Manimalworld

Moufette rayée (Mephitis mephitis)


La moufette rayée (Mephitis mephitis) est un mammifère carnivore appartenant à la famille des Mephitidae. Cette moufette est une des deux espèces formant le genre Mephitis, la seconde étant la moufette à capuchon (Mephitis macroura). Vivant presque partout en Amérique du Nord ainsi qu'au nord du Mexique, c’est l’un des mammifères les plus connus au Canada et aux États-Unis.


Moufette rayée (Mephitis mephitis)
Moufette rayée (Mephitis mephitis)
Auteur: Mosey2014 - Chavez Park



DESCRIPTION

La taille de la moufette rayée est comparable à celle d'un grand chat. Il mesure entre 33 et 46 cm de long (sans la queue) pour un poids allant de 1,2 à 6,3 kg. La queue mesure entre 18 et 25 cm. Les mâchoires sont dotées de 34 dents au total. Les jambes sont corpulentes avec des pieds plantigrades à cinq doigts et de longues griffes pour creuser. Avec sa petite tête triangulaire, cette moufette a des oreilles courtes et des yeux noirs dépourvus de membrane nictitante.

La moufette rayée se distingue facilement par son motif de coloration. Le corps est noir avec une bande blanche de chaque côté du dos, se prolongeant au niveau de la queue. Les deux bandes s’unissent pour former une large tache blanche au niveau de la nuque et sur le dessus de la tête. Une fine ligne blanche orne le front de l'animal. De plus, il y a fréquemment des poils blancs sur les bords de la queue touffue et noire.

Apparentée aux blaireaux, belettes et loutres, la mouffette rayée partage avec eux plusieurs caractéristiques, corps bas, solide et élancé. Cependant, elle peut vaporiser une substance toxique, ce qui n'est pas le cas des autres. Cette substance, un liquide, provient des glandes anales, situées sous la queue.


Mephitis mephitis
Mephitis mephitis
Auteur: Ryan Hodnett - Wikimedia Commons

HABITAT

La moufette rayée est commune en Amérique du Nord, au Canada et dans le nord du Mexique. Il n’existe pas de type de terrain bien défini pouvant être classé en tant que domaine de cette espèce. Elle vit dans divers habitats, tels que les bois, les plaines et les zones désertiques, mais préfère les zones ouvertes ou en bordure de forêt. La moufette rayée est plus abondante sur les terres agricoles où la nourriture et la couverture sont abondantes. Elle s’adapte également à la vie urbaine dans les maisons et les garages. On sait qu'elle habite des zones de marais mal drainés. Bien que l'on puisse les observer jusqu’à 4 200 m, les moufettes se trouvent généralement du niveau de la mer à 1 800 m.


Mephitis mephitis 01
     Répartition actuelle de la moufette rayée

ALIMENTATION

La mouffette rayée se nourrit de manière opportuniste et modifiera son régime si nécessaire. Pendant les saisons chaudes au printemps et en été, elle est principalement insectivore, connue pour se nourrir de diverses sauterelles, grillons, coléoptères, les larves et les insectes sociaux tels que les abeilles. D'autres invertébrés peuvent inclure des vers, des écrevisses et des arthropodes. Les petits mammifères tels que les campagnols, ainsi que les oeufs et les petits d'oiseaux qui nichent au sol sont généralement consommés pendant la période d'hivernage. Elle est également connue pour consommer des amphibiens, des reptiles, des charognes et des poissons. Bien que 80 à 90 % de son régime alimentaire soit d'origine animale, la moufette rayée peut également se nourrir de matières végétales comme du maïs et des fruits.


Moufette rayée 01
Moufette rayée au sanctuaire de Zonnegloed en Belgique
Auteur: KevinB - Zoochat

REPRODUCTION

La période de reproduction a lieu à la fin de l'hiver, pendant les mois de février et de mars. La femelle donne naissance à une portée de 5 ou 6 petits après une gestation de 42 à 63 jours. Les jeunes naissent aveugles. Ils sont sevrés au bout de 5 semaines, mais restent avec leur mère jusqu'à la fin du printemps ou au début de l'été. La maturité sexuelle est atteinte vers plus ou moins 10 mois.

Dans des circonstances normales, les mouffettes rayées femelles ne se reproduisent qu'une fois par an, bien que les mâles se reproduisent avec plusieurs femelles. Après l'accouplement, les femelles ne s'associent plus aux mâles et deviennent agressives à leur égard en vocalisant, en tapant du pied et en se battant si nécessaire.

La moufette rayée a un taux de mortalité élevé et habituellement ne survit pas à sa première année en raison des conditions climatiques sévères et des maladies infectieuses. Après sa première année, elle peut vivre jusqu'à 7 ans dans la nature et jusqu'à 10 ans en captivité. La prédation et le parasitisme ainsi que les risques liés au réseau routier humain et à la vulnérabilité à la chasse sont d'autres facteurs contribuant à la mortalité.


Moufette rayée 02
Moufette rayée juvénile
© Nature Texas - iNaturalist

COMPORTEMENT

Le mâle est solitaire, mais plusieurs femelles peuvent vivre ensemble. La présence de la mouffette rayée est souvent dévoilée par son odeur caractéristique. Les glandes anales sont bien développées et peuvent projeter une sorte de musc d'une odeur nauséabonde et tenace lorsque la moufette se sent menacée. Elle est capable de projeter son musc à près de 6 m de distance.

La moufette rayée est plutôt nocturne, mais on peut l'observer à l'aube et au crépuscule. C'est un animal timide et craintif qui évitera la confrontation. Elle vit dans un terrier sauf pendant la saison estivale et ne s'éloigne guère de sa tanière lors de la recherche de nourriture. Elle emprunte généralement le même trajet, et lorsque les petits sont assez grands pour suivre leur mère, ceux-ci trottinent en file indienne derrière elle, pour imiter son comportement. La moufette rayée n'hiverne pas. Elle est simplement moins active lors des mois d'hiver.


Moufette rayée 03
Moufette rayée dans la forêt nationale Olympique, USA
Auteur: Dave Herr - USDA Forest Service

PRÉDATEUR

La plupart des mammifères évitent la moufette rayée en raison de ses capacités de défense. Cependant, les grands rapaces ne sont pas affectés par le musc. Les plus importants d'entre eux sont le grand-duc d'Amérique, l'aigle royal et le pygargue à tête blanche. Les mammifères connus qui peuvent avoir pour proie la moufette rayée sont le puma, le lynx roux, le coyote, le renard gris d'Amérique, le renard roux et le blaireau d'Amérique.

Face à un prédateur, la moufette rayée donne, dans un premier temps, plusieurs avertissements. Elle grogne, elle gratte et piétine le sol puis lève sa queue droite dans les airs pour avertir l'agresseur. En faisant ces actions, elle met en valeur le "V" blanc qu'il y a sur son dos, de la queue en pointant vers la tête. Si la menace persiste, elle va alors se retourner, se dresser sur ses pattes avant puis vaporiser le liquide au visage de l'agresseur.


Moufette rayée 04
Gros plan de la moufette rayée

MENACES ET STATUT

La moufette rayée n'est pas considérée comme une espèce à protéger ou menacée. Elle est relativement commune et s'accommode de la modification de son environnement. Elle est peu chassée, car elle rend service en éliminant de nombreux rongeurs. Pour ces raisons, la Liste rouge de l'IUCN répertorie l'espèce dans la catégorie Préoccupation mineure (LC).

La moufette rayée est vulnérable à divers agents de mortalité tels que la prédation, les maladies, les conditions environnementales (par exemple un hiver rigoureux ou une sécheresse), les produits chimiques et les activités anthropiques. Des maladies telles que la rage et les programmes de contrôle qui en résultent constituent un autre facteur limitant pour les populations de moufettes. La fourrure de mouffette rayée était considérée comme un bien précieux dans le commerce de la fourrure au cours de la première moitié du XXe siècle, mais sa valeur et le nombre de moufettes capturées pour la fourrure a considérablement diminué dans les années 1950 et 1960, à mesure que la mode se détournait des fourrures à poil long. Les mouffettes rayées peuvent être chassées dans la plupart des régions des États-Unis et du Canada. Dans certains États, comme la Floride, les moufettes ne peuvent être prises qu'en saison, mais la plupart des États autorisent leur chasse toute l'année.


Moufette rayée 05
Moufette rayée au zoo de Kiev, Ukraine

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS et MSW reconnaissent treize sous-espèces de moufette rayée :

- Mephitis mephitis mephitis

- Mephitis mephitis avia

- Mephitis mephitis elongata

- Mephitis mephitis estor

- Mephitis mephitis holzneri

- Mephitis mephitis hudsonica

- Mephitis mephitis major

- Mephitis mephitis mesomelas

- Mephitis mephitis nigra

- Mephitis mephitis notata

- Mephitis mephitis occidentalis

- Mephitis mephitis spissigrada

- Mephitis mephitis varians


Striped skunk
En anglais, la moufette rayée est appelée Striped skunk

SAVIEZ-VOUS QUE ?

* La moufette rayée est la moufette la plus répandue en Amérique du Nord et se trouve au Canada, aux États-Unis et au Mexique.

* Les moufettes sont réputées pour leur comportement en matière de défense : elles pulvérisent un liquide piquant sur les glandes situées près de la base de la queue lorsqu'elles sont menacées.

* Les moufettes sont réputées pour leur comportement en matière de défense : elles pulvérisent un liquide piquant sur les glandes situées près de la base de la queue lorsqu'elles sont menacées.

* La moufette rayée est omnivore. Tout en se nourrissant principalement d'insectes, elle se nourrit aussi occasionnellement de petits mammifères, d'oiseaux et de matières végétales.



CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communMoufette rayée
English nameStriped skunk
Español nombreMofeta rayada
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivore
FamilleMephitidae
GenreMephitis
Nom binominalMephitis mephitis
Décrit parJohann Christian Daniel von Schreber
Date1776



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES


Arkive

Animal Diversity Web

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

Wikimedia Commons

iNaturalist.org

Barbara Kay Coaching

Zooinstitutes

Futura Sciences

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Chavezpark.org

ZooChat

USDA Forest Service

Zoolo Exóticos