Manimalworld

Vigogne (Vicugna vicugna)


La vigogne (Vicugna vicugna) est un mammifère artiodactyle originaire des hauts plateaux de la cordillère des Andes appartenant à la famille des Camelidae. Comme l'alpaga, dont elle est l'ancêtre, la vigogne est classée dans le genre Vicugna, au sein du sous-ordre des tylopodes.


Vigogne (Vicugna vicugna)
Vigogne (Vicugna vicugna)
Auteur: Andrzej Barabasz



DESCRIPTION

La vigogne mesure entre 1,25 et 1,90 m de long, de 70 à 110 cm de hauteur au garrot pour un poids allant de 35 à 45 kg. Elle possède un cou long et musclé et un museau fin. Ses oreilles sont longues, pointues et fines, ses pattes, longues et fines également. Les incisives inférieures de la vigogne sont très longues et poussent continuellement, comme chez les rongeurs.

La couleur de la tête varie du jaune au brun rougeâtre avec un col orange pâle. Son poitrail s'orne de longs poils blancs qui peuvent mesurer jusqu'à 30 cm de long. La fourrure sur le reste du corps est douce et uniforme dans la longueur. Le dos est brun pâle ainsi que le dessous et les parties intérieures des flancs sont blancs sales. Sa courte queue est fauve sur le dessus et blanche ou beige en dessous.


Vicugna vicugna
Vicugna vicugna
Auteur: David Torres Costales

HABITAT

L'aire de répartition de la vigogne se situe au sud des Andes au Pérou, en Bolivie occidentale, au nord-ouest de l'Argentine et au nord du Chili. Ce camélidé a été introduit en Équateur en 1988 avec l'aide du Pérou, du Chili et de la Bolivie, qui ont tous fait don d'individus de leur propre chef.

La vigogne vit dans les régions montagneuses à des altitudes supérieures à 300 m, où il côtoie la végétation courte et difficile des prairies semi-arides, les plaines et les marais de la puna et de l'Altiplano. Le climat est sec et chaud pendant la journée, mais froid la nuit. La vigogne doit vivre près des points d'eau en raison de ses besoins quotidiens en eau.


Vicugna vicugna distribution
Carte de répartition de la Vigogne

ALIMENTATION

La vigogne est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose uniquement de graminées ainsi que d'autres plantes herbacées. Cet ongulé sélectionne les jeunes pousses grâce à sa lèvre supérieure fendue en deux qui lui permet de trier les herbes. Les incisives sont une des adaptations à son régime alimentaire, dans la mesure où elles sont larges et poussent sans arrêt. Ensuite, son long cou lui permet de brouter l'herbe au sol sans avoir à plier les pattes. La végétation étant rare et rase sur ces sols rocailleux, la vigogne ne trouve pas beaucoup d’eau ou de sels minéraux. Mais la puna offre de nombreuses étendues d’eau salée qu'elle est un des rares animaux à pouvoir boire.


Vigogne 01
La vigogne est un animal herbivore
Auteur: Alexandre Buisse

REPRODUCTION

La saison de reproduction de la vigogne se déroule pendant les mois de mars et d'avril. Le mâle dominant s'accouple alors avec toutes les femelles matures présentes dans son troupeau.

Après une période de gestation comprise entre 330 et 350 jours, la femelle met au monde un seul petit qui peut se lever dès les 15 premières minutes après sa naissance et suivre sa mère au bout d'une demi-heure seulement. Le jeune tète sa mère pendant près de 10 mois, et acquiert sa maturité sexuelle vers l'âge de 2 ans. Lorsque le juvénile est apte à prendre son essor, il est chassé du groupe. Il forme alors avec d'autres congénères des troupeaux de célibataires avant de pouvoir intégrer un autre groupe. Cette méthode permet d’entretenir le brassage génétique et évite la consanguinité.


Vigogne 02
Vigogne femelle et son petit
Auteur: Bachelot Pierre J-P

COMPORTEMENT

La vigogne est un animal grégaire vivant en groupes constitués, dans 80 % des cas, d'un mâle dominant, de deux ou trois femelles et de leurs petits. Les 20 % restants sont des groupes constitués de mâles célibataires qui partagent un même territoire.

La vigogne est un animal diurne. Elle n'utilise pas d'abri, la naissance des jeunes ayant lieu en pleine prairie et lorsqu'un orage de grêle éclate (ils sont fréquents sur les hauts plateaux de la cordillère des Andes), elle se couche, le cou allongé au ras du sol pour se protéger. C’est un animal farouche, très méfiant. Alerté par un danger, le mâle dominant lance un cri semblable à un sifflement, et la troupe s’enfuit en courant. Le vocabulaire sonore est plutôt restreint, et elle ne se sert pas nécessairement du son pour communiquer. Elle préfère les postures comme mode de communication

La vigogne est très bien adaptée aux déplacements en montagne. Ses pattes longues et fines, ses doigts écartés et ses membres rapprochés du centre de gravité lui permettent de courir jusqu'à 40 km/h sur un terrain caillouteux. Son long cou lui sert de balancier pour se stabiliser durant la course.


Vigogne 03
La vigogne est un camélidé des montagnes
Auteur: Vera & Jean-Christophe

PRÉDATEURS

Les principaux prédateurs naturels de la vigogne sont le puma, le renard de Magellan et le condor des Andes. Après l'arrivée des Espagnols, en 1532, l'homme, aidé du chien domestique, a largement contribué au déclin de l'espèce. Aujourd'hui, ce camélidé est protégé par la loi et est donc sensé n'avoir officiellement plus rien à craindre de l'homme. Une chasse traditionnelle annuelle à la battue, le chaccu est encore autorisé dans certaines communautés andines. Mais l'animal rabattu sur un piège clôturé est désormais relâché après la tonte.


Vigogne 04
La vigogne est un animal social vivant en groupe

MENACES

Pendant la période des Incas, les vigognes étaient capturées pour être tondues et ensuite libérées. Par la suite, la demande pour leur laine précieuse a augmentée et une chasse excessive a provoqué une baisse massive des populations, atteignant un niveau de population historiquement bas dans les années 1960. Dès lors, un certain nombre d'initiatives de conservation ont été mises en œuvre pour augmenter à nouveau les populations. Cependant, il reste encore un certain nombre de menaces pesant sur cette espèce.

Les populations locales de la région, qui considèrent la vigogne comme des concurrents pour leur bétail, ne tolèrent pas sa présence et ont tendance à l'abattre. Le braconnage sévit encore. La laine ainsi que les produits issus de la vigogne sont introduits clandestinement en grande quantité vers l'Europe ou l'Asie. La perte d'habitat, soit à cause surpâturage par le bétail domestique ou à la suite d'activités humaines telles que l'exploitation minière et la pollution des sources d'eau, est une menace supplémentaire et on pense que le changement climatique peut avoir un effet néfaste sur l'écosystème fragile où la vigogne réside. Une nouvelle menace potentielle, à la fois dans les Andes et dans le monde entier, est l'élevage de pacovicuña (un hybride issu du croisement entre l'alpaga et la vigogne) à des fins commerciales.


vigogne 05
Vigogne dans le désert d'Atacama
Auteur: Luca Galuzzi

STATUT ET CONSERVATION

La vigogne n'est actuellement pas considérée comme une espèce menacée. Elle est inscrite dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN.

À l'époque des Incas, les populations de vigognes s'élevaient à près de 2 millions d'individus. Depuis la conquête espagnole, un nombre considérable de vigognes ont été abattues. En 1960, la population avait été réduite à environ 10 000, mais les efforts nationaux et internationaux de conservation ont entraîné une augmentation de la population à près de 200 000 animaux en moins de 30 ans. En 1969, les cinq pays accueillants des vigognes ont signé un accord appelé la Convention de Vicuña (Convenio para la Conservación de la Vicuña) où ils se sont engagés à créer des lois afin d'endiguer les activités de chasse de l'espèce. Un réseau de zones protégées a été créé dans les différents pays et chaque gouvernement a élaboré un plan d'action pour leur conservation. En 1979, l'Équateur, l'Argentine, le Chili, le Pérou et la Bolivie ont signé une nouvelle convention pour la conservation et la gestion de ce camélidé, et les communautés andines, qui payaient le coût pour la conservation de la vigogne, ont été nommés comme les principaux bénéficiaires de l'utilisation de l'espèce. Différentes gestions ont été mises en place dans les différents pays. Par exemple, la Bolivie appuie la gestion communautaire, la capture, la tonte et la libération des vigognes sauvages avec la participation des communautés locales, tandis que l'Argentine favorise la gestion de la vigogne en captivité.


Vigogne captive 06
Vigogne captive au zoo de Lodz

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communVigogne
English nameVicuna
Vicuña
Vicugna
Español nombreVicuña
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreTylopoda
FamilleCamelidae
GenreVicugna
Nom binominalVicugna vicugna
Décrit parJuan Ignacio Molina
Date1782



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Vicuña
En anglais, la vigogne est appelée Vicuña
Auteur: Hans Stieglitz

SOURCES