Manimalworld

Hermine (Mustela erminea)


L'hermine (Mustela erminea) est un mammifère carnivore appartenant à la famille des mustélidés. Originaire d'Eurasie et d'Amérique du Nord, elle se distingue de la belette pygmée par sa taille plus grande. L’hermine est classée par l'IUCN dans la catégorie Préoccupation Mineure (LC), en raison de sa répartition très vaste, et parce qu'elle ne fait face à aucune menace importante pour sa survie.


Hermine (Mustela erminea)
Hermine (Mustela erminea)



DESCRIPTION

L'hermine mesure entre 22 et 32 cm de long pour un poids de 125 à 440 g. Généralement, la femelle est plus petite et plus légère que le mâle. Elle a un corps long et longiligne avec des jambes courtes. En hiver, comme le lièvre variable et le lagopède alpin, elle adopte un pelage entièrement blanc à l'exception de l'extrémité de sa queue qui reste noire.

L'hermine a la forme typique de la belette : un corps allongé, des jambes courtes, un long cou supportant une tête triangulaire, de petites oreilles rondes, des yeux noirs et brillants et de longues moustaches. À la naissance, les nouveau-nés sont couverts de poils blancs et d'une crinière noire autour du cou.


Mustela erminea
Mustela erminea
© Steve Hillebrand, U.S. Fish and Wildlife Service

HABITAT

L'hermine se rencontre essentiellement dans les régions tempérées du nord de l'Eurasie et de l'Amérique du Nord. Dans le Nouveau Monde, son aire de répartition va de l'est à l'ouest, dans une large ceinture de l'océan Arctique et des îles voisines de l'archipel canadien vers le sud dans le nord des États-Unis. Elle est par contre absente des grandes plaines.

L'hermine habite une variété d'habitat, y compris les marais, les zones arbustives et les forêts. En montagne, on peut la rencontrer jusqu'à 1 000 m d'altitude mais également dans les secteurs de bocage extensif en plaine et en colline.


Mustela erminea range map
Carte de répartition de l'hermine

ALIMENTATION

L'hermine est un carnivore et un prédateur très habile. Elle se nourrit généralement d'oiseaux et de petits mammifères, en particulier les lapins et les petits rongeurs, ou encore les rats et les écureuils gris. Quand les proies sont rares chez les mammifères, l'hermine mange des oiseaux, des œufs, des grenouilles, des poissons et des insectes.

Une fois qu'une proie potentielle est repérée, l'hermine se rapproche aussi près que possible. Avec une vitesse incroyable, elle saisit l'arrière de la tête de la victime et mord le cou avec ses dents pointues. La victime succombe à des morsures répétées à la base du crâne. L'hermine a des sens aiguisés qui l'aident à localiser ses proies. Les lièvres et les rongeurs sont principalement suivis à l'odeur, les insectes par le son, et les poissons par la vue.


Hermine juvénile
Hermine juvénile
© James Lindsey

REPRODUCTION

La période de reproduction pour les hermines a lieu au printemps, avant la mue de l'été qui va lui faire perdre sa fourrure hivernale. Les jeunes naissent en avril ou mai, après une période de gestation de 280 jours en moyenne, qui comprend une période comprise entre 8 et 9 mois d'ovulation différée. Des journées plus longues à compter de mars déclenchent la reprise du développement du fœtus.

Le nombre de petits par portée varie de 3 à 18, mais avec une moyenne de 4 à 9. Les nouveau-nés sont aveugles et sans défense. Ils sont couverts de poils blancs, et d'une crinière foncée proéminente qui se développe autour du cou vers la troisième semaine et dont on ignore la fonction. Ils se développent rapidement et sont capables de chasser avec leur mère dès qu'ils atteignent l'âge de 8 semaines.

Bien que les femelles ne parviennent pas à la taille adulte avant 6 semaines, elles sont capables de s'accoupler au bout de 60 à 70 jours, souvent avant qu'elles soient sevrées. Les mâles ne se reproduisent pas avant leur deuxième année. Les femelles s'occupent seules de leur progéniture, les mâles n'ayant qu'un rôle reproducteur. L'espérance de vie moyenne d'une hermine est de 1 à 2 ans, le maximum étant de 7 ans.


Hermine 02
L'hermine appartient à la famille des mustélidés

COMPORTEMENT

L'hermine est un animal souple et agile lui permettant de se déplacer rapidement. Elle est également très à l'aise dans la neige. Ce prédateur chasse en zigzag progressant par une série de sauts pouvant atteindre jusqu'à 50 cm chacun. Elle fouille tous les trous et les crevasses, s'arrêtant souvent pour sonder l'environnement en levant la tête et se tenant debout sur ses pattes de derrière. Elle peut parcourir jusqu'à 15 km en une nuit.

Les femelles ont tendance à rester près du lieu de naissance tout au long de leur vie. Les mâles se dispersent pour trouver de vastes territoires qui englobent habituellement ou chevauchent plusieurs domaines des femelles.

L'hermine est un animal féroce et agressif malgré sa petite taille. Les prédateurs potentiels sont de grands carnivores, dont notamment le renard roux, le renard gris, la martre, le blaireau, les rapaces, et parfois les chats domestiques.


Hermine au pelage blanc
Hermine au pelage blanc
© Jørgen Dam

MENACES

L'hermine est une espèce peu aimée car elle se nourrit d'oiseaux et d'oisillons. Historiquement, elle était piégée pour sa fourrure. Actuellement, la concurrence avec les renards, le déclin des populations d'oiseaux dont elle s'alimente, la perte de son habitat et les effets des rodenticides peuvent affecter les populations d'hermines.

Si la loi de juillet 1976 interdit la mutilation, la naturalisation, le transport et la commercialisation, et si l’hermine n’est pas inscrite sur la liste nationale des espèces susceptibles d’être classées nuisibles dans les départements, elle figure néanmoins sur celle des espèces que l’on peut chasser.


Hermine 04
L'hermine est un chasseur de rongeurs

STATUT DE L’ESPÈCE

Du fait de sa répartition très vaste, l'hermine n'est pas considérée comme une espèce en danger d'extinction. Néanmoins, la chasse dans certaines zones peut sévèrement affecter les populations. La Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN répertorie ce mustélidé dans la catégorie préoccupation mineure (LC). Elle est également inscrite à l'Annexe III de la Convention de Berne.

Pour en savoir plus :

* BBC Wildlife Finder


SOUS-ESPÈCES

Selon la classification officielle, l'ITIS reconnaît trente-sept sous-espèces d'hermine :

- Mustela erminea aestiva

- Mustela erminea alascensis

- Mustela erminea anguinae

- Mustela erminea arctica

- Mustela erminea augustidens

- Mustela erminea bangsi

- Mustela erminea celenda

- Mustela erminea cigognanii

- Mustela erminea erminea

- Mustela erminea fallenda

- Mustela erminea ferghanae

- Mustela erminea gulosa

- Mustela erminea haidarum

- Mustela erminea hibernica

- Mustela erminea initis

- Mustela erminea invicta

- Mustela erminea kadiacensis

- Mustela erminea kaneii

- Mustela erminea karaginensis

- Mustela erminea lymani

- Mustela erminea martinoi

- Mustela erminea minima

- Mustela erminea mongolica

- Mustela erminea muricus

- Mustela erminea nippon

- Mustela erminea ognevi

- Mustela erminea olympica

- Mustela erminea polaris

- Mustela erminea richardsonii

- Mustela erminea ricinae

- Mustela erminea salva

- Mustela erminea seclusa

- Mustela erminea semplei

- Mustela erminea stabilis

- Mustela erminea streatori

- Mustela erminea teberdina

- Mustela erminea tobolica

Stoat
En anglais, l'hermine est appelé Stoat

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communHermine
English nameStoat
Ermine
Español nombreArmiño
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleMustelidae
GenreMustela
Nom binominalMustela erminea
Décrit parCarl von Linné (Linnaeus)
Date1758



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

L'hermine
L'hermine

SOURCES