Manimalworld

Parc national du Serengeti


Le parc national du Serengeti est un grand parc naturel situé en Tanzanie qui longe celui du Masai Mara. C'est le second plus grand parc national d'Afrique, s'étalant sur 15 000 km² (1,5 millions d'hectares). La vie animale y est plus importante qu'ailleurs, avec environ 4 millions d'animaux présents dans le parc et plus de 400 espèces d'oiseaux vivent dans le parc national du Serengeti.


Parc national du Serengeti
Bienvenue au Parc national du Serengeti



PRÉSENTATION DU PARC

Le parc national du Serengeti couvre 14 763 km² de plaines herbeuses, de savanes ainsi que de forêts riveraines et de terres boisées. Ce parc national se situe dans le nord du pays, bordé au nord par les frontières de Tanzanie et du Kenya où il est en continuité avec la réserve nationale du Masai Mara.

L'occupation humaine y est interdite sauf pour le personnel de la société zoologique de Francfort, et le personnel du TANAPA.

Le parc est généralement décrit comme étant divisé en trois régions :

- Les plaines du Serengeti : une vue sans fin avec très peu d'arbres et des prairies à perte de vue en font le décor le plus emblématique du parc. C'est ici que viennent vivre les gnous bleus de décembre à mai.


Grande migration au Serengeti
Grande migration au Serengeti

- Le couloir occidental : le coton "noir" (en fait l'argile noire) couvre la savane marécageuse de cette région. La rivière Grumeti abrite d'énormes crocodiles du Nil.

- Le nord du Serengeti : cette zone débute au petit village de Seronera (petit village bâti pour les membres du personnel de différentes associations), jusqu'à la rivière Mara à la frontière du Kenya.

Près du parc se trouve Olduvai Gorge, où de nombreux fossiles et vestiges humains ont été exhumés. Le parc est contigu à l'aire de conservation du Ngorongoro, et est une partie du grand écosystème du Serengeti. Il est listé par l'UNESCO comme patrimoine mondial. L'entité administrative pour tous les parcs de Tanzanie se nomme Parcs Nationaux de Tanzanie (Tanzania National Parks, ou TANAPA).


Serengeti carte
Situation géographique du Serengeti

HISTOIRE

L'étendue du parc national du Serengeti servait autrefois de pâturage pour le bétail du peuple massaï qui appelait cette zone la "plaine sans fin". L'explorateur allemand, le docteur Oscar Baumann pénètre pour la première fois dans la région en 1892. En 1913, le britannique Stewart Edward White explora la région nord du Serengeti puis revint, en 1920, dans la région où sera érigé, bien des années plus tard, le village de Seronera.

C'est en 1951 que le parc national du Serengeti fut créé grâce aux efforts communs de Bernhard Grzimek et de son fils Michael pour faire connaître l'endroit par le biais d'un livre et du film "Serengeti Shall Not Die", œuvre largement reconnue dans le monde de la conservation de la nature.

Dans le cadre de la création du parc, et pour préserver la faune, le peuple massaï fut déplacé vers les hautes terres du Ngorongoro. Le Serengeti est le plus ancien parc national de la Tanzanie et demeure le fleuron de l'industrie touristique du pays, offrant un attrait majeur grâce au "Northern Safari Circuit".


Serengeti paysage
Paysage du Serengeti

LA FLORE DU SERENGETI

Le parc national du Serengeti est constitué de prairies et de forêts, plaines, kopjes et des marais, qui tous constituent une savane. "Savane" est un terme général pour désigner tout type de terrains semi-arides, de prairies boisées et ouvertes à tous les mélanges de graminées et d'arbres. Les savanes couvrent un quart de la surface de la terre et les mondes peuvent soutenir plus d'animaux que n'importe quel autre type de terrain.

Une caractéristique commune des savanes est le feu. À moins que l'herbe des savanes ne soit complètement consommée par les animaux, elle sera parfois brûlée. Avec la possibilité de disposer d'un nombre massif d'animaux résidents et des incendies fréquents, les savanes sont des paysages très dynamiques et ont tendance à changer rapidement. Cela les rend très intéressants du point de vue scientifique.


Savane du Serengeti
Savane du Serengeti

LA FAUNE DU SERENGETI

En plus de la grande migration annuelle des ongulés, le parc national du Serengeti est très bien connu pour ses actions menées pour la préservation de la faune en particulier pour les Big Five, nommé ainsi comme étant les 5 trophées les plus prisés par les chasseurs autrefois et par les photographes de nos jours :

* Le lion : l'énorme quantité d'herbivores démontre parfaitement ce qu'est la plus grande population de ces félins en Afrique.


Lions d'Afrique
Lions du parc national du Serengeti

* Le léopard : ce prédateur solitaire est couramment observé dans la région de Seronera.


Léopard
Léopard du Serengeti

* L'éléphant : les troupeaux ont repris du poil de la bête à partir des années 1980. Ce pachyderme abonde surtout dans la partie nord du parc.


Éléphant
Éléphant du Serengeti

* Le rhinocéros noir : le braconnage a réduit sa population à une poignée d'individus près des Moru Kopjes, au centre du Serengeti.


Rhinocéros noir
Rhinocéros noir du Serengeti

* le buffle d'Afrique : Les grands troupeaux restent, malgré leur nombre, très réduits à cause des maladies.


Buffles d'Afrique
Buffles d'Afrique du Serengeti

Le parc national du Serengeti abrite également de nombreuses autres espèces telles que le guépard, la gazelle de Thompson, la gazelle de Grant, l'éland, le cobe à croissant, la hyène, le babouin, l'impala, le gnou, le lycaon et la girafe.

Le Serengeti est un des lieux où se sont révélés des photographes animaliers reconnus internationalement comme Yann Arthus-Bertrand et il est aujourd'hui le lieu de rendez-vous de nombreux photographes amateurs ou professionnels en quête de safari-photo. De nombreux reportages animaliers y sont tournés.


Migration du Serengeti
Migration des herbivores du Serengeti

ÉPILOGUE

Grâce à sa biodiversité et à l'importance écologique de la région, le parc national du Serengeti a été classé dans la liste du patrimoine mondial par l'UNESCO.

L'homme et l'animal sont interdépendants sur cette planète aux ressources limitées avec d'autres éléments tels que l'eau, le sol et l'air qui forment la croûte fragile extérieure de la terre que nous appelons "biosphère". La santé, le bien-être et la survie de nos parcs nationaux et de leur faune reflètent l'état de la condition humaine. La pression démographique croissante ainsi que l'exploitation agricole menacent désormais nos parcs et la vie qui y est préservée. Un équilibre doit être trouvé entre la préservation et l'utilisation des ressources du parc afin que les écosystèmes uniques du Serengeti puissent être conservés pour les générations futures. Propos de Lota Melamari, directeur général des parcs nationaux en Tanzanie.


Hyène et zèbres
Hyènes et zèbres du Serengeti

SOURCES