Manimalworld

Gavial du Gange (Gavialis gangeticus)


Le gavial du Gange (Gavialis gangeticus) est un gavial appartenant à l'ordre des crocodiliens dans la famille des Gavialidae et unique membre du genre Gavialis. Ce reptile est l'une des plus grandes espèces de crocodiliens.


Gavial du Gange (Gavialis gangeticus)
Gavial du Gange (Gavialis gangeticus)



DESCRIPTION

Le gavial du Gange est l'une des plus grandes espèces de crocodiliens après le crocodile marin. Un mâle adulte peut atteindre 5 m de longueur et parfois approcher les 6 m. Des rapports font état de spécimens mesurant 7 m, mais ne sont pas confirmés car considérés comme improbables.

L'une des caractéristiques du gavial du Gange est son museau allongé et étroit que l'on ne retrouve que chez le faux-gavial de Malaisie. La variation de forme du museau se produit avec l'âge devenant proportionnellement plus long et mince au fur et à mesure qu'il grandit. Le gavial du Gange tire son nom de l'appendice nasal en forme de bulbe présent chez le mâle adulte appelé "ghara". Ce bulbe ayant plusieurs fonctions sert comme un résonateur vocal avec lequel le gavial peut produire un bruit bourdonnant pendant comportement social, un stimulus visuel pour les femelles pendant la parade nuptiale et une aide à la production de bulles aussi pendant la parade nuptiale.

La mâchoire, particulièrement étroite et allongée, est dotée de 29 dents de chaque côté de la mâchoire supérieure et de 26 dents de chaque côté de la mâchoire inférieure. Sa mâchoire est parfaitement adaptée à une alimentation ichtyophage.

Ce gavial est mal équipé pour se déplacer sur la terre ferme. Les muscles de ses jambes ne lui permettent pas de soulever son corps comme le font les autres crocodiliens. Il est cependant très agile dans l'eau grâce à sa queue bien développée et aplatie latéralement lui servant pour se propulser.


Gavialis gangeticus
Gavialis gangeticus

HABITAT

Le gavial du Gange se rencontre dans le nord de l'Inde et au Népal. Historiquement, on le trouvait également au Bangladesh, au Pakistan, au Bhoutan et au Myanmar, mais il a aujourd'hui disparu de ces régions. Les populations restantes vivant en Inde vivent dans les rivières Chambal, Gitwa, Fils river et Mahanadi. Originellement il s'observait également dans les bassins du Gange, de l'Indus, du Brahmapoutre et de la Mahânadî.

Le gavial du Gange vie dans les zones calmes, profondes et rapides des rivières. Il peut être observé autour des bancs de sable pendant la saison sèche, ce qui les rendent vulnérables aux perturbations. Ce gavial passe le plus clair de son temps dans l'eau, ne rejoignant la terre ferme que pour se prélasser au soleil et pour se reproduire.


Gavialis gangeticus range map
Carte de répartition du gavial du Gange

ALIMENTATION

Le gavial du Gange est un crocodilien principalement piscivore se nourrissant d'animaux aquatiques. Les jeunes se nourrissent d'invertébrés tels que les insectes ou de petits vertébrés comme les grenouilles. Les adultes sont presque exclusivement mangeur de poissons. Les mâchoires minces sont des instruments de précision capables de manipuler adroitement les poissons pour les mettre en position pour les avaler. Ses très longues mâchoires sont garnies de dents fines et pointues lui permettant de maintenir fermement ses proies glissantes (poissons, amphibiens, crustacés).


Gavial du Gange 01
Le gavial du Gange est un animal piscivore

REPRODUCTION

Chez le gavial du Gange, la femelle atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de 10-15 ans. Le mâle garde un harem de plusieurs femelles. La nidification a lieu pendant la saison sèche. La femelle se traîne sur la terre ferme pour creuser des trous dans lesquels environ 40 gros œufs seront enterrés. Les œufs incubent naturellement dans le trou du nid, mais la femelle reste néanmoins près du nid pour les garder contre les prédateurs tels que les chacals, les lézards et les mangoustes.

Après 83 à 94 jours d'incubation, les jeunes sortent de leur coquille. Les nouveau-nés mesurent environ 35 cm à la naissance. Contrairement aux autres crocodiliens, le gavial du Gange n'aide pas ses petits à aller dans l'eau. Cependant, on observe néanmoins des soins parentaux envers leur progéniture. Les juvéniles resteront auprès de leur mère plusieurs semaines voire plusieurs mois avant de devenir indépendants. La taille du jeune gavial augmente en moyenne tous les 2 à 3 ans d'environ 1 mètre, dans un milieu sans présence humaine.


Gavial du Gange 02
Gavial du Gange albinos

LONGÉVITÉ

La seule référence que nous avons à ce jour sur la longévité du gavial du Gange provient d'un individu qui vit en captivité au zoo de Londres. Son âge a été estimé à 29 ans. En raison de leur grande taille, on pense qu'ils ont une durée de vie bien plus longue. Selon certaines rumeurs de pêcheurs locaux en Indes, le gavial pourrait vivre jusqu'à 100 ans mais cela n'a pas encore été confirmé.


Gavial du Gange 03
Gavial du Gange en Inde

COMPORTEMENT

Malgré sa taille impressionnante, le gavial du Gange est généralement inoffensif pour l'homme. Sa grande taille ainsi que ses dents acérées peuvent être dangereux, mais l'animal n'attaque que pour se défendre et non pour attaquer délibérément.

Le gavial du Gange passe beaucoup de temps à se prélasser au soleil, autant en hiver qu'en été. Les jours où il fait très chaud, il immerge complètement son corps ne laissant que la tête hors de l'eau. Malgré son comportement solitaire, il est très sociable. Il passe la plupart de son temps dans l'eau douce, avec un faible débit et une importante végétation.


Gavial du Gange 04
Gavial du Gange au Katerniaghat Wildlife Sanctuary en Inde

STATUT DE L’ESPÈCE

Les populations de gavial du Gange sont estimées à 200 individus voire moins. La distribution très fragmentée, la détérioration de son habitat et la pression des activités humaines font du gavial du Gange l'un des animaux les plus menacés au monde. La Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN a d'ailleurs classé ce gavial dans la catégorie En danger critique (CR) depuis 2007. Il est également inscrit en Annexe I de la CITES interdisant toute forme de chasse sur l'espèce.


Gavial du Gange 06
Gros plan du gavial du Gange

PRÉDATION

Les ennemis du gavial du Gange sont nombreux lorsqu'il est au stade de l’œuf ou encore petit. En effets, les oeufs sont mangés par les rats, les sangliers, les chacals dorés, les mangoustes et les varans. Les jeunes gavials sont victimes de prédateurs aquatiques et terrestres. Un fois adulte, le seul ennemi qu'il connaît, et sans doute le pire, est l'homme. Les prédateurs connus du gavial du Gange sont :

* Rat

* Chacal doré

* Sanglier

* Mangouste

* Varan

* Humain


Gavial du Gange 07
Portrait du gavial du Gange

MENACES

Le gavial du Gange a frôlé l'extinction dans les années 1970. Un élevage en captivité et un programme de réintroduction ont contribué à améliorer la situation de l'espèce à l'état sauvage au cours des décennies suivantes. Malgré les efforts engagés entre 1997 et 2006, la population sauvage a diminué de 58 % allant de 436 à 182 adultes reproducteurs.

La dégradation de son habitat ainsi que la perte en surface de celui-ci sont les plus grandes menaces pour la survie de l'espèce. L'explosion démographique indienne continue chaque jour d'empiéter sur les systèmes fluviaux où il se trouve. Les barrages, les projets d'irrigation, l'extraction du sable et des digues artificielles ont empiété sur l'habitat du gavial, réduisant ainsi sa répartition ne lui laissent plus que 2 % de ce qu'il avait auparavant. En outre, la pêche enlève d'importantes sources de nourriture et peut provoquer des affrontements avec les pêcheurs conduisant à la mort accidentelle ou délibérée. Les œufs sont recueillis pour leurs propriétés médicinales et les mâles adultes sont chassés parce que son museau aurait des effets aphrodisiaques.


Gavial du Gange 08
Gavial du Gange au Chitwan National Park

CONSERVATION

Dans les années 1970, une protection totale a été mise en place pour sauver les derniers gavials du Gange dans l'espoir de réduire les pertes dues au braconnage. Un total de 9 zones protégées a été établi en Inde liée à la fois à l'élevage en captivité. Plus de 3 000 animaux ont été libérés grâce à ces programmes, et la population sauvage en Inde a récupéré quelque 1 500 adultes.

Pourtant, malgré cette reprise, les enquêtes faites ces dernières décennies ont montré que les populations sont à nouveau en forte régression. L'habitat disponible est en train de s'éroder, la pêche et la pollution sont de graves menaces pour les juvéniles et les adultes, et les populations ont disparu de nombreux anciens repaires.

La baisse actuelle indique que peu importe combien de gavials sont libérés, ce qu'il faut absolument c'est stopper la dégradation de son habitat ainsi que la chasse afin d'assurer la survie de l'espèce. Par conséquent, l'objet d'efforts de conservation actuels s'éloigne de programmes d'élevage en captivité vers d'autres initiatives telles que la protection de l'habitat du gavial, l'application des lois de protection de l'espèce ainsi que la sensibilisation des populations locales sur la conservation de l'espèce. Il existe peu de spécimens vivant en captivité et, dans la plupart des cas, les conditions ne sont pas favorables à la reproduction.

Le Gharial Conservation Alliance (GCA) a été créé en 2007. C'est une organisation internationale d'individus qui se consacrent à sauver de l'extinction les derniers gavials du Gange et d'assurer la mise en place de la pérennité des populations sauvages. Le GCA cherche à déterminer le statut du gavial du Gange sur toute son aire de répartition, d'identifier les menaces qui pèsent sur ​​les espèces, et d'établir des programmes de conservation pour assurer la survie du gavial dans l'avenir.


Gharial Conservation Alliance
The Gharial Conservation Alliance

LE GAVIAL ET L'HOMME

Autrefois, le gavial du Gange était un animal sacré qui était même nourri dans certains temples. Aujourd'hui, il est chassé à cause de la qualité de sa peau, très recherchée par les maroquiniers. Il est, de ce fait, en voie de disparition. Ils sont accidentellement tués par des pêcheurs. L'accroissement du trafic fluvial ainsi que l'agriculture les ont également désavantagés. Leur nombre a considérablement diminué bien qu'ils soient officiellement protégés.


Gavial du Gange 09
Gavial du Gange photographié au Népal

RÔLE DANS LES ÉCOSYSTÈMES

Le gavial du Gange est un important prédateur de poissons. Malheureusement, le nombre actuel de gavials sont si bas que ses effets sur l'écosystème peut ne pas être significatif.


Gharial
En anglais, le gavial du Gange est appelé Gharial

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communGavial du Gange
English nameGharial
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseReptilia
Sous-classeArchosauromorpha
OrdreCrocodilia
FamilleGavialidae
GenreGavialis
Nom binominalGavialis gangeticus
Décrit parJohann Friedrich Gmelin
Date1789



Satut IUCN

En danger critique (CR)

Gavial du Gange 05
Le gavial du Gange

SOURCES