Manimalworld

Blaireau de Palawan (Mydaus marchei)


Le blaireau de Palawan (Mydaus marchei), également appelé blaireau des Philippines, est un mammifère carnivore appartenant à la famille des Mephitidae. Il doit son nom à sa ressemblance avec le blaireau (Mustelidae) et l'île où il réside (Palawan). Cette moufette est une des deux espèces formant le genre Mydaus, la seconde étant le télagon (Mydaus javanensis).


Blaireau de Palawan (Mydaus marchei)
Blaireau de Palawan (Mydaus marchei)
Source: Zoochat



DESCRIPTION

Bien que plus petit que le blaireau européen, le blaireau de Palawan est l'un des plus grands représentants de la famille des Mephitidae. Les adultes mesurent entre 32 et 46 cm de long et pèsent environ 2,5 kg.

En apparence physique, le blaireau de Palawan ressemble davantage au blaireau qu'à la mouffette. Il a un museau pointu avec un nez mobile et un corps trapu avec des membres courts et puissants portant des griffes fortement recourbées. La queue est très courte par rapport au corps. Elle ne mesure pas plus de 4,5 cm et n'est pas dotée de la fourrure touffue qu'ont la plupart des mouffettes. Les oreilles sont presque invisibles, avec seulement les pennes vestigiales, et les yeux sont aussi relativement petits.

La fourrure est brun foncé à noir sur la plus grande partie du corps et s'estompe pour donner une couleur plus brunâtre sur les parties inférieures. Il y a aussi des poils blancs éparpillés sur le dos et sur le front. On ne retrouve ni la rayure blanche, ni la tache présente sur la tête du télagon. Comparé à son espèce soeur, le blaireau de Palawan est légèrement plus petit, avec des dents plus grandes et une fourrure plus longue.


Mydaus marchei
Mydaus marchei
© Daniel Heuclin - heuclin.fr

HABITAT

Le blaireau de Palawan se rencontre sur l'île philippine de Palawan, ainsi que sur les îles voisines de Busuanga et Calauit. Il vit dans les forêts de plaine primaires et secondaires et dans les habitats perturbés, notamment les prairies mixtes, les zones agricoles de faible intensité et les zones urbaines. Il a été observé à la lisière des mangroves. Il est commun dans les basses terres et jusqu'à 300 m d'altitude.


Mydaus marchei 01
     Répartition actuelle du blaireau de Palawan

BIOLOGIE

Le blaireau de Palawan se nourrit principalement d'invertébrés, notamment de vers de terre et d'insectes, qu'il trouve en creusant avec ses longues griffes. Cette espèce est donc peut-être plus commune dans les zones de sol meuble pour la recherche de nourriture. Les prairies ont généralement un système racinaire étendu qui rend difficile le creusement et on peut l'observer le long de petits cours d'eau pendant la saison sèche.

Comme les mouffettes, le blaireau de Palawan possède des glandes odorantes anales qui émettent un liquide jaunâtre piquant. Ils sont capables de pulvériser le liquide jusqu'à un mètre. Il s'appuie presque entièrement sur cette odeur puissante pour se défendre et fait partie des rares animaux sauvages non consommés par les agriculteurs locaux.


Blaireau de Palawan 01
Blaireau de Palawan au zoo d'Avilon, Philippines
© Zooinstitutes

MENACES

Le blaireau de Palawan est rarement chassé en raison de sa capacité à excréter une odeur âcre lorsqu'il est attaqué. Pour cette raison, la plupart des chiens et des chats domestiques s'en éloignent. Une partie des populations locales le chasse néanmoins, mais pas à un niveau menaçant pour l'espèce.

Bien qu’elle n’ait probablement pas souffert de la conversion de forêts primaires en forêts secondaires ou même en arbustes, l’intensification de l’agriculture en prairies pourrait constituer une menace pour cette espèce, notamment en cas de perte de haies et autres bandes non cultivées. Le développement en cours de plantations à grande échelle (palmier à huile, caoutchouc) à Palawan pourrait entraîner une perte croissante d'habitat.

Beaucoup sont tués sur des routes par des véhicules à moteur et le nombre de spécimens tués aurait apparemment augmenté ces dernières années en raison de l'expansion du réseau routier et de la circulation nocturne accrue. Les effets de la mortalité routière ne sont toujours pas étudiés. On ignore si les maladies d’animaux domestiques affectent cette espèce.


Blaireau des Philippines
Le blaireau de Palawan est aussi appelé blaireau des Philippines
Source: Zoochat

STATUT ET CONSERVATION

Le blaireau de Palawan n'est pas considéré comme une espèce menacée. Il est actuellement inscrit dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN. En tant qu'espèce endémique de Palawan, ce mammifère est protégé au niveau provincial. Aucune mesure de conservation spécifique ne semble être en place, mais il n'y en a aucun besoin évident. Cette espèce habite au moins une zone protégée, le parc national de la rivière souterraine de Puerto Princesa.


Palawan stink badger
En anglais, le blaireau de Palawan est appelé
Palawan stink badger
Source: Project Noah

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communBlaireau de Palawan
Autres nomsBlaireau des Philippines
English namePalawan stink badger
Español nombreTejón mofeta de Palawan
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivore
FamilleMephitidae
GenreMydaus
Nom binominalMydaus marchei
Décrit parJoseph Huet
Date1887



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES


Animal Diversity Web

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

Zoochat

Zooinstitutes

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Oxford Academic - Oxford University Press

Daniel Heuclin photographe animalier

Project Noah