Manimalworld

Oryctérope (Orycteropus afer)


L'oryctérope (Orycteropus afer), ou cochon de terre, est un mammifère africain appartenant à la famille des Orycteropodidae dont il est l'unique représentant. Il est également le seul membre vivant du genre Orycteropus.


Oryctérope (Orycteropus afer)
Oryctérope (Orycteropus afer)



DESCRIPTION

L'oryctérope est un mammifère placentaire mesurant en moyenne 1,30 de long pour un poids allant de 40 à 70 kg. La queue mesure entre 44 et 65 cm de long.

La peau épaisse est de couleur gris jaunâtre pâle, avec la tête et la queue blanc cassé à chamoisé (la teinte grise à brun-roux qu'on observe souvent provient du sol, l'animal se tachant en creusant). Les femelles ont tendance à être plus claires.

Cet animal a un peu l'aspect d'un cochon, avec un museau tubulaire et de longues oreilles. Son corps est arqué et recouvert de poils grossiers plus courts sur la face et la queue effilée, mais qui s'allongent sur les membres puissants. Ces derniers sont courts, avec quatre doigts aux pattes antérieures et cinq aux pattes postérieures. Les griffes sont longues et en forme de cuillère, aux arêtes aiguës. La tête allongée se termine par un long museau flexible évoquant un groin. Une couche dense de soie entoure les narines, agissant comme un filtre anti-poussière lorsque l'animal creuse. L'oryctérope n'a ni canines ni incisives, et leurs dents jugales, à croissance continue et à pulpe fragmentée en minces cavités, s'enfoncent dans la dentine, qui n'est pas entourée d'émail mais de cément, contrairement aux autres mammifères.

L'oryctérope est doté d'une longue langue collante et de glandes salivaires bien développées. Son estomac a une région pylorique musculeuse qui fait office de gésier et broie les aliments. Mâles et femelles sont pourvus de glandes odoriférantes anales qui exsudent une sécrétion jaunâtre fétide.


Orycteropus afer
Orycteropus afer

HABITAT

L'oryctérope est une espèce largement distribuée au sud du Sahara, du Sénégal à l'est de l’Éthiopie jusqu'au sud de l'Afrique du Sud. Il est néanmoins absent du désert du Namib en Afrique du Sud-ouest. Il est également présent dans le bassin du Congo, bien que sa distribution dans les forêts tropicales d'Afrique de l'Ouest soit mal connue. La distribution de l'oryctérope est largement déterminée par la distribution des espèces de fourmis et de termites.

Dans son aire de répartition, l'oryctérope se produit dans une grande variété d'habitat, comme les prairies, les forêts et la savane. Il montre une préférence pour les zones à sol sablonneux, et évite les sols rocailleux qui sont difficiles à creuser ainsi que les habitats qui sont extrêmement secs.


Orycteropus afer distribution
Carte de répartition de l'oryctérope

ALIMENTATION

Se nourrissant uniquement la nuit, l'oryctérope repère les nids de fourmis et de termites grâce à la remarquable acuité de son ouïe et de son odorat. Il se déplace en zigzag, le museau au ras du sol, ses longues oreilles pointées en avant. Dès qu'une termitière est découverte, il commence à y creuser un petit trou à l'aide de ses griffes pointues. Puis il introduit sa longue langue gluante pour capturer un maximum d'insectes. Il agrandit progressivement le trou et continue ainsi à se nourrir et à creuser en alternance, jusqu'à ce que la totalité de son corps ait pénétré la termitière. Si celle-ci n'est pas détruite en une seule fois, l'oryctérope peut y revenir plusieurs nuits de suite.

Le régime alimentaire de l'oryctérope est à peu près le même tout au long de l'année, bien que les termites soient plus abondants à la saison des pluies et les fourmis pendant la saison sèche. Lorsque sa nourriture favorite se fait rare, il y rajoute d'autres insectes, tels que les coléoptères et leurs larves.


Oryctérope illustration
Illustration d'un oryctérope
Auteur: Scott Foresman

REPRODUCTION

On a peu d'informations sur la reproduction de l'oryctérope. Les naissances ont généralement lieu juste avant ou pendant la saison des pluies, lorsque les termites deviennent plus accessibles. Après une période de gestation dont la durée est comprise entre 7 et 9 mois, la femelle donne naissance à un seul petit. Celui-ci pèse environ 2 kg à la naissance. Le jeune oryctérope restera dans le terrier pendant 2 semaines environ, puis commence à suivre sa mère pour rechercher de la nourriture. À l'âge de 6 mois, le jeune peut creuser pour lui-même. À 12 mois, il atteint sa taille adulte et sa maturité sexuelle au bout de 2 ans.


Oryctérope femelle
Oryctérope femelle et son petit

COMPORTEMENT

L'oryctérope mène une existence très discrète. Animal nocturne et solitaire, il passe ses journées dans un terrier de plusieurs mètres de long qui comporte une chambre suffisamment vaste pour qu'il puisse s'y tenir debout sans difficulté. Des trous peu profonds sont aménagés à proximité du terrier pour les excréments. L'une des principales caractéristiques de l'oryctérope est son aptitude à creuser le sol avec une prodigieuse rapidité, grâce aux fortes griffes de ses membres antérieurs.

Chaque animal dispose de plusieurs terriers ayant des usages différents : abris temporaires qui servent de relais en cas de mauvais temps durant les expéditions nocturnes, refuges d'urgence pour permettre à l'animal d'échapper aux prédateurs et refuge permanent où les jeunes naissent. Ce dernier type de terrier a souvent plusieurs entrées et est fréquemment remanié. Il s'enfonce profondément dans le sol et comprend un vaste réseau de passages ayant jusqu'à 13 m de long.

L'oryctérope partage son domaine avec une variété d'animaux consommant des termites et des fourmis, tels que la hyène, le protèle, le chacal, l'otocyon, les vautours, les oies et le pangolin. Mais tous ces animaux ne mangent pas nécessairement que des insectes, ce qui réduit leur concurrence avec l'oryctérope.


Oryctérope juvénile
Oryctérope juvénile

PRÉDATEURS

En plus de l'homme qui est son plus grand prédateur, l'oryctérope peut être la proie du lion, du léopard, du lycaon et de la hyène. Le phacochère peut également parfois s'attaquer aux jeunes. Il parvient souvent à leur échapper en prenant la fuite ou en s'enfouissant rapidement dans le sol. Et, s'il n'a pas le choix, il est capable de se défendre à coups de griffe avec une redoutable efficacité.


Oryctérope au zoo Londres
Oryctérope au zoo Londres
Auteur: Graham Racher

MENACES

Grâce à sa large diffusion, la population mondiale d'oryctéropes n'est pas considérée comme menacée, mais dans certaines régions leur nombre a été considérablement réduit en raison des activités humaines et la destruction de son habitat. Dans de nombreuses régions, l'oryctérope est chassé pour sa viande, sa peau et ses griffes. Les dents sont également utilisées par les tribus du Zaïre pour en faire des colliers pour conjurer les maladies et attirer la chance. Ses poils sont parfois réduits en poudre et, mélangés à la bière locale, ils produisent un poison puissant.

L'habitat de l'oryctérope est souvent transformé en terres agricoles, et la production intensive de céréales a entraîné une baisse du nombre d'individus. Cependant, l'agriculture n'a pas que des impacts négatifs sur l'espèce. En effet, l'élevage du bétail peut être bénéfique à l'animal parce que le sol piétiné améliore l'habitat pour les termites. Des conflits avec les activités humaines peuvent également survenir, car les terriers creusés par l'oryctérope peuvent endommager le matériel agricole, les routes, les murs de barrage et les clôtures. L'espèce est alors persécutée par les agriculteurs. Ironiquement, dans les zones où l'oryctérope et autres animaux insectivores ont été exterminés, les pâturages et les cultures céréalières ont subi des dommages par les termites.


Oryctérope en Afrique du Sud
Oryctérope en Afrique du Sud
Auteur: Louise Joubert

STATUT ET CONSERVATION

L'oryctérope n'est actuellement pas considéré comme une espèce menacée. Il est inscrit dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN.

Présent sur une large aire de répartition ainsi que dans de nombreux parcs nationaux protégés, aucune mesure de conservation ciblée n'est nécessaire ou recommandée dans le présent ou dans un avenir proche.


SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS reconnaît dix-sept sous-espèces différentes d'oryctérope :

- Orycteropus afer adametzi

- Orycteropus afer aethiopicus

- Orycteropus afer afer

- Orycteropus afer angolensis

Orycteropus afer erikssoni

-Orycteropus afer faradjius

-Orycteropus afer haussanus

-Orycteropus afer kordofanicus

-Orycteropus afer lademanni

- Orycteropus afer leptodon

- Orycteropus afer matschiei

- Orycteropus afer observandus

- Orycteropus afer ruvanensis

- Orycteropus afer senegalensis

- Orycteropus afer somalicus

- Orycteropus afer wardi

- Orycteropus afer wertheri

Aardvark
En anglais, l'oryctérope est appelé Aardvark

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communOryctérope
Autres nomsOryctérope du Cap
Cochon de terre
English nameAardvark
Español nombreCerdo hormiguero
Oricteropo
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreTubulidentata
FamilleOrycteropodidae
GenreOrycteropus
Nom binominalOrycteropus afer
Décrit parPeter Simon Pallas
Date1766



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

L'oryctérope
L'oryctérope

SOURCES


L'univers fascinant des animaux Fiche N°80