Manimalworld

Crapaud ibérique (Alytes cisternasii)


Le crapaud ibérique (Alytes cisternasii), également appelé crapaud accoucheur brun, est une espèce d'amphibien appartenant à la famille des Alytidae. Ce crapaud est une des cinq espèces d'anoures formant le genre Alytes.


Crapaud ibérique (Alytes cisternasii)
Crapaud ibérique (Alytes cisternasii)
Auteur: Ardeidas - Wikimedia Commons



DESCRIPTION

Le crapaud ibérique est un crapaud de petite taille, dont la longueur ne dépasse guère les 5 cm. Les yeux sont grands et ont une pupille verticale en forme de fente. Les glandes parotoïdes sont petites et le tympan est clairement visible. Une ou deux rangées de petites verrues, souvent rougeâtres, sont présentes sur les paupières supérieures. La peau est verruqueuse et une rangée de grosses verrues s'étend du tympan à l'aine.

La coloration est généralement brunâtre avec des taches foncées plus ou moins prononcées. Les verrues sont principalement de couleur rouge. Les yeux sont souvent reliés par une bande de couleur claire. Les parties inférieures sont noires et blanc grisâtre.


Alytes cisternasii
Alytes cisternasii

HABITAT

Le crapaud ibérique est endémique de la péninsule Ibérique et habite le Sud-ouest et le centre de cette région. Dérivée vraisemblablement d'un ancêtre commun, cette espèce s'est adaptée à des environnements plus sombres et plus secs, ayant acquis un style de vie plus fossilisé que les deux espèces cousines, le crapaud accoucheur commun (Alytes obstétricans) et le crapaud accoucheur de Majorque (Alytes muletensis).

Au Portugal, il occupe tout le pays au sud du système de montagnes de Lousa-Estrela, et s'étend au nord à travers les régions orientales des provinces de Beira Baixa, Beira Alta et Trás-os-Montes. En Espagne, au nord des montagnes centrales, le crapaud ibérique est présent sur les provinces de Zamona, Salamanque, Avila, Valladolid, Ségovie et au sud du système montagneux central, ainsi que sur les régions de Madrid, Guadalajara, Tolède, Caceres, Badajoz, Ciudad Real, Huelva, Séville, Cordoue et Jaen (limité au sud-est par le fleuve Quadalquivir).

Cet amphibien est généralement associé aux environnements arides, à la végétation sclérophyte de type méditerranéen et à la broussaille. Il préfère les sols peu consistants, généralement sablo granitiques, dans lesquels il se terre. Particulièrement dans le sud de son aire de répartition, il vit à proximité de ruisseaux temporaires, qui régressent souvent en été. Au Portugal, l'espèce se trouve principalement entre 100 et 600 m, atteignant son altitude maximale dans la Serra de Monchique (Algarve), à 750 m. En Espagne, bien que plus fréquent à basse altitude, on peut le trouver au-dessus de 1 000 m.


Alytes cisternasii 01
     Répartition actuelle du crapaud ibérique

BIOLOGIE

Ces crapauds sont bien connus pour le comportement des mâles en matière de soins parentaux. Les femelles peuvent produire jusqu'à quatre couvées par saison de reproduction. La saison des amours se situe entre septembre et mars, avec un pic en octobre/novembre. Les oeufs sont pondus à terre. Le mâle rassemble alors la masse d’oeufs et l’enroule autour de ses jambes et la transporte jusqu’à ce que les embryons en développement soient prêts à éclore. Il peut porter jusqu'à 180 oeufs issus de quatre couvées pondues par différentes femelles. Le mâle dépose les têtards en train de se développer dans des plans d’eau appropriés où ils poursuivent leur développement. La métamorphose se produit environ quatre mois plus tard, lorsque les têtards mesurent environ 70 millimètres de long. La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de 2 ans.

Le crapaud ibérique est un prédateur généraliste qui chasse principalement des invertébrés terrestres. Son régime alimentaire inclut une quantité importante de fourmis. D'habitude crépusculaire et nocturne, il a une activité automnale dans une partie importante de son aire centrale et orientale, étant plus variable dans les zones côtières et au nord. Les adultes sont actifs à la surface dans une plage de température et d'humidité limitée.


Crapaud ibérique 01
Crapaud ibérique à l'état de têtard
© Jean-Marc Moingeon - Pharmanatur

MENACES ET STATUT

Les principales menaces auxquelles ce crapaud est confronté sont la dégradation de l'habitat terrestre convenable, la pollution et la perte de bassins de reproduction adaptés, ainsi que l'introduction de l'écrevisse de Louisiane (Procambarus clarkii) devenue invasive et des poissons non indigènes qui se nourrissent des têtards. Ils sont également menacés par la chytridiomycose, une maladie infectieuse fatale affectant les amphibiens (anoures, urodèles et gymnophiones).

Le crapaud ibérique est considéré comme une espèce moyennement menacée. Il est répertorié sur la Liste rouge de l'IUCN dans la catégorie Quasi menacé (NT) en raison de sa vulnérabilité aux actions sur les points et les cours d'eau de son habitat.


Iberian midwife toad
En anglais, le crapaud ibérique est appelé Iberian midwife toad
Auteur: Benny Trapp - Wikimedia Commons

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communCrapaud ibérique
Autre nomCrapaud accoucheur brun
English nameIberian midwife toad
Brown midwife toad
Español nombreSapo partero ibérico
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseAmphibia
Sous-classeLissamphibia
OrdreAnura
FamilleAlytidae
GenreAlytes
Nom binominalAlytes cisternasii
Décrit parEduardo Boscá
Date1879



Satut IUCN

Quasi menacé (NT)

SOURCES


AmphibiaWeb.org

Wikipédia anglais

IUCN

Pharmanatur

Amphibian Species of the World

Liste rouge IUCN

Wikimedia Commons

Imaginarium - Universidad De Salamanca