Manimalworld

Cerf sika (Cervus nippon)


Le cerf sika (Cervus nippon) est un mammifère herbivore appartenant à la famille des cervidés. Il forme, avec le cerf élaphe (Cervus elaphus) le genre Cervus.


Cerf sika (Cervus nippon)
Cerf sika (Cervus nippon)



DESCRIPTION

Le cerf sika est un cerf relativement petit, bien qu'il y ait des variations considérables entre les nombreuses sous-espèces. Il mesure entre 1,25 et 1,80 m de long, de 50 à 95 cm de haut, pour un poids allant de 30 à 140 kg. Le dimorphisme sexuel est présent chez cette espèce, le mâle étant plus grand que la femelle. Contrairement à cette dernière, il porte des bois sur la tête. Ceux-ci comportent entre 2 et 4 andouillers et mesurent généralement entre 30 et 66 cm de haut.

En été, le pelage est de couleur rougeâtre à brun jaunâtre, avec une ligne sombre qui passe au centre de son dos, de la tête aux fesses. Son corps comporte de nombreuses taches blanches. En hiver, le manteau du cerf sika devient généralement plus gris, celui des mâles tournant au gris foncé au noir et celui des femelles plutôt brun clair à gris. Les taches blanches deviennent beaucoup moins visibles. Les parties inférieures sont blanchâtres ou grise et le croupion est blanc. La queue est bordée de noir. Une marque prononcée en forme de V peut être présente sur le front des mâles, et des glandes blanches distinctes sont visibles sur les pattes arrière.


Cervus nippon
Cervus nippon

HABITAT

Le cerf sika est originaire du Japon, de Chine, de Taïwan et d'autres régions adjacentes du continent asiatique orientale, y compris le sud-est de la Sibérie. Même si l'espèce a été observée une fois en République de Corée et en République démocratique populaire de Corée, elle est censée être éteinte au niveau régional dans le premier et sans doute disparue dans le second. Le cerf sika a également été largement introduit dans d'autres pays en dehors de son aire de répartition naturelle, dont l'Autriche, le Danemark, l'Allemagne, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Le cerf sika peut être observé dans une variété d'habitat comme les forêts et les plantations de conifères. Il a tendance à évoluer dans les forêts ayant un sous-bois dense, bien qu'il se nourrisse dans les zones herbeuses et les fourrés ligneux denses le long des rives d'eau douce ou les eaux saumâtres des marais. Au Royaume-Uni, le cerf sika occupe une variété d'habitat, comme les terrains boisés de feuillus, les tourbières, les marais salants et les îles.


Cervus nippon distribution
Carte de répartition du cerf sika

ALIMENTATION

Le cerf sika est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose de différents graminées et de fruits. En été, le régime alimentaire de cette espèce est surtout constitué de graminées et d'herbes, tandis que pendant les mois d'hiver les plantes ligneuses sont principalement consommées. Les pousses et l'écorce de conifères sont parfois mangées, et au début de l'été, le cerf sika peut aussi se servir dans les cultures.


Cerf sika mâle
Cerf sika mâle

REPRODUCTION

La saison de reproduction du cerf sika se déroule généralement en automne de septembre à novembre voire décembre. Les mâles établissent et défendent un territoire, en utilisant leurs pattes avant et leurs bois pour creuser des trous dans lesquels ils urinent fréquemment pour signaler les frontières de leur domaine. De violents combats se produisent souvent entre mâles rivaux, qui tentent tous de conduire les femelles disponibles dans leur territoire où l'accouplement aura lieu. Pendant toute la période du rut, le mâle ne se nourrit pas.

Après une période de gestation d'environ 30 semaines, la femelle donne naissance à un seul petit (rarement deux) pesant entre 4,5 et 7 kg. Les jeunes faons se développent rapidement, et sont sevrés à la fin de l'été, approchant le poids de la mère vers l'âge de 8 mois. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle vers 6 mois et les mâles entre 16 et 18 mois.

Dans la nature, l'espérance de vie du cerf sika est de 12 ans au maximum. En captivité, le maximum connu est de 25 ans.


Cerf sika femelle
Cerf sika femelle
Auteur: Malene Thyssen

COMPORTEMENT

Principalement nocturne ou crépusculaire, le cerf sika peut également être observé pendant la journée cherchant de la nourriture. Ce cerf n'est pas une espèce particulièrement grégaire, et les mâles adultes ont tendance à être solitaires une grande partie de l'année, ne se réunissant qu'une fois que leurs bois sont tombés. L'espèce ne migre pas sur de grandes distances entre l'été et l'hiver, mais se déplace néanmoins vers les vallées basses en hiver. Fait intéressant, le cerf sika est un bon nageur, et est également capable de sauter par-dessus des obstacles jusqu'à 1,7 m de hauteur.


Cerf sika juvénile
Cerf sika juvénile

PRÉDATEURS

Comme bon nombre de cervidés, le cerf sika est victime de prédation de la part des grands carnivores qui peuplent la même aire de répartition que lui. Ses principaux prédateurs sont le tigre, le léopard, le loup gris et bien sûr l'homme. Pour se protéger de ses ennemis, il utilise principalement sa vigilance pour détecter les éventuels dangers. Les bois et les sabots sont également un bon moyen de défense.


Cervus nippon yesoensis
Cervus nippon yesoensis

MENACES

Globalement, le cerf sika n'est pas considéré comme en danger d'extinction, dans la mesure où une population importante et croissante existe au Japon, ainsi qu'une autre stable vit en Russie. Toutefois, dans le reste de son aire d'origine, le cerf sika semble être à risque à cause de plusieurs facteurs. En fait, la population actuelle en Chine est estimée à moins de 1 000 individus. Les principales menaces pour cette espèce comprennent entre autres la perte d'habitat, la pollution de l'eau et de la chasse pour sa viande et ses bois qui sont utilisés dans la médecine traditionnelle. En outre, une perte de la diversité génétique par la fragmentation de l'habitat du cerf sika est une cause de préoccupation, et la concurrence avec d'autres animaux tels que les chèvres sauvages peuvent présenter un risque supplémentaire à cette espèce. Les collisions avec des véhicules sont également considérées comme une menace pour le cerf sika, et l'espèce est responsable d'un nombre croissant d'accidents de la route chaque année. Plusieurs populations isolées sont à risque de dérive génétique en raison de leur consanguinité et de goulot d'étranglement génétique


Cervus nippon pseudaxis
Cervus nippon pseudaxis
Auteur: Michail Jungierek

STATUT ET CONSERVATION

Le cerf sika n'est pas considéré comme une espèce menacée. Il est actuellement inscrit dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN.

Cependant, malgré le fait qu'il soit présent dans de nombreux pays, le cerf sika doit néanmoins être protégé dans certaines régions où il est menacé. Il est nécessaire de mener de nouvelles évaluations sur les différentes sous-espèces continentales, de lutter contre le braconnage, de sécuriser les zones d'habitat protégées, de diminuer les populations de chèvres sauvages, et l'élaboration d'un programme d'éducation sur la conservation du cerf sika.


Sika deer
En anglais, le cerf sika est appelé Sika deer

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS reconnaît seize sous-espèces de cerf sika :

- Cervus nippon aplodontus

- Cervus nippon grassianus

- Cervus nippon hortulorum

- Cervus nippon keramae

- Cervus nippon kopschi

- Cervus nippon mageshimae

- Cervus nippon mandarinus

- Cervus nippon mantchuricus

- Cervus nippon nippon

- Cervus nippon pseudaxis

- Cervus nippon pulchellus

- Cervus nippon sichuanicus

- Cervus nippon soloensis

- Cervus nippon taiouanus

- Cervus nippon yakushimae

- Cervus nippon yesoensis

Cervus nippon taioanus
Cervus nippon taioanus

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communCerf sika
English nameSika deer
Español nombreCiervo sica
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleCervidae
GenreCervus
Nom binominalCervus nippon
Décrit parCarl von Linné (Linnaeus)
Date1758



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

SOURCES