Manimalworld

Proboscidiens (Proboscidea)


Les proboscidiens (Proboscidea) sont un ordre de mammifères euthériens incluant les éléphants modernes ainsi que les mammouths et certains mastodontes éteints tels que les gomphothères. Aujourd'hui l'ordre des proboscidiens n'est représenté que par la famille des Elephantidae. Tous les membres appartenant à cet ordre ont une trompe qu'ils utilisent pour se nourrir et boire. En fait, ils utilisent leur trompe comme l'Homme utilise ses mains. Ils ont également des dents spécialisées pour mâcher la végétation dont ils se nourrissent ainsi que des défenses supérieures qu'ils utilisent pour gratter l'écorce des arbres et creuser le sol.


Proboscidiens
Les Proboscidiens



ÉVOLUTION

Les premiers vrais proboscidiens ont évolué et se sont diversifiés en Afrique au cours du Paléocène il y a environ 65 à 23 millions d'années. Phosphatherium escuilliei est le premier proboscidien reconnu qui vivait vers la fin du Paléocène il y a 58 millions d'années au Maroc. Il ne mesurait pas plus d'un mètre de haut. D'autres fossiles appartenant aux proboscidiens ont été découvert dans le nord de l'Afrique. Les genres Numidotherium, Barytherium et Deinotherium vivaient durant l'Oligocène. Numidotherium mesurait environ 1,5 m de haut et son corps avait une taille similaire à celui d'un de tapir.

Parmi les Barytherium, on reconnait deux espèces. L'une mesurait entre 2,5 et 3 m de haut pour un poids d'environ 3 à 4 tonnes et la seconde était bien plus petite. Barytherium a vécu de l'Éocène supérieur à l'Oligocène inférieur. Deinotherium, quand à lui, a sillonné la planète pendant près de 20 millions d'années vivant en Afrique, en Europe et en Asie au début du Miocène moyen. Il a survécut en Eurasie jusqu'au Pliocène et en Afrique jusqu'à un peu plus de un million d'années. On suppose que les Anthracobunidae appartiennent également à l'ordre des proboscidiens ou sont étroitement liés à celui-ci. Ils vivaient dans le sud de l'Asie au cours de l'Éocène inférieur.

Henry F. Osborn a identifié quelques 352 espèces et sous-espèces de proboscidiens dont la moitié seulement sont reconnues et valables aujourd'hui. Il y a environ 50 à 60 millions d'années, les ancêtres de l'éléphant moderne ont occupé une variété d'environnements extrêmes, ce qui comprend des forêts tropicales aux déserts. Incroyablement, à l'exception de l'Australie et de l'Antarctique, les proboscidiens ont habité au fil du temps chaque continent sur la Terre. La question que l'on se pose aujourd'hui c'est pour toutes ces espèces ont disparues mise à part les deux encore vivantes. On peut expliquer ce phénomène par l'incapacité d'évoluer aux changements climatiques assez rapidement. Cette incapacité est un facteur déterminant dans les extinctions lors des périodes de grands changements environnementaux.

Les éléphants africains et asiatiques actuels ont un large éventail d'attributs leur donnant la possibilité de survivre et de prospérer malgré les conditions environnementales extrêmes où ils évoluent. De toute évidence, ce n'est probablement pas la seule raison de la disparition de la plupart des proboscidiens, mais explique partiellement pourquoi les familles de cet ordre ont disparu au fil du temps.


Proboscidea
Les Proboscidea

DESCRIPTION

Tout au long de leur histoire, les proboscidiens ont montré une tendance à augmenter en taille. Les premiers membres connus de l'ordre étaient modérément grand, avec un poids estimé à environ 120 kg. Comparativement, les espèces modernes sont très grandes. Un éléphant adulte africain mâle peut peser plus de 6000 kg.

Le plus grand de tous les éléphants est une espèce éteinte appelé Mammuthus trogontherii. Il était immense et pesait environ 9000 kg soit 1/3 de plus que les éléphants d'Afrique. Les premiers proboscidiens manquaient de défenses. Ces structures sont apparues sous différentes formes, avec une trompe de longueur variable et des défenses dans une variété de formes, y compris parfois sur les incisives inférieures ainsi que les incisives supérieures.

Les éléphants modernes ont une longue trompe musclée qui fonctionne presque comme un cinquième membre, et les mâles ont une paire de défenses énormes provenant des incisives supérieures. Leurs dents jugales sont particulièrement bien adaptées à leur régime alimentaire très abrasif. Comme chez leurs ancêtres, les éléphants modernes ont six molaires. Les trois premières dents jugales sont de petites tailles et relativement simples. Le quatrième éclate et commence à fonctionner au cours de la quatrième ou cinquième année de vie de l'animal. Elle avance progressivement dans la mâchoire, et est remplacé au bout de huit ans par une cinquième dent. La sixième et dernière molaire éclate quand l'éléphant atteint environ vingt cinq ans. Le crâne de l'éléphant moderne est court et haut. La suture lambdoïde sur le dos de la boîte crânienne est particulièrement bien développée.


Proboscidiens évolution
Évolution des proboscidiens

ALIMENTATION

À cause de leur structure massive, les proboscidiens ont besoin d'énormes quantités de nourriture soit plus de 400 kg par jour. Ils sont capables de pousser de grands arbres afin d'atteindre les feuillages dont ils raffolent. La recherche de nourriture pour un troupeau peut être très destructrice pour l'environnement.


Proboscidiens répartition
Répartition historique des proboscidiens

LISTE DES ESPÈCES

Aujourd'hui, on ne compte plus qu'une seule famille de proboscidiens, les Elephantidae. Cette famille est répartie en trois espèces distinctes. Les mammouths ont coexisté un certain temps avec les éléphants mais ont été rapidement exterminé par les premiers humains ainsi que le réchauffement climatique.

* Elephantidae

* Eléphant de savane d'Afrique - Loxodonta africana

* Eléphant de forêt d'Afrique - Loxodonta cyclotis

* Eléphant d'Asie - Elephas maximus


Proboscidiens 01
Les espèces appartenant à l'ordre des proboscidiens

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreProboscidea
Décrit parJohann Karl Wilhelm Illiger
Date1811

Proboscidiens 02
Les deux espèces de proboscidiens actuelles

SOURCES