Manimalworld

Les Sundarbans


Les Sundarbans forment la plus grande forêt de mangroves au monde qui s'étend à travers le Bangladesh et l'Inde. C'est l'un des derniers refuges du tigre du Bengale (Panthera tigris tigris). Ce parc national a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO (il est même comptabilisé deux fois soit une fois par pays).


Sundarbans
Bienvenue au parc national des Sundarbans



PRÉSENTATION DES SUNDARBANS

La région des Sundarbans s'étend sur plus de 100 km à l'intérieur des terres, recouvre environ 10 000 km² dont 60 % se situent au Bangladesh, le reste se trouvant en Inde. La partie nord de la région, où dominent les forêts épaisses, est presque déserte. Les mangroves, situées le long des côtes, sont les plus vastes au monde.

Le parc national des Sundarbans possède une faune abondante comprenant de nombreuses espèces de singes et de serpents, de crocodiles marins et de sangliers. La région est, en outre, l'un des derniers refuges du tigre du Bengale qui y fait l'objet d'un programme de protection soutenu par le World Wildlife Fund (WWF).


Sundarbans carte
Situation géographique du parc national des Sundarbans

HISTOIRE DES SUNDARBANS

L'histoire des Sundarbans commence, selon ce qui a pu être trouvé, en 200-300 avant Jésus-Christ. Les ruines d'une ville, construite par Chand Sadagar, a été trouvé dans la forêt de Baghmara. Durant l'Empire Moghol, le rajah Basand Rai et son neveu trouvèrent refuge dans les Sundarbans afin d'échapper à l'invasion de l'empereur Akbar. Plusieurs bâtiments construits pendant cet exil tombèrent plus tard aux mains des pirates et autres contrebandiers ainsi qu'aux soldats portugais au XVIIe siècle. Ces faits ont pu être retracés grâce aux ruines de Netidhopani et aux autres lieux disséminés dans les Sundarbans.

Au cours de la période Moghol (1203-1538), les rois locaux résidèrent dans les forêts du Sundarbans.

Les premières autorités sur la gestion forestière furent créées en 1869. Les Sundarbans sont déclarés réserve forestière en 1875 en vertu de la loi VII des forêts de 1865. En 1875, une grande partie des forêts de mangroves se rajoutèrent aux Sundarbans. Le reste des forêts obtient ce même statut l'année suivante alors qu'elles étaient administrées par le district de l'administration civile.

L'actuel Parc national des Sundarbans est déclaré officiellement réserve de tigres en 1973 puis réserve animalière en 1977. C'est le 4 mai 1984 qu'il reçoit le nom de Parc National. C'est en 1987, que le parc des Sundarbans est inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO puis en 1989 obtient également le statut de réserve de la biosphère.


Sundarbans 01
Coucher de soleil au parc national des Sundarbans

LA FLORE DES SUNDARBANS

La végétation des mangroves des Sundarbans se compose de 64 espèces végétales ayant la capacité de résister aux attaques salines dues aux marées. Au mois d'avril et mai, les feuilles rouges flamboyant du genwa (Excoecaria agallocha), les fleurs rouges du kankra (Bruguiera gymnorrhiza), ainsi que les fleurs jaunes des Khasi ajoutent un plus à la beauté de cet environnement extraordinaire. On trouve également d'autres plantes et arbres dans le parc, tels que le dhundal, le passur (Xylocarpus mekongensis), le garjan (Rhizophora spp.), le sundari (Heritiera fomes) et le goran (Ceriops decandra).


Sundarbans mangrove
Mangrove des Sundarbans

LES MAMMIFÈRES DES SUNDARBANS

Le parc des Sundarbans est un sanctuaire pour environ 400 tigres. Ces félins ont développé une caractéristique unique pour la natation dans les eaux salines. Outre les tigres du Bengale, les Sundarbans sont également le refuge pour le chat viverrin, le macaque, le sanglier, la mangouste, le renard, le chat léopard du Bengale, le renard volant, le pangolin et le cerf axis. Ce dernier est abondant dans le parc.


Tigre du Bengale
Tigre du Bengale des Sundarbans

LES REPTILES DES SUNDARBANS

Le Parc national des Sundarbans abrite un certain nombre de reptiles dont les plus courants sont la tortue de Kemp, le serpent de mer, la tortue verte, le crocodile marin, le caméléon, le cobra royal, la couleuvre obscure ainsi que le python.


Crocodile marin
Crocodile marin des Sundarbans

L'AVIFAUNE DES SUNDARBANS

L'avifaune du parc des Sundarbans est également très riche en espèce. Par exemple, le martin-pêcheur méninting est l'une des espèces d'oiseaux que l'on peut apercevoir dans la forêt. Il y a également d'autres oiseaux plus populaires. Le Bec-ouvert indien, l'ibis blanc, la gallinule poule d'eau, le foulque, le jacana à longue queue, le busard des roseaux, le martin triste, le corbeau à gros bec, l'anserelle de Coromandel, le goéland argenté, la sterne caspienne, le héron gris, le tadorne casarca, le pélican à bec tacheté, la grande aigrette, le bihoreau gris, la bécassine des marais, le chevalier sylvain, le cormoran, l'aigle pêcheur, le pygargue blagre sont des exemples d'espèces que l'on peut trouver facilement dans les Sundarbans.


Pygargue blagre
Pygargue blagre des Sundarbans

L'AQUAFAUNE DES SUNDARBANS

Certains poissons et amphibiens que l'on trouve dans les eaux du parc des Sundarbans sont le poisson-scie, l'anguille électrique, la carpe argentée, la carpe commune, le dauphin du Gange, le crapaud commun ou encore la rainette verte.


Aquafaune des Sundarbans
Aquafaune marine des Sundarbans

LES ESPÈCES MENACÉES

Les espèces menacées d'extinction qui vivent dans les Sundarbans sont le tigre du Bengale, le crocodile marin, le batagur malais, la tortue de Ridley, le dauphin du Gange ainsi que le limule.


Faune des Sundarbans
La faune menacée d'extinction aux Sundarbans

GESTION ET CONTRAINTES

Bien qu'une protection accrue soit mise en place au sein du parc, le personnel doit encore faire face aux menaces de braconnage et de déforestations intempestives. Le manque de personnel, d'infrastructures ainsi que le manque de fonds financiers sont les principaux facteurs de la continuité du saccage.


Sundarbans 02
Paysage crépusculaire aux Sundarbans

SOURCES