Manimalworld

Oryx algazelle (Oryx dammah)


L'oryx algazelle (Oryx dammah) est un ongulé proche de l'antilope appartenant à la famille des bovidés. Ce mammifère forme avec trois autres espèces le genre Oryx. Autrefois présente dans toute l'Afrique du Nord, l'espèce est aujourd'hui éteinte à l'état sauvage et sa survie ne repose plus que sur des populations captives. L'oryx algazelle est également appelé Oryx de Libye ou Oryx cimeterre.


Oryx algazelle (Oryx dammah)
Oryx algazelle (Oryx dammah)




DESCRIPTION

L'oryx algazelle est un mammifère mesurant entre 1,60 et 1,75 m de long, de 1,10 à 1,25 de hauteur d'épaule, pour un poids allant de 180 à 200 kg. La queue mesure environ 60 cm de long. Cet animal est également appelé oryx cimeterre en référence à ses magnifiques cornes. Celles-ci, présentes chez les deux sexes, sont longues, fines, parallèles et incurvées vers l'arrière. Elles mesurent entre 1 et 1,25 m.

Son corps trapu est de couleur blanc pâle avec une poitrine et le bout de queue de couleur fauve, et des marques noirs sur le front ainsi que sur le dessus du museau. Les grands sabots aplatis à leur base permettent à cette antilope de marcher aisément dans leur environnement sablonneux.


Oryx dammah
Oryx dammah

HABITAT

Autrefois, l'aire de répartition de l'oryx algazelle s'étendait dans toute l'Afrique du Nord dans les zones arides et sahariennes. Depuis les années 1970-1980, cette espèce est officiellement éteinte dans la nature. Des troupeaux captifs sont maintenus dans des zones protégées et clôturées en Tunisie, au Sénégal et au Maroc dans le cadre de programmes de réintroductions à long terme.

Dans la nature, cet oryx occupait les zones semi-désertiques où la pluviométrie annuelle est inférieure à 350 mm et vivait dans les dunes ainsi que les dépressions boisées entre les dunes et les steppes herbeuses. Toutefois, il ne pénétrait jamais dans le vrai désert, contrairement à l'addax et à l'oryx gazelle.


Oryx dammah map
Répartition de l'oryx algazelle

ALIMENTATION

L'oryx algazelle est herbivore, se nourrissant de graminées, d'herbes, de racines juteuses, de feuilles, et lorsque l'eau est rare, de fruits. Comme la plupart des habitants des milieux arides, il est soumis à des quantités imprévisibles et variables de précipitations. Grâce à sa grande capacité nomade, l'oryx algazelle peut parcourir plusieurs kilomètres à la recherche de nouvelles herbes vertes qui germent rapidement après les averses.


Oryx de Libye
L'oryx algazelle est également appelée Oryx de Libye

REPRODUCTION

Chez l'oryx algazelle, les naissances ont lieu principalement en mars et octobre. Après une période de gestation de 270 jours, la femelle met au monde un seul petit pesant entre 9 et 14 kg. Dans les heures qui suivent la naissance, les mères et les veaux rejoignent le troupeau. Le sevrage survient vers l'âge de 3 mois et demi et la maturité sexuelle est atteinte entre 1,5 et 2 ans. L'espérance de vie de l'espèce est de 20 ans au maximum.


Oryx algazelle 03
Oryx algazelle juvénile

COMPORTEMENT

L'oryx algazelle vit en hardes mixtes pouvant atteindre 70 têtes. Autrefois, les troupeaux pouvaient regrouper plusieurs milliers d'individus pour les migrations. Historiquement, en période de sécheresse, l'oryx algazelle migrait très loin à la recherche de pâturages verts et d'eau, bien qu'elle puisse survivre sans eau pendant plusieurs semaines, ses reins prévenant la perte d'eau en urine. Elle peut aussi élever la température de son corps pour éviter de transpirer.

En cas de danger, l'oryx peut courir très rapidement, 65 km/h en moyenne et jusqu'à 90 km/h en pointe. Il peut aussi courir à 30 km/h pendant une demi-heure sans problème. Leurs cornes sont également un bon moyen de défense contre les prédateurs.

Cette espèce est sensible à une humidité trop importante et aux grands froids en climats tempérés, ce qui pose des problèmes dans les zoos du nord de l'Europe et d'Amérique. Par exemple, en période hivernale au zoo de Londres certains oryx sont sujets à plusieurs maladies.


Oryx algazelle 04
Oryx algazelle au zoo de Barcelone

MENACES

La chasse excessive et la perte d'habitat due à la concurrence avec le bétail domestique sont les principales raisons de l'extinction de la population sauvage d'oryx algazelle. A l'origine les populations ont commencé à décliner en raison de changements climatiques majeurs qui ont causé la sécheresse au Sahara. Dans la mesure où le désert du Sahara s'est élargi progressivement, deux populations de cet oryx sont devenues de plus en plus isolées. La population du Nord a disparu avant le XXe siècle. Le déclin de la population du Sud s'est accéléré lorsque les Européens ont commencé à s'établir dans la région augmentant ainsi le taux de chasse. On pense que la Seconde Guerre mondiale et la guerre civile au Tchad dans les années 1980 ont largement contribué à la disparition de ​​l'espèce. Il est étonnant de savoir que cette espèce est au bord de l'extinction actuellement, alors qu'elle avait été domestiquée chez les anciens Égyptiens.


Oryx algazelle 01
Oryx algazelle en captivité

STATUT ET CONSERVATION

L'oryx algazelle est actuellement considéré comme une espèce éteinte à l'état sauvage. Il est inscrit dans la catégorie Espèce disparue, survivant uniquement en élevage (EW) sur la Liste rouge de l'IUCN, en Annexe I de la CITES ainsi qu'en Annexe I de la CMS (Convention sur la Conservation des Espèces Migratrices).

Un programme mondial d'élevage en captivité a été lancé dans les années 1960. En 2005, on comptait au moins 1 550 animaux captifs détenus dans plusieurs programmes de sélection gérés à travers le monde. En outre, probablement plus de 4 000 spécimens sont conservés dans une collection privée dans les Émirats Arabes Unis.

Dans le cadre de projets de réintroduction prévus, les animaux ont été relâchés dans des zones protégées clôturées en Tunisie (Parc de Bou Hedma 1985, parc national de Sidi Toui 1999, réserve naturelle Oued Dekouk 1999), au Maroc (Parc National de Souss-Massa 1995) et au Sénégal (Réserve de faune du Ferlo 1998, Réserve faunique de Guembuel 1999). Une réintroduction est également prévue sur un site au Niger.


Scimitar oryx
En anglais, l'oryx algazelle est appelé Scimitar oryx

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communOryx algazelle
Autre nomOryx de Libye
Oryx cimeterre
English nameScimitar oryx
Scimitar-horned oryx
Sahara oryx
Español nombreOrix De Cimitarra
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleHippotraginae
GenreOryx
Nom binominalOryx dammah
Décrit parPhilipp Jakob Cretzschmar
Date1827



Satut IUCN

Espèce disparue, survivant uniquement en élevage (EW)

VOIR AUSSI

* Oryx beïsa

* Oryx d'Arabie

* Oryx gazelle


SOURCES