Manimalworld

Parc national Jim Corbett


Le parc national Jim Corbett est le premier parc national créé en Inde. Le Project Tiger visant à protéger les tigres en Inde, notamment le tigre d'Indochine s'est établi dans ce parc. Situé à cinq heures de Delhi, c'est le parc le plus réputé en Inde en raison de sa diversité biologique et de son emplacement géographique situé au pied de l'Himalaya. Il abrite 350 espèces de mammifères, 2 000 espèces et sous-espèces d'oiseaux, 500 espèces d'amphibiens, de reptiles et de poissons, 110 espèces d'arbres, 51 espèces d'arbustes.


Jim Corbett
Bienvenue au parc national Jim Corbett



PRÉSENTATION DU PARC

Le Parc national Jim Corbett est le plus ancien parc national de l'Inde. Il est situé près de la ville de Nainital, dans l'État d'Uttarakhand. Le parc est connu pour sa faune sauvage variée, mais également comme site de lancement du "Project Tiger". Le parc national Corbett et le sanctuaire de Sonanadi voisin forment l'une des seules réserves de tigre d'Indochine (Panthera tigris corbetti) au monde.

La réputation du parc s'est construite à l'étranger grâce à la présence des tigres même s'il devient de plus en plus difficile d'en voir. Le meilleur moyen de découvrir le parc est de s'y promener à dos d'éléphant. Vous pouvez également louer une Jeep à l'entrée du parc. L'accompagnement d'un guide est obligatoire quel que soit votre moyen de déplacement.

Le parc reçoit des milliers de visiteurs chaque année. Les touristes peuvent y trouver bon nombre d'hébergement, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du parc.


Jim Corbett carte
Situation géographique du parc national Jim Corbett

HISTOIRE

Le parc national Jim Corbett fut été créé le 8 août 1936 sous le nom de Hailey National Park (Sir Malcolm Hailey était alors le gouverneur britannique des Provinces Unies). En 1952, cinq ans après l'indépendance de l'Inde, il devint le Ramganga National Park, du nom de la rivière Ramganga qui le traverse sur la plus grande partie de sa longueur. En 1957, on lui donna encore un nouveau nom, Corbett National Park, en l'honneur de Jim Corbett, légendaire chasseur devenu protecteur de la faune sauvage, qui se fit surtout connaître par ses chasses aux tigres et aux léopards mangeurs d'hommes dans les régions du Kumaon et du Garhwal dans les années 1920, ainsi que pour les récits qu'il fit par la suite de ses aventures, dans une série d'ouvrages comme "Les mangeurs d'hommes du Kumaon" et "le léopard mangeur d'hommes du Rudraprayag", qui devinrent de grands succès de librairie dans le monde entier.

Dans les années 1930 le parc se porte plutôt bien face au gouvernement élu, mais au cours de la Seconde Guerre mondiale, il a souffert du braconnage ainsi que de la déforestation.

En 1991, le gouvernement renforce la réserve en y ajoutant près de 800 km² de terrain afin de pouvoir y préserver les derniers tigres d'Indochine vivant dans ces secteurs. Ceci inclut la division forestière de Kalagarh ainsi que le sanctuaire du Sonanadi Wildlife Sanctuary. En 1974, le parc fut choisi pour lancer le "Project Tiger", un bien ambitieux projet de conservation de la faune.

Le parc national Jim Corbett est l'une des 13 réserves protégées par la WWF. Le programme du parc vise à protéger 3 des 5 espèces phares terrestres tels que le tigre d'Indochine, l'éléphant d'Asie et le rhinocéros indien, en restituant les couloirs des forêts pour relier les 13 zones protégées du Népal et de l'Inde et ainsi permettre les migrations de la faune.


Tigre d'Indochine
Tigre d'Indochine au Parc national Jim Corbett

LA FLORE DU PARC

Un total de 488 espèces différentes de plantes, dont 110 espèces d'arbres ont été recensées dans le parc Jim Corbett. La densité des arbres dans la réserve est plus élevée dans les forêts de sals.

La topographie de la réserve se compose essentiellement de collines, de zones riveraines, de dépressions marécageuses, de plateaux et de ravins. Les zones inférieures sont presque entièrement parsemées de forêts de sals.


Jim Corbett paysage
Paysage forestier du Parc national Jim Corbett

LA FAUNE DU PARC

Dans le parc national Jim Corbett, plus de 585 espèces d'oiseaux résidents ou migrateurs ont été recensés. 33 espèces de reptiles, 7 espèces d'amphibiens, 7 espèces de poissons et 37 espèces de libellules y vivent également.

Le tigre, présent dans le parc, ne se localise pas facilement en raison de l'abondance de camouflage dans la réserve. Les proies abondantes font de cette réserve un habitat idéal pour ce félin qui est un mangeur opportuniste mangeant à peu près tous les animaux qu'il peut tuer. Le tigre ne s'attaque à des proies plus grandes que lui qu'en période de disette. La réserve dispose d'énormes sangliers, pesant jusqu'à 200 livres, qui fournissent une nourriture suffisante pour les tigres.

On trouve également des léopards dans les zones de collines, bien qu'ils s'aventurent parfois dans la jungle en basse terre. C'est également l'aire de prédilection du chat viverrin et du chat léopard du Bengale. Les autres mammifères comprennent 3 types de cerf tels que le cerf aboyeur, le sambar et le cerf axis. On trouve également dans la réserve l'antilope nilgaut, le gavial du Gange, le cobra royal, le muntjac, le sanglier, le hérisson, le renard volant et le pangolin indien. En été, l'éléphant d'Asie peut être vu en troupeaux de plusieurs centaines d'individus.


Éléphant d'Asie
Éléphants d'Asie au Parc national Jim Corbett

MENACES

De nos jours, le parc national Jim Corbett doit faire face aux espèces envahissantes telles que le lantana, le partjenium et le cassia. Les villages entourant le parc sont vieux de près de 200 ans et aucun nouveau village fut constitué pendant ces dernières années. L'augmentation du taux de croissance démographique et la densité de la population présente un réel défi pour la gestion de la réserve. Les attaques de tigres et de léopards sur le bétail ont conduit à des actes de représailles par les populations locales. Le gouvernement indien a fini par approuver la construction d'un mur de pierre de 12 km sur la limite sud du parc où il est en contact direct avec les domaines agricoles.

En avril 2008, la National Tiger Conservation Authority (ATNC) a exprimé une vive inquiétude sur les systèmes de protection qui se sont affaiblis, ainsi que sur le fait que les braconniers réussissent à nouveau à s'infiltrer dans le parc. Il s'avère également que le rapport mensuel des éléments de preuve sur le terrain relative aux tigres n'a pas été reçu depuis 2006.

ATNC dit : "en l'absence de protocole de surveillance continue de manière standardisée, il serait impossible de prévoir et de garder trace des événements indésirables dans les zones ciblées par les braconniers." Une route de ciment a été construite dans le parc à cause d'une ordonnance de la Cour suprême. La route est devenue un lieu de passage entre Kalagarh et Ramnagar. L'augmentation constante du trafic de véhicules sur cette route affecte fortement la faune ainsi que la flore du parc.


Corbett's park fauna
La faune du Parc national Jim Corbett

SOURCES