Manimalworld

Les ongulés (Ungulata)


Le super-ordre des ongulés (Ungulata) représentent la grande majorité des grands herbivores vivant actuellement sur terre. Leur influence s'étend sur presque tous les biomes, et leur habitat s’étend sur toutes les régions du globe mise à part l’Antarctique.


Ongulés
Les ongulés



C’EST QUOI UN ONGULÉ ?

L’anatomie et la paléontologie ont historiquement été les principaux outils utilisés pour déterminer les affinités de l’évolution. Les deux véritables ordres d’ongulés ont été regroupés dès le début, à cause de leurs structures similaires par rapport aux pattes et aux sabots. Même les familles des artiodactyles et périssodactyles ont été créés en tandem, ce qui implique que le nombre d’orteils a été la principale différence de référence entre les ongulés possédant un nombre de doigts pair ou impair. Depuis lors, le sabot était le caractère déterminant pour le classement des ongulés.

Pendant de nombreuses années, les ongulés ont été regroupés sur la base d’un ancêtre disparu et non sur la base des onglons. Un arbre morphologique a donc été créé puis constamment réajusté quand de nouveaux fossiles furent découverts. La position des cétacés aux côtés des artiodactyles fut résolue seulement vers la fin des années 1990. Cependant, les progrès récents dans la technologie moléculaire ont montrés un tableau très différent sur la façon dont les différents groupes de mammifères sont liés, en se fondant sur des similitudes dans les codes génétiques plutôt que sur l’apparence. Alors que les études des premières années ont été recueillies avec scepticisme, la cohérence des marqueurs génétiques a provoqué un changement de vision en matière de taxonomie des mammifères modernes. Cela a eu deux conséquences majeures pour les ongulés.


Ongulés répartition
Carte de répartition des ongulés

Bien que l’ordre des cétacés a été jugé être de la lignée des Condylarthra, ceci n’a pas pu être prouvé jusqu’à ce que la recherche génétique trouve une forte affiliation avec l’hippopotame. En fait, fondé sur des marqueurs génétiques provenant de plusieurs gènes, il a été prouvé que la famille des cétacés est en fait un sous-ensemble des artiodactyles (Artiodactyla). La fusion des deux ordres bien définis remettait en question bon nombre d’idées reçues et ce n’est que récemment que l’ordre des cétartiodactyles (Cetartiodactyla) a été largement accepté.

La recherche moléculaire a aussi causé l’évaporation de la phylogénie des mammifères. Les membres appartenant au sous-ordre des ongulés sont maintenant largement espacés. Les vrais ongulés (Cetartiodactyla et Perissodactyla) demeurent étroitement liés, bien que ces groupes soient plus étroitement liés aux pangolins (Pholidota), aux chauve-souris (Chiroptera), aux carnivores (Carnivora) et aux inserctivores (Eulipotyphla) qu’ils ne le sont des Paenungulata.


Quelques espèces d’ongulés sauvages
Quelques espèces d’ongulés sauvages

TAXONOMIE DES ONGULÉS

Tous les mammifères ongulés ont le sang chaud. Sur le plan taxonomique, les mammifères sont des animaux et appartiennent à l’embranchement des chordés (Chordata) et du sous-embranchement des vertébrés (Vertebrata). Les mammifères peuvent être distingués des autres animaux par la présence de glandes produisant du lait. Beaucoup d’autres critères sont utilisés tels que la présence de poils, trois osselets dans l’oreille en moyenne et un coeur à 4 ventricules.

Au sein des mammifères, il existe deux sous-classes : les Prototheria, contenant trois espèces modernes étant les monotrèmes (Monotremata), les thériens (Theria) et les mammifères vivipares. Les thériens (Theria) sont subdivisés en deux groupes : les métathériens (Metatheria) incluant les marsupiaux et les euthériens (Eutheria). Les ongulés (ainsi que la plupart des autres espèces de mammifères) sont euthériens car les embryons se développent entièrement dans le corps de leur mère, et sont alimentés pendant la grossesse grâce au placenta.

Les deux ordres d’ongulés (Perissodactyla et Cetartiodactyla) ne peuvent être isolés du reste de l’ensemble des mammifères et ne forment donc pas un groupe taxonomique distinct. Il faut savoir que notre compréhension sur ces relations est assez récente et continue à faire son chemin à travers la littérature scientifique. La meilleure façon de distinguer les deux types d’ongulés est d’examiner leurs pieds. Les Perissodactyla ont généralement un nombre impair d’orteils tandis que les Artiodactyla possèdent généralement un nombre pair d’orteils. En dépit de ce critère fort bizarre, il existe néanmoins des exceptions à cette règle. Par exemple, le tapir ainsi que quelques espèces de pécaris ont quatre doigts sur leurs pattes avant et 3 à l’arrière.


Ongulés sabot
Différents sabots d’ongulés terrestres

ANCIEN CLASSEMENT

Les ongulés formaient initialement un superordre regroupant six ordres de mammifères :

* Les artiodactyles (Artiodactyla) : comprenant notamment la chèvre, cochon, hippopotame, la vache...

* Les périssodactyles (Perissodactyla) : comprenant par exemple le cheval, le rhinocéros, le tapir...

* Les proboscidiens (Proboscidea) : comprenant l’éléphant....

* Les siréniens (Sirenia) : comprenant le dugong et le lamantin.

* Les hyracoïdes (Hyracoidea) : comprenant le daman.

* Les tubulidentés (Tubulidentata) : comprenant l’oryctérope.


Cervidés (Cervidae)
Les cervidés (Cervidae)

SAVIEZ-VOUS QUE ?

257 espèces d’ongulés modernes sont actuellement reconnues par la Smithsonian Institution.

Au moins 5 de ces espèces se sont éteintes au cours des 300 dernières années à cause de l’homme et beaucoup d’autres sont au bord de l’extinction.


Ongulés évolution
L’évolution des ongulés


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
Super-ordreUngulata

Ungulata
Les animaux de la famille des ongulés

SOURCES