Manimalworld

Annexes de la CITES


Les annexes de la CITES sont des listes où figurent des espèces bénéficiant d’un degré différent de protection. Elles sont classées en trois catégories distinctes Annexes I, II, III permettant de classer les espèces selon le degré de menace face à leur extinction.


CITES
Aller sur le site de la CITES



C’EST QUOI LA CITES ?

La Convention sur le commerce international des espèces de faunes et de flores sauvages menacées d’extinction, connue par son sigle CITES ou encore comme la Convention de Washington, est un accord international entre états. Elle a pour but de veiller à ce que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces auxquelles ils appartiennent.

Une convention de ce genre peut sembler être une nécessité évidente au vu des informations diffusées sur les risques d’extinction de nombreuses espèces emblématiques telles que le tigre ou l’éléphant. Alors que dans les années 1960, époque où l’idée de la CITES commençait à germer, la nécessité d’une telle organisation s’impose comme une évidence de nos jours. En effet, le commerce international des espèces sauvages représente plusieurs milliards de dollars par an. Ce commerce ne portant pas que sur les animaux mais également sur les espèces végétales. L’exploitation et le commerce intensif des espèces, auxquels il faut également ajouter d’autres facteurs tels que la disparition des habitats ou encore le changement climatique, peuvent épuiser les populations voire même les conduire au bord de l’extinction. De nombreuses espèces sauvages faisant l’objet d’un commerce ne sont pas en danger d’extinction, mais l’existence d’un accord garantissant un commerce durable est importante pour préserver ces ressources pour l’avenir.

Le commerce des animaux et des plantes dépassant le cadre national, la réglementation de celui-ci nécessite une coopération internationale pour préserver les espèces de la surexploitation. C’est dans cet esprit de coopération que fut conçue la CITES. Ainsi, plus de 30 000 espèces sauvages entre sous son aile de protection.

La CITES fut créée pour donner suite à une résolution adoptée en 1963 lors d’une session de l’Assemblée générale de l’IUCN. Le texte de Convention fut finalement adopté le 3 mars 1973 pour entrer en vigueur le 1er juillet 1975. Les états qui acceptent d’être liés par la Convention (qui "rejoignent" la CITES) sont appelés "Parties". Depuis des années, la CITES est au nombre des accords sur la conservation qui ont la plus large composition comptant actuellement 175 Parties.


Organisation de la CITES
Organisation de la CITES

ANNEXE I

Les espèces inscrites à l’Annexe I sont les plus menacées de toutes les espèces animales et végétales couvertes par la CITES. Étant menacées d’une extinction proche face à la surexploitation ou au braconnage, la CITES interdit le commerce international de leurs spécimens sauf en cas d’importation non commerciale, par exemple, à des fins de recherches scientifiques.

Dans ces cas exceptionnels, les transactions peuvent avoir lieu à condition d’être autorisées par le biais de la délivrance d’un permis d’importation et d’un permis d’exportation (ou d’un certificat de réexportation).


Thon rouge
Le thon rouge est une espèce inscrite en
annexe I de la CITES

ANNEXE II

L’Annexe II est la catégorie dans laquelle les espèces ne sont pas encore menacées d’extinction, mais pourraient le devenir si le commerce des spécimens n’est pas étroitement contrôlé. Le commerce international des spécimens des espèces inscrites à l’Annexe II peut être autorisé et doit dans ce cas être couvert par un permis d’exportation ou un certificat de réexportation.

La CITES n’impose pas de permis d’importation pour ces espèces (bien qu’un permis soit nécessaire dans certains pays ayant pris des mesures plus strictes que celles qui sont prévues par la Convention). Les autorités chargées de délivrer les permis et les certificats ne devraient le faire que si certaines conditions sont remplies, mais surtout si elles ont l’assurance que le commerce ne nuira pas à la survie de l’espèce dans la nature.


Tortue géante des Seychelles
La tortue géante des Seychelles, inscrite en
annexe II de la CITES

ANNEXE III

L’Annexe III est la liste des espèces inscrites à la demande d’une Partie qui en réglemente déjà le commerce et qui a besoin de la coopération des autres Parties pour en empêcher l’exploitation illégale ou non durable. Le commerce international des spécimens des espèces inscrites à cette annexe n’est autorisé que sur présentation des permis ou des certificats appropriés.


Vautour fauve
Le vautour fauve, inscrit en
annexe III de la CITES

SOURCES

CITES

Paperblog

Mamie Josiane