Manimalworld

Lièvre d'Amérique (Lepus americanus)


Le lièvre d'Amérique (Lepus americanus), également appelé lièvre à raquettes, est un mammifère herbivore appartenant à la famille des Leporidae. Ce lièvre originaire d'Amérique du Nord est une des trente et une espèces formant le genre Lepus. Il porte aussi le nom de lièvre à raquettes, surtout aux États-Unis sous la forme anglaise de Snowshoe hare, à cause des traces qu'il laisse derrière lui dans la neige avec ses pattes arrière.


Lièvre d'Amérique (Lepus americanus)
Lièvre d'Amérique (Lepus americanus)
Source: Dicyt



DESCRIPTION

Le lièvre d'Amérique est la plus petite espèce du genre Lepus. Il mesure entre 36 et 52 cm de long pour un poids moyen de 1,3 kg. Les mâles sont légèrement plus petits que les femelles, comme c'est le cas pour les léporidés. Les oreilles, plus petites que la plupart des autres lièvres, mesurent entre 62 et 68 mm.

C'est un animal incroyablement adapté à son environnement variable en fonction des saisons. Sa fourrure est extrêmement épaisse et possède l'une des valeurs isolantes les plus élevées parmi les mammifères. Une autre adaptation garantissant que le lièvre d'Amérique puisse survivre dans un environnement qui change radicalement selon les saisons est que son pelage change de couleur entre été et hiver. En hiver, presque tous les individus subissent une mue transformant le manteau d'été brun du lièvre en un blanc pur à l'exception des oreilles à extrémité noire et des pieds qui restent gris.

Le lièvre d'Amérique est physiquement similaire au lièvre arctique et le néophyte peut les confondre facilement. Un bon moyen de les différencier en dehors la taille est le fait que la base des poils du lièvre d'Amérique demeure foncée même en hiver. La couleur de la queue est aussi un bon moyen. En effet, la queue du lièvre arctique est blanche même en été tandis que la queue du lièvre d'Amérique est brune durant la même saison. La queue du lièvre d'Europe est noire.


Lepus americanus
Lepus americanus
Auteur: Robb Hannawacker - Encyclopedia Britannica

HABITAT

L'aire de répartition du lièvre d'Amérique s'étend sur tout le territoire canadien à l'exception de la toundra. Aux États-Unis, il occupe les forêts des États de l'ouest de l'Oregon, du Washington, du Nevada, de l'Idaho, du Montana, du Wyoming, du Dakota du Nord et du Sud et du Colorado, ainsi que de petites régions du Nouveau-Mexique, de l'Utah et de la Californie. Cette espèce est également présente dans la région des Grands Lacs et dans plusieurs États de l'Est, notamment la Pennsylvanie, le Rhode Island, le Wisconsin, le Michigan, le Massachusetts et le New Hampshire. Les régions montagneuses de la Virginie Occidentale, de la Caroline du Nord, du Tennessee et de la Virginie sont également habitées par le lièvre d'Amérique, mais ces populations ont récemment décliné. Il a été introduit sur l'île de Terre-Neuve vers 1870.

Il vit généralement dans les forêts à feuilles persistantes, les forêts boréales et mixtes ainsi que les forêts à feuilles caduques et les habitats de broussailles, contrairement à d'autres espèces de lièvres qui préfèrent les zones herbeuses ouvertes. Cette espèce a besoin d'habitats avec une végétation dense pour rester au chaud et se cacher des prédateurs. Cette couverture peut être fournie par des arbustes, des arbres immatures ou les deux à la fois, mais elle est généralement uniformément répartie dans l'habitat.


Lepus americanus 01
     Répartition actuelle du lièvre d'Amérique

ALIMENTATION

Le lièvre d'Amérique est un animal herbivore dont l'alimentation varie en fonction des saisons. En été, le régime alimentaire de cette espèce se compose principalement de végétation feuillue telle que des graminées, du carex et des fougères et fourbes. Les brindilles et l'écorce des arbres sont parfois également consommées. Le trèfle et les pissenlits sont consommés lorsqu'ils sont disponibles. En hiver, le régime alimentaire est plus varié et dépend de la composition des plantes locales, composées principalement de feuillus ligneux et comprenant des plantes telles que la myrtille, l’érable, le sapin baumier, le bouleau, l’épicéa et le saule. Il a besoin de 200 à 300 g de nourriture par jour pour être en bonne santé. Il boit peu, cela lui est très utile pendant la saison hivernale.


Lièvre d'Amérique 01
Lièvre d'Amérique dans un couvert de conifères
Auteur: David A Mitchell - Wikimedia Commons

REPRODUCTION

La saison de reproduction du lièvre d'Amérique commence à la mi-mars et dure jusqu'en septembre. Les femelles peuvent avoir jusqu'à 4 portées par an. Bien que la taille moyenne de la portée soit d'environ 4 jeunes, on en a enregistré jusqu'à 10 et la première portée de l'année est généralement plus petite que les suivantes.

La période de gestation dure environ 36 jours. À sa naissance, le levraut pèse entre 45 et 74 g et croît de 450 g par mois pour atteindre l'âge adulte après 5 mois. Ils naissent dans des nids constitués de dépressions peu profondes creusées dans le sol. Dans la nature, pas moins de 85 % des lièvres d'Amérique ne vivent pas plus d'un an. L'âge maximal de l'espèce est de 5 ans dans la nature.


COMPORTEMENT

Le lièvre d'Amérique vit de manière solitaire et sédentaire dans un domaine de 2 à 16 hectares. Il marque clairement des sentiers qui forment un réseau à l'intérieur de son domaine pour se déplacer entre les secteurs de repos et les secteurs d'alimentation. Il est actif à des niveaux de lumière faibles et est donc le plus souvent vu à l'aube, au crépuscule et pendant la nuit. Il est également actif les jours nuageux. Pendant la journée, le lièvre passe beaucoup de temps à se toiletter et fait des siestes agitées. Ses déplacements quotidiens couvrent environ 1,6 hectare, mais il peut être amené à parcourir de plus grandes distances lorsque la nourriture est rare.


Lièvre à raquettes
Le lièvre d'Amérique est aussi appelé lièvre à raquettes
Source: Animal Pictures Archive

PRÉDATION

Le lièvre d'Amérique est un expert pour éviter les prédateurs. Les plus jeunes se figent lorsqu'ils sentent une présence. En faisant cela, ils tentent de se fondre avec leur environnement et cette stratégie est assez efficace. Les plus âgés sont susceptibles d'échapper aux prédateurs en s'enfuyant. À vitesse maximale, un lièvre d'Amérique peut parcourir jusqu'à 45 km/h. En plus des vitesses élevées, les lièvres utilisent des changements de direction habiles et des sauts verticaux, ce qui peut amener un prédateur à mal juger la position exacte de l'animal d'un moment à l'autre.

Les principaux ennemis naturels du lièvre d'Amérique sont le lynx du Canada, le coyote et la martre de Pennant. Cependant, les autres prédateurs sont nombreux et comprennent entre autres le lynx roux, le loup, le renard roux, le renard gris d'Amérique, l’ours noir américain, le carcajou, la chouette rayée, le harfang des neiges et le vison d'Amérique.


Lièvre d'Amérique 02
Le renard roux est un des prédateurs du lièvre d'Amérique
Source: Wikimedia Commons

MENACES

En plus d'être la proie de nombreux animaux de la forêt, le lièvre d'Amérique est principalement chassé par les humains, principalement au Canada. La perte et la fragmentation de l'habitat, voire le changement climatique, menacent également les populations. La coupe à blanc des forêts, qui consiste à couper la plupart ou la totalité des arbres d'une zone, réduit la zone d'habitat idéale pour le lièvre d'Amérique, qui a tendance à ne pas s'aventurer dans des zones dégagées.


STATUT ET CONSERVATION

Actuellement, le lièvre d'Amérique n'est pas considéré comme étant en danger d'extinction. La Liste rouge de l'IUCN répertorie l'espèce dans la catégorie Préoccupation mineure (LC).

Dans certains États du sud de la chaîne, la chasse a été fermée de manière temporaire ou permanente pour tenter de rétablir les populations. L’efficacité de tels efforts n’a généralement pas fait l’objet d’un suivi attentif. Dans certaines régions, des lièvres d'Amérique ont été élevés en captivité et introduits dans la nature afin de stimuler artificiellement les populations. Cela n'a toutefois pas été un succès, car beaucoup de ces lièvres meurent pendant le transport et ceux qui sont introduits dans l'habitat sont extrêmement vulnérables à la prédation.

Le contrôle des prédateurs a été suggéré comme un moyen de réduire la mortalité chez le lièvre d'Amérique, mais cette méthode présente plusieurs défis pour les défenseurs de l'environnement. Des recherches supplémentaires sur divers aspects de l'écologie du lièvre d'Amérique ont été recommandées, ainsi qu'un suivi à long terme des tendances de la population de l'espèce et des études sur l'impact d'une gestion forestière spécifique. En outre, le lièvre d'Amérique est présent dans plusieurs parcs nationaux américains qui devraient lui apporter une certaine protection.


Snowshoe hare
En anglais, le lièvre d'Amérique est appelé Snowshoe hare
Source: Montana Public Radio

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS reconnaît quinze sous-espèces de lapin d'Amérique :

- Lepus americanus americanus

- Lepus americanus bairdii

- Lepus americanus cascadensis

- Lepus americanus columbiensis

- Lepus americanus dalli

- Lepus americanus klamathensis

- Lepus americanus oregonus

- Lepus americanus pallidus

- Lepus americanus phaeonotus

- Lepus americanus pineus

- Lepus americanus seclusus

- Lepus americanus struthopus

- Lepus americanus tahoensis

- Lepus americanus virginianus

- Lepus americanus washingtonii

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communLièvre d'Amérique
Autre nomLièvre à raquettes
English nameSnowshoe hare
Español nombreLiebre americana
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreLagomorpha
FamilleLeporidae
GenreLepus
Nom binominalLepus americanus
Décrit parJohann Christian Erxleben
Date1777



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES


Arkive

Animal Diversity Web

DiCYT

Animal Pictures Archive

Montana Public Radio

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

Encyclopedia Britannica

Wikimedia Commons