Manimalworld

Télagon (Mydaus javanensis)

Le télagon (Mydaus javanensis), également appelé blaireau de Java ou blaireau d'Indonésie, est un mammifère carnivore appartenant à la famille des Mephitidae. Cette moufette, que l'on trouve en Indonésie et en Malaisie, est une des deux espèces formant le genre Mydaus, la seconde étant le blaireau de Palawan (Mydaus marchei).


Télagon (Mydaus javanensis)
Télagon (Mydaus javanensis)
Source: Wikimedia Commons



DESCRIPTION

Le télagon est un animal ressemblant étrangement à un blaireau, mais il reste néanmoins beaucoup plus petit que ce dernier. Il mesure entre 37 et 52 cm de long de la tête au bout de la queue et pèse entre 1,3 et 3,6 kg. Il est légèrement plus gros que le blaireau de Palawan. Le crâne a une longueur d'environ 100 mm chez les mâles et d'environ 90 mm chez les femelles. La largeur dans la zone des arcs zygomatiques est d'environ 48 mm pour les mâles et 42 pour les femelles. La mâchoire est dotée de 34 dents au total. Le museau est allongé comme un tronc et ressemble au museau d'un cochon domestique.

La fourrure est grossière et noire ou brune très foncée sur la majeure partie du corps, avec une bande blanche allant du haut de la tête à la queue. La queue est courte et mesure environ 3,6 cm. Elle est recouverte d'une fourrure blanche. La largeur de la bande varie considérablement d'un individu à l'autre, mais elle est généralement étroite et peut être discontinue.


Mydaus javanensis
Mydaus javanensis
Auteur: Bernard T. Wahyu Wiryanta - The Wildlife Of Indonesia

HABITAT

Le télagon vit dans plusieurs îles indonésiennes telles que Java, à Kalimantan (Bornéo), à Sumatra et dans les îles Natuna, ainsi qu'à Sabah et à Sarawak en Malaisie. À ce jour, il n’y a pas de données confirmées au Brunei, mais il est certain que certaines régions du pays peuvent contenir un habitat propice à l’espèce.

Le télagon se rencontre dans les forêts primaires et secondaires et dans les espaces ouverts tels que les jardins adjacents aux forêts. À Sabah, on le trouve aussi bien dans les forêts primaires que dans les forêts perturbées, de la périphérie à au moins 4 km de la lisière forestière des plantations de palmiers à huile. On ignore jusqu'où il est capable de s'aventurer dans le paysage des plantations. Au Sarawak, il a été observé dans un jardin de poivrons. Il est évident que cela ne dépend pas de la forêt primaire. À Sabah, il s'est avéré être un visiteur commun dans les mines de sel.

Historiquement, on pensait que l'habitat du télagon se limitait aux hautes altitudes supérieures à 2 000 m et rarement dans les plaines de faible altitude. On sait maintenant que ce n’est pas vrai et des études plus récentes ont montré que l'espèce pouvait vivre souvent à des altitudes bien inférieures à 2 000 m. À Java, cette moufette est souvent observée à une altitude de 250 m et à une altitude relativement basse au Sarawak et a même été repérée dans les plaines inondables du Bas-Kinabatangan, Sabah, Bornéo, à des densités apparemment élevées.


Mydaus javanensis 01
     Répartition actuelle du télagon

ÉCOLOGIE

Le télagon est un animal omnivore dont le régime alimentaire se compose de vers de terre, d'oeufs d'oiseaux, d'insectes, de larves, de charognes et de matières végétales. La nuit, il explore le sol meuble à l'aide de son museau et de ses griffes pour dénicher sa nourriture.

En général, le télagon est nocturne. Pendant la journée, il se terre dans des terriers peu profonds. Il utilise ses griffes pour creuser de simples tunnels qui aboutissent dans une chambre plus grande où la literie est placée. Les tunnels ne dépassent pas 60 cm de profondeur et 2 m de longueur. Pour dissimuler son terrier des brindilles et des feuilles sèches sont placés à l'entrée externe. Celui-ci est souvent creusé à proximité et des bases et des racines des arbres. Il arrive parfois qu'un télagon puisse occuper un terrier creusé par un porc-épic et peut même le partager avec ce dernier.

Il n'y a actuellement aucune donnée sur la reproduction de cette espèce.


Mydaus javanensis lucifer
Mydaus javanensis lucifer
© Chien C. Lee - Chien C Lee Wildlife Photography

PRÉDATION

Comme bon nombre de petits mammifères, le télagon est une proie potentielle pour certains prédateurs comme la panthère nébuleuse de Bornéo, l'aigle de Java et certaines espèces de civettes. Lorsqu'il est en danger, le télagon utilise sa glande odorante bien développée. Il lève la queue en direction de son agresseur et le pulvérise d'une sécrétion nauséabonde. Même s'il est petit, le télagon est assez féroce et peut même mordre ses ennemis en cas d'attaque. Il est néanmoins assez lent et ne peut s'enfuir qu'au trot (environ la vitesse d'une marche humaine) sur environ 100 mètres.


Télagon 01
Télagon au parc national de Gunung Gede Pangrango
Source: Iwan Novirion - Wikimedia Commons

MENACES

La perte d'habitat ne devrait pas constituer une menace importante pour le télagon et, du moins dans certaines parties de son aire de répartition, la dégradation et la fragmentation généralisées de la forêt pourraient lui être bénéfique, de même que la conversion de forêts anciennes à d'autres usages. La menace posée par la chasse est difficile à évaluer. Cela pourrait avoir entraîné des déclins et des disparitions locales, mais le manque d’une demande commerciale importante à ce jour et sa persistance dans de nombreuses zones proches de la population suggèrent que la chasse n’est pas une menace pour le moment. L'utilisation étendue des animaux, entre autres à des fins médicales, est présente, mais n'atteint pas des proportions dangereuses.


Blaireau de Java
Le télagon est aussi appelé Blaireau de Java
© John Nizam - Flickr

STATUT ET CONSERVATION

Le télagon est classé par l'IUCN dans la catégorie des espèces non menacées (LC). Cela est dû principalement à l'habitat et manque de sensibilité relativement importante adoptée à l'égard des changements de l'habitat et les établissements humains. Bien que Sumatra et Bornéo, en particulier, subissent une destruction massive des habitats forestiers d’origine, de nombreux animaux ont été aperçus à l’extérieur du stock de jungle.

Sa présence est signalée dans diverses zones protégées de Bornéo (en particulier la moitié nord), de Sumatra et de Java, et il est probable qu'ils se reproduiront dans de nombreuses autres. Il n'est pas protégé au Sarawak, mais à Sabah (Wildlife Conservation Enactment 1998) et en Indonésie (PP RI No. 7, 1999). En l'absence de menaces identifiées ou suggérées, d'une large distribution continue et d'une grande fréquence d'enregistrements, il n’existe aucun besoin évident de conservation pour cette espèce. Une surveillance grossière continue de son statut pourrait être utile.


Sunda stink badger
En anglais, le télagon est appelé Sunda stink badger
Source: Bizarre Zoology

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS reconnaît trois sous-espèces de télagon

- Mydaus javanensis javanensis (Java et Sumatra continentale)

- Mydaus javanensis lucifer (Bornéo)

- Mydaus javanensis ollula (Iles Natuna)


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communTélagon
Autres nomsBlaireau de Java
Blaireau d'Indonésie
English nameSunda stink badger
Javan stink badger
Español nombreTejón mofeta malayo
Teledu
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivore
FamilleMephitidae
GenreMydaus
Nom binominalMydaus javanensis
Décrit parAnselme Gaëtan Desmarest
Date1820



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES


Animal Diversity Web

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

Wikipédia anglais

The Wildlife Of Indonesia

John Nizam - Flickr

Liste rouge IUCN des espèces menacées

ResearchGate

Wikimedia Commons

Chien C Lee Wildlife Photography

Bizarre Zoology