Manimalworld

Caïman nain de Cuvier (Paleosuchus palpebrosus)


Le caïman nain (Paleosuchus palpebrosus) est un crocodilien appartenant à la famille des alligatoridés. Ce caïman est l'une des deux espèces du genre Paleosuchus et la plus petite des espèces de sa famille. Le caïman nain est également connu sous le nom de Caïman nain de Cuvier.


Caïman nain de Cuvier (Paleosuchus palpebrosus)
Caïman nain de Cuvier (Paleosuchus palpebrosus)



DESCRIPTION

Le caïman nain est une espèce de crocodiliens relativement petite. La taille maximale atteinte pour l'espèce est de 1,50 m. Les femelles ne dépassent guère 1,20 m. La couleur du corps est brun rougeâtre. La face dorsale est presque noire, tandis que les mâchoires supérieure et inférieure sont recouvertes de plusieurs taches sombres et claires. La queue est marquée par des bandes encerclant la pointe. La plupart de ces caïmans ont les yeux bruns, bien que certains spécimens observés aient les yeux couleur jaune or.

Le caïman nain est doté de plus de plaque osseuse que les autres espèces de caïmans. Elles lui servent de protection contre les prédateurs et compensent ainsi sa petite taille. On repère huit écailles dorsales à l'endroit le plus large du dos, quatre écailles dorsales entre les deux membres arrière et seize écailles ventrales dans la rangée longitudinale la plus large reliant les deux flancs. Les écailles nucales, quant à elles, se déclinent en quatre rangées, juste derrière la tête de l'animal.

Le caïman nain n'a pas la même formule dentaire que les autres espèces de caïmans. En effet, la plupart des caïmans ont cinq prémaxillaires sur la mâchoire supérieure alors que le caïman nain n'en a que quatre. La dentition est composée de soixante dix-huit à quatre vingt deux dents selon les individus.

Le caïman nain possède l'une des formes de tête les plus remarquables de toutes les espèces de crocodiliens. Elle est courte, très lisse et concave avec un chevauchement marqué de la mâchoire inférieure par la mâchoire supérieure. La forme du crâne peut refléter une utilisation accrue des terriers, qui sont utilisées comme refuge par les adultes durant la journée.


Paleosuchus palpebrosus
Paleosuchus palpebrosus

HABITAT

Le caïman nain se rencontre dans de nombreux pays d'Amérique du Sud tels que la Bolivie, le Brésil, la Colombie, l’Équateur, la Guyane française, le Guyana, le Paraguay, le Pérou, le Surinam et le Venezuela. Sa distribution est légèrement supérieure à celle du caïman de Schneider.

Le caïman nain évolue à proximité des rivières et des zones de savanes inondées, y compris l'Orénoque et l'Amazone. Cette espèce préfère les eaux propres, claires et rapides des ruisseaux ou des rivières dans les zones forestières contenant des cascades et des rapides. Il aime les eaux plus froides par rapport aux autres caïmans. Cette espèce est également terrestre. Elle a déjà été vue en train de se détendre sur des tas de petits cailloux ou près des arbres en décomposition.


Paleosuchus trigonatus range map
Carte de répartition du caïman nain de Cuvier

ALIMENTATION

Le régime alimentaire du caïman nain est connu pour être dépendant de l'habitat dans lequel il vit. Les juvéniles mangent surtout des invertébrés aquatiques (crustacés, coléoptères...). Les adultes se nourrissent de poissons, de crabes, de mollusques et d'invertébrés terrestres. Les proies varient selon les disponibilités du moment.


Caïman à paupières osseuses
Le caïman nain de Cuvier est également appelé
Caïman à paupières osseuses

REPRODUCTION

La parade nuptiale et l'accouplement chez le caïman nain ont lieu à la fin de la saison sèche. À l'état sauvage, la plupart des femelles ne se reproduisent qu'une fois par an, alors qu'en captivité elles peuvent se reproduire deux ou trois fois par an. Le caïman nain préfère nicher à la fin de la saison sèche et le début de la saison des pluies dans les régions à climat chaud. Lorsque débute la nidification, les femelles cessent de se nourrir et commencent leur processus d'accouplement. La femelle et le mâle construisent ensemble le nid fait de boue et de végétaux dans lequel dix à vingt-cinq œufs y seront déposés.

La période de nidification est très dangereuse pour les jeunes. De nombreux prédateurs rôdent autour des nids pour y voler les œufs. En réponse, les parents sont sur la défensive et prennent toutes les mesures nécessaires pour protéger leurs œufs. La femelle est toujours alerte et reste près du nid pendant cette période et réagit au moindre mouvement.

La période d'incubation des œufs dure environ 90 jours. Lorsque les petits commencent à émettre de petits cris, la mère retire la végétation qui les recouvre. Après l'éclosion, les nouveau-nés continuent à rester sous les débris du nid pendant plusieurs jours. Le comportement général des mâles est de quitter la femelle dès que la femelle pond ses œufs. La femelle retourne rarement à son site de nidification à la recherche de ses petits, mais peut les reconnaître par l'odorat. Parfois, les nouveau-nés se retrouvent seuls ou en couple sans protection parentale du tout.

La maturité sexuelle dépend de la taille, et se rapporte à l'âge comme il est en corrélation avec la croissance. Quand un mâle atteint une taille de 1,1 m, il a atteint la maturité sexuelle et les femelles sont prêtes à se reproduire quand elles ont environ un mètre de long. Pour que le caïman nain devienne sexuellement mûr, cela peut prendre presque dix ans.


Caïman nain
Le caïman nain de Cuvier est aussi appelé Caïman nain

LONGÉVITÉ

Les crocodiliens sont connus pour avoir une durée de vie assez longue. Bien que le caïman nain vive longtemps, la longévité exacte de l'espèce n'est pas réellement connue. En général, il peut vivre jusqu'à l'âge de 20 ou 40 ans à l'état sauvage. En captivité, le caïman nain a une meilleure longévité que les individus sauvages.


Caïman nain de Cuvier 01
Caïman nain sur les rives de l'Orénoque
© Joe McDonald

COMPORTEMENT

Le caïman nain est une espèce sociable avec des comportements variés et intéressants. Comme la plupart des crocodiliens, il peut transmettre des messages sociaux à travers les sons, les postures, les mouvements, les odeurs et le toucher. Bien que la plupart des crocodiliens soient solitaires, le caïman nain se trouve généralement en couple ou en groupe.

Des études sur les adultes indiquent qu'il existe des hiérarchies de dominance au sein des groupes. Les individus les plus hostiles et agressifs semblent être les plus dominants. La dominance est affirmée et maintenue par des signaux sociaux et des positions. Les défis au sein d'un groupe peuvent se produire, mais le combat physique est rare.

Les mâles dominants défendent leur territoire d'où ils excluent les autres mâles. Les ressources défendues notamment sont l'accès à des sites de nidification, les partenaires, et les aires d'alimentation. Les territoires peuvent être défendus tout au long de l'année et varient en taille avec les changements saisonniers.


Caïman nain de cuvier 02
Caïman nain de cuvier adulte

PRÉDATION

Le moment le plus dangereux dans la vie du caïman nain est lorsqu'il est encore dans l’œuf. Sans protection parentale, les prédateurs peuvent nettoyer un nid complet. Lorsqu'ils sont nés, les juvéniles sont très vulnérables. Les échassiers et les serpents sont les principales menaces pour les caïmans. Lorsqu'ils sont adultes, le nombre de prédateurs baisse, car en raison de ses plaques osseuses, nombre d'entre eux ne sont pas en mesure d'avaler le caïman nain. Les seuls prédateurs des adultes sont les grands boas, l'anaconda vert, et le jaguar.

Les prédateurs connus du caïman nain sont :

* Rat (Muridae)

* Opossum (Didelphidae)

* Héron (Ardeidae)

* Anaconda vert (Eunectes murinus)

* Boa constricteur - (Boa constrictor)

* Procyonidae

* Rapaces (Falconiformes)

* Caïman

* Serpents

* Jaguar (Panthera onca)


Caïman nain de Cuvier 03
Le caïman nain est le plus petit crocodilien

crocodileSTATUT DE L’ESPÈCE

Les populations sauvages de caïman nain sont estimées à environ un million d'individus. L'espèce est inscrite en Annexe II de la CITES tandis que l'IUCN répertorie ce caïman dans la catégorie préoccupation mineure (LC) sur sa Liste rouge des espèces menacées. Le caïman nain est largement distribué et les populations en bonne santé grâce notamment à l'absence de pressions démographique importante.


Caïman nain de Cuvier 04
Gros plan du caïman nain de Cuvier

CONSERVATION

La valeur de la peau du caïman nain n'est pas considérée comme très élevée compte tenu de sa petite taille ainsi que les pauvres qualités de sa peau pour les marchés. Les principales menaces pour l'espèce sont la destruction de son habitat et la pollution. Les données des différentes enquêtes menées montrent que le caïman nain est très répandu et relativement stable. Il y a peu d'incitation à l'exploitation commerciale.

Malgré les informations concernant l'état de la population, on sait peu de choses sur la biologie et l'écologie de cette espèce et d'autres recherches sont nécessaires dans ce domaine. Il serait également utile de mieux comprendre les interactions entre les différentes espèces de crocodiliens dont on ne sait rien.


Dwarf caiman
En anglais, le caïman nain est appelé Dwarf caiman

RÔLE DANS LES ÉCOSYSTÈMES

Le caïman nain est considéré comme important pour le maintien de la structure des écosystèmes et sa fonction de prédation sélective sur les espèces de poissons est également très importante. Bien que le caïman nain soit de petite taille, il est connu pour avoir moins de prédateurs que les espèces apparentées en raison de sa peau blindée unique et dentelées.


Caïman nain de Cuvier 05
Caïman nain de Cuvier juvénile

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communCaïman nain
Autre nomCaïman nain de Cuvier
English nameCuvier's dwarf caiman
Musky caiman
Español nombreCaimán de Cuvier
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseReptilia
Sous-classeArchosauromorpha
OrdreCrocodilia
FamilleAlligatoridae
GenrePaleosuchus
Nom binominalPaleosuchus palpebrosus
Décrit parGeorges Cuvier
Date1807



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Caïman nain de Cuvier 06
Le caïman nain de Cuvier

SOURCES