemis grâce à une excellente vue à 360°, de grandes oreilles à l'ouïe fine et une morphologie particulièrement adaptée à la course. Leurs longues et puissantes pattes arrière repliées sous le corps leur permettent en outre de bondir ou de se tenir assis pour observer leur environnement.


Leporidae 03
Anatomie du lapin
Sources: WikiVividly

HABITAT

Plus de la moitié de la population mondiale de lapins réside en Amérique du Nord. On en trouve également dans le Sud-ouest de l'Europe, en Asie du Sud-est, à Sumatra, dans certaines îles du Japon ainsi que certaines régions d'Afrique et d'Amérique du Sud. On ne les trouve pas naturellement dans la plus grande partie de l’Eurasie, où plusieurs espèces de lièvres sont présentes. Les lapins sont arrivés pour la première fois en Amérique du Sud récemment, dans le cadre du Great American Interchange. Une grande partie du continent compte une seule espèce de lapin, le lapin du Brésil, alors que la majeure partie du cône sud de l'Amérique du Sud est sans lapins. Le lapin de garenne a été introduit dans de nombreux endroits à travers le monde.

Les lapins occupent diverses variétés d'habitat comme les prairies, les sous-bois, les forêts, les déserts et les zones humides.


ÉCOLOGIE

Strictement herbivores, les lapins se nourrissent à la belle saison surtout d'herbes diverses et de plantes fourragères. En hiver, les lapins n'hibernent pas, ils grignotent en revanche un peu tout ce qu'ils peuvent trouver comme végétation comestible. Le lapin de Nuttall est même capable de grimper sur des troncs d'arbres inclinés pour trouver un peu de verdure en zone désertique.

Les lapins sont des proies et sont donc constamment conscients de leur environnement. Par exemple, en Europe méditerranéenne, les lapins sont la principale victime des renards roux, des blaireaux et des lynx pardelles. S'il est confronté à une menace potentielle, un lapin peut se figer et observer puis avertir ses congénères avec de puissants tapotements au sol. Les lapins survivent à la prédation en creusant des terriers, sautillant dans un mouvement de zig-zag et, s’ils sont capturés, délivrant des coups de pied puissants avec leurs pattes postérieures. Leurs fortes dents leur permettent de manger et de mordre pour échapper à leurs ennemis.

Contrairement aux lièvres, les lapins vivent dans des terriers. Ils se distinguent également de leur cousin par le fait que les jeunes naissent nus et aveugles. Ils sont soignés et allaités par la femelle durant plusieurs semaines, puis commencent à grignoter des végétaux. Vers quatre à cinq semaines, ils suivent leur mère avant de prendre leur indépendance. Une femelle peut avoir de trois à cinq portées par an, après une durée de gestation qui dure environ un mois.

À faible densité, le lapin vit en couple et à haute densité par groupes d'environ vingt animaux adultes et leurs petits. Au sein d'un tel groupe, des sous-groupes sont formés, composés d'un à cinq mâles et d'une à six femelles. Un tel sous-groupe a son propre site de pâturage, qu’il défend habituellement contre d’autres animaux. Au sein d'un groupe, il existe un classement dans lequel les dominants obtiennent les meilleurs nids, près du centre de la colonie. Les jeunes des dominants sont souvent élevés dans la hiérarchie par la suite. Les territoires sont marqués par des glandes odorantes sous le menton, l'urine et des excréments. Les mâles dominants au sein d'un groupe ont les glandes les plus grandes et sont responsables du marquage le plus marqué.


Léporidés
Différence entre le lapin et le lièvre
Sources: The Agatelady

DOMESTICATION

Le lapin est un animal dont la domestication est relativement récente. En 500 avant J.C, en Chine, Confucius décrit comment ses ancêtres ont domestiqué des lapins pour se nourrir et les offrir à leurs dieux. Il existe des données historiques qui montrent que les Romains au premier siècle avant notre ère ont déjà gardé des lapins en captivité pour produire de la viande. Entre le VIe et le Xe siècle, les moines français ont commencé à sélectionner des lapins pour former une lignée descendante d'aptitude supérieure à la viande. C'est ainsi que la domestication des lapins a commencé dans les monastères du sud de la France, il y a environ 1 400 ans. À cette époque, les lapins sauvages étaient confinés dans la péninsule Ibérique et la France. Cependant, ce n'est qu'à partir du XVIe siècle qu'apparaissent les premières variantes de pelage du lapin et les premières races pionnières définies.

Lorsque les animaux sont domestiqués, des changements morphologiques, physiologiques, reproductifs et comportementaux se produisent. Avec les progrès des outils génétiques, on pouvait étudier les changements de comportement des animaux au cours des phases d’adaptation qui leur permettaient de s’adapter et de survivre aux conditions fournies par l’être humain. Ces diverses races ont été progressivement développées grâce à l'élevage sélectif de ces animaux par l'homme. Elles présentent une très vaste gamme de tailles et de couleurs de robe et sont chacune adaptées à l'un de ces usages. Les grandes races (de 5 à 7 kg et plus) étaient destinées à la production de viande, bien que négligées par la suite dans l'élevage industriel. Les races moyennes (de 2,5 à 5,5 kg maximum) et petites races (idéalement de 2 à 3,5 kg) sont exploitées selon leurs qualités respectives, notamment les races à pelage particulier pour la fourrure ou le tissage (angora). Enfin, les races dites naines (de 0,8 à 2 kg maximum) sont généralement utilisées comme animal de compagnie.


Lapin 01
Le lapin domestique est issu du lapin de garenne
Sources: Ecobalade

SYMBOLES

Dans la mythologie égyptienne, le lapin était identifié au dieu Osiris (déchiré en lambeaux et jeté dans le Nil) et représentait la renaissance. Isis trouvera les parties du corps du mari bien-aimé et concevra avec lui (mais sans pénis, seule partie du corps que la déesse ne parvient pas à récupérer) le dieu Horus (symbole du milieu énergétique).

Dans la Grèce antique, on pensait que les lapins étaient liés au culte d'Hermès, Artemis, Dionysus. En particulier en ce qui concerne Hermes, on pensait que les lapins, étant agiles et rapides, étaient ses messagers et apportaient aux hommes des communications des dieux.

Dans la mythologie celtique, les lapins sont associés (ainsi que les lièvres) à Eostre, une divinité qui préside à l’éveil de la Nature au printemps. Alors que pour les Amérindiens, les guerriers utilisent les lapins pour donner de la vitesse à leurs flèches et que pour les Indiens Lakota, ils dirigent la danse de l'amour et de la fertilité. Le lapin en tant que symbole de la fécondité se retrouve également dans le symbolisme chrétien occidental, compris comme le renouveau de la vie et des saisons (grâce également au changement saisonnier de la couleur de la fourrure) et associé, avec ce sens, également à Pâques.

Dans les temps anciens, on pensait que se nourrir de leur chair rendait leur beauté, à chaque nouveau cycle lunaire, le lapin devient porteur d'une nouvelle positivité, d'une fertilité incarnant l'Amour universel.

Le lapin est rarement caractérisé négativement. En psychologie, les lapins sont le symbole d'une sexualité ardente tenue en échec par la peur et le manque de confiance en leurs capacités.


Lapin 03
Illustration du livre de Zakariya al-Qazwini
Sources: Wikimedia Commons

LISTE DES ESPÈCES

Les lapins sont présents un peu partout sur la planète et se répartissent en neuf genres, tous classés dans la famille des léporidés, avec leurs proches parents les lièvres. Les lapins domestiques sont tous issus du lapin de garenne, qui est à l'origine de toutes les races de lapin sélectionnées en élevage. Les léporidés sont presque tous des lapins, à l'exclusion des genres Lepus qui rassemble les lièvres.

* Brachylagus

* Lapin pygmée - Brachylagus idahoensis

* Bunolagus

* Lapin riverain - Bunolagus monticularis

* Caprolagus

* Lapin de l'Assam - Caprolagus hispidus

* Nesolagus

* Lapin de Sumatra - Nesolagus netscheri

* Lapin tigré - Nesolagus timminsi

* Oryctolagus

* Lapin de garenne - Oryctolagus cuniculus

* Pentalagus

* Lapin des Ryukyu - Pentalagus furnessi

* Poelagus

* Lapin Sauvage d’Afrique Centrale - Poelagus marjorita

* Romerolagus

* Lapin de Diaz - Romerolagus diazi

* Sylvilagus

* Lapin aquatique - Sylvilagus aquaticus

* Lapin d'Audubon - Sylvilagus audubonii

* Lapin d'Omiltemi - Sylvilagus insonus

* Lapin de Bachman - Sylvilagus bachmani

* Lapin de Dice - Sylvilagus dicei

* Lapin de Gabb - Sylvilagus gabbi

* Lapin de l'Est - Sylvilagus floridanus

* Lapin de Manzano - Sylvilagus cognatus

* Lapin de Marsh - Sylvilagus palustris

* Lapin de Nuttall - Sylvilagus nuttallii

* Lapin des Andes - Sylvilagus andinus

* Lapin des Appalaches - Sylvilagus obscurus

* Lapin de San José - Sylvilagus mansuetus

* Lapin des montagnes Davis - Sylvilagus robustus

* Lapin de Nouvelle-Angleterre - Sylvilagus transitionalis

* Lapin de Tres Marías - Sylvilagus graysoni

* Lapin du Brésil - Sylvilagus brasiliensis

* Lapin du Mexique - Sylvilagus cunicularius

* Lapin du Suriname - Sylvilagus parentum

* Lapin du Venezuela - Sylvilagus varynaensis

* Pronolagus

* Lapin Roux de Hewitt - Pronolagus saundersiae

* Lapin Roux de Jameson - Pronolagus randensis

* Lapin Roux de Smith - Pronolagus rupestris


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communLapin
English nameRabbit
Español nombreConejo
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreLagomorpha
FamilleLeporidae

SOURCES


Animal Diversity Web

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

IUCN

WikiVividly

Ecobalade

Wikipédia

Mammal Species of the World (MSW)

Gallica - BnF

The Agatelady: Adventures and Events