Manimalworld

Ours noir américain (Ursus americanus)


L’ours noir (Ursus americanus), ou baribal, est une espèce d'ours vivant en Amérique du Nord comme l'ours brun et l’ours polaire qui sont beaucoup plus gros que lui. L’ours noir appartient à la famille des ursidés, dont on trouve des représentants dans presque tout l’hémisphère boréal et dans le nord de l’Amérique du Sud.


Ours noir américain (Ursus americanus)
Ours noir américain (Ursus americanus)



DESCRIPTION

L’ours noir est habituellement de couleur noire, surtout en Amérique du Nord oriental. Son museau est de couleur plus pâle que le reste de son corps, ce qui fait croire à une tache blanche. Les populations occidentales sont de couleur plus claire variant du noir au brun, au roux cannelle, au beige et blanchâtre (ours Kermode, sous-espèce de Colombie Britannique). Quelques populations de Colombie Britannique et en Alaska côtiers sont gris, crème ou bleuâtre.

Un ours noir mâle mesure entre 1,40 et 2 m du museau à la queue et une femelle entre 1,20 et 1,60 m. La longueur de la queue de cet ours varie entre 8 et 14 cm.

L’ours noir est plus petit que l’ours polaire et l’ours brun. Son poids dépend de l’âge, du sexe de l’animal et de la saison. En automne, par exemple, l’ours noir fait des réserves de graisse pour pouvoir passer l’hiver. Le poids d’un mâle varie entre 115 et 275 kg et une femelle entre 40 et 180 kg. Un mâle de 400 kg a été trouvé dans le comté de Craven en Caroline du Nord.

L’ours noir est doté de petits yeux noirs, d’oreilles arrondies, d’un museau pointu de couleur brun et de naseaux allongés. La vision de l’ours noir n’est pas particulièrement bonne bien que l’on pense qu’il peut distinguer les couleurs. Son ouïe et son odorat sont, quand à eux, très développés. Sa langue agile et ses lèvres mobiles lui permettent de manger de petites baies et des fourmis. Son profil facial droit et son museau pointu le différencient du grizzly qui vit aussi en Amérique du Nord. L’ours noir est en outre plus petit et ne possède pas de bosse entre les épaules.


Ursus americanus
Ursus americanus

HABITAT

L’ours noir occupe tout le territoire du Canada, en Alaska, sur la majeure partie des États-Unis jusqu’au Mexique. Il se rencontre du littoral de l’Atlantique aux côtes du Pacifique.

L’ours noir habite les forêts denses de feuillus ou de conifères, brûlis, broussailles, parfois dans la toundra du Labrador. Il fréquente les ruisseaux, rivières, lacs et marécages. Ces habitats comprennent souvent les zones arides montagnes Chaparal couvertes en Californie du Sud, les forêts tempérées de l’Oregon et de Washington, sur toute la longueur des montagnes rocheuses, et même des parties du désert de Sonora. Il est en revanche quasiment absent des zones arides du continent nord-américain.


Ursus americanus range map
Carte de répartition de l’ours noir américain

ALIMENTATION

L’ours noir est un mammifère omnivore. La matière végétale constitue environ 75 % de son régime alimentaire. Les 25 % restant se composent de charogne, d’insectes, de mammifères et de poissons.

Au printemps, l’ours noir s’alimente de tiges, bourgeons et racines de plantes herbacées variées, de petits mammifères, jeunes cervidés et charogne.

En été, il se nourrit d’insectes (abeilles, guêpes, fourmis, termites) sous les pierres, dans les troncs d’arbres et les souches pourries. Durant la belle saison, il se nourrit aussi de poissons, et de petits fruits tels que les fraises, les framboises, les mûres et les cerises. Le miel complémente son bol alimentaire.

En automne, les noisettes, glands, faînes et pommes s’ajoutent à sa diète. En hiver, lors de l’hibernation, il cesse de s’alimenter. Notre ours visite également les dépotoirs et les zones habitées pour se nourrir des ordures (restes alimentaires, papier, carton, chiffons, ficelle, bois).


Ours noir américain 01
L’ours noir se nourrit de poissons

REPRODUCTION

La maturité sexuelle des femelles est atteinte vers l’âge de 3 ou 4 ans et 4 ou 5 ans pour les mâles. De nature plutôt solitaire, l’ours noir ne se retrouve entre eux que pendant l’accouplement qui a lieu à l’époque du rut entre juin et début juillet. Les femelles peuvent s’accoupler tous les 2 ans, mais elles attendent généralement 3 ou 4 ans entre deux naissances.

La gestation dure environ 220 jours. Le développement de l’embryon commence 10 semaines après l’accouplement : cette implantation différée, qui est commune chez toutes les espèces d’ours, permet d’éviter les naissances en automne. Les petits naissent alors entre mi-janvier et début février pendant l’hibernation. La femelle met au monde en moyenne 2 à 3 petits qui naissent totalement dépourvu de pelage. À leur naissance, ils sont aveugles, peu développés et particulièrement petits ne dépassant pas les 20 cm pour un poids compris entre 200 et 450 g.

Au printemps, lorsque les oursons sortent de la tanière pour la première fois, ils ne pèsent pas plus de 5 kg. Ils boivent encore le lait de leur mère et ne seront sevrés qu’au bout de 6 à 8 mois. À l’âge d’un an, ils pèseront entre 13 et 27 kg.

Si les conditions le permettent, 80 % des oursons atteindront leur maturité, contre 30 % seulement dans le cas de ceux qui perdent leur mère durant leur premier été de vie. Ils ne quitteront leur mère que vers l’âge de 16 ou 17 mois mais pouvant s’attarder jusqu’à 29 mois. Leur survie dépend de l’aptitude de l’ourse à leur enseigner la chasse et à trouver un repaire. Elle leur apprend également à grimper aux arbres pour échapper aux prédateurs. Il faut beaucoup d’énergie pour allaiter et élever des oursons, et les femelles en mauvaise santé pourraient être incapables de se reproduire.

Les mâles vivent à l’écart et parcourent des territoires de 50 à 150 km², englobant ceux où vivent les femelles. Ils ne participent pas à l’éducation des oursons.


Ours noir américain 02
Ours noir femelle et ses oursons

COMPORTEMENT

L’ours noir est un animal à la fois diurne et nocturne. Il sort généralement le jour, sauf dans les secteurs où il y a beaucoup d’hommes dans quel cas il préfère alors sortir la nuit pour les éviter. Malgré sa taille imposante l’ours noir est étonnamment agile. Il grimpe facilement aux arbres pour échapper aux dangers de la vie quotidienne grâce à ses muscles dorsaux puissants et à ses griffes. En pleine course, un ours peut atteindre une vitesse de 55 km/h. C’est un animal plantigrade, c’est-à-dire qu’il marche en posant entièrement la plante des pieds sur le sol.

L’ours noir se déplace en fonction des saisons pour rechercher sa nourriture. Principalement solitaire, il peut être occasionnellement vu en groupe dans les zones où la nourriture est abondante.

Contrairement aux idées reçues, les attaques d’ours noirs contre les hommes sont rares : moins de 36 attaques mortelles ont été recensées tout au long du XXe siècle. Si la femelle grizzly n’hésite pas à défendre ses petits, l’ourse noire ne s’en prend pas aux hommes pour protéger sa progéniture. Localement, l’ours noir s’approche parfois de l’homme pour obtenir de la nourriture, notamment dans les parcs nationaux.

L’ours noir passe les mois d’hiver dans un état de somnolence. il sécrète une hormone qui agit comme un somnifère. Son rythme cardiaque passe alors de 50 à 10 pulsations par minute. La température du corps diminue légèrement pour atteindre environ 31°C soit près de 7° en dessous de sa température corporelle d’été. Il passe tout l’hiver sans manger, ni boire, ni uriner, ni déféquer, et ne ressort de sa tanière qu’au printemps. Cet état de dormance dure entre 4 et 7 mois entre octobre et mai. La durée varie en fonction du climat. Plus l’hiver sera long et plus la période de somnolence se prolonge. À savoir donc que cet état n’existe pas dans les régions du sud de son habitat sauf pour les ourses enceintes. Un ours noir peut perdre jusqu’à 30 % de sa masse pendant l’hiver.


Ours noir américain 03
Ours noir américain au parc national de la Mauricie, Canada

MENACES

L’ours noir peut vivre jusqu’à l’âge de 30 ans à l’état sauvage. Malheureusement, la plupart d’entre eux n’atteignent jamais les 10 ans en raison des interactions avec l’être humain. La chasse est la cause majeure de la mortalité prématurée chez l’espèce, notamment chez les ours de plus de 2 ans. Plus audacieux et se déplaçant sur de plus grandes distances, les mâles succombent plus facilement sous le joug des chasseurs. Les femelles deviennent plus vulnérables si la chasse s’intensifie. Les oursons dont la mère est morte meurent de faim pour la plupart, des suites d’accidents ou de prédation. Les principaux prédateurs de l’ourson sont les ours adultes et même parfois les loups et les lynx.

Récemment, la demande accrue de vésicules biliaires, de pattes et d’autres parties de l’ours, réputées avoir des propriétés médicinales et aphrodisiaques, a fait naître des craintes quant à la chasse illégale à l’ours. Dans certaines parties du globe, une vésicule déshydratée peut valoir jusqu’à 50 000 $.


Ours noir américain 04
Ours noir américain victime de la chasse

CONSERVATION

Autrefois l’ours noir vivait pratiquement dans toute l’Amérique du Nord. La chasse et l’agriculture l’ont repoussé dans les secteurs fortement boisés. La plupart des populations actuelles survivent dans des régions boisées très peu peuplées par l’homme et sous la protection des parcs nationaux. Ces populations sont nombreuses et en constante augmentation, bien qu’elles continuent à faire face à des menaces dues à la destruction de leur habitat et à la chasse. L’ours noir est inscrit à l’annexe II de la CITES.

Aujourd’hui, l’ours noir américain est chassé illégalement pour fournir des fourrures au marché asiatique. Les pattes de l’animal auraient une valeur médicinale en Chine, au Japon et en Corée. Tandis que les ours noirs sont abondants dans l’ouest des États-Unis, quelques populations orientales sont de plus en plus rares voire en voie de disparition. L’ours noir de Louisiane et l’ours noir de Floride, deux sous-espèces reconnues, sont aujourd’hui au bord de l’extinction malgré qu’ils soient protégés par la loi.


Ours noir américain 05
Moment de tendresse entre une mère ourse et son ourson

SOUS-ESPÈCES

Il existe seize sous espèces d’ours noirs américains qui sont réparties en Amérique du Nord, au nord de l’Alaska, au Canada, y compris au Labrador et à Terre-Neuve, une grande partie des États-Unis et dans le centre du Mexique :

- Ours noir argenté - Ursus americanus emmonsii

- Ours noir cannelle - Ursus americanus cinnamomum

- Ours noir de Californie - Ursus americanus californiensis

- Ours noir de Floride - Ursus americanus floridanus

- Ours noir de Louisiane - Ursus americanus luteolus

- Ours noir de Terre-Neuve - Ursus americanus hamiltoni

- Ours noir de Vancouver - Ursus americanus vancouveri

- Ours Kermode - Ursus americanus kermodei

- Ursus americanus altifrontalis

- Ursus americanus amblyceps

- Ursus americanus americanus

- Ursus americanus carlottae

- Ursus americanus eremicus

- Ursus americanus machetes

- Ursus americanus perniger

- Ursus americanus pugnax

Ours noir de Louisiane
Ours noir de Louisiane

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communOurs noir américain
Autre nomBaribal
English nameBlack bear
American black bear
Español nombreOso negro
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleUrsidae
Sous-familleUrsinae
Super-familleOurs
GenreUrsus
Nom binominalUrsus americanus
Décrit parPeter Simon Pallas
Date1780



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

American black bear
En anglais, l’ours noir américain est appelé American black bear

SOURCES