Manimalworld

Alligator d'Amérique (Alligator mississippiensis)


L'alligator d'Amérique (Alligator mississippiensis) est l'une des espèces d'alligators appartenant à l'ordre des crocodiliens dans la famille des Alligatoridae. L'alligator d'Amérique est sans doute l'espèce de crocodiliens la mieux étudiée de nos jours contrairement à bon nombre de crocodiles.


Alligator d'Amérique (Alligator mississippiensis)
Alligator d'Amérique (Alligator mississippiensis)



DESCRIPTION

L'alligator d'Amérique est un alligator de grande taille. Les mâles adultes atteignent généralement 4 à 4,5 m de long, bien qu'il existe plusieurs rapports non confirmés de spécimens dépassant les 5 m. Les femelles sont plus petites ne dépassant guère les 3 m. Il est plus grand que l'autre espèce d'alligator, l'alligator de Chine.

Les pattes de l'alligator américain sont typiquement courtes tout en étant capables de transporter l'animal au galop. Les pattes avant ont cinq orteils tandis que les pattes arrière n'en ont que quatre. Le museau de cet alligator est large bien que cela varie légèrement entre les populations. Les spécimens vivant en captivité ont le museau plus large que ceux vivant à l'état sauvage principalement en raison des différences dans leur régime alimentaire.

Lorsque la bouche est fermée, le bord de la mâchoire supérieure chevauche les dents de la mâchoire inférieure. La quatrième grande dent de la mâchoire inférieure s'insère dans une dépression dans la mâchoire supérieure et n'est pas visible lorsque la bouche est fermée à la différence des crocodiles et des gavials où les dents de la mâchoire inférieures s'insèrent dans des dépressions à l'extérieur de la mâchoire supérieure. La pression des mâchoires de l'alligator américain peut atteindre 9 452 N soit le poids de 964 kg. Cette force dans la mâchoire est supérieure à celle que peut fournir n'importe quelle autre espèce actuellement vivante bien que cette expérience n'a pas encore été menée sur d'autres crocodiliens.

Les narines à l'extrémité du museau permettent à l'alligator de respirer lorsqu'il est entièrement submergé dans l'eau. Pendant les périodes d'hibernation, les alligators peuvent garder ces narines juste au-dessus la surface de l'eau, permettant à la partie supérieure du corps de geler dans la glace.

La peau sur le dos est blindée avec des plaques osseuses. Les mâles adultes et les femelles ont une couleur de peau brune olive ou de couleur noire sur la face dorsale et blanche crémeuse sur la face ventrale. Les juvéniles sont des versions miniatures de leurs parents, bien qu'ils arborent une teinte d'un jaune éclatant sur le ventre et des bandes transversales sur un fond noir sur le dos. Les populations les plus occidentales ont des petites taches blanches autour des mâchoires, avec une coloration plus pâle sur le corps et la queue.

Les yeux de l'alligator d'Amérique sont semblables en couleur à ceux de beaucoup d'autres crocodiliens, étant généralement vert olive ou argentés. Il a été observé chez les populations adultes vivant à l'état sauvage des différences de taille et d'aspect assez marquantes. Certains sont longs et minces alors que d'autres sont petits et trapus. Cette variation dans la croissance doit sans doute s'expliquer par les différences d'alimentation et de climat entre les différentes populations.


Alligator mississippiensis
Alligator mississippiensis

HABITAT

L'alligator d'Amérique se rencontre uniquement dans le nord du continent américain. On peut l'observer dans le sud-est des États-Unis en Floride, Louisiane, Géorgie, Mississippi, Oklahoma, Texas, Alabama ainsi que dans les régions côtières de la Caroline du sud et de la Caroline du nord. On peut également le trouver dans le nord du Mexique. La Floride du Sud est le seul endroit où coexistent alligators et crocodiles.

L'alligator d'Amérique évolue principalement en eau douce dans les marécages, les marais, les rivières, les lacs et les petits plans d'eau. Pouvant tolérer un degré raisonnable de salinité pendant de courtes périodes, on peut parfois les rencontrer dans les eaux saumâtres des mangroves.


Alligator mississippiensis distribution
Carte de répartition de l'alligator d'Amérique

ALIMENTATION

L'alligator d'Amérique est un animal carnivore se nourrissant d'une grande variété de proie. Les plus jeunes mangent de petits invertébrés, des insectes, de petits poissons et des grenouilles. Lorsqu'ils grandissent, le régime alimentaire se diversifie afin d'inclure des proies plus importantes. Les poissons, les tortues, les petits mammifères, les oiseaux et les reptiles composent alors leur bol alimentaire. Les petits alligators peuvent également devenir la proie des adultes.

Les alligators sont, comme tous les crocodiles, des mangeurs opportunistes qui pourront même se contenter d'une charogne s'ils ont suffisamment faim. Ils peuvent également s'attaquer à l'homme, car dans certaines régions, ils sont nourris par les humains ce qui non seulement est dangereux mais en plus encourage les alligators à s'en approcher.


Alligator américain
L'alligator américain est un animal carnivore

REPRODUCTION

Chez l'alligator d'Amérique, les femelles atteignent leur maturité sexuelle lorsqu'elles mesurent environ de 1,8 m. Les rituels de séduction, qui se produisent lorsque les températures augmentent au printemps, ont été bien étudiés. Les deux sexes communiquent en utilisant des signaux sonores, visuels, ainsi que des signaux tactiles et olfactifs. Le fait de balancer rapidement la tête vers le bas pour prendre contact avec la surface de l'eau transmet deux messages sonores et visuels. Vers la fin de la parade nuptiale, les deux animaux vont s'engager dans un combat de museau et se frotter. Dans l'ensemble, cette parade peut durer plusieurs heures. Les scientifiques pensent qu'elle aide à synchroniser à la fois la spermatogenèse (production de spermatozoïdes) et l'ovulation (libération d'ovules par les ovaires).

Le nid composé de végétation fraîchement arrachée et de boue est construit au début de l'été, quand il fait chaud et humide. Les nids sont construits en forme de monticule pour protéger les œufs du niveau de l'eau. L'emplacement exact du nid dépend d'un certain nombre de facteurs, tels que choisis par la femelle. Ce sont souvent les mêmes sites chaque année, et peut-être situés à proximité d'un trou d'alligator construit par la femelle.

En utilisant principalement ses pattes arrière, la femelle creuse une dépression conique dans le haut de son monticule, et pond entre 20 et 50 œufs. Elle couvre ensuite le trou avec plus de végétation. Les femelles restent près du nid, dans l'eau à proximité ou un autre abri, tout au long de la période d'incubation qui dure en moyenne 65 jours. Si un prédateur menace de s'en prendre aux oeufs, elle va rapidement revenir au nid pour faire face à la menace.

La présence de la mère est souvent indispensable pour aider à briser la boue durcie et la végétation recouvrant les oeufs, bien que son absence n'est pas toujours synonyme de désastre. Quand les œufs sont éclos et que les petits émergent, elle porte entre 8 et 10 bébés dans sa bouche vers l'eau, tirant sa langue au fond pour former une poche dans laquelle ils sont tous assis. Une fois dans l'eau, elle ouvre sa gueule et secoue doucement la tête d'un côté puis de l'autre, en encourageant ses bébés à nager.

Après l'éclosion, les jeunes forment des crèches pouvant même réunir des petits provenant d'un autre nid. Ils resteront près de leur mère pendant une période variable pouvant aller d'un à trois ans pour les cas extrêmes. Malgré la volonté protectrice de la mère, les jeunes sont régulièrement menacés par des prédateurs comme les ratons laveurs, les gros poissons, les oiseaux et même par d'autres alligators.


Alligator d'Amérique 01
Alligator d'Amérique juvénile

LONGÉVITÉ

À ce jour, il n'existe aucune méthode viable permettant de déterminer l'âge d'un alligator de son vivant. On sait que les alligators vivant à l'état sauvage ont tendance à vivre entre 30 et 50 ans. Ceux qui vivent en captivité vivent généralement plus longtemps autour de 65 et 80 ans.


Alligator américain albinos
Alligator américain albinos aux Everglades

COMPORTEMENT

Les jeunes alligators d'Amérique restent généralement dans le secteur où ils ont vu le jour jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge adulte et vivent en groupe. Ce mode de vie grégaire leur assure une bonne protection face aux nombreux prédateurs. Les adultes sont, quant à eux, solitaires. Néanmoins, ils peuvent vivre en groupe lorsque n'ont pas d'autres choix, surtout en période de sécheresse. Lors de ces regroupements ces animaux se tolèrent entre eux et ont même tendance à s'ignorer.

L'un des aspects intéressants de la biologie des alligators américains, c'est que même s'ils n'hibernent pas, ils subissent des périodes de dormance lorsque le temps devient froid. Ils peuvent creuser une caverne dans un cours d'eau et laisser une partie de celui-ci au-dessus de l'eau pendant cette période. Dans les zones où les niveaux d'eau sont hauts, les alligators creusent des terriers dans la boue qui se remplissent d'eau. Ces tunnels peuvent être profonds de 20 m et offrent ainsi une protection par temps chaud ou par froid extrême.

L'aspect le plus intéressant dans le comportement des alligators est sa locomotion. Outre le fait de nager, l'alligator américain marche, court et rampe. Lorsqu'il se promène sur la terre ferme, les pattes sont placées directement sous le corps contrairement à la plupart des reptiles où les pattes sont sur les côtés en diagonale. Lorsque l'alligator souhaite augmenter sa vitesse, les membres diagonalement opposés vont vers l'avant presque en même temps. Cela permet des déplacements plus rapides, mais diminue également la stabilité de l'animal.

Les terriers construits par l'alligator d'Amérique sont utilisés pour y loger et pour l'hibernation lorsque les températures baissent. Même en dehors de leurs terriers, il peut tolérer des périodes limitées des conditions de gel. Il modifie son habitat par la création de trous, qui fournissent un refuge pour d'autres animaux pendant les périodes sèches. Ceux-ci sont excavés avec deux museaux et la queue. Les alligators qui vivent près des habitations humaines sont souvent vus traversant les routes ou entrant dans les maisons de banlieue pour y trouver refuge dans les piscines pendant les mois les plus secs.


Alligator d'Amérique 02
Gros plan d'un alligator d'Amérique
© Clay Coleman

STATUT DE L’ESPÈCE

Les populations sauvages d'alligators d'Amérique sont estimées à plus d'un million de spécimens. Ils sont largement répandus et nombreux dans la plus grande partie de leur aire de répartition. L'alligator d'Amérique est inscrit à l'Annexe II de la CITES et dans la catégorie préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN depuis 1979.


Alligator d'Amérique 03
Portrait de l'alligator américain

CONSERVATION

L'alligator américain est sans doute l'espèce la mieux étudiée parmi les crocodiliens. Il y a une grande quantité de documentation disponible sur la plupart de ces aspects biologiques, comportementaux et écologiques. Les enquêtes de population sont considérables et continus. Les données sont disponibles dans toute la gamme des alligators en raison de liens avec les programmes de gestion et de récolte. Alors que les populations ont été gravement affectées dans les premières parties du XXe siècle, avant la protection de l'espèce au début des années 1960, le rétablissement de cette espèce a été remarquable dans la plupart des domaines.

La peau de l'alligator produit un cuir de haute qualité, ce qui eut pour effet une chasse importante plus tôt dans le XXème siècle, en particulier en Louisiane et en Floride. Même après que la chasse a été interdite en Floride, le braconnage s'est poursuivi dans les années 1970. Depuis, les populations se sont considérablement améliorées et sont maintenant considérée comme menacée dans quelques régions à cause de la dégradation de leur habitat.

Plusieurs domaines de recherche ont encore besoin de notre attention, y compris d'autres travaux sur la dynamique des populations. On a beaucoup appris au cours des dernières années, mais les programmes de gestion doivent s'appuyer sur une bonne compréhension de l'activité que les populations ont à l'état sauvage dans des circonstances différentes. Bien que la modification de l'habitat se fasse souvent au détriment des crocodiliens, leur bonne gestion peut profiter aux populations locales. En Louisiane, les barrages et les retenues d'eau ont été construits pour permettre une meilleure maîtrise de l'eau et de la salinité des zones de marais.


Alligator d'Amérique 05
Alligator d'Amérique en captivité

IMPORTANCE DANS LES ÉCOSYSTÈMES

Les alligators d'Amérique ont un rôle important à jouer pour le maintien des écosystèmes et sont donc à ce titre considéré comme la clé de voûte des espèces. Ce rôle inclut le contrôle des proies dont ils se nourrissent et la création de tourbe à travers leurs activités de nidification. Plusieurs espèces tirent également avantage de la présence des nids d'alligators. En Floride, la tortue à ventre rouge utilise les terriers d'alligators pour y pondre ses œufs ainsi que d'autres espèces d'animaux. Pour ces animaux, la valeur de ce refuge l'emporte sur les risques supplémentaires dus à leurs créateurs. Certains alligators vivant dans certaines régions montrent également des niveaux considérablement accrus de mercure, un indicateur de l'état de l'écosystème. Cela peut avoir des conséquences à long terme sur leur capacité à se reproduire, mais les effets ne sont pas encore connus.


Alligator d'Amérique 04
Alligator américain au Big Cypress park

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communAlligator d'Amérique
English nameAmerican alligator
Español nombreAlligátor americano
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseReptilia
Sous-classeArchosauromorpha
OrdreCrocodilia
FamilleAlligatoridae
GenreAlligator
Nom binominalAlligator mississippiensis
Décrit parFrançois Marie Daudin
Date1802



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

American alligator
En anglais, l'alligator américain est appelé American alligator

SOURCES