Manimalworld

Mangouste de Grandidier (Galidictis grandidieri)


La mangouste de Grandidier (Galidictis grandidieri) est un mammifère carnivore dans la famille des eupléridés. Cette mangouste appartient au genre Galidictis. La mangouste de Grandidier est également appelée mangouste géante rayée. C'est l'un des plus rares carnivores au monde et ne survit que dans le parc national de Tsimanampetsotsa dans l'île de Madagascar.


Mangouste de Grandidier (Galidictis grandidieri)
Mangouste de Grandidier (Galidictis grandidieri)



DESCRIPTION

La mangouste de Grandidier est la plus grande espèce de mangouste de Madagascar. Elle mesure en moyenne entre 38 et 40 cm de long du bout du museau jusqu'à la base de la queue pour un poids allant de 1 à 1,5 kg. La queue mesure de 30 à 31,5 cm de long. Aucun dimorphisme sexuel n'a été observé chez cette espèce.

Le pelage est brun pâle ou gris comptant huit rayures sombres sur le dos et les flancs allant du cou jusqu'à la base de la queue. Elle se distingue de sa cousine, la galidie rayée, par sa taille plus importante et ses rayures sombres moins larges. La queue a une longue pointe de poils blancs ou beiges. Cette espèce de mangouste a également des jambes plus longues et de plus grands pieds que n'importe quelles autres mangoustes malgaches.

Le crâne de la mangouste de Grandidier est plus grand que celui des autres mangoustes et possède une crête sagittale bien développée ainsi qu’un processus sous-orbitaire court. Le terme robuste est souvent utilisé pour décrire le crâne de cette espèce. La formule dentaire de ses mâchoires est 3/3, 1/1, 3-4/3, 2/2 avec un total de 36-38 dents.


Galidictis grandidieri
Galidictis grandidieri

HABITAT

La mangouste de Grandidier est un des carnivores les plus rares au monde, son aire de répartition étant la plus petite à Madagascar. À quelques exceptions près, la majorité des spécimens observés vivait dans une zone étroite à l'extrémité ouest du plateau Mahafaly, dans le parc national de Tsimanampetsotsa. Sa population est estimée s'étendre sur seulement 442 km².

La mangouste de Grandidier est le plus souvent observée dans un environnement incroyablement sec de la forêt tropicale. Pendant la journée, cette espèce se cache dans une série de réseaux de grottes dans les hautes terres calcaires.


Galidictis grandidieri range map
Carte de répartition de la mangouste de Grandidier

ALIMENTATION

La mangouste de Grandidier est un animal carnivore dont le régime alimentaire se compose essentiellement d'invertébrés tels que les sauterelles et les scorpions. Il lui arrive aussi de consommer des oiseaux, des reptiles et de petits mammifères. Bien que les invertébrés soient consommés tout au long de l'année, l'alimentation peut varier entre la saison humide et la saison sèche. Les vertébrés sont plus susceptibles de faire partie de son alimentation pendant la saison des pluies.


Mangouste de Grandidier 01
Mangouste de Grandidier au parc national Tsimanampesotse
© John C. Mittermeier

REPRODUCTION

Comme pour bon nombre d'animaux vivant à Madagascar, la reproduction de la mangouste de Grandidier est très peu connue. On sait que cette mangouste vit en couple et se reproduit une fois par an, généralement en été.


COMPORTEMENT

La mangouste de Grandidier est une espèce nocturne qui part chasser la nuit que ce soit seul ou en couple. Durant la journée, cet eupléridé trouve habituellement refuge dans des trous caverneux dans les formations calcaires pour éviter l'intensité de la lumière du soleil. Elle n'occupe pas nécessairement le même abri chaque jour.

Le domaine vital de cette mangouste est d'environ 1 km². Elle laisse ses marques au moyen de ses fèces pour délimiter son territoire. Les méthodes de communication utilisées par la mangouste de Grandidier sont actuellement inconnues. Les autres espèces de mangoustes communiquent en utilisant l'odorat, le langage du corps et les signaux vocaux, il est donc probable qu'elle communique d'une manière similaire.


Mangouste de Grandidier 03
Mangouste de Grandidier mâle
© Dominique Halleux

MENACES

La principale menace à laquelle est confrontée la mangouste de Grandidier est son aire extrêmement limitée qui est menacée par la déforestation pour la culture de maïs et également par le pâturage du bétail. L'expansion humaine et l'interférence que cela engendre sont également problématiques pour cette mangouste. Le parc national où cette espèce réside est maintenant ouvert aux touristes, et il n'est pas rare qu'elle aille visiter les campings touristiques. Cela pourrait rendre la mangouste de Grandidier vulnérable aux attaques de l'homme, car elle peut parfois être considérée comme un nuisible dans ces zones. La présence humaine expose également la mangouste à la prédation par des espèces non indigènes telles que les chiens. Il n'y a pas de prédateurs naturels connus pour la mangouste de Grandidier. On pense que le seul prédateur potentiel est le fossa (Cryptoprocta ferox), un autre eupléridé carnivore également originaire de Madagascar.


Mangouste de Grandidier 02
Mangouste de Grandidier femelle

STATUT ET CONSERVATION

En raison de son aire de répartition extrêmement limitée, la mangouste de Grandidier est actuellement considérée comme une espèce menacée. Elle est inscrite dans la catégorie En danger (EN) sur la Liste rouge de l'IUCN depuis 2007.

Bien qu'elle vive dans un parc national protégé, son avenir est loin d'être assuré. Actuellement, il n'y a aucune mesure de conservation spécifique en place pour préserver cette espèce. D'autres études sur cette mangouste sont nécessaires pour concevoir des stratégies efficaces pour sa conservation dans son milieu naturel.


Mangouste géante rayée
La mangouste de Grandidier est également appelée
Mangouste géante rayée

SAVIEZ-VOUS QUE ?

* La mangouste de Grandidier fut nommée ainsi en hommage à Alfred Grandidier, un naturaliste et explorateur français.

* La mangouste de Grandidier est un des carnivores les plus rares au monde. Son aire de répartition est également l'une des plus petites parmi les carnivores de Madagascar.

* Insaisissable et discrète, la mangouste de Grandidier a été observée pendant de nombreux siècles, mais n'a formellement été identifiée qu'en 1986.


Grandidier's mongoose
En anglais, la mangouste de Grandidier est appelée
Grandidier's mongoose

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communMangouste de Grandidier
Autre nomMangouste géante rayée
English nameGrandidier's mongoose
Español nombreMangosta de Grandidier
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreFeliformia
FamilleEupleridae
Sous-familleGalidiinae
GenreGalidictis
Nom binominalGalidictis grandidieri
Décrit parWozencraft
Date1986



Satut IUCN

En danger (EN)

SOURCES