Manimalworld

Onagre d'Inde (Equus hemionus khur)


L'onagre d'Inde (Equus hemionus khur), également appelé âne sauvage d'indien ou khur, est un mammifère appartenant à la famille des Equidae. Cet âne sauvage originaire d'Asie du Sud est une des cinq sous-espèces d'hémione.


Onagre d'Inde (Equus hemionus khur)
Onagre d'Inde (Equus hemionus khur)



DESCRIPTION

L'onagre d'Inde, comme la plupart des autres sous-espèces d'ânes sauvages asiatiques, est assez différent des espèces africaines. Le pelage est généralement sableux, mais varie du gris rougeâtre, fauve, à brun pâle. L'animal est doté d'une crinière dressée et sombre qui court à l'arrière de la tête et le long du cou. La crinière est ensuite suivie d'une bande brun foncé qui court le long du dos jusqu'à la racine de la queue.


Equus hemionus khur
Equus hemionus khur

HABITAT

Autrefois, l'aire de répartition de l'onagre d'Inde s'étendait de l'ouest de l'Inde jusqu'au sud du Pakistan (provinces du Sindh et du Baloutchistan), de l'Afghanistan et du sud-est de l'Iran. Aujourd'hui, son dernier refuge se trouve dans un sanctuaire situé au Little Rann de Kutch et les environs du Grand Rann de Kutch dans la province du Gujarat en Inde. L'animal, cependant, a également été vu dans les districts de Surendranagar, Banaskantha, Mehsana et d'autres districts de Kutch. Les déserts salins, les prairies arides et les zones arbustives sont ses environnements préférés.

La population d'ânes sauvages indiens a augmenté en nombre et étendu son aire de répartition de Little Rann de Kutch, où la dernière population mondiale de cette sous-espèce s'est confinée ces dernières années. Elle a progressivement commencé à émigrer et à coloniser le Grand Rann de Kutch, s'étendant également dans l'État indien voisin du Rajasthan dans les villages limitrophes du district de Jalore bordant le Rann de Kutch du Gujarat et Khejariali.


Âne sauvage indien
L'onagre d'Inde est également appelé Âne sauvage indien

ÉCOLOGIE

Les onagres d'Inde paissent entre l'aube et le crépuscule. L'animal se nourrit d'herbes, de feuilles et de fruits de plantes, de cultures, de gousses de Prosopis et de végétation saline. Les mâles vivent soit solitaires, soit en petits groupes de deux et trois, tandis que les troupeaux familiaux restent grands. La saison de reproduction se déroule pendant la saison des pluies. Quand une femelle est en chaleur, elle se sépare du troupeau avec un mâle qui se bat contre des rivaux pour sa possession. Après quelques jours, le couple retourne dans le troupeau. La femelle donne naissance à un seul petit. Le mâle se retire à l'âge de 1 à 2 ans, tandis que la femelle reste avec le troupeau familial.


Onagre d'Inde 01
Onagre d'Inde femelle et son petit

MENACES

On ne sait pas comment l'onagre d'Inde a disparu de ses anciens repaires dans certaines parties de l'ouest de l'Inde et du Pakistan, puisque l'animal n'a jamais été une cible de chasse des Maharajas indiens et des fonctionnaires britanniques coloniaux du Raj britannique. Cependant, les empereurs moghols de l'Inde et les nobles de l'époque ont pris grand plaisir à le chasser.

De 1958 à 1960, l'âne sauvage a été victime d'une maladie connue sous le nom de surra, causée par Trypanosoma evansi et transmise par les mouches, qui a provoqué un déclin dramatique de sa population en Inde. En novembre et décembre 1961, la population d'ânes sauvages a été réduite à seulement 870 après l'apparition de la maladie du cheval sud-africaine.

Outre la maladie, les autres menaces comprennent la dégradation de l'habitat due aux activités salicoles, l'invasion de l'arbuste Prosopis juliflora ainsi que l'empiétement et le pâturage par les Maldhari. Les efforts de conservation depuis 1969 ont contribué à augmenter la population de l'animal à 4 000 individus.


Onagre d'Inde 02
Onagre d'Inde dans le Gujarat en Inde

STATUT ET CONSERVATION

L'onagre d'Inde est une espèce moyennement menacée. Il est actuellement classé dans la catégorie Quasi menacé (NT) sur la Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN et est inclus à l'Annexe I de la CITES.

Le premier recensement a été fait en 1940, quand il y avait environ 3 500 ânes sauvages. Mais, en 1960, ce chiffre est tombé à seulement 362. Dans les années 1973 et 1976, Rann de Kutch et les districts adjacents ont été repris comme zone de conservation pour cette sous-espèce. À partir de 1976, le département des forêts a commencé à mener le recensement des ânes sauvages. Les trous d'eau ont été augmentés dans la région, le département des forêts a également lancé un projet de parcelles fourragères, bien que le département des forêts n'ait pas encore obtenu le succès escompté.

En 1998, la population d'onagres d'Inde était estimée à 2 940, en 2004, elle est passée à environ 3 863. Un récent recensement effectué par le département des forêts en 2009 a révélé que la population d'ânes sauvages dans l'État était estimée à environ 4 038, soit une augmentation de 4,53 % par rapport à 2004. Récemment en 2015, le recensement de la population dénombrait plus de 4 800 individus à l'intérieur et à l'extérieur du sanctuaire sauvage Wild Ass de l'Inde.

Récemment, il a été repéré juste à l'extérieur d'Ahmedabad près du sanctuaire d'oiseaux de Nal Sarovar. Il semble qu'il ne soit plus confiné à la zone de 4 953 71 km² du Rann, mais il se trouve maintenant jusqu'à Kala Dungar près des prairies de Banni à Kutch et Nal Sarovar. Au sein de l'État du Gujarat, on le trouve également dans les districts de Surendranagar, Rajkot, Patan, Banaskantha et Kutch. Cette population d'ânes sauvages est le seul réservoir génétique d'ânes sauvages indiens dans le monde entier et l'une des cinq variétés ou sous-espèces géographiques survivantes sur la planète.


Indian wild ass
En anglais, l'onagre d'Inde est appelé Indian wild ass

RÉINTRODUCTION

La population a augmenté depuis 1976, mais les experts préviennent que les tendances à long terme montrent des fluctuations intenses. Cette région de Kutch, au Gujarat, est sujette à la sécheresse en raison des moussons erratiques et la population d'onagres d'Inde pourrait décliner soudainement. C'est seulement s'il n'y a pas de sécheresse sévère que l'espèce est susceptible de se développer et de se disperser dans le Grand Rann et le Rajasthan contigu, habitats que l'âne sauvage a occupé dans un passé récent.

Le rapport de la Fondation pour l'éducation écologique et la recherche du Gujarat (GEER) a recommandé que le désert du Thar au Rajasthan soit développé comme un site alternatif pour rétablir l'onagre d'Inde en réintroduisant quelques-uns d'entre eux.


VOIR AUSSI

* Âne sauvage de Mongolie

* Âne sauvage de Syrie

* Kulan turkmène

* Onagre de Perse


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communOnagre d'Inde
Autre nomÂne sauvage indien
Khur
English nameIndian wild ass
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdrePerissodactyla
FamilleEquidae
GenreEquus
EspèceHémione
Nom binominalEquus hemionus khur
Décrit parRené Primevère Lesson
Date1827



Satut IUCN

Quasi menacé (NT)

SOURCES