Manimalworld

Yanghir (Capra sibirica)


Le yanghir (Capra sibirica), également appelé bouquetin de Sibérie, est une espèce de bouquetin d'Asie appartenant à la famille des Bovidae dans le genre Capra. Considéré comme une sous-espèce du bouquetin des Alpes, et il est aujourd'hui accepté comme une espèce distincte mais si son classement n'est pas tout à fait clair.


Yanghir (Capra sibirica)
Yanghir (Capra sibirica)



DESCRIPTION

Le yanghir est le plus grand membre du genre Capra, mais sa hauteur à l'épaule est dépassée par le markhor. Il mesure entre 1,30 et 1,65 m de long, de 67 à 110 cm de hauteur d'épaule, pour un poids allant de 35 à 130 kg. La taille de la queue varie de 10 à 18 cm de longueur. Le dimorphisme sexuel est prononcé chez cette espèce, évidence que l'on retrouve dans le pelage de saison, la taille du corps, le poids et la dimension des cornes.

Mâles et femelles sont dotés d'une paires de cornes. Celles des mâles sont en forme d'arc, comporte également plusieurs gros boutons sur leur surface frontale et mesurent de 1 à 1,48 m de long. Les cornes des femelles sont plus minces et plus petites que celles des mâles, ne mesurant que 38 cm au maximum. Semblable à d'autres bouquetins, la face antérieure de cornes du yanghir est segmentée par des nervures transversales.

La coloration du pelage varie considérablement selon les régions où le yanghir réside. La couleur générale du pelage est brun clair, avec le dessous plus clair. En hiver, les mâles adultes deviennent plus sombres, avec des taches blanches sur le cou et le dos. Les deux sexes ont une barbe sombre sous le menton, mais elle est moins prononcée chez les femelles. Contrairement aux bouquetins de Nubie et le bouquetin d'Abyssinie, le bouquetin sibérien n'affiche pas les taches noires et blanches contrastées sur ses jambes.


Capra sibirica
Capra sibirica

HABITAT

L'aire de répartition du yanghir se situe dans les montagnes de l'Afghanistan central et nord-est, en Chine (pointe nord-ouest du Gansu, à l'ouest de la Mongolie intérieure, le Xinjiang, Tibet sur sa frontière avec le Xinjiang), au nord de l'Inde (Himalaya du Jammu-et-Cachemire et de l'Himachal Pradesh), l'est du Kazakhstan, au Kirghizistan, en Mongolie (Altaï, Khangai, et les montagnes de Sayan, ainsi que des montagnes isolées et des affleurements rocheux dans le sud-est), au nord Ouzbékistan (ouest Tian Shan), au nord du Pakistan, en Russie (Sibérie méridionale, au sud de Touva , et les montagnes de l'Altaï) et au Tadjikistan (Shackleton). En Afghanistan, les bouquetins vivaient historiquement dans les poches de l'habitat raide, tout au long de l'Hindu Kush afghan et ses régions périphériques. On le trouve actuellement dans un habitat convenable tout au long du Pamir afghan et le long de la rivière Panj au nord-est de Badakhshan.

Le yanghir vit généralement dans les régions montagneuses et les prairies alpines, bien qu'il puisse habiter un éventail plus large de biomes comme les déserts, les collines et les affleurements rocheux.


Capra sibirica map
Carte de répartition du Yanghir

ALIMENTATION

Le yanghir est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose principalement d'herbes, de feuilles et de pousses de buissons et d'arbres. Les feuilles et les bourgeons des arbres sont sa nourriture principale en hiver. Il se nourrit en début de matinée et en soirée. Selon la quantité d'eau contenue dans les aliments qu'il consomme, le yanghir peut passer plusieurs jours sans boire, et lèche fréquemment les sels minéraux tout au long de l'année.


Yanghir 02
Yanghir mâle

REPRODUCTION

Une hiérarchie de reproduction entre les mâles est souvent établie par le combat. La saison de reproduction varie entre les chaînes de montagnes et est fortement influencée par les conditions météorologiques. Le rut commence généralement lorsque les mâles matures migrent pour rejoindre les groupes de femelles.

Après une période de gestation comprise entre 155 et 180 jours, la femelle met au monde 1 ou 2 petits (rarement 3). Le sevrage est progressif sans coupure nette et dure entre 5 et 8 mois. La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de 24 mois pour les femelles et 18 mois pour les mâles. Le yanghir a une espérance de vie maximale de 16 ans.


Yanghir 03
Yanghir femelle

COMPORTEMENT

Principalement diurne, le yanghir alterne les périodes de repos et d'activité tout au long de la journée. Il vit à des altitudes élevées, parfois à la limite de la végétation et bien au-dessus de la ligne des arbres, recherchant les pentes inférieures en hiver pour trouver sa nourriture.

Le yanghir vit généralement en troupeau dont la taille dépend de la taille des populations. Les mâles adultes peuvent également vivre en solitaire lorsqu'il n'est pas en rut. Les grands troupeaux, comprenant jusqu'à 40 individus, peuvent contenir des animaux de tout âge et des deux sexes.


Yanghir 04
Yanghir juvénile

PRÉDATEURS

Les principaux prédateurs du yanghir sont la panthère des neiges, le lynx commun, le loup gris, le dhole, le renard roux, le carcajou, l'ours brun et l'aigle royal. En cas de danger, le yanghir pousse un cri d'alarme ressemblant à un sifflement pour avertir ses congénères et s'enfuit vers les pentes abruptes des falaises rocheuses.


Bouquetin de Sibérie
Le yanghir est également appelé Bouquetin de Sibérie

MENACES

Sur toute son aire de répartition, le yanghir est chassé pour sa viande, car c'est un aliment d'appoint important pour les populations locales. Le braconnage se produit également dans certaines régions par les militaires, les travailleurs d'entretien des routes et les populations locales, en particulier dans les zones accessibles par véhicule. Des menaces supplémentaires pour le bouquetin comprennent entre autres la concurrence avec le bétail pour la nourriture et l'habitat, et dans certaines régions les prédateurs. À cause de ces menaces, certaines populations ont diminué de façon significative, en particulier dans les régions où vivent des populations humaines denses.

En 2007, les producteurs de produits de laine au Népal ont commencé la commercialisation d'un produit qu'ils ont appelé "YANGIR", qui, selon eux, provenaient de yanghirs sauvages. Au moins un importateur basé en Allemagne a commercialisé ces produits haut de gamme. À ce jour, l'origine de ces produits (qu'ils proviennent bien du yanghir) n'a pas encore été déterminée. Les programmes de chasse aux trophées au Kirghizistan, le Tadjikistan et au Pakistan prélèvent seulement quelques animaux par an, et sont peu susceptibles d'être à l'origine de la laine dans le commerce. Si effectivement ce bovidé devait être braconné pour alimenter ce marché, les populations autrefois stables pourraient rapidement être menacées.

En Afghanistan, avant la guerre, le bouquetin sibérien était abondant et chassé dans toute son aire par des tribus locales. L'impact de la chasse était censé être limité. La chasse est aussi la principale menace pour l'espèce, en particulier lorsque de nouvelles routes augmentent l'accessibilité et les armes modernes pour améliorer l'efficacité des chasseurs.

En Chine, le braconnage est une menace mineure dans la mesure où les armes à feu ont été pour la plupart confisquées aux habitants vivants près de l'habitat des bouquetins, bien que les représentants des lois ainsi que les militaires continuent à le chasser. La concurrence avec le bétail peut se produire.

En Inde, l'augmentation du pâturage et la perturbation de l'élevage sévissent dans certaines régions, alors que dans d'autres ce genre d'activité est en baisse. Les habitats inaccessibles utilisés par ce bovidé l'isolent d'une concurrence excessive par le bétail, de sorte que seule la chasse reste menaçante pour l'espèce. L'hybridation reste également possible entre le bouquetin de Sibérie et les chèvres domestiques comme cela a déjà été rapporté dans la vallée de Spiti. Au Pakistan, la concurrence pour la nourriture avec le bétail est une menace croissante pour l'espèce.

En Mongolie, les principales menaces pour l'espèce sont la concurrence pour la nourriture avec le bétail domestique, la perturbation humaine et le braconnage. Comparé au mouflon, le yanghir est moins touché par ces menaces, en partie grâce au fait qu'il vive dans des terrains escarpés plus ou moins inaccessible pour l'homme. Néanmoins, la chasse reste une menace majeure.

En Russie, bien que chassé légalement sous licence, nombreux sont ceux qui sont abattus illégalement.


Capra sibirica 01
Capra sibirica en captivité

STATUT ET CONSERVATION

Le yanghir n'est actuellement pas considéré comme une espèce menacée. Il est inscrit dans la catégorie préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN et n'a aucun statut spécifique aux annexes de la CITES.

De nos jours, la population totale de yanghir est estimée à plus de 250 000 animaux. Son statut actuel à faible risque peut être trompeur parce que le taux de perte d'habitat au profit de l'élevage domestique est en augmentation et les habitats, autrefois inaccessibles, sont de plus en plus facilement accessibles grâce aux véhicules motorisés. Néanmoins des règles de chasse strictes ainsi que des parcs nationaux protégés ont été développés sur toute l'aire de répartition du yanghir pour en protéger ses populations.


Siberian ibex
En anglais, le Yanghir est appelé Siberian ibex

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communYanghir
Autre nomBouquetin de Sibérie
English nameSiberian ibex
Español nombreIbice siberiano
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleCaprinae
GenreCapra
Nom binominalCapra sibirica
Décrit parPeter Simon Pallas
Date1776



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Yanghir 01
Le yanghir

SOURCES