Manimalworld

Margay (Leopardus wiedii)


Le margay (Leopardus wiedii) est un mammifère carnivore qui se distingue des autres petits félins par le fait qu'il vit presque exclusivement dans les arbres. Cet animal se trouve dans les forêts tropicales d'Amérique centrale et du Sud. Le margay est également connu sous le nom de chat-tigre.


Margay (Leopardus wiedii)
Margay (Leopardus wiedii)



DESCRIPTION

Le margay est un petit félin admirablement bien modelé, un peu plus grand qu'un chat domestique. Il mesure entre 42 et 79 cm de long (tête-corps) pour un poids allant de 2,6 à 9 kg. La queue mesure de 30 à 51 cm de long. Le mâle et la femelle sont semblables en taille et en apparence.

La couleur du pelage du margay varie du jaune fauve au brun grisâtre. La fourrure est marquée de plusieurs rangées de taches sombres et de rosettes ouvertes. La tête, le cou et la gorge portent des lignes noires, et le dos des oreilles est noir avec une tache blanche centrale. Sa longue queue plutôt touffue est marquée par des anneaux. La fourrure du margay est relativement épaisse et douce.

Souvent confondu avec l'ocelot (Leopardus pardalis), dont il est physiquement proche, le margay se distingue pas sa taille plus petite, son corps plus mince, ses yeux proportionnellement grands et sa longue queue, qui, contrairement à l'ocelot, est plus longue que la patte arrière. Le margay se distingue difficilement de l'oncille (Leopardus tigrinus), dont il diffère par sa taille légèrement plus grande, ses grandes taches et son aspect moins robuste.

Les griffes du margay sont longues et pointues. Rétractées au repos, elles peuvent sortir automatiquement sous l'action de muscles réflexes lorsque l'animal est excité. L'une de ses caractéristiques physiques particulières réside dans son extrême souplesse. Ses pattes arrière sont munies d'articulations spéciales leur permettant de pivoter sur 180°. Cette caractéristique lui permet de descendre d'un arbre ou d'une branche la tête la première sans bondir.


Leopardus wiedii
Leopardus wiedii

HABITAT

Le margay se trouve au nord du Mexique, en Amérique Centrale et en Amérique du Sud, à l'est des Andes, du sud au nord de l'Argentine et de l'Uruguay. Il existe un enregistrement de l'espèce au Texas, mais sa présence aux États-Unis est incertaine. Le dernier margay vu aux États-Unis a été repéré au Texas dans les années 1850.

Le margay habite les forêts tropicales et subtropicales. Bien que parfois signalés en dehors des zones boisées, comme dans le cacao ou les plantations de café ombragées, le margay est plus fortement associé à un habitat forestier que n'importe quel autre chat tropicale d'Amérique.


Leopardus wiedii range map
Carte de répartition du margay

ALIMENTATION

Le margay se nourrit surtout d'oiseaux, de petits mammifères, de lézards et de rainettes qu'il capture pour la plupart dans les arbres.

Le margay a une excellente acuité visuelle et auditive. Même dans la pénombre des forêts tropicales, ses grands yeux peuvent repérer le moindre déplacement grâce à une couche de cellules réfléchissantes située derrière la rétine. De telles cellules sont également présentes chez les chats domestiques, ce qui explique la phosphorescence de leurs yeux quand ils directement sont frappés par la lumière.

Le margay doit en partie sa remarquable acuité auditive au large développement de ses oreilles et à leur mobilité : il a le réflexe d'orienter ses pavillons en direction du moindre bruit, ce qui permet ainsi de localiser une proie avec précision.

La dentition du margay est parfaitement adaptée à son régime carnassier, avec des canines acérées dont il se sert pour tuer ses victimes, généralement en les prenant à la gorge.

Chassant à l'affût, il est le seul félin, avec la panthère longibande d'Asie, capable de bondir sur une proie, sans avoir besoin de prendre auparavant un point d'appui sur le sol pour assurer son équilibre.


Margay 01
Le margay est un prédateur arboricole
Auteur: Malene Thyssen

REPRODUCTION

Le margay se reproduit généralement d'octobre à janvier, bien qu'il soit possible que cette période se prolonge dans certaines régions équatoriales. Au début de cette période, le mâle quitte son territoire pour se mettre en quête d'une partenaire. La femelle reste sur le sien et s'accouple avec tous les mâles qui s'y présentent. Lorsque la femelle est en chaleur, elle sécrète un liquide dont elle asperge son territoire pour signaler à d'éventuels partenaires qu'elle est disposée à les accueillir. Mâles et femelles peuvent former un couple uni pendant la période de reproduction, en partageant le même territoire et en chassant ensemble. Ensuite, la femelle s'occupe seule de sa portée.

Au terme d'une gestation de 60 à 80 jours, la femelle donne naissance à 1 ou 2 petits dans une tanière située dans un tronc d'arbre creux ou un terrier. Les jeunes margays, qui sont entièrement aveugles à la naissance, ouvrent les yeux à environ 2 semaines, et commencent à quitter la tanière à environ 5 semaines.

Le sevrage survient à environ 8 semaines, mais les petits n'atteignent leur taille adulte qu'au bout de 1 an et ne commencent à se reproduire que vers l'âge de 2 ou 3 ans.

L'espérance de vie du margay à l'état sauvage n'est pas connue. En captivité, ce félin peut vivre en moyenne jusqu'à 15 ans avec un âge maximal enregistré de 24 ans.


Margay 02
Margay femelle et son petit
Auteur: Malene Thyssen

COMPORTEMENT

Le margay est un animal diurne qui chasse et se nourrit dans les arbres, où il passe ensuite la nuit à dormir à la fourche d'une branche ou dans un trou. Doué d'une exceptionnelle souplesse articulaire, c'est un véritable acrobate, qui peut se suspendre à une branche avec une seule de ses pattes arrières, grimper en spirale le long d'un troc à une vitesse vertigineuse, puis redescendre la tête la première. Aucun autre félin n'est capable de telles performances.

Le margay vit sur un vaste territoire qu'il marque en déposant des sécrétions odorantes et de l'urine sur les rochers ou les souches. Il y fréquente des endroits différents pour dormir, se reposer, chasser et dévorer ses proies. La femelle s'y aménage en outre une tanière pour y élever ses petits. Il arrive parfois que les territoires de plusieurs margays se recoupent. En général, cela n'entraîne pas de conflits, sauf en période de reproduction, car les mâles deviennent plus agressifs et les femelles défendent leur tanière avec beaucoup de férocité.


Margay au Parc des Félins
Margay au Parc des Félins
Auteur: Clément Bardot

MENACES

La population de margays à travers son aire de répartition n'est pas bien connue, mais il semble se produire naturellement à de faibles densités, et n'est peut-être pas aussi abondant qu'on ne le pensait. Il y a quelques décennies, le margay était l'un des chats d'Amérique latine le plus fortement exploité pour le commerce de la fourrure, en particulier après que des inquiétudes ont commencé à surgir sur le niveau d'exploitation de l'ocelot. La petite taille du margay signifie qu'au moins 15 peaux étaient nécessaires pour confectionner un manteau. Près de 14 000 margays étaient ainsi abattus annuellement entre 1976 et 1984. En outre, bien que la fourrure du margay fût moins précieuse que celle de l'ocelot, les margays pouvaient être capturés dans des pièges pour les ocelots. Malgré l'introduction de la protection juridique, la chasse illégale est un problème persistant dans certaines régions, et le margay est également capturé illégalement pour le commerce des animaux.

La principale menace actuelle pour le margay est la destruction de l'habitat par la déforestation remplacé en grande partie pour l'agriculture, les pâturages et la construction de routes. Le comportement arboricole du margay, combiné avec ses faibles densités et son faible taux de reproduction, le rendent particulièrement vulnérables à cette menace.

À la lumière de toutes ces menaces, l'IUCN a tiré la sonnette d'alarme pour avertir que l'espèce est susceptible de se qualifier dans la catégorie Vulnérable (VU) dans un proche avenir.


Margay 03
Margay en captivité

STATUT ET CONSERVATION

Le margay est une espèce menacée d'extinction classée en Annexe I de la CITES depuis 1992 interdisant tout commerce de cette espèce. La Liste rouge des espèces menacées de l'IUCN répertorie ce félin dans la catégorie quasi menacé (NT).

Bien qu'il se produise dans un certain nombre de zones protégées, les populations de ces zones devraient être faibles en raison de l'impact négatif des densités d'ocelots plus élevés. L'espèce est considérée comme en voie de disparition par l'US Fish and Wildlife Service, et d'autres études sont recommandées dans son écologie, ses mœurs, les populations et les menaces qui pèsent sur ​​l'espèce.


Margay 04
Le margay est menacé d'extinction

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle de l'ITIS, il existe huit sous-espèces distinctes de margay :

- Leopardus wiedii cooperi

- Leopardus wiedii glaucula

- Leopardus wiedii nicaraguae

- Leopardus wiedii oaxacensis

- Leopardus wiedii pirrensis

- Leopardus wiedii salvinia

- Leopardus wiedii wiedii

- Leopardus wiedii yucatanica


Margay 05
Le margay
Auteur: Paul Smith

SAVIEZ-VOUS QUE ?

* Le margay doit son nom scientifique au prince de Wied, un explorateur et naturaliste allemand du XIXe siècle, qui dirigea une expédition au Brésil pour étudier ce mammifère dans son environnement naturel.

* Le mot "Margay" vient du tupi, une langue indienne.

* On confond souvent le margay avec l'oncille et l'ocelot, deux autres félins des forêts d'Amérique du Sud, qui fréquentent beaucoup plus souvent le sol.

* En Amérique du Sud, le margay est aussi appelé Chat tacheté à longue queue.

* Avant d'être classé définitivement dans le genre Leopardus, le margay faisait partie des espèces du genre Felis.


Margay 06
Le margay est souvent confondu avec l'oncille
Auteur: Paul Smith

PLUS D'INFOS

Pour en savoir plus sur le margay et la conservation des espèces de chats sauvages :

* Nowell, K. et Jackson, P. (1996) Chats sauvages: Enquête sur le statut et le Plan d'action pour la conservation. Groupe CSE / UICN de chat de spécialiste, IUCN, Gland, Suisse et Cambridge, Royaume-Uni. Disponible à l'adresse: Statut survey and Conservation plan Wild cats

* de Oliveira, TG (1998) Leopardus wiedii des espèces de mammifères, 579: 1-6.. Disponible à l'adresse: Mammalian Species N°579

* UICN / SSC Cat Specialist Group


CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communMarguay
English nameMargay
Español nombreGato tigre
Cunaguaro
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreFeliformia
FamilleFelidae
Sous-familleFelinae
GenreLeopardus
Nom binominalLeopardus wiedii
Décrit parHeinrich Rudolph Schinz
Date1821



Satut IUCN

Quasi menacée (NT

Margay gros pla
Gros plan du margay
Auteur: Paul Smith

SOURCES