Manimalworld

Loutre du Congo (Aonyx congicus)


La loutre du Congo (Aonyx congicus) est un mammifère carnivore appartenant à la famille des mustélidés. Cette loutre, originaire d'Afrique, forme le genre Aonyx avec deux autres espèces, loutre à joues blanches du Cap et la loutre cendrée. La loutre du Congo est également appelée Loutre à joues blanches du Congo ou Paraonyx tacheté.


Loutre du Congo (Aonyx congicus)
Loutre du Congo (Aonyx congicus)



DESCRIPTION

La loutre du Congo est une grande loutre mesurant environ 1,5 m de long et pesant environ 20 kg. Avec son long corps sinueux, ses pattes courtes et ses pieds palmés, elle est très similaire en apparence à la loutre à joues blanches du Cap. La fourrure est brun foncé sur le dos avec des pointes argentées sur la tête et les épaules donnant une apparence presque givrée, tandis que la fourrure sur la face inférieure du corps et sur ​​les côtés du visage, de la gorge et du cou sont de couleur crème plus légère. Les dents ne sont pas aussi grandes que celles de la loutre à joues blanches du Cap. De plus, le crâne et le cou sont moins musclés.

Actuellement, des études sont en cours pour déterminer s'il s'agit d'une espèce distincte ou simplement une sous-espèce de la loutre à joues blanches du Cap. Une étude faite en 2001 semble montrer qu'il s'agirait pourtant bien d'une espèce distincte, mais les avis sont encore partagés sur le sujet.


Aonyx congicus
Aonyx congicus

HABITAT

La loutre du Congo se rencontre dans le bassin du fleuve Congo au Zaïre, au nord Angola, au Congo, au Gabon, au Cameroun et au sud de l'extrême sud-ouest de la République centrafricaine, ainsi que les forêts et les zones humides du Rwanda, du Burundi et de l'Ouganda du sud-ouest.

Cette espèce se trouve dans les rivières, les ruisseaux et les marais dans les forêts tropicales de plaine et les forêts marécageuses du bassin du fleuve Congo, et dans les forêts, les marécages, les marais de papyrus des hauts plateaux et les zones humides autour des lacs au Rwanda, au Burundi et ouest de l'Ouganda.


Aonyx congicus range map
Carte de répartition de la loutre du Congo

ALIMENTATION

La loutre du Congo est une espèce carnivore dont le régime alimentaire est assez varié. Elle mange des crabes, des mollusques, des poissons, des grenouilles et d'autres petits vertébrés et des invertébrés dans les rivières peu profondes et les rives boueuses du bassin du fleuve Congo. La structure de ses dents ainsi que certaines observations suggèrent qu'elle se nourrit également de vers de terre et d'amphibiens.


Loutre du Congo 02
La loutre du Congo est très habile de ses pattes

REPRODUCTION

On sait très peu de choses sur les habitudes d'accouplement de la loutre à joues blanches du Congo. Elle reste énigmatique par sa nature insaisissable empêchant de décrire son comportement. En dépit d'un manque d'information sur le développement et la reproduction de ces loutres, on peut raisonnablement supposer qu'ils sont similaires à d'autres membres du genre Aonyx. On pourrait en déduire que le système de reproduction est similaire à d'autres espèces de loutres africaines, où il y a une monogamie de courte durée suivie d'un retour à un mode de vie plus solitaire. L'espérance de vie de la loutre du Congo est également inconnue, mais devrait être de l'ordre de 14 à 16 ans comme c'est le cas pour ses cousines la loutre cendrée et la loutre à joues blanches du Cap.


COMPORTEMENT

La loutre à joues blanches du Congo est principalement nocturne, mais a déjà pu être observée dans les terres marécageuses non perturbées pendant la journée. Bien qu'elle soit généralement solitaire, plusieurs familles ont également été observées le long des rivières du Cameroun.


PRÉDATEURS

Le pelage marron foncé de la loutre du Congo agit comme une forme de camouflage dans les marais boueux et les rivières du bassin du Congo. La coloration peut la protéger de la prédation par les crocodiles, les pythons, les aigles et léopards dans cet habitat. Bien qu'il n'y ait pas de documentation de la prédation sur les loutres à joues blanches du Congo, d'autres espèces de loutres sont prises par de grands serpents, des crocodiles, de grands félins et des rapaces. Il est donc raisonnable de supposer que des prédateurs semblables s'en prennent à elle.


Loutre du Congo 03
Gros plan de la loutre du Congo
© Sea Pics

MENACES

Les menaces actuelles dont doit faire face la loutre du Congo ne sont pas encore clairement établies. Néanmoins, la chasse pour la viande de brousse, la destruction des habitats et la déforestation dans certaines parties de son aire de répartition semblent être les principales menaces. En outre, les loutres sont directement ciblées par les pêcheurs en raison de la concurrence perçue par ses derniers sur les stocks de poissons.


CONSERVATION

La loutre à joues blanches du Congo est répertoriée sur la Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN dans la catégorie données insuffisantes (DD). En raison de la rareté des études spécifiques aux espèces, un manque de données concernant les populations et les tendances et les limites des habitats, une évaluation précise de l'état de l'espèce n'est pas possible. L'espèce est néanmoins présente dans plusieurs aires protégées en République centrafricaine, le Gabon et la République démocratique du Congo.


furetSOUS-ESPÈCES

En considérant que la loutre à joues blanches du Congo soit une espèce distincte, on compterait normalement trois sous-espèces :

- Aonyx congica congica

- Aonyx congica microdon

- Aonyx congica phillippsi


Loutre à joues blanches du Congo
La loutre à joues blanches du Congo

PLUS D'INFOS

Pour en savoir plus sur la loutre à joues blanches du Congo :

* Otter Specialist Group

* IOSF - The International Otter Survival Fund


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communLoutre à joues blanches du Congo
Autre nomLoutre du Congo
English nameCameroon clawless otter
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleMustelidae
GenreAonyx
Nom binominalAonyx congicus
Décrit parEinar Lönnberg
Date1910



Satut IUCN

Données insuffisantes (DD)

SOURCES