Manimalworld

Lièvre de Starck (Lepus starcki)


Le lièvre de Starck (Lepus starcki), également appelé lièvre des hauts plateaux éthiopiens, est un mammifère herbivore appartenant à la famille des Leporidae. Ce lièvre, endémique des hauts plateaux d'Éthiopie, est une des trente-et-une espèces formant le genre Lepus.


Lièvre de Starck (Lepus starcki)
Lièvre de Starck (Lepus starcki)
Auteur: Jeffrey Kerby - Wikimedia Commons



TAXONOMIE

Le lièvre de Starck a été décrit pour la première fois par le zoologiste français Francis Petter en 1963. Il a été décrit à l'origine comme une sous-espèce du lièvre du Cap (Lepus capensis), mais il a ensuite reçu le statut d'espèce par Renate Angermann en 1983. En 1987, Maria Luisa Azzaroli-Puccetti a également classé le lièvre de Starck en tant qu'espèce distincte, bien qu'elle ait suggéré qu'il s'agisse d'une forme primitive du lièvre d'Europe (Lepus europaeus) et qu'il est étroitement lié à celui-ci, en raison de la similitude de leurs crânes. Elle a mentionné qu'après une période interglaciaire, la rétraction des glaciers aurait pu isoler les populations de lièvres européens sur le plateau éthiopien, qui a évolué en une sous-espèce différente. Ainsi, le nom scientifique qu'elle a suggéré était Lepus europaeus starcki.

En 2005, RS Hoffmann et AT Smith, à la suite d'Angermann, ont inscrit le lièvre de Starck comme une espèce distinct. Aucune sous-espèce n’est actuellement reconnue.


Lepus starcki
Lepus starcki
Auteur: Jeffrey Kerby - Flickr

DESCRIPTION

Le lièvre de Stark est un lièvre de taille moyenne, mesurant entre 46 et 60 cm de long pour un poids d'environ 3 kg. Le crâne mesure entre 7,7 et 9,3 cm de long. Les oreilles sont de taille moyenne mesurant de 10 à 11,5 cm. La queue est de taille moyenne entre 7 et 12 cm. Les pattes arrière mesurent entre 8,8 et 12 cm de long.

La tête est marbrée de fauve, semblable au dos, avec un menton blanchâtre, une nuque fauve et des lèvres brunes. Quelques individus ont des cernes blancs. Les oreilles ont le quart supérieur noir et la face extérieure ornée de poils à franges blanches à la marge et de poils à franges larges, blanchâtres ou chamois à la marge intérieure, sauf à la pointe. Chez quelques lièvres, la couleur noire du quartier supérieur s'étend le long du bord intérieur de la surface interne et le long du bord extérieur de la surface externe, jusqu'à la base de l'oreille. Il présente un pelage dorsal blanc chamoisé qui est tacheté et strié de noir. Les poils dorsaux ont une base gris blanchâtre, avec de larges bandes noires sous terminales, des bandes terminales blanches et des pointes noires. Le pelage ventral est blanc et moelleux. Les parties inférieures sont blanches et la croupe est grise. La queue est complètement blanche pour les individus de la province de Shoa et blanche avec une bande noire pour ceux des montagnes de Balé. Les pieds sont densément capitonnés de poils bruns. Les membres antérieurs sont longs, de couleur brun pâle. Les pattes arrière sont légèrement brunâtres en haut et brun moyen en bas. Les incisives principales sont larges et rainurées.


Lièvre de Starck 01
Lièvre de Starck au parc national des monts Balé
© Vincent Brahamcha - Colors Of WildLife

HABITAT

La répartition géographique du lièvre de Starck est limitée aux hauts plateaux d'Éthiopie. Il est présent dans les monts Balé ainsi que dans les hautes terres centrales de Shewa. Outre les populations des montagnes de Balé et du nord de Shewa, une autre population a été enregistrée dans la zone de Gurage (centre de l'Éthiopie). Il est sympatrique avec le lièvre d'Abyssinie (Lepus habessinicus) dans certaines parties de son aire de répartition. L'espèce est présente à une altitude comprise entre 2 140 et 4 380 m.

Le lièvre de Starck occupe des habitats de prairies et de landes dans son aire de répartition. L'abondance des lièvres des montagnes éthiopiennes dans le parc national des monts Balé s'est révélée être la plus grande prévalence dans les prairies rocheuses et les zones humides pendant les saisons sèches et humides.


Lepus starcki 01
     Répartition actuelle du lièvre de Starck

ÉCOLOGIE

Il existe très peu d'informations sur l'écologie du lièvre de Starck. C'est un herbivore qui se nourrit principalement d'herbes des plaines telles que l'agrostide (Agrostis), la groseillier (Eleusine), le Festuca , le fountaingrass (Pennisetum) et le bluegrass. À ces altitudes dans lesquelles il vit, il devrait se reproduire pendant les saisons sèches. Peu de choses ont été enregistrées sur sa reproduction et son comportement.

Le loup d'Éthiopie (Canis simensis) vit sur les mêmes terres que le lièvre de Starck et ce dernier constitue statistiquement 1,6 % de son régime alimentaire. L'aigle ravisseur (Aquila rapax) est également un prédateur connu du lièvre de Starck.


Lièvre de Starck 02
Lièvre de Starck au plateau de Sanetti en Éthiopie
© Dominique Mignard - Mammifères africains

MENACES ET STATUT

À ce jour, aucune véritable menace pesant sur le lièvre de Starck n'est connue. Des recherches sont nécessaires sur la biologie, la reproduction, la densité démographique, les maladies et les besoins en matière d'habitat de l'espèce. Ce lièvre est noté comme "assez abondant et suffisamment représenté dans les aires protégées existantes". Il est notamment présent dans le parc national des monts Balé.

Depuis 1996, le lièvre de Starck figure dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN et ceci bien que son aire de répartition soit restreinte en Éthiopie.


Ethiopian highland hare
En anglais, le lièvre de Starck est appelé Ethiopian highland hare
© Dominique Mignard - Mammifères africains

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communLièvre de Starck
Autre nomLièvre des hauts plateaux d'Éthiopie
English nameEthiopian highland hare
Español nombreLiebre de las tierras altas de Etiopía
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreLagomorpha
FamilleLeporidae
GenreLepus
Nom binominalLepus starcki
Décrit parFrancis Petter
Date1963



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES


Arkive

Animal Diversity Web

Wikipédia anglais

Jeffrey Kerby - Flickr

Mammifères africains - Le site des animaux d'Afrique

Liste rouge IUCN des espèces menacées

Système d'information taxonomique intégré (ITIS)

Wikimedia Commons

Colors Of WildLife