Manimalworld

Moufette tachetée orientale (Spilogale putorius)


La moufette tachetée orientale (Spilogale putorius), également appelée mouffette tachetée de l'Est, est un mammifère carnivore appartenant à la famille des Mephitidae. Cette petite moufette originaire d'Amérique du Nord est une des quatre espèces formant le genre Spilogale.


Moufette tachetée orientale (Spilogale putorius)
Moufette tachetée orientale (Spilogale putorius)



DESCRIPTION

La moufette tachetée orientale ressemble plus à une belette que sa cousine la moufette rayée. La taille du corps varie entre 24 et 26 cm, avec une longueur de queue de 11 à 19 cm, ce qui donne une longueur totale de 35 à 45 cm. La taille des individus varie selon la région où ils résident. Les spécimens du sud de l'aire de répartition sont nettement plus petits que ceux du nord. Le poids est compris entre 276 et 885 grammes chez les mâles et de 207 à 475 g chez les femelles.

La fourrure est composée d'une fine couche de poils noirs et denses qui comptent 4 à 6 rayures blanches cassées. Deux des rayures sont situées à la médiane du corps et quatre autres sont placées sur le côté allant de l’arrière de la tête à l’arrière du corps. Des marques blanches sont présentes sur les deux joues, ainsi que sur le bout de la queue. Ceci est connu comme un motif de fourrure aposématique et est censé agir comme un avertissement aux prédateurs.


Spilogale putorius
Spilogale putorius
Auteur: Giant Eland - Zoochat

HABITAT

On trouve la moufette tachetée orientale depuis le nord du Minnesota, aux États-Unis (et marginalement dans le sud-est du Manitoba et le Sud-ouest de l'Ontario, au Canada) jusqu'à Tamaulipas, un État situé au nord du Mexique. Dans l'est de son aire de répartition, elle est présente dans le centre-sud de la Pennsylvanie, aux États-Unis, et au sud de la chaîne des Appalaches jusqu'en Floride. Son aire de répartition historique occidentale s'étend jusqu'à l'est du Colorado et du Wyoming, aux États-Unis. Les limites géographiques de son aire de répartition sont mal décrites.

Les forêts sont préférées comme habitat, mais l’espèce est également présente dans les prairies et les zones rocheuses où il existe suffisamment de cachettes telles que des buissons ou des groupes d’arbres. À la suite de la colonisation humaine, la moufette tachetée orientale s'est étendue plus à l'ouest, en utilisant les bâtiments de la ferme comme nouvelles cachettes et en capturant la souris grise (Mus musculus) en tant que proie supplémentaire.


Spilogale putorius 01
     Répartition actuelle de la moufette tachetée orientale

ALIMENTATION

La moufette tachetée orientale est un animal omnivore opportuniste. Son régime alimentaire varie selon les ressources disponibles et les saisons. Elle est principalement insectivore et se nourrira d'insectes tant qu'ils seront disponibles. Lorsque ceux-ci se font rares, la moufette s'attaquera alors aux petits mammifères (souris) et aux oiseaux ainsi qu'à leurs oeufs. On sait également que la moufette tachetée orientale abat des ruches pour le miel, malgré les nombreuses piqûres d'abeilles que l'animal reçoit. Cependant, aucune étude détaillée sur les régimes alimentaires n'a été menée dans des habitats forestiers.


Moufette tachetée orientale 01
La moufette tachetée orientale est une espèce menacée
Auteur: Every Carniform - Twitter

REPRODUCTION

La saison des amours se déroule principalement entre mars et avril, mais dans les États du sud, certaines femelles peuvent s'accoupler en juillet et en août si elles ne se sont pas accouplées ou si elles n'ont pas perdu leur première portée. Dans certains cas, il y a eu des femelles avec deux portées en un an.

La période de gestation dure entre 50 et 65 jours après laquelle la femelle donne naissance à une portée composée de 5 à 6 petits. Les jeunes naissent aveugles et sont déjà recouverts d'un fin duvet qui porte déjà des marques noires et blanches distinctes. Ils ouvrent les yeux vers 30-32 jours et ils commencent à marcher et à jouer à l'âge de 36 jours. Le sevrage a lieu à environ 8 semaines. La maturité sexuelle est atteinte à 11 mois chez les deux sexes.

L'espérance de vie de la moufette tachetée orientale à l'état sauvage est inconnue. En captivité, un spécimen a vécu jusqu'à l'âge de 10 ans.


Moufette tachetée orientale 02
La moufette tachetée orientale grimpe facilement aux arbres
Auteur: Missouri Department of Conservation

COMPORTEMENT

La mouffette tachetée orientale est une créature assez secrète et rusée, et il est rare que les humains puissent la voir. C'est un animal nocturne qui a tendance à être plus actif durant les nuits sèches et fraîches. Bien qu'elle n'hiberne pas, cette moufette réduit considérablement ses activités lors des étés extrêmement chauds et les hivers très froids. Elle est également plus agile et vigilante que les autres mouffettes résidant en Amérique du Nord, car elle est capable de grimper aux arbres pour échapper à ses ennemis.

Lorsqu'elle est menacée, une sécrétion huileuse nauséabonde des glandes anales de la moufette peut être projetée jusqu'à 4 m et est généralement dirigée vers le visage de l'animal menaçant. La mouffette tachetée orientale est connue pour sa position caractéristique de poirier lorsqu’elle est menacée. Avant de pulvériser son adversaire, la moufette se lève sur ses pattes antérieures et tourne la tête pour regarder ce qu’elle vaporise.

La moufette tachetée orientale creuse son terrier dans le sol et utilise aussi des cavités d'arbres comme cachette ou des terriers creusés par d'autres animaux. Jusqu'à huit moufettes peuvent partager une tanière souterraine en hiver. Ses ennemis naturels connus sont le lynx roux, le puma et le grand-duc d'Amérique.


Moufette tachetée orientale 03
Gros plan de la moufette tachetée orientale
Source: Zoochat

MENACES

Bien que le nombre d'individus de chaque sous-espèce varie quelque peu en fonction des menaces, un certain nombre de schémas sont apparus et nécessitent des investigations supplémentaires.

- Premièrement, alors que la moufette tachetée orientale est actuellement signalée comme étant peu fréquente, les captures accidentelles par les trappeurs de fourrures et la surexploitation historique auraient pu contribuer au déclin de la population.

- Deuxièmement, le moment du déclin au milieu du XXe siècle coïncide avec la première utilisation à grande échelle de pesticides de synthèse, suggérant un lien possible entre l'utilisation de pesticides de synthèse et le déclin de la moufette tachetée orientale.

- Troisièmement, les changements de paysage associés à l’agriculture moderne, à la disparition des forêts de l’Est ou à d’autres modifications à grande échelle de l’habitat ont nui à la disponibilité d’habitats forestiers et de couvert d’arbustes que l’espèce préfère.

- Quatrièmement, les communautés de prédateurs ont également évolué au cours du siècle dernier, ce qui pourrait entraîner une modification de la dynamique de la concurrence.

- Cinquièmement, un certain nombre de maladies pourraient être liées au déclin de la moufette tachetée orientale, notamment les parvovirus, le virus de la maladie de Carré et la rage.

Dans l’ensemble, il est probable que simultanément plusieurs de ces menaces ont influencé et continuent d’influencer les populations de moufettes tachetées orientales, et que les menaces pourraient différer quelque peu d’une sous-espèce à l’autre. Des recherches supplémentaires sont nécessaires d'urgence pour expliquer le déclin de l'espèce et sa répartition actuelle.


Moufette tachetée de l'Est
La moufette tachetée orientale est aussi appelée
Moufette tachetée de l'Est
© Ilya Raskin - SharperPlanet Photography

STATUT ET CONSERVATION

La mouffette tachetée orientale est aujourd'hui considérée comme une espèce menacée. Pour cette raison, la Liste rouge de l'IUCN répertorie l'espèce dans la catégorie Vulnérable (VU).

D'après les données historiques de piégeage, un déclin supérieur à 90 % dans l'ensemble de l'aire de répartition est probablement survenu depuis les années 1950. La sous-espèce des plaines (Spilogale putorius interrupta) est probablement celle ayant le plus besoin d'action en faveur de la conservation. Elle figure dans une pétition actuelle du gouvernement fédéral demandant son inscription "en voie de disparition" en vertu de la loi américaine Endangered Species Act. La plupart des États de l'aire de répartition de la sous-espèce la classe désormais parmi les espèces "en voie de disparition", "menacée" ou "préoccupante".

Dans l’ensemble, compte tenu du manque de connaissances sur les principales menaces et les causes du déclin, il est urgent de mener des recherches pour orienter les mesures de conservation. Heureusement, des chercheurs de plusieurs États et universités mènent actuellement des projets de recherche sur l'espèce. En 2015, le groupe d'étude de la coopérative de la moufette tachetée orientale a été créé pour aider à informer les gestionnaires des priorités de recherche et des actions de conservation potentielles.


Moufette tachetée orientale 04
Moufette tachetée orientale dans le comté de Pendleton en Virginie-Occidentale
© Tremarctos Photography

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS (Integrated Taxonomic Information System) reconnaît trois sous-espèces distinctes de moufette tachetée orientale :

- Spilogale putorius ambarvalis

- Spilogale putorius interrupta

- Spilogale putorius putorius


Eastern spotted skunk
En anglais, la moufette tachetée orientale est appelée
Eastern spotted skunk
© Jason Butler - Flickr

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communMoufette tachetée orientale
Autre nomMoufette tachetée de l'Est
English nameEastern spotted skunk
Español nombreMofeta moteada oriental
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivore
FamilleMephitidae
GenreSpilogale
Nom binominalSpilogale putorius
Décrit parCarl von Linné (Linnaeus)
Date1758



Satut IUCN

Vulnérable (VU)

SOURCES


Animal Diversity Web

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

Wikipédia anglais

Ihc2015.info

Every Carniform - Twitter

Ilya Raskin - SharperPlanet Photography

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Natural Resources Research Institute

Oxford University Press

Zoochat

MDC Discover Nature

Jason Butler - Flickr