Manimalworld

Panthère d'Arabie (Panthera pardus nimr)


La panthère d'Arabie (Panthera pardus nimr) est la plus petite des sous-espèces de léopard. Ce félin est en grand danger d'extinction avec moins de 250 individus vivant à l'état sauvage. Cette panthère est, comme son nom l'indique, originaire de la péninsule arabe


Panthère d'Arabie (Panthera pardus nimr)
Panthère d'Arabie (Panthera pardus nimr)



DESCRIPTION

La panthère d'Arabie est la plus petite sous-espèce de léopard actuelle. Elle mesure en moyenne 1,3 m de long (tête-corps) pour un poids allant de 20 à 30 kg. Les mâles sont généralement plus grands que les femelles.

Outre sa taille nettement plus petite, cette sous-espèce se distingue de ses homologues africains et asiatiques par sa couleur d'ensemble plus claire. En effet, la couleur jaune-or n'est visible que le long du dos de l'animal, tandis que le reste du corps est plutôt beige ou gris-blanc. Le corps est presque entièrement parsemé de rosettes et des taches caractéristiques de l'espèce. Les couleurs de sa fourrure l'aident à se camoufler dans les terrains rocheux dénués d'arbres. La longue queue est utilisée comme balancier pour monter dans les arbres.


Panthera pardus nimr
Panthera pardus nimr

HABITAT

Autrefois, la panthère d'Arabie était présente dans toute la péninsule arabique, y compris la péninsule du Sinaï. Mais l'espèce a disparu d'Égypte, de Jordanie et aussi d'Israël. Il y avait encore une vingtaine de panthères dans les années 1970 dans le désert du Néguev. Depuis 2006, elle subsiste de façon certaine au Yémen et au Sultanat d'Oman. En fait, il resterait une population de moins de 200 animaux au total, disséminés sur 3 sites. Sa présence en Arabie saoudite dans les Monts Sarawat et le Hedjaz depuis 2007 est incertaine.

La panthère d'Arabie occupe les zones de hautes montagnes reculées et accidentées qui assurent la sécurité et les points de vue. Sur le terrain aride de son habitat, elle a besoin de vastes territoires pour avoir suffisamment de nourriture et d'eau pour survivre.


Panthera pardus nimr range map
Carte de répartition de la panthère d'Arabie

ÉCOLOGIE

La panthère d'Arabie est un prédateur carnivore. Pour chasser, elle concentre ses efforts sur des proies de petite et moyenne taille. Son régime alimentaire se compose de gazelles de montagne, damans des rochers, lièvres du Cap, bouquetins de Nubie, oiseaux, lézards et insectes. Les carcasses de grosses proies sont généralement stockées dans des grottes ou des tanières. Dans certaines régions, le nombre de la plupart de ses proies favorites a diminué de façon spectaculaire en raison de la chasse et du surpâturage contraignant la panthère à s'attaquer aux animaux domestiques. Elle chasse généralement à l'aube et au crépuscule, évitant ainsi les périodes de grandes chaleurs en journée.

Après une période de gestation d'environ 100 jours, la femelle met au monde une portée de 1 à 4 petits dans un endroit abrité, comme une petite grotte ou sous un surplomb rocheux. Pendant les premières semaines, la femelle déplace fréquemment ses petits dans différentes cachettes afin de réduire le risque d'être découvert. Bien que les jeunes ouvrent leurs yeux après environ 9 ou 10 jours et commencent à explorer leur environnement immédiat, ils ne quittent pas la sécurité de la tanière avant l'âge de 4 semaines. Ils sont sevrés au bout de 3 mois, mais restent avec leur mère pendant 2 ans pour acquérir les compétences nécessaires pour chasser et survivre par leurs propres moyens.

Sur le terrain aride de son habitat, la panthère d'Arabie a besoin de grands territoires afin de trouver suffisamment de nourriture et d'eau pour survivre. Le territoire du mâle chevauche habituellement celui d'une ou plusieurs femelles. Il le défend farouchement contre les autres mâles. Malgré ce chevauchement, la panthère d'Arabie est un animal solitaire sauf en période de reproduction.


Léopard arabe
Le léopard arabe

MENACES

Le léopard d'Arabie s'accroche désespérément à une existence précaire. En 2006, la population de cette espèce était estimée à moins de 250 individus sauvages. Les sous populations sont isolées ne dépassant pas 50 individus matures.

La perte d'habitat constitue une grave menace, en grande partie à cause du surpâturage du bétail, qui a également contribué à l'appauvrissement des proies du léopard.

La chasse, à la fois du léopard et de ses proies, a également un impact considérable pour la survie de ce félin. Les léopards au Yémen sont particulièrement sous pression de la chasse, de la persécution des bergers locaux et des captures pour le commerce. Ces menaces sont censées être les principales causes de la disparition de l'espèce. Malheureusement, il y a également les conflits avec l'homme qui l'accusent de s'en prendre au bétail domestique.


Panthère d'Arabie 02
Portrait de la panthère d'Arabie

STATUT ET CONSERVATION

La panthère d'Arabie est une espèce en grand danger d'extinction. Elle est inscrite en Annexe I de la CITES interdisant tout commerce de cette espèce. La Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN répertorie ce félin dans la catégorie En danger critique (CR) depuis 1996.

Heureusement, la situation est beaucoup plus optimiste à Oman qu'au Yémen, les léopards des montagnes du Dhofar bénéficiant de mesures de conservation complètes. La première étape importante pour conserver la panthère d'Arabie a été prise en 1985 lors du premier programme de reproduction en captivité de la région a été établi au Centre de reproduction des mammifères d'Oman à Mascate. Depuis lors, les efforts d'élevage en captivité ont été un succès, avec plusieurs petits nés au Centre d'élevage en voie d'Arabian Wildlife à Sharjah, aux Emirats Arabes Unis. Ces programmes d'élevage en captivité sont essentiels au maintien de la diversité génétique et pour sauver cette espèce de l'extinction. Néanmoins, ces succès doivent être compensés par des succès égaux aux efforts de conservation in situ, sans lesquels les réintroductions potentielles dans la nature seraient vouées à l'échec.

En 1993, une hausse de ces efforts a éclaté en raison d'une vague de chasse intensive au début des années 1990. Ces efforts comprenaient la mise en place de l'Arabe Leopard Trust, qui vise à protéger le léopard, l'habitat de montagne et la faune d'Arabie en général.

En dépit de toutes ces mesures de conservation, la panthère d'Arabie reste toujours dangereusement rare en nombre. Pour préserver ce félin, il est important de sauvegarder d'urgence ses proies dans la réserve naturelle Samhan Jabal, qui est peut-être le dernier refuge viable de l'espèce. Pour que cela soit efficace à long terme, les écologistes font face au défi de minimiser les dégâts humains dans la région et de réduire les conflits homme-léopard.


Panthère d'Arabie 01
Gros plan de la panthère d'Arabie

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communPanthère d'Arabie
English nameArabian leopard
Español nombreLeopardo de Arabia
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreFeliformia
FamilleFelidae
Sous-famillePantherinae
GenrePanthera
EspèceLéopard
Nom binominalPanthera pardus nimr
Décrit parWilhelm Hemprich
Christian Gottfried Ehrenberg
Date1833



Satut IUCN

En danger critique (CR)

Arabian leopard
En anglais, la panthère d'Arabie est appelée Arabian leopard

SOURCES