Manimalworld

Vison d'Amérique (Neovison vison)


Le vison d'Amérique (Neovison vison) est un mustélidé du le genre Neovison où apparaissait aussi le vison de mer (Neovison macrodon), un vison aujourd'hui éteint. Originaire d'Amérique du Nord, ce mammifère carnivore est également présent en Europe mais considéré comme indésirable, car il concurrence une autre espèce menacée, le vison d'Europe.


Vison d'Amérique (Neovison vison)
Vison d'Amérique (Neovison vison)



DESCRIPTION

Le vison d'Amérique est doté de la morphologie caractéristique des mustélidés, c'est-à-dire un corps allongé au dos courbé, des pattes courtes pourvues de 5 doigts armés de griffes non rétractiles ainsi qu'une longue queue. Les pattes arrière de ce mammifère sont palmées. La queue est longue comparée à la taille de l'animal. Le vison d'Amérique diffère des membres appartenant au genre Mustela (hermines et belettes) par une taille plus grande et un corps plus robuste, qui le rapproche des espèces des martres. Le vison d'Amérique est similaire physique au vison d'Europe, mais la queue est plus longue. Le vison est pourvu d’une dentition de carnivore composée de 34 dents, avec 4 canines proéminentes.

Un mâle mesure de 34 à 45 cm de long, tandis que la femelle mesure de 31 à 37,5 cm. La queue mesure entre 15 et 24 cm de long. Le poids varie selon le sexe et la saison, le mâle étant plus lourd que la femelle. En hiver, un mâle peut atteindre 1,5 kg, tandis que la femelle ne dépasse pas les 780 g. Les individus d’élevages peuvent être bien plus gros, certains mâles pouvant mesurer jusqu'à 90 cm de long pour un poids de 4 kg.

La fourrure d'hiver du vison d'Amérique est plus dense, plus longue, plus douce et plus près du corps que celle du vison d'Europe. Le ton de la fourrure d'hiver est généralement très sombre noirâtre fauve à la lumière fauve. La couleur est répartie uniformément sur tout le corps, le côté inférieur étant légèrement plus clair que la partie supérieure du corps. La fourrure des visons d'élevages peut présenter des coloris très variés, allant de perle à l'améthyste. La plupart des individus ont une tache blanchâtre sur le menton et le cou.


Neovison vison
Neovison vison

HABITAT

Le vison d'Amérique est une espèce semi-aquatique de mustélidés originaire d'Amérique du Nord, bien que l'intervention humaine ait élargi sa répartition à de nombreuses parties de l'Europe. Il est également présent au Canada, y compris à Terre-Neuve où il a été introduit. Il est absent le long de la côte Arctique et les îles. Il a tendance à fréquenter les zones forestières qui sont à proximité de l'eau. Les ruisseaux, étangs et lacs, avec une couverture broussailleuse ou rocheuse à proximité sont considérés comme un territoire optimal pour cette espèce. C’est un animal de plaine, qu’on ne trouve quasiment jamais au-delà de 700 m d’altitude.


Neovison vison range map
Carte de répartition du vison d'Amérique

ALIMENTATION

L'alimentation du vison d'Amérique varie en fonction des saisons. Au cours de l'été, il se nourrit d'écrevisses, de poissons, d’oiseaux, d’amphibiens, de crustacés ou d’insectes. Il s'attaque également aux petits mammifères tels que les musaraignes, les lapins, les souris et les rats musqués. En hiver, les mammifères composent l'essentiel de l'alimentation du vison. Il consomme essentiellement des animaux fréquentant les milieux humides. Le vison d’Amérique mange environ 10 % de son poids par jour.


Vison d'Amérique 01
Le vison d'Amérique est un prédateur carnivore

REPRODUCTION

La période d'accouplement a lieu à la fin de l'hiver et la femelle peut avoir plusieurs prétendants. Les œufs fécondés ne subissent pas d'implantation différée, mais les conditions climatiques influent fortement sur la reproduction. La période de gestation dure entre 48 et 52 jours, après laquelle la femelle donne naissance à une portée de 5 petits en moyenne de couleur rose et ridé, avec une fine couche de fourrure blanche qui recouvre le corps et ne pesant que 8 à 10 g chacun.

Les jeunes ouvrent les yeux au bout de 25 jours et commencent à marcher dans le nid. Le sevrage se produit au bout de 5 semaines. C'est à ce moment qu'ils commencent à sortir du nid pour explorer leur environnement. Ils commencent à apprendre à chasser mais restent auprès de leur mère jusqu'à l'automne lorsqu'ils deviennent indépendants. Les jeunes quittent leur mère vers 6 mois et sont sexuellement matures vers l'âge de 10 mois.

Le vison d'Amérique a une espérance de vie d'environ 10 ans. Néanmoins, peu d'individus atteignent cet âge à cause de la prédation et des maladies. En captivité, dans de bonnes conditions, le vison d’Amérique peut vivre jusqu’à l'âge de 16 ans, avec une moyenne d’une dizaine d’années.


Vison d'Amérique 02
Le vison d'Amérique est une espèce invasive en France

COMPORTEMENT

Le vison d'Amérique est principalement un animal solitaire, les mâles étant particulièrement intolérants envers ses congénères du même sexe. Il marque les limites de son domaine vital en utilisant les sécrétions de ses glandes anales. Crépusculaire et nocturne, il consacre une grande partie de sa journée au toilettage et au repos.

Le vison d'Amérique niche dans des terriers creusés précédemment par des rats musqués, des blaireaux et des mouffettes. Il peut également creuser des tanières dans de vieilles fourmilières. Il garnit l'intérieur de sa maison avec des herbes sèches et des feuilles, ou encore avec la fourrure des proies qu'il chasse.

Le vison aime se baigner régulièrement, particulièrement en période de forte chaleur. Du fait de son épaisse fourrure, il lui est très difficile de réguler sa température, et plonger dans l’eau est souvent le moyen le plus efficace de se rafraîchir. Ce n’est pas un excellent nageur. Sa technique de nage s’apparente à celle du chien, excepté lorsqu’il plonge. Dans ce cas, la propulsion se fait par impulsion des pattes arrière. Le vison d'Amérique possède une gamme de vocalisations allant du jappement au cri plaintif.


Vison d'Amérique 03
Vison d'Amérique photographié au nord de l'Ohio (USA)

PRÉDATEURS

Le vison d'Amérique a peu d'ennemis naturels. Il arrive parfois qu'il soit tué par un coyote, un lynx ou d'autres carnivores, mais la principale menace vient de l'homme. Le vison, comme la plupart des mustélidés, est un prédateur agressif et courageux qui n'hésite pas à se défendre contre des animaux plus grands que lui. Les jeunes inexpérimentés peuvent néanmoins être la proie des grands rapaces et les nouveau-nés des serpents.

Il arrive parfois que le vison d'Amérique tue le vison d'Europe lorsque leurs habitats se chevauchent. Le déclin des populations de visons européens semble coïncider avec la propagation du vison d'Amérique. Dans les zones où le vison et la loutre cohabitent, la concurrence pour le poisson incite le vison d'Amérique à chasser plus fréquemment des proies sur la terre ferme.


Vison d'Amérique 04
Vison d'Amérique juvénile

STATUT DE L'ESPÈCE

Du fait que l'homme a étendu la répartition du vison d'Amérique et que celui-ci se porte plutôt bien, l'IUCN répertorie ce mustélidé dans la catégorie préoccupation mineure (LC) sur sa Liste rouge. En France, il est considéré comme une espèce introduite et invasive. C'est une espèce chassable, inscrite en France sur la liste des animaux susceptibles d'être classés nuisibles.


Vison d'Amérique 06
Portrait du vison d'Amérique

MENACES

Pendant le XXe siècle, le vison d'Amérique a été élevé pour sa fourrure en Europe et en Russie. Certains ont réussi à s'échapper de ces élevages formant des populations dans le reste de l'hémisphère nord. Sa présence en Europe est indésirable, car il concurrence une autre espèce de mustélidés déjà gravement menacés, le vison d'Europe. C'est l'animal élevé le plus fréquemment en captivité pour sa fourrure, dépassant en importance économique le renard argenté, la zibeline, la martre et le putois.

Une autre menace inclut la destruction de l'habitat du vison. Ce vison dépend fortement des milieux aquatiques. La présence de contaminants environnementaux tels que les composés du mercure et des hydrocarbures (par exemple, le DDT et les BPC) constituent une menace supplémentaire pour le vison. Ces produits chimiques s'accumulent dans les tissus du vison et peuvent causer des problèmes de reproduction, de même menacer la vie de l'animal. Une réglementation plus stricte sur l'utilisation et l'élimination de ces produits chimiques est nécessaire.


Vison d'Amérique 07
Gros plan du vison d'Amérique

SOUS-ESPÈCES

Anciennement classé dans le genre Mustela, le vison d'Amérique est aujourd'hui inclus dans le genre Neovison avec une autre espèce, le vison de mer, éteinte depuis le XIXe siècle. Depuis 2005, l'ITIS reconnaît quinze sous-espèces :

- Neovison vison aestuarina

- Neovison vison aniakensis

- Neovison vison energumenos

- Neovison vison evagor

- Neovison vison evergladensis

- Neovison vison ingens

- Neovison vison lacustris

- Neovison vison letifera

- Neovison vison lowii

- Neovison vison lutensis

- Neovison vison melampeplus

- Neovison vison mink

- Neovison vison nesolestes

- Neovison vison vison

- Neovison vison vulgivaga

American mink
En anglais, le vison d'Amérique est appelé American mink

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communVison d'Amérique
English nameAmerican mink
Español nombreVisón americano
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleMustelidae
GenreNeovison
Nom binominalNeovison vison
Décrit parJohann Christian Schreber
Date1777



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Vison d'Amérique 05
Le vison d'Amérique

SOURCES