Manimalworld

Civette à grandes taches (Viverra megaspila)


La civette à grandes taches (Viverra megaspila) est un viverridé d'abord considéré comme une sous-espèce de civette de Malabar puis comme une espèce distincte dans le genre Viverra. Cette civette est originaire du sud-est de l'Asie.


Civette à grandes taches (Viverra megaspila)
Civette à grandes taches (Viverra megaspila)



HABITAT

La civette à grandes taches vit dans le sud-est de l'Asie. Elle se rencontre notamment au Cambodge, en Chine, au Laos, en Malaisie, au Myanmar, en Thaïlande et au Vietnam. Cette espèce a été observée dans les forêts à feuilles persistantes et les forêts de feuillus en-dessous de 300 m d'altitude. En Chine, l'espèce se trouve sous 800 m, bien que l'habitat exact soit inconnu. On la rencontre également au Myanmar, dans les forêts de conifères, y compris les bordures de forêts à 300 m. Au Laos, l'espèce est présente dans les forêts de plaines à feuillage persistant / semi persistant (y compris les zones dégradées). En Thaïlande, elle se trouve dans la forêt de feuillus et la forêt sempervirente. Dans le nord et l'est du Cambodge, l'espèce vit dans la forêt de feuillus.

La civette à grandes taches ne dépend pas de la forêt primaire, et peut probablement persister dans la forêt dégradée qui a la structure des forêts. De nouvelles informations en provenance du Cambodge et ailleurs suggèrent qu'elle peut vivre dans les zones fragmentées, mais qu'elle pourrait ne persister que dans les grands blocs de forêts.


Viverra megaspila range map
Carte de répartition de la civette à grandes taches

POPULATION ET MENACES

L'état des populations de la civette à grandes taches est mal connu en raison du peu de données récentes dans son aire de répartition. Un examen global de toutes les espèces de viverridés fait constat qu'on ne connaît pas grand-chose sur cette espèce, et qu'il n'existe aucune traçabilité sur sa présence dans des aires protégées. Cette disparité est probablement due à une exploitation intensive de la forêt de plaines, et indique une baisse réelle et la fragmentation de la population. Il y a néanmoins quelques enregistrements récents en provenance du Vietnam et elle a été observée sur plusieurs sites au Cambodge.

Sur une bonne partie de leur aire de répartition, les petits carnivores terrestres sont exposés à la chasse intensive, en particulier avec des pièges et des chiens. Cette situation se produit également sur l'aire de la civette à grandes taches, notamment au Laos et Thaïlande, avec la pose de collets que l'on retrouve même dans certaines zones protégées comme le Parc national de Ta Pra Ya. Il y a eu une augmentation de la demande de viande de civette sur les marchés chinois et vietnamiens. Depuis les années 1970 et les années 1990, de vastes étendues de forêts de plaine ont été défrichées pour reconversion en terres agricoles et autres dans certaines régions de l'aire de répartition de l'espèce, notamment en Chine, en Thaïlande et au Vietnam. Cette fragmentation accrue de l'habitat augmente la menace de la chasse ainsi que la perte directe dans la zone étant en mesure d'abriter les espèces. Au Cambodge, actuellement il y a une tendance lourde dans la déforestation des basses terres, notamment pour l'agriculture locale. Au Myanmar, il est une tendance majeure dans la conversion de forêts pour l'agriculture en particulier dans les basses terres. Malgré les niveaux massifs de chasse de la civette, et les possibilités qu'elle puisse être souvent prise pour ce commerce, la civette à grandes taches n'est pas enregistrée dans le commerce pourtant répandu en Chine et le Vietnam, ce qui suggère que les populations sont déjà réduites à des niveaux extrêmement faibles.


Viverra megaspila
Viverra megaspila

STATUT ET CONSERVATION

La civette à grandes taches est actuellement inscrite sur la Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN dans la catégorie Vulnérable (VU) mais n'a actuellement aucun statut aux Annexes de la CITES.

La civette à grandes taches est présente dans certaines zones protégées dans son aire, dont deux au Vietnam. Elle a été observée par Lyman et al (2005) dans la réserve de Htuang Pru et le sanctuaire de faune de Hukaung dans la vallée au Myanmar, et le parc national Taphyra en Thaïlande. Au Vietnam, le commerce de l'espèce est théoriquement réglementé et est protégé. L'espèce est protégée dans la péninsule de Malaisie et en Thaïlande, mais il n'y a aucune protection en Chine. Bien qu'il y ait probablement eu des progrès récents en matière de réduction de l'utilisation des armes à feu par des civils pour la chasse, il y a eu une recrudescence de la chasse au collet (en compensation), et il est maintenant nécessaire de réduire, et de préférence d'éradiquer cette forme de chasse.


Civette à grandes taches illustration
Illustration d'une civette à grandes taches

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communCivette à grandes taches
English nameLarge-spotted civet
Español nombreCiveta de manchas grandes
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreFeliformia
FamilleViverridae
Sous-familleViverrinae
GenreViverra
Nom binominalViverra megaspila
Décrit parEdward Blyth
Date1862



Satut IUCN

Vulnérable (VU)

Large-spotted civet
En anglais, la civette à grandes taches est appelée
Large-spotted civet
© Les zoos dans le monde

SOURCES