Manimalworld

Chat d'Iriomote (Prionailurus iriomotensis)


Le Chat d'Iriomote (Prionailurus iriomotensis) est un chat sauvage appartenant à la famille des félins et classé dans le genre Prionailurus avec le chat viverrin. Cette espèce de chat, vivant exclusivement sur l'île japonaise d'Iriomote, fut décrit pour la première fois par le Dr Yoshinori Imaizumi en 1967.


Chat d'Iriomote (Prionailurus iriomotensis)
Chat d'Iriomote (Prionailurus iriomotensis)



DESCRIPTION

Le chat d'Iriomote est un chat sauvage de la taille d'un chat domestique. Un mâle adulte mesure entre 55 et 60 cm de long pour un poids de 3 à 5 kg. La femelle est légèrement plus petite ne dépassant guère les 50 cm de long pour un poids d'environ 3 kg. La queue, épaisse sur toute sa longueur, mesure environ 23 cm de long.

Ce chat est doté d'un torse long et court et des membres épais. Son cou est aussi épais, et ses épaules sont musclées, même si sa puissance de saut est relativement faible.

Le pelage du chat d'Iriomote est principalement gris et brun foncé sur le dos et plus clair sur le ventre. Les poils le long de la mâchoire sont blancs et sur les deux joues, on peu voir deux taches brun foncé. Comme le chat-léopard du Bengale, le chat d'Iriomote possède 5 à 7 bandes qui s'étendent du front à l'arrière de la tête, mais contrairement au chat-léopard ces bandes s'arrêtent avant d'atteindre les épaules. Les extrémités des oreilles sont arrondies, avec des poils noirs le long du bord. Il n'y a pas de touffes de poils plus longues sur le dessus des oreilles. Les adultes ont une tache blanche sur le dos de chaque oreille, un peu comme celles que l'on trouve sur les oreilles des tigres. Chez les chats-léopards du Bengale, ces taches apparaissent comme de petites zones blanches, nuageux sur les chatons qui deviennent plus nets avec l'âge. Toutefois, les jeunes chats d'Iriomote n'ont pas ces marques, et même une fois devenus adultes, les points ne seront pas blancs comme ceux des chats-léopards.

Les yeux du chat d'Iriomote sont de couleur ambre clair. Son nez est large et plat, sans fourrure couvrant la peau brun rougeâtre. La mâchoire est nantie de 6 paires d'incisives, 2 paires de canines, 4 paires de prémolaires, et 2 paires de molaires pour un total de 28 dents.


Prionailurus iriomotensis
Prionailurus iriomotensis

HABITAT

Le chat d'Iriomote est une espèce endémique de l'île d'Iriomote, une île située au sud de l'archipel de Ryukyu au Japon. Principalement constituée de montagnes et de plaines, le point culminant de l'île se trouve à 469 m d'altitude sur le mont Komidake.

Le chat d'Iriomote vit surtout dans les forêts subtropicales qui couvrent l'île et rarement à plus de 200 mètres d'altitude. Il préfère les zones proches des rivières, les lisières de forêt ayant une humidité faible. C'est le plus petit habitat de toutes les espèces de chats sauvages dans le monde.


Prionailurus iriomotensis map
Carte de répartition du chat d'Iriomote

ALIMENTATION

Le chat d'Iriomote est un chasseur opportuniste qui se nourrit de presque tous les animaux qu'il peut trouver dans l'île. Son régime alimentaire se compose de petits mammifères comme les roussettes et les rats, d'oiseaux, de serpents, de grenouilles, de lézards, d'insectes et parfois de poissons et de crabes. Il ingère généralement entre 400 et 600 g de nourriture par jour.

Comme son terrain de chasse a tendance à se trouver dans les marais ou sur les rives, il nage parfois et plonge pour attraper les oiseaux aquatiques, les poissons et crevettes d'eau douce. On estime que, sur une période d'un an, les oiseaux aquatiques représentent environ 60 % du régime alimentaire du chat avec les rats noirs étant sa deuxième source de nourriture à environ 10-30 % par an.

Sur la base d'échantillons des selles du félin, les oiseaux représentent 60 % de leur alimentation, les rats noirs 30 %, les insectes 30 %, les lézards et les grenouilles environ 15-20 %, les chauves-souris 3-17%, et le cochon sauvage à moins de 1 %. En outre, les poissons et les crustacés apparaissent plus ou moins à 4.3 % du temps.


Chat d'Iriomote 02
Le chat d'Iriomote est un prédateur carnivore

REPRODUCTION

On sait peu de choses sur la reproduction du chat d'Iriomote, mis à part les informations de spécimens en captivité. La saison de reproduction semble se produire principalement de l'hiver au printemps, mais peut être limité de façon saisonnière. La gestation est estimée à 60 jours à partir d'observations sur le chat-léopard du Bengale dont il est très proche.

Entre avril et juin, la femelle donne naissance entre 1 et 3 chatons dans le creux d'un arbre ou une caverne. Les emplacements choisis pour donner naissance et élever les petits doivent être secs et avoir une bonne ventilation. La mère allaite ses petits jusqu'à ce qu'ils aient 3 mois. Même après le sevrage, les soins maternels se poursuivent jusqu'à ce que les chatons atteignent 4 à 4 mois 1/2. Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle vers l'âge de 8 mois.

On estime que l'espérance de vie du chat d'Iriomote est de 7 à 8 ans à l'état sauvage, et de 8 à 9 ans en captivité. Les influences humaines, les accidents de la circulation et le piégeage peuvent réduire leur durée de vie de 2 à 5 ans. En captivité, un chat d'Iriomote a vécu pendant environ 15 ans et 1 mois, la plus longue durée de vie connue de l'espèce.


Chat d'Iriomote 07
Le chat d'Iriomote est de nature nocturne
© Mazako Izawa

x-smallCOMPORTEMENT

Le chat d'Iriomote est habituellement solitaire sauf en période de reproduction. Le territoire d'un chat fait environ de 1 à 3 km². Les mâles ont des territoires plus grands que ceux des femelles. Ceux des mâles peuvent se chevaucher alors que ceux des femelles sont moins susceptibles de le faire. Les femelles présentent également des domaines vitaux plus stables et semblent utiliser un site d'alimentation constant pendant plusieurs années, tandis que les mâles changent leur domaine d'activité après plusieurs mois.

Le chat d'Iriomote est principalement actif la nuit, mais il lui arrive également de chasser pendant la journée lorsqu'il chasse le scinque du Japon (Plestiodon kishinouyei) qui est uniquement diurne. Bien qu'il chasse souvent sur le sol, le chat Iriomote présente une certaine agilité arboricole, suggérant qu'il passe une partie de son temps à la chasse ou au repos dans les arbres.


Chat d'Iriomote 04
Gros plan du chat d'Iriomote

MENACES

Le chat d'Iriomote est un félin rare. On dénombre moins de 100 spécimens qui vivent dans l'île à l'état sauvage, estimation faite en 2007. Rare et méconnu, ce chat a été chassé pratiquement jusqu'à l'extinction. Aujourd'hui encore, il est menacé à cause du braconnage et par les agriculteurs qui le considèrent comme nuisible. Le chat d'Iriomote vole leurs poulets, car leurs proies naturelles disparaissent également à cause de la déforestation.


Chat d'Iriomote 01
Portrait du chat d'Iriomote

STATUT

Le chat d'Iriomote est une espèce menacée d'extinction classée en Annexe II de la CITES. La Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN répertorie ce félins dans la catégorie En danger critique (CR) depuis 2008.


Chat d'Iriomote 06
Chat d'Iriomote naturalisé

HISTOIRE

Le chat d'Iriomote fut décrit en 1967 par le Dr Yoshinori Imaizumi. Celui-ci l'a probablement décrit comme l'une des espèces les plus primitives parmi les félidés d'Asie. Imaizumi l'a présenté comme une espèce distincte en fonction des principaux caractères suivants :

- la frontière ventrale du processus para occipital séparée de la bulle auditive

- un disque ovale, sur chaque côté de la région basisphénoïde et basioccipital

Ces caractères sont cependant polymorphes chez le chat-léopard du Bengale, et les études chromosomiques indiquent également une relation étroite avec ce dernier et le chat viverrin.

Le chat d'Iriomote a été diversement considéré comme une espèce monotypique (Mayailurus iriomotensis: Imaizumi 1967), une espèce étroitement liée à la chat-léopard du Bengale (Prionailurus iriomotensis Hemmer 1978, Leyhausen 1979 Corbett et Hill, 1993), et une sous-espèce de chat-léopard du Bengale (Prionailurus. bengalensis iriomotensis: Wozencraft 1993 Yu et Wozencraft sous presse), soumis à des pressions sélectives extrêmes avec la possibilité préposé de la dérive génétique (verre et Todd, 1977).

De plus, Groves (1982) a noté des caractères crâniens qui indiquent une relation étroite avec le genre Pardofelis (chat de Temminck et chat bai). Wurster-Hill et al. (1987) ont constaté que le caryotype du chat d'Iriomote est non seulement identique à celle du chat-léopard du Bengale et du chat viverrin, mais aussi du puma.

Les scientifiques concluent que le chat d'Iriomote est une espèce ancienne, reliant les trois genres, Prionailurus, Profelis et Pardofelis et est toujours près de leur racine commune. Ils considèrent qu'il est bien une espèce distincte comme Prionailurus iriomotensis, tout en notant qu'une enquête plus poussée pourrait démontrer que le genre originel dans lequel il était classé par Imaizumi (Mayailurus) peut être justifié.

Toutefois, les enquêtes moléculaires par deux équipes japonaises ont abouti à la conclusion que le chat d'Iriomote est liée au chat-léopard du Bengale et que la séparation s'est produite il y a moins de 200 000 ans, ce qui coïncide avec l'isolement géologique de l'archipel des Ryukyu. Les deux équipes sont d'accord que le chat d'Iriomote a évolué dans une certaine mesure et possède quelques caractéristiques morphologiques uniques par rapport au chat-léopard du Bengale.


Iriomote cat
En anglais, le chat d'Iriomote est appelé Iriomote cat

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communChat d'Iriomote
English nameIriomote cat
Español nombreGato de Iriomote
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreFeliformia
FamilleFelidae
Sous-familleFelinae
GenrePrionailurus
Nom binominalPrionailurus iriomotensis
Décrit parYoshinori Imaizumi
Date1967



Satut IUCN

En danger critique (CR)

Chat d'Iriomote 03
Le chat d'Iriomote

SOURCES