Manimalworld

Lapin des Ryukyu (Pentalagus furnessi)


Le lapin des Ryukyu (Pentalagus furnessi), également appelé lapin des îles Amami, est une espèce de lapin de la famille des Leporidae. Ce lagomorphe, originaire des îles Amami au sud-ouest du Japon, est l'unique représentant du genre Pentalagus.


Lapin des Ryukyu (Pentalagus furnessi)
Lapin des Ryukyu (Pentalagus furnessi)
© Hiromitsu Katsu - Arkive



DESCRIPTION

Le lapin des Ryukyu mesure en moyenne 45 cm de long avec une taille de queue de 2 à 3 cm. Le poids moyen varie entre 2,5 et 2,8 kg. Le dimorphisme sexuel est peu visible, bien que les femelles aient tendance à être plus grandes que les mâles. Il a des pattes courtes, un corps peu volumineux et des griffes plutôt grandes et courbées utilisées pour creuser et parfois grimper. Ses oreilles sont significativement plus petites que celles des autres lièvres ou lapins.

Le lapin des Ryukyu est un mammifère très primitif avec une fourrure épaisse, marron foncé ou noir, des oreilles courtes (45 mm), de petits yeux et de grandes griffes (jusqu'à 20 mm de long). Souvent appelé un fossile vivant, car le plus ancien fossile trouvé est estimé à la dernière ère glaciaire.


Pentalagus furnessi
Pentalagus furnessi
© Futoshi Hamada - Arkive

HABITAT

Véritable fossile vivant, le lapin des Ryukyu était autrefois présent sur le continent asiatique. Aujourd'hui, il ne vit plus que sur les deux petites îles japonaises d'Amami Ōshima et Toku-no-Shima. L'habitat idéal pour ce lapin se trouve dans une zone entre les forêts matures et jeunes. Il utilise les forêts matures denses comme protection et pour la présence d'herbes de pampa, en été, et de glands en hiver pour son alimentation. Il utilise également la haute densité d'herbes vivaces et de couvert végétal herbacé dans les jeunes forêts pour son régime alimentaire à différentes périodes de l'année. Par conséquent, le meilleur habitat dans lequel il vit est l'endroit où il a un accès facile aux forêts jeunes et matures sans aucune obstruction entre les deux types de forêts.


Pentalagus furnessi 01
     Répartition actuelle du lapin des Ryukyu

ÉCOLOGIE

Le lapin des Ryukyu se nourrit de plus de 29 espèces de plantes, qui incorporent 17 espèces d'arbustes et 12 espèces de plantes herbacées, consommant principalement les pousses, les jeunes pousses et les glands. Il mange également des noix et du cambium d'une grande variété d'espèces végétales. On observe que le lapin des Ryukyu se nourrit également de l'écorce des tiges et des brindilles des plantes arbustives. Pendant l'été, il se nourrit principalement d'herbe de pampa japonaise et pendant l'hiver, ils mangent principalement les glands de l'arbre de pasania.

On ne connaît pratiquement rien sur la reproduction de l'espèce. La durée de gestation est, à ce jour, inconnue. Une tentative d'élevage de lapins des Ryukyu en captivité a produit une progéniture. Ce nouveau-né avait une masse à la naissance de 100 g et mesurait environ 15 cm de long. Une autre tentative d'élevage en captivité a produit 11 descendants en 5 ans au zoo de Kagoshima Hirakawa, au Japon. La naissance des nouveau-nés a eu lieu au printemps et à l'automne, il est donc suggéré que les lapins des Ryukyu se reproduisent tout au long de l'année, ou pendant au moins deux saisons.

Les femelles creusent le terrier pour pouvoir mettre bas environ une semaine avant la naissance. Le terrier mesure environ 30 cm de diamètre et est rempli de feuilles. La mère quitte le nid pendant environ 24 heures et cache l'entrée avec de la terre, des feuilles et des bâtons. La mère est connue pour donner un bref appel, alertant les jeunes de son retour au terrier. Les lapines ont trois paires de glandes mammaires, mais on ne sait pas combien de temps elles allaitent leurs petits.

Le lapin des Ryukyu est un animal nocturne. Il se nourrit principalement la nuit et reste dans son terrier durant la journée. Étant nocturne, ce lapin est difficile à repérer, mais peut être vu occasionnellement le long des routes forestières. Lorsqu'il est approché, il s'enfuit dans la végétation voisine. La nage a été observée chez cette espèce, mais la fréquence ce comportement est inconnu.


Lapin des Ryukyu 01
Lapin des Ryukyu femelle et son petit
© www.Iltaw.com

PRÉDATION

Le lapin des Ryukyu est potentiellement sensible aux prédateurs comme la mangouste de Java (Herpestes javanicus) qui a été introduite en 1979 sur l'île Amami pour éradiquer la prolifération des vipères des Ryukyu (Protobothrops flavoviridis), mais est depuis devenu un problème plus important que celui des serpents indigènes. Les chats sauvages ainsi que les chiens sont également des prédateurs non négligeables pour l'espèce.



MENACES

La destruction de l'habitat, sous forme d'exploitation forestière, a réduit la superficie des forêts anciennes à moins de 10 à 30 % de la superficie qui existait en 1980. La construction de routes forestières, à des fins d'exploitation forestière, encourage l'expansion des prédateurs dans les forêts. La construction d'installations de villégiature (par exemple des terrains de golf) sur l'île d'Amami a suscité des inquiétudes parce que les plans exigeaient la destruction de l'habitat du lapin. Avant 1921, la chasse et le piégeage étaient une autre cause du déclin de la population. En 1921, le Japon a déclaré le lapin des Ryukyu comme "monument naturel" qui l'empêchait d'être chassé. Puis en 1963, il a été changé en "monument naturel spécial", ce qui a eu pour effet d'empêcher également le piégeage.

Le lapin des Ryukyu est également confronté à d'énormes menaces de la part des prédateurs invasifs, étant une cause majeure du déclin de la taille de la population. Sur l'île d'Amami, la mangouste de Java (Herpestes javanicus) a été introduite pour contrôler la population d'un serpent venimeux local et ses nombres ont augmenté de façon spectaculaire. Cette mangouste, avec les chats et les chiens sauvages, surpasse le lapin des Ryukyu. Les chats sauvages et les mangoustes se sont avérés être une menace non seulement pour ce lapin, mais aussi pour plusieurs autres espèces endémiques en voie de disparition dans la région comme le geai de Lidth (Garrulus lidthi).


Lapin Amami
Le lapin des Ryukyu est aussi appelé Lapin des îles Amami
© Hakushi - Iltaw.com

STATUT ET CONSERVATION

Le lapin des Ryukyu est une espèce en voie de disparition. L'espèce est actuellement inscrite inscrite dans la catégorie En danger (EN) sur la Liste rouge de l'IUCN. En 1921, il a été déclaré monument naturel du Japon et monument naturel spécial en 1963. Ces désignations interdisaient la chasse et la capture des lapins. Le Centre pour la conservation de la faune Amami a été créé en 1999, et le lapin des Ryukyu a été répertorié en vertu de la loi japonaise sur les espèces en danger en 2004.

En raison de la superficie limitée de son aire de répartition naturelle, la préservation de l'habitat est très importante. L'arrêt de la construction de routes forestières découragerait la propagation des prédateurs dans l'aire de répartition du lapin et limiterait l'exploitation forestière des forêts matures. Ces pratiques d'exploitation détruisent l'habitat principal du lapin des Ryukyu et fragmentent les populations locales. Les subventions gouvernementales destinées à soutenir l'économie locale ont entravé la conservation des lapins, puisqu'elles ont fourni un soutien financier pour la construction de routes forestières et le défrichage des terres agricoles. Quatre-vingt-dix pour cent de la superficie forestière mature appartient à des intérêts privés ou locaux, les 10 % restants appartiennent au gouvernement national.

Les travaux de conservation suggérés pour l'avenir comprennent la restauration de l'habitat et le contrôle des populations de prédateurs. Un équilibre sain de forêts matures et jeunes existe toujours à l'extrémité sud d'Amami, de sorte que cette zone est protégée. La restriction de l'exploitation forestière aiderait également à garder plus de forêt disponible pour les lapins en laissant plus de forêt sur pied et en perturbant davantage l'environnement environnant. La fin de la construction de routes forestières utilisées pour l'exploitation forestière et les voyages protégerait davantage le lapin des Ryukyu, car ils provoquent la fragmentation de la population et de l'habitat, détruisent leur habitat principal et permettent aux prédateurs un accès plus facile au milieu des forêts où la majorité des populations de lapins vivent. Le contrôle des populations de mangoustes, de chiens sauvages et de chats sauvages est une autre approche qui pourrait aider à renforcer la population de lapins.


Amami rabbit
En anglais, le lapin des Ryukyu est appelé Amami rabbit
© Hakushi - Iltaw.com

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communLapin des Ryukyu
Autre nomLapin des îles Amami
English nameRyukyu rabbit
Amami rabbit
Español nombreConejo de Ryukyu
Conejo de Amami
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreLagomorpha
FamilleLeporidae
GenrePentalagus
Nom binominalPentalagus furnessi
Décrit parWitmer Stone
Date1900



Satut IUCN

En danger (EN)

SOURCES


Arkive

Animal Diversity Web

Wikipédia anglais

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

Iltaw.com