Manimalworld

Python réticulé (Malayopython reticulatus)


Le python réticulé (Malayopython reticulatus) est un serpent appartenant à la famille des Pythonidae que l'on trouve en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est. Comme tous les pythons, ce sont des serpents constricteurs non venimeux. Le python réticulé est l’un des serpents les plus grands du monde. Il n’est dépassé que par certains anacondas.


Python réticulé (Malayopython reticulatus)
Python réticulé (Malayopython reticulatus)



DESCRIPTION

Le python réticulé est l'un des plus grands serpents au monde. En effet, il mesure en moyenne entre 4 et 9 m pour un poids allant de 90 à 140 kg. Il peut exceptionnellement atteindre 10 m, comme une femelle tuée par des indigènes à Célèbes en 1912 et mesurée par un ingénieur. En termes de longueur et de poids, l’espèce présente un très fort dimorphisme sexuel. Les femelles sont en moyenne considérablement plus grandes et plus lourdes que les mâles. Dans le sud de Sumatra, sur un échantillon de 1046 individus, les mâles atteignaient une longueur maximale de 4,25 m et pesaient 20 kg, les femelles une longueur de 6,8 m pour un poids maximal de 75 kg. Les individus vivant dans les îles restent, comme chez beaucoup de vertébrés, beaucoup plus petits. Sur l'île de Jampea, entre Sulawesi et Flores, les mâles atteignent une longueur maximale de 2,10 m, les femelles une hauteur maximale de 3,35 m.

La couleur de base est très variable allant du jaune au brun clair et foncé à presque noir. L'espèce présente sur son dos des motifs complexes en forme de losange brun sombre et ocre jaune, brillants. Ce motif en losanges est complété sur les flancs par des taches sombres avec un centre lumineux. Sur les flancs, chaque triangle pointu se rencontre entre ces taches sombres. Sa tête est uniformément brun clair avec trois fines bandes noires, une sur le sommet du crâne et deux sur les côtés qui partent de ses yeux, ces derniers étant orangés. La langue est généralement presque noire avec une extrémité blanchâtre. Sur les îles indonésiennes de Jampea et de Selajar, la base de la langue est plutôt rose à violet foncé. Comme chez la plupart des serpents, il existe des spécimens albinos. On retrouve plusieurs degrés d'albinisme. Chez les plus pâles, le brun clair est remplacé par du blanc et les motifs brun et ocre sont jaune citron. Il existe d'autres variantes où le blanc est remplacé par du gris violacé. Les individus atteints de leucistisme sont entièrement blancs, mais leurs yeux sont noirs et non rougeâtres comme chez les albinos.

Ce python est relativement mince, la tête est grosse, aplatie et très distincte du cou. La queue représente environ 13-14 % de la longueur totale. La tête semble allongée vue d'en haut, le museau est arrondi. Les narines sont disposées latéralement, mais toujours visibles d'en haut. La rostrale est à peine visible d'en haut.


Malayopython reticulatus
Malayopython reticulatus
© Henrik Bringsøe - NaturePhotos

HABITAT

L'aire de répartition du python réticulé englobe quasiment toute l'Asie du Sud-Est. On le retrouve notamment dans les pays suivants :Bangladesh, Birmanie, Inde, Thaïlande, Cambodge, Laos, Vietnam, Malaisie, Brunei, Philippines et Indonésie (sauf en Nouvelle-Guinée). L'espèce nage très bien et a donc colonisé toutes les îles principales de cette région. En 1883, elle était déjà l'une des premières espèces de vertébrés à être détruite par une éruption volcanique de l'archipel de Krakatau.

Le python réticulé habitait à l'origine les forêts tropicales humides et les marécages. Cependant, l'espèce s'est avérée très adaptable et colonise aujourd'hui aussi les forêts secondaires, les terres agricoles et les établissements humains jusqu'aux grandes villes. L'espèce n'est pas rare à Bangkok, par exemple, et a été détectée à plusieurs reprises à Jakarta. Dans tous les habitats peuplés, les pythons réticulés sont étroitement liés à l'eau et restent généralement près des petites rivières, des canaux ou des étangs.


Malayopython reticulatus 01
     Répartition actuelle du python réticulé

ALIMENTATION

Comme la plupart des serpents cette espèce est un chasseur embusqué qui passe une grande partie de son temps partiellement caché dans l'attente d'une proie. Il chasse le plus généralement au sol, mais arrive malgré son poids important à grimper dans les arbres. Le régime alimentaire de ce python se compose presque exclusivement de mammifères et d'oiseaux, mais peut occasionnellement consommer des lézards. Les pythons de petite taille (3-4 m) s'attaquent principalement aux rongeurs. Les plus gros individus chassent des proies diverses : Viverridae (binturongs, civettes), singes, cervidés, sangliers. À proximité des habitations, le régime alimentaire du python réticulé inclut également des chiens, des chats et de la volaille. Parmi les récits des grosses proies mangées par un python réticulé, le plus solidement documenté fut un ours malais de 23 kg tué par un spécimen de 6,95 m et digéré en 10 semaines. Le plus souvent les proies mesurent environ un quart de la taille du serpent, mais dépassent souvent son poids. Comme tous les pythons, il tue par constriction.


Python réticulé 02
Gros plan d'un python réticulé

REPRODUCTION

La plupart des informations connues sur la reproduction du python réticulé proviennent presque exclusivement d'enquêtes sur des animaux morts ou en captivité. Cette espèce est ovipare. La femelle pond entre 15 et 80 oeufs pesant entre 200 et 300 g chacun. La température d'incubation est de 31-32°c et ils mettent en moyenne 88 jours pour éclore. Les serpenteaux mesurent alors au moins 61 cm en moyenne dans la plus grande partie de l'aire de répartition, moins de 30 cm chez les petits animaux de Tanahjampea. Les pythons réticulés deviennent sexuellement matures au bout de deux à quatre ans.

Les données sur l'âge moyen et maximum des individus en liberté ne sont pas connues. En captivité, les pythons réticulés atteignent régulièrement plus de 25 ans. Un spécimen du zoo de Dessau a atteint l'âge d'environ 40 ans.


Python réticulé 03
Python réticulé juvénile
Auteur: Mark Patterson - Wikimedia Commons

COMPORTEMENT

Malgré l’immense aire de répartition et sa fréquence dans de nombreuses régions de la région, on ne sait pratiquement rien du comportement de l’espèce. Les études sur le mode de vie de l'espèce sur le terrain n'existent pas. Même la capture d'animaux à des fins d'arpentage ou de marquage est extrêmement complexe et difficile. Le python réticulé semble exclusivement nocturne et se déplace très discrètement et le plus souvent dans la végétation dense. Il n'y a pas de résultats sur les phases d'activité et sur la taille de l'habitat utilisé par les individus. La journée se passe en cachette. On sait peu de choses sur ces cachettes, mais dans les zones peuplées, les animaux se reposent régulièrement sous des maisons, où ils sont souvent découverts et abattus.


Python réticulé 04
Python réticulé dans l'île Tomian en Malaisie
© Chris Hay - Flickr

MENACES

Étant l'un des serpents le plus long au monde, le python réticulé est souvent persécuté par peur. L'espèce est chassée principalement pour les peaux, mais aussi pour la nourriture, la médecine traditionnelle et pour nourrir les animaux domestiques dans la plupart de son aire de répartition. Sa robe aux motifs complexes en fait le serpent le plus vendu pour la confection d'articles en cuir. En effet, environ 350 000 peaux sont exportées chaque année, principalement pour alimenter le marché européen.

Bien que l'espèce soit très tolérante à la dégradation de l'habitat tant que la structure de l'habitat convenable demeure, les zones perturbées autour des villages rendent ce gros serpent plus vulnérable aux pressions de chasse pour le commerce et l'exploitation et la croissance de la population humaine augmente l'exposition des grands pythons à la persécution. Cette espèce peut résister à une exploitation commerciale intensive parce qu'elle a une histoire de vie entraînant une croissance rapide, une maturation précoce, une production reproductrice élevée et la capacité de tolérer des habitats modifiés par l'homme. Néanmoins, bien que cette espèce ne soit pas considérée comme risquant une extinction mondiale par la chasse ou la perte de l'habitat, la surexploitation associée à une importante perte d'habitat en particulier en Indochine induite par la conversion agricole peut entraîner la perte de sous-populations régionales et peut avoir des répercussions négatives sur les sous-populations dans l'aire de répartition du python réticulé.


Python réticulé 05
Python réticulé albinos

STATUT ET CONSERVATION

Le python réticulé n'est pas considéré comme une espèce menacée. Il est actuellement inscrit dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN et en Annexe II de la CITES.

Cette espèce a été enregistrée dans de nombreuses aires protégées de son aire de répartition, y compris plusieurs parcs nationaux. Dans certaines parties de son aire de répartition, comme le Laos, le Vietnam et le Cambodge, il est illégal de prélever l'espèce de la nature, et les autorités s'assurent que ces règlements sont appliqués dans les domaines où des déclins ont été signalés. Au Vietnam, cette espèce a été répertoriée comme étant gravement en voie de disparition. Le python réticulé est une espèce protégée dans chaque État du sud-est asiatique sauf l'Indonésie, même si dans certains États (par exemple, la Malaisie) cette protection peut permettre la chasse avec un permis.


SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, Reptile Database reconnaît trois sous-espèces de python réticulé :

- Malayopython reticulatus jampeanus (île de Jampea entre Sulawesi et Flores)

- Malayopython reticulatus reticulatus (Continent et petites îles de la Sonde)

- Malayopython reticulatus saputrai (Sud-ouest et sud-est de Sulawesi et l'île de Selayar au sud de Sulawesi)


Reticulated python
En anglais, le python réticulé est appelé Reticulated python
© Justin Ong - Asian Geographic

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communPython réticulé
English nameReticulated Python
Español nombrePitón reticulada
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
ClasseReptilia
Sous-classeLepidosauria
OrdreSquamata
Sous-ordreSerpentes
FamillePythonidae
GenreMalayopython
Nom binominalMalayopython reticulatus
Décrit parJohann Gottlob Schneider
Date1801



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES


Animal Diversity Web

Wikipédia allemand

Wikimedia Commons

Wild Herps

Chris Hay - Flickr

Asian Geographic Magazines

Reptile Database

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Espace Zoologique de St Martin la plaine

NaturePhotos

WorldOfReptile