Manimalworld

Ours noir d'Asie (Ursus thibetanus)


L’ours noir d’Asie (Ursus thibetanus) est un mammifère appartenant à la famille des ursidés. Cet ours est classé par l'IUCN dans la catégorie vulnérable (VU), en raison du déboisement et de la chasse active dont il fait l’objet. L’ours noir d’Asie est également connu sous le nom d’Ours à collier.


Ours noir d'Asie (Ursus thibetanus)
Ours noir d'Asie (Ursus thibetanus)



DESCRIPTION

L’ours noir d’Asie a un aspect général assez semblable à l’ours brun, mais il est beaucoup plus petit. Son crâne est relativement petit, mais massif, en particulier au niveau de la mâchoire inférieure. La taille diffère entre les mâles et les femelles. Le crâne d’un mâle peut mesurer entre 300 et 328 mm de long et entre 190 et 228 mm de large alors que celui d’une femelle mesure généralement moins de 300 mm de long et environ 170 mm de large. Comparé à d’autres ours du genre Ursus, les projections du crâne sont faiblement développées. La crête sagittale est basse et courte, même chez les vieux spécimens, et ne dépasse pas plus de 19-20 % de toute la longueur du crâne. Chez l’ours brun, la crête sagittale est présente sur 41 % de la longueur du crâne.

Bien que l’ours noir d’Asie soit en grande partie herbivore, la structure de sa mâchoire n’est pas vraiment bien structuré pour ce genre de régime que chez le panda géant. L’ours noir d’Asie est doté d’arcades zygomatiques beaucoup plus étroites, et le rapport de poids des deux muscles ptérygoïdiens latéraux sont également beaucoup plus petits. Cependant, les glissements latéraux du muscle temporal sont bien plus forts chez les ours noirs d’Asie.

Contrairement à l’ours polaire, l’ours noir d’Asie a le niveau supérieur de son corps puissamment musclé ce qui lui permet de monter facilement aux arbres. La partie arrière est, quant à elle, assez faible. Les pattes arrière sont plus courtes que chez l’ours brun et l’ours noir américain. La différence avec les autres espèces d’ours est que l’ours noir d’Asie pourra tout de même monter aux arbres même s’il a les pattes arrière cassées car il est bien plus bipédal que les autres espèces d’ursidés. Les protections des semelles sur les pieds antérieurs sont plus grandes que celles de la plupart des autres espèces d’ours. Ses griffes, qui sont principalement employées pour s’élever et creuser, sont légèrement plus longues sur le pied antérieur (30 à 45 mm) qu’arrières (18 à 36 mm), et sont plus grandes et plus accroché que ceux de l’ours noir américain. Les oreilles sont en forme de cloche, et sont proportionnellement plus longues que ceux de grands ours, et collent en longueur de la tête. Les lèvres et le nez sont plus grands et plus mobiles que ceux des ours brun.

Les ours noirs d'Asie adultes sont légèrement plus petits que les ours noirs américains. Ils mesurent entre 60 cm et 1 m au garrot et entre 1,20 et 1,95 m de long. La queue ne dépasse pas les 11 cm de long. Les mâles pèsent typiquement de 110 à 150 kg, alors que les femelles pèsent de 65 à 90 kg. La couleur du pelage de l’ours noir d’Asie est de couleur noir. Un long trait de couleur beige en forme de V est visible autour de son cou, d’où son nom d’ours à collier. Il a également une petite tâche blanche au niveau du menton. Cette fourrure blanche sur son museau atteint rarement ses orbites.


Ursus thibetanus
Ursus thibetanus

HABITAT

Des fossiles retrouvés prouvent que l’ours noir d’Asie avait, par le passé, une aire de répartition plus étendue qu’aujourd’hui. On pouvait notamment le trouver en France et en Allemagne. Aujourd’hui sa répartition ne se limite plus qu’au continent asiatique.

L’ours noir d’Asie occupe une bande étroite allant du sud-est de l’Iran vers l’est de l’Afghanistan et le Pakistan,à travers les collines de l’Himalaya en Inde, à Myanmar. Mis à part la Malaisie, l’ours noir d’Asie occupe tous les pays d’Asie du sud-est. Il est absent en Chine est-centrale, bien qu’il ai une distribution inégale dans la partie sud et nord-est du pays. D’autres groupes de populations existent en Extrême Orient russe du sud et en la Corée du Nord. La Corée du Sud a une petite population résiduelle. Les ours noirs d’Asie sont également présent dans les îles du sud du Japon de Honshu et de Shikoku et sur Taïwan et Hainan.

L’ours noir d’Asie habite principalement les forêts humides, sur les montagnes raides, et dans les secteurs où la végétation est épaisse. Il habite habituellement à des altitudes de 3 500 m en Himalaya pendant l’été, et redescend à une altitude de 1 500 m en hiver. Il vit rarement à des altitudes de plus de 3 700 m. Au Japon, par contre, il vit parfois au niveau de la mer.


Ursus thibetanus distribution
Carte de répartition de l'ours noir d'Asie

ALIMENTATION

Comme la plupart des autres ours, l’ours noir d’Asie est omnivore. Il se nourrit autant de végétaux que de viande. Son régime alimentaire se compose principalement de fruits, d’herbe, de miel, d’invertébrés, d’oiseaux, de poissons, de rongeurs, et aussi de charognes.

L’ours noir d’Asie s’alimente principalement le jour. Cependant, son activité nocturne augmente en automne car celui-ci doit manger beaucoup plus afin de stocker un maximum de graisses pour l’isolation et ses besoins caloriques dont il aura besoin pendant les hivers rudes et l’hibernation. Son odorat, bien développé, lui permet de localiser les vers et autres insectes enfouis jusqu’à un mètre sous terre. En automne, l’ours noir d’Asie se nourrit des fruits des arbres de la famille des fagacées. Quand la nourriture se fait rare, il lui arrive de décoller l’écorce des arbres afin de compléter son régime déficient avec des éléments nutritifs.

Son régime normal se compose de fruits, de racines et de tubercules, aussi bien que de petits invertébrés, de vertébrés, et de charognes. Cependant, des cas de chasse au buffle ont déjà été signalés. Il mange également les proies que des tigres ou autres prédateurs ont tué. Certains ours noirs d’Asie ont même déjà été vus mangeant n’importe quelle source de nourriture, y compris le bétail et les produits des fermes. Leurs penchants pour les animaux domestiques et les cultures ont incité les hommes à les tirer à vue et bon nombre d’ours ont été tués pendant qu’ils se servaient dans les fermes.


Ours noir d'Asie gros plan
Gros plan de l'ours noir d'Asie

REPRODUCTION

Chez l’ours noir d’Asie, la saison de reproduction se produit plus tôt que chez l’ours brun débutant de la mi-juin jusqu’à mi-août. Les naissances se produisent également plus tôt vers la mi-janvier. La femelle atteint sa maturité sexuelle vers l’âge de 3 ans. Les femelles enceintes composent généralement 14 % des populations existantes.

Comme chez les autres ours, la nidation est différée. Après l’accouplement, l'œuf fécondé va s’implanter dans l’utérus de la femelle seulement après de plusieurs mois. Ce mécanisme d’implantation différée est un moyen de survie pour les ours vivant dans des régions froides et s’accouplant au printemps. Bien que ce processus soit moins vital sous les tropiques, il persiste néanmoins chez tous les ours tropicaux. Les ourses donnent habituellement naissance à 2 oursons dans des cavernes ou au creux d’un arbre en hiver après une période de gestation comprise entre 200 et 240 jours.

Un ourson pèse en moyenne 360 g à la naissance. Il ouvrira les yeux 3 jours plus tard et commencera à marcher dès qu’il aura 4 jours. Les portées se composent de 1 à 4 petits, bien que le plus souvent on en compte pas plus de 2. Les oursons ont un taux de croissance lent. La naissance ayant lieu en janvier, les jeunes ne pèsent pourtant pas plus de 2,5 kg en mai.

Les oursons ne seront indépendants qu’entre 24 et 36 mois. Moins de 10 % des petits atteindront l’âge adulte. Il y a habituellement une période d’intervalle de 2 ou 3 ans avant que les femelles produisent les portées suivantes. La longévité moyenne à l’état sauvage d’un ours noir d’Asie est de 25 ans. En captivité, le spécimen le plus vieux est mort à l’âge de 44 ans.


Ourson noir d'Asie
Ourson noir d'Asie

COMPORTEMENT

L’ours noir d’Asie est un animal diurne. Pendant les mois d’automne, son activité nocturne augmente considérablement. Il change alors de territoire en se dirigeant à des altitudes plus basses pour trouver de la nourriture plus riche. Il doit en effet amasser un maximum de graisse pour pouvoir passer paisiblement l’hiver à dormir.

L’ours noir d’Asie est un bon nageur et un très bon grimpeur. C’est un animal plantigrade marchant typiquement sur ses 4 pattes. Lorsqu’il combat, il se dresse sur ses pattes arrière giflant son adversaire de ses deux pattes avant puissantes. Cet ours évite habituellement la présence de l’homme, mais peut attaquer s’il se retrouve piégé, blessé ou pour protéger sa progéniture. Il arrive néanmoins que des attaques puissent avoir lieu sans provocation, uniquement par le simple fait de la présence d’un être humain sur le territoire de l’ursidé.


Ours noir de l'Himalaya
Ours noir de l'Himalaya

HYBRIDES

L’ours noir d’Asie est une espèce pouvant se reproduire avec plusieurs autres espèces d’ours produisant ainsi une progéniture hybride. Selon Jack Hanna, auteur du livre Monkeys on the Interstate parut en 1989, un ours capturé à Sanford en Floride aurait été le fruit d’un accouplement d’un ours noir d’Asie femelle échappé et d’un ours noir américain. Quelques notes d’Henry Sherren dans son livre Some Notes on Hybrid Bears édité en 1907, mentionnent un accouplement réussi entre un ours noir d’Asie et un ours à lunettes.

En 1975, au zoo de Las Delicias au Venezuela, un ours noir d’Asie femelle a partagé sa clôture avec un ours à lunettes, et a produit plusieurs descendants hybrides. En 2005, un petit ourson hybride (ours noir d’Asie/ours malais) a été capturé dans la ligne de partage du Mekong du Cambodge oriental. En 2010, un ours hybride, croisement entre un ours noir d’Asie et un ours brun, à été réquisitionné dans une ferme de bile en Chine.


Ours à collier
L'ours noir d'Asie est également appelé Ours à collier

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l’ITIS (Integrated Taxonomic Information System) reconnaît sept sous espèces d’ours noir d’Asie.

* Ours noir de l'Himalaya - Ursus thibetanus laniger

* Ours noir de Taïwan - Ursus thibetanus formosanus

* Ours noir du Baloutchistan - Ursus thibetanus gedrosianus

* Ours noir du Japon - Ursus thibetanus japonicus

* Ours noir de Manchourie - Ursus thibetanus ussuricus

* Ours noir d’Indochine - Ursus thibetanus mupinensis

* Ours noir du Tibet - Ursus thibetanus thibetanus


Ours noir du Japon (Ursus thibetanus japonicus)
Ours noir du Japon (Ursus thibetanus japonicus)

POPULATIONS ET STATUT

À ce jour, il n’y a aucune évaluation totalement fiable quant aux nombres d’ours noirs d’Asie. Le Japon affirme abriter entre 8 000 et 14 000 individus rien que dans l’île d'Honshu, mais la fiabilité de ces chiffres est encore contesté. Les biologistes russes font état de 5 000 spécimens vivants sur le territoire russe. Des évaluations approximatives ont été faites en Inde et au Pakistan faisant état de 8 000 ours en Inde et 1000 au Pakistan. Les évaluations non fondées de la Chine nous donnent un chiffre improbable de 15 000 individus.

L’ours noir d’Asie est inscrit sur la Liste rouge de l’IUCN dans la catégorie Vulnérable (VU) : on a observé ou évalué une réduction suspecte du nombre d’individus d’au moins 20 % pendant les dix dernières années ou trois générations. Les causes sont : le niveau réel ou potentiel d’exploitation et la diminution de l’aire d’occupation due à la qualité de l’habitat ou à sa taille. Aucun recensement des populations n’a été effectué dans de nombreux pays tels que le Vietnam, le Laos, le Cambodge, la Thaïlande, le Myanmar, la Malaisie, le Bangladesh, le Népal et le Bhoutan. Elle décroît en Inde, en Chine, au Japon et en Russie de l’Extrême Orient. L’espèce semble éteinte en Corée du Nord comme en Corée du Sud, et elle est très faible et en danger à Taïwan.

Au Pakistan et en Iran, le nombre d’ours est tellement bas que l’espèce est classée CR (B1+2abc, C2a) :

- B1 indique une mesure de présence évaluée à moins de 100 km² ou secteur d’occupation évalué inférieur à 10 km². Populations sévèrement fragmentées ou connues pour n’exister qu’à un seul emplacement.

- B2abc indique un continuel déclin observé, déduit ou projeté, dans les domaines suivants : Mesure de présence, secteur d’occupation et taille du secteur et/ou qualité de l’habitat.

- C2a indique un nombre d’individus estimé à moins de deux cent cinquante adultes, avec un déclin constant observé, déduit ou projeté à cause de l’isolement des individus (groupes contenant moins de cinquante adultes).


Ours noir de l’Himalaya (Ursus thibetanus laniger)
Ours noir de l’Himalaya (Ursus thibetanus laniger)

L’OURS ET L’HOMME

En Asie, des milliers d’ours sont retenus captifs pour exploiter leur bile. Ils sont placés dans des cages où ils endurent les pires conditions pendant de longues années avant d’être finalement mis à mort. Substance produite par le foie, la bile est extraite en continu par un drain implanté dans le corps des ours. Cette bile est ensuite incorporée dans l’élaboration de divers produits tels que des shampooings, sirops, pastilles, crèmes qui ne sont pourtant nullement indispensable à l’efficacité de ces produits.

Le Japon et la Corée pratiquent cet élevage, mais la Chine est leader incontesté de ce marché. Il serait pourtant simple de trouver des alternatives d’origine végétale pour arrêter un tel supplice totalement inacceptable au XXIe siècle. En 2010, pour la première fois, une vingtaine de provinces chinoises ont interdit l’exploitation de la bile.

La destruction de l’habitat dans toutes les zones où l’ours noir d’Asie évolue provoque un recul des petites populations isolées vers des milieux de plus en inhospitaliers. L’appauvrissement génétique risque d’entraîner une extinction de l’espèce. Malheureusement, les gouvernements concernés n’ont pris aucune mesure pour protéger cette espèce.


Ours noir d'Asie 06
Véritable torture, l'ours est immobilisé dans une cage
afin de prélever la bile de son foie

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communOurs noir d'Asie
Autre nomOurs à collier
English nameAsian black bear
Moon bear
Español nombreOso negro asiático
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleUrsidae
Sous-familleUrsinae
Super-familleOurs
GenreUrsus
Nom binominalUrsus thibetanus
Décrit parGeorges Cuvier
Date1823



Satut IUCN

Vulnérable (VU)

Asian black bear
En anglais, l'ours noir d'Asie se nomme Asian black bear

SOURCES