Manimalworld

Ours noir du Japon (Ursus thibetanus japonicus)


L’ours noir du Japon (Ursus thibetanus japonicus) est l’une des sept sous-espèces d’ours noir d’Asie. Cet ours est également appelé Ours à collier du Japon. Au Japon, il est connu sous le nom de Tsukinowaguma ce qui signifie Ours à cercle de lune.


Ours noir du Japon (Ursus thibetanus japonicus)
Ours noir du Japon (Ursus thibetanus japonicus)



DESCRIPTION

Outre le fait qu’il est le plus petit représentant d’ours noir d’Asie, l’ours noir du Japon est de morphologie semblable aux autres sous-espèces. Il mesure entre 1,10 et 1,40 m de long pour un poids allant de 60 à 120 kg pour un mâle et entre 40 et 100 kg pour une femelle.

La couleur du pelage est noire ornée d’une bande blanchâtre autour du cou. Par contre, la fourrure autour du cou est moins épaisse que sur les autres sous-espèces et le museau est plus foncé.


Ursus thibetanus japonicus
Ursus thibetanus japonicus
© Tony Northrup

HABITAT

Honshu, Kyushu, Hokkaido et Shikoku sont les quatre îles de l’archipel du Japon où l’on trouvait encore des ours noirs du Japon. Il n’est malheureusement plus présent sur l’île de Kyushu depuis les années 1950 et est présumé éteint à Shikoku. C’est dans l’île d’Honshu que ces ours sont les plus présents. Normalement, un territoire d’ours noir du Japon est de l’ordre de 10 km², bien que celui-ci puisse varier selon les ressources de nourriture disponible et de l’empièétement humain. Réduit et fragmenté, l’habitat de ces ours les force à parcourir des distances de plus en plus longues pour trouver de quoi manger.

Les ours vivant dans les zones montagneuses hivernent la majeure partie de l’hiver. Ce sont d’excellents grimpeurs et construisent souvent des nids dans les arbres ou sur des pentes raides que l’on appelle Enza en japonais. Ils y mangent, s’y reposent et y dorment. Leur repaire peut aussi être dans le creux d’un arbre, sous de grandes roches ou sous la terre.


Ursus thibetanus japonicus distribution
Carte de répartition de l'ours noir du Japon

ALIMENTATION

L’ours noir du Japon s’alimente principalement de matière végétale toute l’année. Selon l’époque, son régime alimentaire se compose de glands, de faines, de petites pousses vertes, de cerises, de fourmis et d’autres insectes. Les glands sont une nourriture essentielle pour les ours en automne, car ils leur fournissent la suffisamment de graisse afin d’augmenter leur masse corporelle avant l’hibernation d’hiver.

L’ours noir du Japon est une créature omnivore. Il mange de petits animaux tels que des grenouilles, des lézards, des crabes et des charognes. Cependant, il chasse rarement des animaux et la végétation, qui est la base essentielle de son alimentation principale, ne lui demande que peu d’effort pour le nourrir.

Une autre particularité est que l’ours noir du Japon ronge l’écorce pour obtenir l’aubier des arbres précieux utilisés comme bois de construction par l’homme. Ceci endommage voir même tue les arbres provoquant ainsi la colère de l’homme à cause de l’impact négatif provoqué sur l’industrie du bois de construction. De nombreux ours meurent chaque année provoquant ainsi une extinction inévitable, si rien n’est fait pour les sauver.


Ours noir du Japon 02
Gros plan de l'ours noir du Japon
© Tony Northrup

STATUT

L’ours noir du Japon est une sous-espèce éteinte dans l’île montagneuse de Kyushu depuis les années 1950 et est considérée comme éteinte sur l’île de Shikoku. Il existe encore une population résiduelle sur l’île de Hokkaido et une population considéré comme viable sur la partie orientale de l’île de Honshu. Malheureusement, l’empiétement humain est toujours d’actualité sur l’île aggravant la menace qui pèse sur eux.

Une grande partie de l’habitat d’origine de l’ours noir du Japon a été utilisée pour des plantations mono-culturelles de bois de construction qui ont débuté pendant les années 1940 pendant la Deuxième gGuerre mondiale quand le Japon avait besoin de ressources. Le déboisement incontrôlé a continué au fil des années, forçant les ours à pénétrer dans les villages ou les fermes pour trouver de la nourriture. Devenu une gêne au développement humain, des ours noirs du Japon meurent chaque année dans l’intérêt de l’économie.

À cause de son statut, les chasseurs se portent volontaire gratuitement pour les tuer. Une fois mort, ces mêmes chasseurs vendent les parties du corps des ours. Selon une estimation datant de quelques années en arrière, il y aurait moins de 10 000 ours noirs au Japon.


Ours noir du Japon en captivité
Ours noir du Japon en captivité
© Masahiro Suzuki

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communOurs noir du Japon
Autres nomsOurs à cercle de lune
Ours à collier du Japon
English nameJapanese black bear
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleUrsidae
Sous-familleUrsinae
Super-familleOurs
GenreUrsus
EspèceOurs noir d'Asie
Nom binominalUrsus thibetanus japonicus
Décrit parHermann Schlegel
Date1857



Satut IUCN

En danger (EN)

Japanese black bear
En anglais, l'ours noir du Japon est appelé
Japanese black bear
© Tony Northrup

SOURCES

Bears of the world

Planet'mammifère

Tony Northrup Photography