Manimalworld

Hyène brune (Parahyaena brunnea)


La hyène brune (Parahyaena brunnea) est un mammifère carnivore appartenant à la famille des Hyaenidae dans le genre Parahyaena dont elle est l'unique membre. Toutefois, l'ITIS préfère classer cette hyène dans le genre Hyaena avec la hyène rayée.


Hyène brune (Parahyaena brunnea)
Hyène brune (Parahyaena brunnea)



DESCRIPTION

La hyène brune est un grand carnivore mesurant entre 1,10 et 1,30 m de long, 78 cm de haut et une queue d'environ 30 cm. Le poids moyen est de 40 à 55 kg. Il n'y a pas vraiment de dimorphisme sexuel entre mâles et femelles. Contrairement à la hyène tachetée, il est aisé de distinguer les deux sexes.

Cette hyène se distingue des trois autres espèces de hyénidés par son pelage hirsute et ses oreilles pointues. Le pelage est marron ou ardoise. Les jambes sont brunes rayées de blanc. La queue est relativement courte et touffue, avec à peu près la même coloration que le corps

La fourrure de couleur crème autour du cou forme une crinière distincte chez les adultes, qui, avec les cheveux sur le dos, se tient dressée dans des situations agressives ou défensives. Il arrive parfois que certains spécimens n'aient plus de crinière, car en raison des combats, elle est remplacé par du tissu cicatriciel.

Comme toutes les hyènes, la hyène brune est dotée de dents incroyablement grandes et de puissantes mâchoires lui permettant de broyer des os et libérer la moelle nutritive à l'intérieur. La partie supérieure des carnassières est particulièrement large et bien développée, sans doute une adaptation pour le concassage des os. Les oreilles dressées sont plus grandes et plus pointues que celles des autres hyènes.


Parahyaena brunnea
Parahyaena brunnea

HABITAT

La hyène brune se produit dans la zone ouest des régions arides du sud de l'Afrique, qui comprend l'Angola, le Botswana, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l'Afrique du Sud, le Swaziland et le Zimbabwe.

Elle occupe les zones désertiques et semi-désertiques, le maquis ouvert et la savane boisée ouverte. Elle peut également survivre à proximité des zones urbaines, mais a besoin de quelques types de couvertures pour se reposer pendant la journée, comme les zones rocheuses et la couverture de brousse.


Parahyaena brunnea range map
Carte de répartition de la hyène brune

ALIMENTATION

Contrairement à ses cousines, la hyène brune est une médiocre chasseuse. Elle est plus généraliste et très opportuniste quant au choix de sa nourriture. La majeure partie de son alimentation se compose de charognes. Lorsqu'elle chasse, cette hyène n'hésite pas à poursuivre de petits oiseaux et des mammifères sur de courtes distances.

En plus de la viande, la hyène brune consomme aussi plusieurs variétés de fruits riches en eau pendant la saison sèche. Cette particularité de son régime alimentaire lui permet de vivre dans des régions plus arides que leur proche parent, la hyène tachetée. L'excès de nourriture qui ne peut être consommé en une seule fois est parfois enterré sous des arbustes ou des buissons et récupéré le lendemain. Elle est également connue pour être coprophage.


Hyène brune en Afrique du Sud
Hyène brune en Afrique du Sud

REPRODUCTION

La hyène brune s'accouple généralement pendant la saison sèche africaine de mai à août. Elle présente généralement un ou deux systèmes de reproduction complexes. Le premier est un système polygame clanique, qui ne se produit que lorsque l'alpha mâle du clan est un individu non lié venant d'un autre clan afin d'éviter toute consanguinité. Le second système consiste à ce que les femelles s'accouplent avec des mâles nomades qui errent entre les territoires.

Après une période de gestation de 3 mois, la femelle met au monde une portée de 1 à 3 petits. Ils naissent aveugles et pèsent en moyenne 693 g. Leur coloration est semblable à celle de leurs parents, mais avec une fourrure plus courte. Ils sont presque entièrement dépendants du lait de leur mère pendant les 3 premiers mois de leur vie, mais ils peuvent aussi téter parfois d'autres femelles du clan. Le sevrage a lieu lorsque les petits sont âgés de 3 à 12 mois. Une fois que le sevrage débute, leur régime alimentaire est progressivement complété par de la viande rouge ramenée à la tanière par d'autres membres du clan.

Les jeunes hyènes passent le plus clair de leur temps à l'intérieur ou très près de la tanière jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de 15 mois. Entre 15 et 30 mois, les individus sont considérés comme des sub-adultes et sont capables de se nourrir de façon indépendante. Les femelles atteignent leur maturité sexuelle à 24 mois, et les mâles deviennent sexuellement matures vers l'âge de 40 mois.

Dans le sud du Kalahari, 86 % des jeunes hyènes brunes peuvent vivre jusqu'à l'âge de 15 mois. La chasse par les agriculteurs est une cause fréquente de décès chez les jeunes adultes et les jeunes adultes qui errent sur leur territoire. Les adultes matures ont généralement un faible taux de mortalité, et leur plus grande menace est la présence de plus gros carnivores comme les lions d'Afrique. Pour les personnes qui atteignent l'âge avancé d'environ 10 ans, l'usure des dents est le facteur limitant pour la survie, et la plupart meurent en raison d'une alimentation inadéquate.


Hyène brune juvénile
Hyène brune juvénile

COMPORTEMENT

La hyène brune est de mœurs principalement nocturne. Elle parcoure de vastes distances sur son propre territoire à la recherche de nourriture. Avec son sens exceptionnel de l'odorat la hyène brune peut localiser les carcasses sur plusieurs kilomètres, et sans la nécessité de coopérer avec d'autres hyènes, elle n'a pas à partager sa trouvaille à moins qu'elle n'apporte la nourriture à la tanière.

Le long de la côte namibienne, la hyène se promène sur la plage pour manger les otaries et les baleines mortes ainsi que les débris rejetés par l'océan. La nourriture qui n'est pas consommée immédiatement ou ramenée aux petits est parfois enterré sous des buissons ou des arbres pour la manger plus ultérieurement.

La hyène brune est soit nomade ou membre d'un clan. Environ un tiers des mâles sont des nomades qui ont quitté leurs clans à la naissance et sont à la recherche d'un autre clan. Les femelles sont parfois nomades, mais seulement quand elles n'ont pas de petits à charge. Les clans, variant de 4 à 15 individus, sont plus petits que ceux des hyènes tachetées. Un clan défend le territoire et tous les membres aident à élever les rejetons.


Hyène brune 03
La hyène brune est un prédateur diurne

PRÉDATEURS

Le lion d'Afrique est le seul grand prédateur naturel de la hyène brune. Il arrive parfois que d'autres espèces de hyènes s'attaquent à elle, mais les rencontres se produisent rarement en raison de leurs préférences d'habitats qui sont totalement différents. Les jeunes hyènes brunes sont sensibles à la prédation par le lion, le chacal à dos noir et parfois le lycaon. La vie en groupe réduit probablement la prédation des jeunes par ces animaux. Quand un prédateur s'approche de la tanière, les petits, généralement ceux de moins de quatre mois, se retirent au fond de la tanière et les adultes se tiennent devant l'entrée tous poils hérissés.


Hyène brune en captivité
Hyène brune en captivité

MENACES

Comme les autres espèces de hyènes, la hyène brune est souvent victime de préjugés, mythes et de mauvaises presses généralistes. Les croyances locales racontent que les hyènes brunes menacent le bétail domestique (trouver une hyène se nourrissant de la carcasse de bétail n'est clairement pas la preuve qu'il était le tueur), et les agriculteurs commerciaux dans de nombreuses parties de son aire de répartition ont tué des individus inoffensifs. En réalité, les hyènes brunes s'attaquent rarement au bétail, et à ces occasions, on pense que les tueries sont souvent réalisées par une personne en particulier.

En plus de la menace de persécution, certaines parties du corps de la hyène brune sont occasionnellement utilisées dans la médecine traditionnelle et les rituels. Après cet empoisonnement, le piégeage et la chasse, la population globale de l'espèce est peut-être en baisse, et il est maintenant rare, peut-être éteint, dans le sud de son aire de répartition. Selon certaines estimations le nombre d'hyènes brunes serait de moins de 8 000 en Afrique.


Hyène brune au Kalahari
Hyène brune au Kalahari
© Mike Meyers

STATUT ET CONSERVATION

La hyène brune est considérée comme quasi menacé (NT) avec une tendance à la baisse par la Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN, et l'US Fish and Wildlife Service l'a classé comme en danger depuis 1970.

Malgré la persécution, l'avenir de la hyène brune est un peu plus brillant. Les agriculteurs d'Afrique australe changent lentement leurs attitudes envers la hyène et les campagnes d'éducation aideront à soutenir la conservation de l'espèce. La hyène brune vit également dans plusieurs parcs nationaux tels que le Namib-Naukluft Park, le parc national d'Etosha et le parc national Sperrgebiet en Namibie, la réserve du Kalahari central au Botswana et le parc national Gemsbok en Afrique du Sud. L'entretien de ces aires protégées, en combinaison avec les efforts visant à éliminer toute ignorance humaine et l'intolérance, permettra d'assurer un avenir plus optimiste pour cet animal fascinant et intelligent.


Hyène brune gros plan
Gros plan d'une hyène brune

SAVIEZ-VOUS QUE ?

* Selon la classification de MSW, la hyène brune est classée dans le genre Parahyaena. Ce genre n'est, par contre, pas répertorié par l'ITIS qui classe l'animal dans le genre Hyaena avec la hyène rayée.

* La hyène brune est une espèce dite monotypique car elle ne compte aucune sous-espèce connue.


Brown hyena
En anglais, la hyène brune est appelée Brown hyena

PLUS D'INFOS

Pour en savoir plus sur la hyène brune et sa conservation :

* Hyaena Specialist Group

* Brown Hyena Research Project


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communHyène brune
English nameBrown hyena
Español nombreHiena parda
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreFeliformia
FamilleHyaenidae
GenreMSW : Parahyaena
ITIS : Hyaena
Nom binominalMSW : Parahyaena brunnea
ITIS : Hyaena brunnea
Décrit parCarl Peter Thunberg
Date1820



Satut IUCN

Quasi menacé (NT)

La hyène brune
La hyène brune

SOURCES