Manimalworld

Sanglier des Philippines (Sus philippensis)


Le sanglier des Philippines (Sus philippensis) est un suidé endémique des Philippines comme le sanglier des Visayas, le sanglier de Mindoro et le sanglier géant de Palawan.


Sanglier des Philippines (Sus philippensis)
Sanglier des Philippines (Sus philippensis)
© Field Museum



DESCRIPTION

Le sanglier des Philippines est un gros sanglier mesurant 1,28 m de long pour les mâles et 1,20 m pour les femelles. La longueur de la queue est d'environ 14 cm. La couleur de son poil rêche est noirâtre avec quelques poils argentés sur les côtés. Les longs poils placés sur le milieu du dos forment une crête, caractéristique particulièrement visible chez les mâles pendant la saison de reproduction. On pourrait croire à une forme de crinière sur la tête et le cou. La queue de longueur moyenne a une touffe de longs poils noirs à la pointe.

Le sanglier des Philippines a un long museau, se terminant par un disque plat mobile avec les narines au centre de celui-ci. Les dents sont bien développées. Les grandes canines supérieures et inférieures se dégagent de la mâchoire formant des défenses visibles chez les mâles. Ce sanglier a les yeux et les oreilles relativement petits et étroits. Le bout des pieds compte quatre doigts, mais seuls les deux pieds centraux sont utilisés pour la marche.


Sus philippensis
Sus philippensis

HABITAT

En générale, la distribution originale du sanglier des Philippines couvre les îles à l'ouest des Philippines. Il réside sur les îles de Luzon, Biliran, Samar, Leyte, Mindoro, île de Mindanao, Jolo, Polillo, Catanduanes, et éventuellement d'autres îles.

Il a également été signalé sur les îles de Bohol et Sibuyan, bien qu'il soit difficile de savoir si ces populations appartiennent au sanglier des Philippines ou au sanglier des Visayas. La sous-espèce Sus philippensis philippinesis se trouve sur les îles du nord de Luzon, Polillo, Catanduanes et Marinduque, alors que la sous-espèce Sus philippensis mindanensis se produit sur les îles du centre-est de Samar, Biliran, Leyte, Bohol, et les îles du sud de Camiguin Sul, Mindanao et Basilan.

Autrefois, le sanglier des Philippines se trouvait dans la plupart des habitats du niveau de la mer jusqu'à 2800 m d'altitude. Aujourd'hui, l'espèce est confinée dans les forêts isolées en raison de la perte de son habitat et de la chasse.


Sanglier des Philippines 01
Carte de répartition du sanglier des Philippines

ALIMENTATION

Le sanglier des Philippines est une espèce omnivore se nourrissant d'une grande variété d'aliments. Les racines, les feuilles, les tubercules, les graminées et d'autres plantes composent essentiellement son alimentation. Grâce à son museau, il laboure le sol à la recherche de nourriture enfouie.


Sanglier des Philippines 02
Portrait du sanglier des Philippines

REPRODUCTION

Chez le sanglier des Philippines, tout comme bon nombre d'espèces de suidés, le mâle est généralement solitaire ne recherchant la compagnie de ses semblables uniquement en période de reproduction. Après l'accouplement, la femelle fabrique un nid composé de végétation dans une zone soigneusement choisie. Généralement, ces nids sont placés entre les contreforts des arbres entourés de buissons denses. La mère met au monde entre quatre et cinq marcassins en moyenne par portée. Il a déjà été observé des portées de huit petits, mais ce sont des cas assez rares.


Sanglier des Philippines 03
Sanglier des Philippines au zoo d'Avilon

COMPORTEMENT

Le sanglier des Philippines est plus actif la nuit, mais peut également se déplacer le jour. Il peut être observé seul, en couple pendant la saison de reproduction, ou encore en groupe entre sept et douze individus. C'est un animal normalement timide et réservé qui peut néanmoins être dangereux lorsqu'il est acculé et peut alors se défendre vigoureusement. Les femelles en particulier peuvent être très défensives lorsqu'il s'agit de protéger leurs petits, et attaquent les prédateurs potentiels, y compris les humains, si elles se sentent menacées.


Sanglier des Philippines 04
Gros plan du sanglier des Philippines

STATUT DE L’ESPÈCE

Le sanglier des Philippines est une espèce en danger d'extinction. Cette espèce est inscrite sur la Liste rouge de l'IUCN dans la catégorie vulnérable (VU) depuis 2007. Les populations sont actuellement en déclin sévère. Ce déclin est estimé à plus de 30 % sur une période de trois générations.


Sanglier des Philippines 05
Sanglier des Philippines au zoo de Woodland
© Ryan Hawk

MENACES

Le sanglier des Philippines parvient à survivre dans la plupart des zones boisées dans les grandes îles des Philippines. Pourtant la chasse, la déforestation ont donné lieu à la disparition de vastes zones de son aire de répartition historique et continuent de menacer les populations restantes.

Ces menaces sont également amplifiées par une forte croissance démographique ainsi qu'une déforestation illégale des forêts pour l'agriculture. Ce dernier cas à conduit à des incidences accrues sur les dommages fait aux cultures par les sangliers qui s'attaquent aux récoltes de maïs, de riz et de manioc. Les agriculteurs locaux les considèrent comme une cible légitime résistant ainsi à toutes les mesures de protection locales.

Une autre menace non négligeable pour le sanglier des Philippines est l'hybridation. Les porcs domestiques vivant en liberté ont la capacité de se reproduire avec les sangliers, menaçant l'intégrité de l'espèce.


Sanglier des Philippines 06
Sanglier des Philippines en captivité au zoo d'Avilon

CONSERVATION

Le sanglier des Philippines est une espèce techniquement protégée par les lois philippines. Malheureusement, ces lois sont peu ou pas suivies dans la plupart des régions où ce suidé réside. Dans les grandes îles des Philippines, comme Luzon et de Mindanao, le sanglier évolue dans tous les parcs nationaux principaux, bien que la plupart de ces aires protégées existent uniquement sur le papier. Un certain nombre de ces parcs sont connus pour avoir été pratiquement déboisés, et l'exploitation forestière illégale ainsi que la chasse se poursuit dans de nombreux autres domaines.

Pour améliorer la situation de cette espèce vulnérable, des programmes permettant de sensibiliser les populations locales et pour modifier leurs attitudes négatives envers les sangliers ont été recommandés. De nouvelles recherches sur sa répartition exacte, l'état et la biologie ont également été suggérés, ce qui contribuera à mettre en place des mesures de conservation et également un plan de gestion efficace pour préserver ce qui reste des populations du sanglier des Philippines.


Philippine Warty Pig
En anglais, le sanglier des Philippines est appelé
Philippine Warty Pig

SOUS-ESPÈCES

Les listes taxonomiques diffèrent entre les auteurs, certains considérant l'espèce comme une espèce monotypique et d'autres admettant deux sous-espèces distinctes :

- Sus philippensis philippensis

- Sus philippensis mindanensis

On attribue parfois au sanglier des Philippines une troisième sous-espèce bien qu'il n'ai pas encore été déterminé s'il s'agit d'une espèce distincte ou non :

- Sanglier de Mindoro - Sus oliveri


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communSanglier des Philippines
English namePhilippine Warty Pig
Español nombreJabalí filipino
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
FamilleSuidae
GenreSus
Nom binominalSus philippensis
Décrit parAlfred Nehring
Date1886



Satut IUCN

Vulnérable (VU)

SOURCES