Manimalworld

Éléphant d'Asie (Elephas maximus)


L’éléphant d’Asie (Elephas maximus) tient une place fondamentale dans la civilisation indienne. C'est une espèce à part, trop éloignée de l'éléphant d'Afrique pour que les deux espèces puissent se reproduire entre elles. La population qui survit à l’état sauvage aujourd’hui se répartit dans 13 pays du sud et sud-est de l’Asie et le nombre d’individus à l’état sauvage se situe entre 35 000 et 45 000 dont la plus grande partie entre l’Inde et la Birmanie. En plus, il y aurait environ 16 000 éléphants domestiqués en Asie. L’éléphant d’Asie est actuellement classé parmi les espèces les plus menacées au monde.


Éléphant d’Asie (Elephas maximus)
Éléphant d’Asie (Elephas maximus)



GÉNÉRALITÉS

L’éléphant d’Asie, parfois connu sous le nom d’une des sous-espèces éléphant indien, est l’une des 3 espèces d’éléphants et également le seul représentant du genre Elephas. Il est le plus grand animal terrestre vivant en Asie. Il est considéré comme étant en voie de disparition en raison de la perte de son habitat et du braconnage.

L’éléphant d’Asie est un animal largement domestiqué par l’homme qui l’utilise dans les forêts pour la récupération du bois mais aussi dans les cérémonies religieuses où l’éléphant tient une place privilégiée. Sa longévité ne dépasse guère les 86 ans.


Elephas maximus
Elephas maximus

DESCRIPTION

L’éléphant d’Asie mesure entre 2 et 3,50 m au garrot, son crâne forme deux bosses proéminentes, il possède des oreilles assez petites, les femelles et un certain nombre de mâles n’ont pas de défenses.

La trompe de l’éléphant est musclée et dépourvue d’os et de cartilage. Elle est formée par la lèvre supérieure et le nez. Organe très souple, elle sert également à émettre des barrissements, à abattre les arbres, à arracher les feuilles, à aspirer la poussière, ou à sentir le nez en l’air. L’éléphant d’Asie a un seul lobe préhensile au bout de sa trompe, contrairement à l’éléphant de savane d’Afrique qui en possède deux. Lourde de plus de 100 kg et composée de 150 000 muscles, elle est une véritable massue capable de briser les reins d’un tigre ou de mater un rival. L’éléphant aspire l’eau dans sa trompe et peut ingurgiter ainsi jusqu’à 8 litres d’eau en une seule fois. Il peut boire jusqu’à 180 litres d’eau et manger entre 200 et 300 kg de nourriture par jour.

Les défenses de l’éléphant sont malheureusement pour lui en ivoire. C’est d’ailleurs ce qui lui vaut d’être traqué pour la valeur marchande de ses incisives supérieures géantes. Elles lui servent à fouiller le sol pour rechercher les racines ou tubercules, à racler l’écorce des arbres ou encore à se battre s’il le faut.

Les éléphants n’ont que 4 molaires, c’est-à-dire une sur chaque partie de la mâchoire. Chaque molaire est une plaque massive d’environ 30 cm de long et 10 cm de large. Quand elles sont usées par la végétation, elles sont remplacées par d’autres, plus grandes, qui progressent à partir de l’arrière.

Les yeux distinguent mal les couleurs et voient flou passé quelques dizaines de mètres. Petits et fixés sur une tête peu mobile, ce ne sont pas le meilleur organe de sens de l’éléphant. Mais cette faiblesse est largement compensée par son ouïe et son odorat extrêmement développés. Les éléphants ont 3 paupières : la supérieure, l’inférieure et la dernière qui protège l’iris. Les yeux sont protégés par de longs cils d’environ 2 cm.

La peau de l’éléphant a entre 1 et 2 cm et demi d’épaisseur selon les parties du corps. Elle est souple, ridée et gris foncée mais n’a rien d’une carapace. Contrairement aux idées reçues, la peau de l’éléphant est très sensible aux attaques du soleil ou aux parasites qui ne manquent pas dans les forêts tropicales. Pour s’en prémunir, il s’asperge régulièrement de poussière ou de boue.

Les cris de l'éléphant sont le baret, le barrissement ou le barronnement. On dit qu'il barète (lorsqu'il est contrarié), barrit ou barronne.


Éléphant d’Asie 01
Éléphant d’Asie dans la forêt de Coimbatore, Inde

HABITAT

L’éléphant d’Asie est un ongulé qui aime les forêts denses ombragées où la nourriture et l’eau sont en suffisance. Il est présent au Bangladesh, en Birmanie, au Cambodge, en Chine, en Inde, en Indonésie, au Laos, en Malaisie, au Népal, au Sri Lanka, en Thaïlande et au Vietnam. Il faut tout de même savoir que l’Inde abrite 57 % des éléphants asiatiques.


Éléphant d’Asie 02
Carte de répartition de l’éléphant d’Asie

ALIMENTATION

L’éléphant d’Asie est végétarien. Il se nourrit d’une grande variété de végétaux tels que l’herbe, les plantes, les feuilles, les fruits ainsi que les racines et tubercules. Il apprécie également le bois tendre et gorgé de sève du baobab.

Les besoins alimentaires de l’éléphant sont très importants surtout sur la quantité. Il lui faut entre 150 et 180 kg de nourriture en saison sèche et entre 200 et 220 kg en saison des pluies. Il passe environ 16-20 heures par jour à rechercher de la nourriture en se déplaçant sur de longues distances.


Éléphant d’Asie 03
Éléphant d’Asie au zoo d’Amiens
© Manimalworld

REPRODUCTION

Sous la meilleure des circonstances, l’éléphant d’Asie donne naissance à un petit tous les 3 à 4 ans et peut se reproduire tout au long de l’année.

Après une gestation d’environ un an et demi, la femelle donne naissance à un seul éléphanteau de 100 kg environ.

Les petits commenceront à manger de l’herbe au bout de plusieurs mois ainsi que le fumier de leur mère qui contient des aliments aussi bien que des bactéries symbiotiques qui facilitent la digestion de la cellulose.

Les deux sexes commencent à être mûrs sexuellement vers l’âge de 14 ans. Mais les mâles ne pourront pas tout de suite s’accoupler tant qu’ils ne réussiront pas à dominer les autres mâles adultes. Ainsi, les mâles quittent leur troupeau natal vers cet âge alors que les femelles restent avec leurs parents féminins durant toute leur vie.


Éléphant d’Asie 04
Éléphant d’Asie femelle et son petit

COMPORTEMENT

Les éléphants d’Asie sont tout à fait sociaux. Ils forment des troupeaux stables d’environ 20 individus. Ces groupes sont menés par la femelle la plus âgée qui coordonne les mouvements du troupeau à la recherche de nourriture et d’eau.

Les troupeaux peuvent temporairement se casser en de petits sous-groupes tout en maintenant le contact par des vocalisations de fond de basse fréquence.

Dans le passé, ces animaux ont émigré de façon saisonnière, mais l’agriculture a maintenant rendu ceci pratiquement impossible. Comme d’autres grands mammifères l’éléphant d’Asie est plus tolérant au froid qu’à la chaleur excessive.


Éléphant d’Asie 05
Éléphant d’Asie en Thaïlande

MENACES

Paradoxalement, c’est en Asie, où l’éléphant est à la fois protégé et vénéré occupant une place fondamentale dans les cultures et les religions, qu’il est aussi le plus menacé : on en compte aujourd’hui moins de 50 000 dans les 13 pays asiatiques qui l’hébergent encore contre près de 400 000 à 600 000 éléphants africain.

Jadis, l’habitat de l’éléphant d’Asie s’étendait du Tigre et de l’Euphrate en Asie occidentale jusqu’au Yangtze Kiang en Chine continentale, à travers la Perse, le sous-continent indien, l’Asie du Sud, et du sud-est, incluant les îles du Sri Lanka, de Java, de Sumatra et de Bornéo.

Tantôt objet de culte, gibier pour les braconniers, animal de bât, doux en captivité mais redoutable à l’état sauvage, fierté des rois, fidèle compagnon des cornacs, machine de guerre ou envoyé de paix, la relation entre l’homme et l’éléphant en Asie est une longue histoire, mélange d’adoration, de crainte et de haine.

La principale menace qui pèse sur l’éléphant de savane d’Afrique est le braconnage. L’interdiction mondiale du commerce de l’ivoire a permis d’enrayer la disparition des populations d’éléphants en Afrique. Aujourd’hui, ces populations se sont stabilisées et augmentent même dans certains pays.

En Asie, la problématique est beaucoup plus complexe. Le classement de l’éléphant d’Asie à l’Annexe 1 de la CITES (Convention on International Trade in Endangered Species) ne suffit en rien à assurer sa sauvegarde. Bien des causes du déclin sont infiniment plus difficiles à enrayer que le trafic illicite d’ivoire. La surpopulation humaine qui pousse à la déforestation, le bûcheronnage industriel, les cultures sur brûlis, la destruction des routes migratoires des éléphants, l’absence d’éducation à l’environnement et le manque de moyens ou le laxisme des autorités locales.


Éléphant d’Asie 06
Éléphant d’Asie au Sri Lanka

DOMESTICATION ET UTILISATIONS

L’éléphant d’Asie a commencé à être domestiqué, il y a plus de 4 500 ans, dans la vallée de l’Indus. Sa première utilisation a été vraisemblablement celle d’auxiliaire de guerre : sa taille imposante effraie hommes et chevaux et il peut également servir de bête de somme en tirant des engins de siège. Toutefois, l’éléphant, enclin à la panique, se révèle parfois dangereux pour ses propres troupes. L’importance des éléphants de guerre se mesure à la popularité de généraux comme Hannibal ou Alexandre le Grand qui utilisaient des éléphants. Des décorations étaient également prévues pour les cornacs méritants.

D’autres manifestations mettant en oeuvre l’imposante masse de l’éléphant sont instaurées : au IVe siècle av. J.-C., Chandragupta Maurya invente le combat d’éléphants durant lequel deux cornacs forcent les animaux à se battre, puis les éléphants sont utilisés durant les jeux du cirque, se battant contre d’autres animaux (ours, lion de l’Atlas), contre des gladiateurs ou encore pour les exécutions. Outre ses trois utilisations guerrières, le pachyderme était et reste encore un animal de travail utilisé dans l’industrie, notamment pour le débardage.

Bien que les éléphants de savane d’Afrique soient significativement plus gros que les éléphants d’Asie, les puissances africaines n’ont pas pour autant fait davantage usage de ces animaux dans leur guerre ou dans leurs affaires religieuses, étant donné que l’éléphant de savane d’Afrique est beaucoup moins facile à dompter que son homologue d’Asie. Certaines anciennes puissances africaines ont fait l’usage des éléphants, mais il s’agissait d’une possible sous-espèce d’Afrique du Nord actuellement éteinte, Loxodonta africana pharaoensis. L’emploi des éléphant dressés était donc largement restreint aux régions du monde habitées (ou autrefois habitées) par les éléphants d’Asie.


Éléphant d’Asie 07
Éléphant d’Asie à Sumatra

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS reconnaît six sous-espèces d'éléphant d'Asie dont deux sont aujourd'hui éteintes :

- Éléphant de Bornéo (Elephas maximus borneensis)

- Éléphant de Chine (Elephas maximus rubridens)

- Éléphant de Sumatra (Elephas maximus sumatrensis)

- Éléphant du Moyen-Orient (Elephas maximus asurus)

- Éléphant du Sri Lanka (Elephas maximus maximus)

- Éléphant indien (Elephas maximus indicus)


Éléphant d’Asie 08
Éléphant d’Asie au parc national Jim Corbett

ASSOCIATIONS DE PROTECTION

Plusieurs organismes militent pour la protection de l’éléphant d’Asie dont voici les plus importantes :

* ElefantAsia

* WWF Belgique

* Fondation Aane Mane


FONDATION AANE MANE

Pour présenter ses activités et offrir au grand public un panorama d'ensemble sur l'éléphant d'Asie, la Fondation Aane mane a collaboré à la réalisation d'une série de trois documentaires intitulés ELEPHAS MAXIMUS en 2004.


* Chapitre 1 : Des Éléphants et des Hommes

L'éléphant d'Asie (Elephas maximus) tient une place fondamentale dans la civilisation indienne. Cela ne l'empêche pas d'être menacé. L'ethnologue Prajna Chowta et son mari, le réalisateur Philippe Gautier, se sont installés au coeur de la forêt la plus peuplée en éléphants sauvages, près de Mysore, en Inde du Sud. Là-bas, ils ont pu approcher et filmer ces ongulés comme peu l'ont fait avant eux...


* Chapitre 2 : Rencontres avec des Animaux Remarquables

Prajna Chowta et Philippe Gautier partent en expédition à la recherche de spécimens sauvages. Au terme d'un long périple, après avoir échappé à un gigantesque incendie de forêt, le couple parvient à approcher des éléphants sauvages - dont il n'existe que très peu d'images. À cette occasion, Prajna Chowta retrace leur cheminement dans l'histoire des espèces, leurs migrations et les périls qu'ils doivent affronter.


* Chapitre 3 : Dieu et l'Éléphant

Dans un village en plein coeur de la forêt, des villageois chantent et dansent en l'honneur du dieu éléphant Ganesh. Non loin de là, dans un temple, un éléphant commence sa journée entouré de pèlerins... Des rituels qui traduisent la fascination de l'homme.


Fondation Aane Mane
Elephas Maximus, la triologie
de la fondation Aane mane

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communÉlephant d'Asie
Autre nomÉléphant d'Inde
English nameAsian Elephant
Indian Elephant
Español nombreElefante Asiático
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreProboscidea
FamilleElephantidae
GenreElephas
Nom binominalElephas maximus
Décrit parCarl von Linné (Linnaeus)
Date1758



Satut IUCN

En danger (EN)

Asian elephant
En anglais, l’éléphant d’Asie se nomme Asian elephant

FICHE POUR ENFANTS

Ci-dessous une fiche simplifiée de l'éléphant d'Asie pour vos enfants.


Éléphant d'Asie 09
Fiche pour enfants de l'éléphant d'Asie
© Manimalworld

REMERCIEMENT


signature fallen angel
Document crée par : FALLEN ANGEL

SOURCES