Manimalworld

Liste rouge IUCN des espèces menacées


La Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN répertorie l'état de conservation à l'échelle mondiale des espèces, sous-espèces et variétés végétales et animales. Ce système de classification, créé en 1963, est conçu afin de déterminer les risques d’extinction, mais aussi de cataloguer et de mettre en avant les espèces menacées d’extinction à l’échelle planétaire, ce qui veut dire celles classifiées comme étant gravement menacées, menacées et vulnérables. La Liste rouge de l’IUCN fournit également des informations sur les espèces classées comme éteintes ou éteintes à l’état sauvage.


IUCN Red List of Threatened Species
Site officiel IUCN Red List of Threatened Species



C’EST QUOI LA LISTE ROUGE ?

La liste rouge de l’IUCN est largement reconnue dans le monde scientifique comme étant l’approche globale la plus complète et la plus objective permettant d’évaluer le statut de conservation des espèces végétales et animales. Peu connue à ses débuts, cette Liste rouge s’est rapidement développée et joue de nos jours un rôle important dans les activités de conservation des gouvernements, des ONG ainsi que des établissements scientifiques.

L’introduction en 1994 d’une approche scientifiquement rigoureuse pour déterminer les risques d’extinction s’appliquant à toutes les espèces est devenue une norme mondiale. Afin de produire sa Liste rouge, l’IUCN planifie son travail avec la Commission de survie (IUCN Species Survival Commission SSC) ainsi que des membres de l’IUCN mobilisant tout un réseau de scientifiques et d’organismes associés fonctionnant dans presque tous les pays du monde. Ils tiennent collectivement ce qui est probablement la base de connaissance la plus complète en nature de biologie et de conservation des espèces.

Les buts principaux de la Liste rouge de l’IUCN sont tout d’abord d’identifier et de documenter les espèces nécessitant une attention particulière sa conservation si les taux globaux d’extinction doivent absolument être réduits. Le premier de ces buts se rapporte au rôle "traditionnel" que tient cette liste, qui est d’identifier les espèces particulièrement en danger d’extinction. Cependant, le deuxième but de cette liste représente une nouveauté pour l’IUCN et pour sa liste rouge. Cet objectif se concentre essentiellement à employer les données de la liste pour effectuer des analyses afin d’identifier et surveiller les tendances des statuts des différentes espèces.

Pour atteindre ces buts, la Liste rouge de l’IUCN vise essentiellement à établir une base permettant de surveiller tous les changements de statut des espèces, à fournir un cadre global pour l’établissement des priorités de conservation au niveau local, à surveiller de façon continue une sélection représentative des espèces (comme indicateurs de biodiversité) dans tous les écosystèmes principaux du monde. Grâce à cela, la Liste rouge est mise à jour régulièrement, bien que toutes les espèces ne soient pas forcément réévaluées à chaque mise à jour.

Cet énorme travail est coordonné par le personnel du programme fonctionnant étroitement avec le réseau des volontaires du SSC. Grâce au soutien des projets globaux d’évaluation des espèces, à l’association d’autres organismes tels que Center for Applied Biodiversity Science, Birdlife International, NatureServe et la Société zoologique de Londres. D’autres détails sur les différents processus d’évaluation sont visibles sur le site de l’IUCN.


Classification IUCN
Classification des espèces selon l’IUCN

CRITÈRES DE CLASSIFICATION

Pour chaque espèce évaluée, une estimation du danger d’extinction est formulée par les groupes d’experts concernés. Cette estimation est basée sur des critères bien définis, comme la taille de la population, la disparition de son habitat naturel et le nombre d’individus qui ont atteint la maturité.

La classification des espèces dans les différentes catégories de la Liste rouge s’effectue selon cinq critères quantitatifs basés sur des facteurs biologiques associés au risque d’extinction. Ces cinq critères sont :

- Le taux de déclin

- La population totale

- La zone d’occurrence et d’occupation

- Le degré de peuplement

- La fragmentation de la répartition

Afin de rendre l’information finale obtenue la plus intelligible possible, une catégorie de risque d’extinction est alors attribuée à l’espèce.


Répartition IUCN des poissons
Schéma de répartition des espèces de
poissons d’eau douce selon l’IUCN

LES CATÉGORIES DE LA LISTE ROUGE

espèce non évaluée (NE) Non Évalué (NE)

Une espèce est dite Non évaluée lorsqu’elle n’a pas encore été confrontée aux critères.


données insuffisantes (DD) Données insuffisantes (DD)

Une espèce entre dans la catégorie Données insuffisantes lorsqu’on ne dispose pas d’assez de données pour évaluer directement ou indirectement le risque d’extinction en fonction de sa distribution et/ou de l’état de sa population. Une espèce inscrite dans cette catégorie peut avoir fait l’objet d’études approfondies et sa biologie peut être bien connue, sans que l’on dispose pour autant de données pertinentes sur l’abondance et/ou la distribution. Il ne s’agit donc pas d’une catégorie Menacée. L’inscription d’une espèce dans cette catégorie indique qu’il est nécessaire de rassembler davantage de données et n’exclut pas la possibilité de démontrer, grâce à de futures recherches, que l’espèce aurait pu être classée dans une catégorie Menacée. Il est impératif d’utiliser pleinement toutes les données disponibles.


préoccupation mineure (LC) Préoccupation mineure (LC)

Une espèce est dite de Préoccupation mineure lorsqu’elle a été évaluée d’après les critères et ne remplit pas les critères des catégories En danger critique d’extinction, En danger ou Vulnérable ou Quasi menacé. Dans cette catégorie sont incluses les espèces largement répandues et abondantes. L’humain fait partie de cette catégorie.


quasi menacée (NT) Espèce quasi menacée (NT)

Une espèce est dite quasi menacée lorsqu’elle est près de remplir les critères correspondant aux catégories du groupe Menacée ou qu’elle les remplira probablement dans un proche avenir.


vulnérable (VU) Espèce vulnérable (VU)

Une espèce est dite Vulnérable lorsqu’elle est confrontée à un risque élevé d’extinction à l’état sauvage.


en danger (EN) Espèce en danger (EN)

Une espèce est dite En danger lorsqu’elle est confrontée à un risque très élevé d’extinction à l’état sauvage.


danger critique d’extinction (CR) Espèce en danger critique d’extinction (CR)

Une espèce est dite En danger critique d’extinction lorsqu’elle est confrontée à un risque extrêmement élevé d’extinction à l’état sauvage.


espèce disparue à l’état sauvage (EW) Espèce disparue, survivant uniquement en élevage (EW)

Une espèce est classée dans cette catégorie lorsqu’il n’existe plus de spécimens dans la nature. Il faut que l’espèce en question soit uniquement élevée en dehors de son aire de répartition d’origine.


espèce éteinte (EX) Espèce éteinte (EX)

Une espèce est déclarée éteinte lorsque des études complètes (et adaptées à la biologie de l’espèce) ont permis d’affirmer que le dernier individu est mort. Il existe aussi un statut IUCN pour les espèces certainement éteintes (PE). Le dauphin de Chine, par exemple s’est éteint en 2007.


Catégories classification IUCN
Sigles des différentes catégories de classification des espèces selon l’IUCN

ÉVOLUTION DE LA LISTE ROUGE

En 2008, lors du Congrès mondial de la nature de l’IUCN qui a eut lieu en Espagne, l’évaluation la plus complète jamais réalisée sur les mammifères de la planète confirme pleinement la crise d’extinction. En effet, il apparaît qu’une espèce sur quatre est en danger de disparition. Cette nouvelle évaluation mondiale indique qu’au moins 1 140 espèces de mammifères sur les 5 487 qu’abrite notre planète sont menacées d’extinction. Au moins 76 espèces de mammifères se sont éteintes depuis l’an 1 500.

Malheureusement, les mammifères ne sont pas les seuls à devoir faire face à cette menace. Au total, la Liste rouge de l’IUCN comprend de nos jours 44 838 espèces, dont 16 928 sont menacées d’extinction soit près de 38 %. Parmi ces espèces, 3 246 se trouvent dans la catégorie la plus menacée "en danger critique d’extinction", 4 770 sont "en danger" et 8 912 classées dans la catégorie "Vulnérable".

De nouveaux groupes d’espèces sont apparus sur la Liste Rouge de l’IUCN pour la première fois, accroissant ainsi la diversité et la richesse des informations. La mygale ornementale de Rameshwaram (Poecilotheria hanumavilasumica), par exemple, s’est vue directement classée en danger critique d’extinction, car son habitat naturel est presque totalement détruit. Le mérou corallien ou mérou à queue carrée (Plectropomus areolatus) vivant dans les récifs coralliens de la région indopacifique, se trouve maintenant dans la catégorie "Vulnérable".


Mygale ornementale de Rameshwaram (Poecilotheria hanumavilasumica)
Mygale ornementale de Rameshwaram (Poecilotheria hanumavilasumica)

Parmi les amphibiens, 366 espèces ont été ajoutées à la Liste rouge en 2008. 1 983 espèces, soit 32% sont aujourd’hui en danger voire même éteintes. Au Costa Rica, le crapaud de Holdridge (Incilius holdridgei), une espèce endémique, est passé de "en danger critique d’extinction" à "éteint". Ce crapaud n’a pas été observé depuis 1986. Les nouveaux reptiles évalués en 2008 incluent le lézard géant de La Palma (Gallotia auaritae). Trouvé sur l’île de La Palma aux Canaries, il est considéré comme "éteint" depuis 500 ans, il a été redécouvert en 2007 et se retrouvant maintenant "en danger critique d’extinction". Le crocodile de Cuba (Crocodylus rhombifer), autrefois "en danger", est aussi maintenant "en danger critique d’extinction".

L’IUCN se donne comme objectif de réévaluer chaque espèce tous les 5 ans si possible, tous les 10 ans tout au plus. Ce travail est fait par des comités de lectures, dès lors que la commission CSE de l’IUCN a collecté l’ensemble des données nécessaires à la réévaluation de l’espèce.


Crocodile de Cuba (Crocodylus rhombifer)
Crocodile de Cuba (Crocodylus rhombifer)

L’INDICE LISTE ROUGE ÉCHANTILLONNÉE (SRLI)

L’indice Liste Rouge échantillonné (SRLI) est une nouvelle initiative de la Liste Rouge de l’IUCN, mise au point en collaboration avec la Société zoologique de Londres. Elle va permettre une véritable révolution dans notre compréhension de l’état de conservation des espèces de la planète. Grâce à cet outil, on tire un échantillon aléatoire d’espèces pour en calculer les tendances sur les risques d’extinction, un peu comme un sondage des électeurs à la sortie des urnes permet de calculer les tendances du vote. Il est ainsi possible de suivre le destin de ces espèces.

À savoir tout de même que si le nombre d’espèces couvertes par la Liste rouge de l’IUCN augmentent chaque année, les évaluations étaient généralement restreintes aux groupes les plus connus comme les oiseaux et les mammifères. Ce qui voulait dire que l’on ne connaissait le statut de conservation de moins de quatre pour cent de la biodiversité de notre planète. L’indice échantillonné SRLI, plus représentatif de la biodiversité mondiale, permet d’obtenir un aperçu plus complet de la situation.

Mis au point afin d’élargir le traitement des types d’espèces traités par la Liste rouge, le SRLI utilise un échantillon d’environ 1 500 espèces tout groupes confondus afin de déterminer les tendances en matière de risque d’extinction. Tous les oiseaux, les amphibiens et les mammifères ont déjà été évalués pour la Liste Rouge de l’IUCN. Les premiers résultats du SRLI ont été publiés et incluent des espèces de reptiles, permettant d’obtenir un aperçu plus précis de la situation des vertébrés terrestres, ainsi que d’autres groupes moins connus, comme les crabes d’eau douce.

Dans un avenir proche, le SRLI échantillonnera d’autres groupes moins connus comme les coléoptères, les mollusques, les champignons, les lichens ainsi qu’un certain nombre d’espèces végétales. Dans les années à venir, ce nouvel outil, qui peut être considéré comme l’indice Dow Jones de la biodiversité, permettra d’obtenir un aperçu plus précis du statut de l’ensemble des espèces de la planète, au-delà des espèces à fourrure et à plumes.


Catégories d'espèces menacées
Les différentes catégories de la liste rouge IUCN

SOURCES