Manimalworld

Péléa (Pelea capreolus)


Le péléa (Pelea capreolus) est une petite antilope, endémique du Sud de l'Afrique, appartenant à la famille des Bovidae et unique représentant du genre Pelea.


Péléa (Pelea capreolus)
Péléa (Pelea capreolus)
Auteur : C Burnett



DESCRIPTION

Le péléa est un mammifère ongulé mesurant entre 1,05 et 1,25 m de long, de 70 à 80 cm de hauteur au garrot pour un poids allant de 18 à 30 kg. La taille de la queue varie de 10 à 20 cm de longueur. Les cornes, présentes uniquement chez les mâles, sont droites, minces et s'élèvent verticalement à partir du front. Elles mesurent entre 20 et 29 cm de long.

Le corps est couvert de poils laineux et frisés de couleur gris et les parties inférieures sont blanchâtres. Les jambes et la tête ont tendance à être plus fauve en couleur que le corps et les façades des jambes sont souvent plus sombres. La queue est touffue avec un dessous blanc moelleux. Le patch de peau nue noire sur le nez (rhinarium) est extrêmement agrandi au chez ce bovidé, et contraste avec les poils blancs présents sur le museau. Les paupières sont noires et les yeux sont entourés de poils blanchâtres.

Le péléa est similaire en taille avec le cobe de montagne avec lequel il partage son habitat. Néanmoins, les oreilles du cobe de montagne sont plus courtes et les cornes forment un crochet distinct.


Pelea capreolus
Pelea capreolus

HABITAT

Le péléa est une espèce endémique à une petite région d'Afrique australe. Il est présent dans les montagnes et les plateaux d'Afrique du Sud, au Swaziland et au Lesotho. En Afrique du Sud, sa distribution est discontinue et inégale, et il ne se produit plus qu'au nord de la rivière Orange dans le nord du Cap, ou dans certaines parties de la province du Nord-ouest. Autrefois largement présent dans le veld de l'Ouest du Swaziland, il a aujourd'hui disparu de certaines parties de son ancienne aire de répartition. Il reste assez commun dans la réserve naturelle de Malolotja et survit encore localement dans des zones non protégées. Au Lesotho, il se produisait probablement assez largement dans le passé, mais il ne reste plus que quelques populations reliques dispersées. Bien que soupçonné d'avoir été auparavant présent dans le pays vallonné autour de Gaborone dans le Sud-est du Botswana, il n'existe aucune preuve concluante de sa présence dans ce pays.

Cette antilope vit au milieu des rochers, les flancs de montagne et les plateaux, évitant les vallées herbeuses. Il a probablement fréquenté ces vallées régulièrement avant d'être chassé par l'homme. Les jeunes ont tendance à rester cachés loin de leur mère, dans les rochers, des grottes, ou des buissons.


Pelea capreolus map
Carte de répartition du péléa

ALIMENTATION

Le péléa est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose de feuilles d'arbustes et d'herbacés au niveau du sol. Les fleurs, les racines et les graines peuvent être consommées lorsqu'elles sont présentes, et de petites quantités d'herbes sont consommées toute l'année.


Péléa 05
Gros plan du péléa

REPRODUCTION

Le péléa est un animal vivipare au mode de reproduction polygame. L'accouplement a lieu en avril, lorsque les mâles se disputent les femelles. Les naissances ont lieu en novembre et décembre, au début de la saison chaude humide.

Après une période de gestation de 7 mois, la mère met au monde un seul petit qui restera caché dans la végétation les premières semaines de sa vie. Les jeunes sont sevrés vers l'âge de 6 à 8 mois. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle à 16 mois et les mâles entre 18 et 24 mois, âge où ils quittent leur groupe et commencent à essayer d'établir leur propre territoire. L'espérance de vie de l'espèce est de 8 ou 10 ans.


Péléa 04
Un couple de péléa

COMPORTEMENT

Le péléa est une espèce grégaire vivant généralement en troupeaux comptent jusqu'à 12-15 animaux. Ces groupes comptent généralement 1 mâle, entre 1 et 6 femelles et leur progéniture.

Cette antilope est active tout au long de la journée et de la nuit. Elle passe environ 55 à 60 % de son temps à se nourrir ou se déplacer. Lorsque le groupe se déplace, une femelle mène généralement le troupeau et le harem masculin ferme la marche. Les mâles sont très protecteurs de leurs troupeaux, et défendent un territoire exclusif d'environ 0,6 km² qui est marqué avec les excréments. Utilisé entièrement au cours de l'hiver, une partie seulement de ce territoire est utilisé en été.


Péléa 01
Le péléa est une espèce grégaire

PRÉDATEURS

Comme pour la plupart des antilopes d'Afrique, la taille relativement petite du péléa attire les convoitises de bon nombre de grands prédateurs. L'animal peut être la proie des lions, léopards, hyènes, lycaons, chacals et des pythons.

Lorsque le groupe ne se déplace pas pour se nourrir ou se reposer, une sentinelle désignée surveille les alentours en quête du moindre danger. Lorsqu'une menace approche, la sentinelle émet un grognement comme une toux pour alerter le reste du groupe. Elle conduit alors le groupe à l'abri.


Péléa 02
Un troupeau de péléa

MENACES ET STATUT

Il n'y a pas de menaces majeures connues pesant sur le péléa, mais des baisses localisées ont été observées en raison de l'altération de son habitat, la pression de la chasse et de la prédation par les chiens domestiques errants.

Le péléa n'est actuellement pas considéré comme une espèce menacée. Il est inscrit dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN et n'a aucun statut spécifique aux Annexes de la CITES.

Son statut se justifie par la présence de ce bovidé dans au moins 29 réserves provinciales et 6 parcs nationaux en Afrique du Sud, dans la réserve naturelle Malolotja au Swaziland ainsi que le parc national Sehlabathebe au Lesotho.


Péléa 03
Un couple de péléa

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communPéléa
English nameGrey rhebok
Grey rhebuck
Español nombreAntílope cabrío
Pelea
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleReduncinae
GenrePelea
Nom binominalPelea capreolus
Décrit parJohann Reinhold Forster
Date1790



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Grey rhebuck
En anglais, le péléa est appelé Grey rhebuck

SOURCES