Manimalworld

Buse variable (Buteo buteo)


La buse variable (Buteo buteo) est une buse appartenant à la famille des Accipitridae dans le genre Buteo. Ce rapace diurne est le plus commun d'Europe centrale. La buse variable est assez facilement reconnaissable car 80 à 90 % des rapaces diurne de nos campagnes sont des buses.


Buse variable (Buteo buteo)
Buse variable (Buteo buteo)



DESCRIPTION

La buse variable est le plus grand des oiseaux de proie que l’on peut voir de manière régulière. Elle est le plus souvent aperçue en vol ou perché sur des piquets de clôture, et ne s’observe que rarement au sol.

La buse variable présente un plumage à coloration variable : le dessous du corps et la tête sont presque tout blanc à brun foncé avec des couleurs intermédiaires. Le dessus est brun foncé ou teinté de roux. La coloration n’a rien à voir ni avec l’âge ni avec le sexe.

Quand elle est perchée, son plumage apparaît très brun. Un gros plan permet de distinguer le bec crochu et les plumes entourant les pattes, qui sont caractéristiques des grands oiseaux de proie. Elle est reconnaissable au plumage brun de ses larges ailes (dessinant souvent un V) et à sa courte queue arrondie.

En vol, les ailes, souvent largement déployées en éventail, paraissant plus longues que celles de la corneille et plus larges, ressemblant à celles de l’épervier et sa queue paraît relativement courte. À cette occasion, on notera sur la queue assez courte, plusieurs barres foncées étroites, la tête qui dépasse peu le bord antérieur des ailes, les ailes relevées quand le rapace est vu de face et tournoie.


Buteo buteo
Buteo buteo

HABITAT

La buse variable est très répandue dans les régions boisées, les campagnes cultivées avec de grands espaces découverts (champs et prairies). Elle peut nicher de 1 à 600 m d’altitude, mais rarement au-dessus de 800 m. En hiver, on la rencontre dans les landes, les plaines et les paysages découverts et souvent en bordure des routes. Elle est rare dans les régions de grande culture où il n’y a que des bosquets composés d’arbres de faible hauteur et minces.

La buse variable se voit un peu partout en Europe et en Asie. On la trouve un peu partout en France, sauf dans les régions de grandes cultures (ex. Beauce), dans les forêts denses et sur la côte méditerranéenne.


Buteo buteo range map
Carte de répartition de la buse variable

ALIMENTATION

La buse variable se nourrit principalement de petits mammifères vivant au sol, d’oiseaux et de reptiles. Son régime alimentaire se compose entre autre de campagnols, lapins, merles, grives, geais, grenouilles, lombrics, couleuvres, vipères et insectes. Les oiseaux que chasse la buse variable sont généralement de jeunes oisillons pris au nid. Lorsqu’il y a pullulation de campagnols des champs, la buse variable s’en nourrit presque exclusivement.

En cas de froid hivernal rigoureux ou de chutes de neige abondantes, les buses qui hivernent en Europe subissent de lourdes pertes. On peut les aider en aménageant des espaces déblayés pour attirer les rongeurs et en plantant des perchoirs à proximité des granges afin de faciliter la chasse à ces derniers. Il est également recommandé de déposer de gros morceaux de viande à leur intention. Elle ne visite quasiment jamais les jardins.


Buse variable 01
La buse variable est un prédateur carnivore

REPRODUCTION

La période nidification de la buse variable se passe généralement d’avril à juillet. Elle ne se reproduit qu’une seule fois par an. La femelle pond entre un et quatre oeufs par couvée. L’incubation dure entre 36 et 38 jours.

La buse variable construit habituellement une nouvelle aire chaque année. Le nid est placé dans un grand arbre en lisière de forêt ou dans les plus grands arbres d’une haie. Elle peut également nicher sur les falaises, parfois sur la corniche d’un rocher.

Le nid est situé près du tronc. Il est constitué des branches sèches, tapissé de feuillage vert (aiguilles de pin ou feuilles de chêne, hêtre), de laine de mouton et d’herbes sèches. Un couple utilise plusieurs nids dans son territoire. C’est principalement la femelle qui couve, et le mâle apporte la majeure partie des proies pour nourrir sa petite famille.


Buse variable 02
Buse variable juvénile

COMPORTEMENT

La buse variable se voit généralement en vol, planant très haut au-dessus de la campagne, les ailes largement étendues, utilisant les courants d’air pour rester en l’air. On a plus de chance de l’apercevoir quand le temps est clair et chaud, à partir du milieu de la matinée.

Comme chez d’autres rapaces, la population de buses variables est en augmentation, après une période de déclin due à l’emploi des pesticides. Ces dernières années, les buses ont commencé à quitter leur habitat traditionnel pour coloniser de nouvelles régions. En vol, elle émet souvent une sorte de "miaulement". En migration, elle pratique souvent le vol à voile en groupes. Ses battements d’ailes sont relativement lents et son vol peu rapide. Elle est donc incapable de poursuivre un oiseau en vol, sauf sur une brève distance. La buse plane beaucoup, ailes et queue étalées, souvent entre 50 et 500 m de haut. Elle vole même parfois sur place.


Buse variable 03
Buse variable en vol

La buse variable niche en forêt et chasse surtout dans la campagne environnante. Le plus souvent, la buse variable chasse à l’affût, patiemment perchée sur un piquet de clôture, guettant le moindre campagnol, sa proie favorite. En hiver, on la voit plus souvent en bordure des routes : la neige y fond plus vite qu’ailleurs. Elle se nourrit volontiers de petits animaux victimes de la circulation. Son terrain de chasse varie de 100 à 800 hectares.

En hiver, elle peut attendre plusieurs heures jusqu’à ce qu’une proie passe à sa portée. Elle ouvre alors les ailes, tend les pattes et la tue avec ses serres, puis la dépèce avec le bec. Au printemps, certaines buses volent la nourriture apportée à leurs petits par l’autour ou le faucon pèlerin.


Buse variable 04
La buse variable chasse à l’affût

MIGRATION

La buse variable est une migratrice partielle. Essentiellement sédentaire en France, mais on peut observer l’errance de certains individus en automne ou en hiver. En hiver, de nombreuses buses originaires d’Europe centrale, orientale et septentrionale viennent dans l’ouest du continent. Cela explique que l’espèce soit toujours plus abondante et plus visible à cette saison.


Buse variable 05
Buse variable femelle et ses petits

POPULATIONS

Les rapaces sont intégralement protégés mais de nombreuses buses variables et autres faucons sont blessés par les chasseurs. De nombreux rapaces retrouvés morts et passés à la radiographie, ont le corps criblé de plombs.


Buse variable 06
Buse variable victime de la chasse

SOUS-ESPÈCES

Il existe de par le monde plusieurs sous-espèces de buses variables. Elles sont réparties en plusieurs groupes :

* Le groupe occidental

Le groupe occidental regroupe essentiellement des sous-espèces résidentes ou migratrices (sur de courtes distances uniquement).

- Buteo buteo buteo

- Buteo buteo rothschildi

- Buteo buteo insularum

- Buteo buteo arrigonii

- Buteo buteo menetriesi

- Buteo buteo harterti

* Le groupe oriental

Le groupe oriental est représenté par les sous-espèces suivantes :

- Buteo buteo vulpinus

- Buteo buteo japonicus


* Le groupe africain

Si deux sous-espèces résidant dans les îles africaines auraient pu appartenir au premier groupe, après analyse de leur ADN il est apparu qu’il s’agissait en fait deux sous-espèces distinctes.

- Buteo buteo bannermani

- Buteo buteo socotrae

Buteo buteo japonicus (buse d’orient), Buteo buteo menetriesi (buse de ménéterie) et Buteo buteo vulpinus (buse des steppes) sont parfois aussi considérées comme espèces distinctes.


Buteo buteo buteo
Buteo buteo buteo

SAVIEZ-VOUS QUE ?

* Voyant la buse variable voler silencieusement en rond au-dessus des maisons, les gens croyaient que c’était pour surveiller leurs volailles. On l’appelait d’ailleurs la "bête aux poules".

* À l’époque où l’on considérait encore les rapaces comme des nuisibles, les hommes plaçaient des pièges à poteau cloués sur les piquets. Lorsque l’animal approchait, le piège se refermait brutalement. L’oiseau mettait alors des heures à mourir. Il avait la tête pendue en bas et la patte réduite en bouillie. Aujourd’hui, les rapaces sont protégés et plus personne n’a le droit de placer ce genre de piège.


Buse variable 07
La buse variable est un rapace

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communBuse variable
English nameCommon Buzzard
Español nombreRatonero común
Busardo ratonero
Busardo euroasiático
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseAves
OrdreAccipitriformes
FamilleAccipitridae
Sous-familleAccipitrinae
GenreButeo
Nom binominalButeo buteo
Décrit parCarl von Linné (Linnaeus)
Date1758



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Common Buzzard
En anglais, la buse variable est appelé Common Buzzard

SOURCES