Manimalworld

Crocodile des marais (Crocodylus palustris)


Le crocodile des marais (Crocodylus palustris) est un crocodile appartenant à l'ordre des crocodiliens dans la famille des Crocodylidae du genre Crocodylus.


Crocodile des marais (Crocodylus palustris)
Crocodile des marais (Crocodylus palustris)



DESCRIPTION

Le crocodile des marais est une espèce de grande taille mesurant entre 4 et 5 m de long. Son museau est plus large que celui des autres membres du genre Crocodylus donnant à ce crocodile l'apparence d'un alligator. Néanmoins la dent large et visible lorsque la mâchoire est fermée indique bien qu'il s'agit d'un crocodile.

La tête du crocodile des marais est plate. Les yeux, les oreilles et les narines sont placés sur le dessus du crâne permettant au crocodile de submerger le reste de son corps dans l'eau tout en gardant ses organes sensoriels au-dessus de la surface. Les yeux sont protégés par une membrane nictitante et la trachée est recouverte d'un morceau de peau empêchant l'eau de s'infiltrer dans les poumons lorsqu'il attaque une proie sous l'eau.

Le crocodile des marais a les pieds palmés bien qu'ils ne soient pas utilisés pour la nage, car c'est la queue très musclée qui propulse l'animal dans l'eau. La dentition se compose de 66 à 68 dents. Les écailles présentes autour de la gorge semblent remplir une fonction de protection lorsqu'il se déplace dans les zones marécageuses peu profondes comme pour l'alligator d'Amérique. On considère d'ailleurs que le crocodile des marais a une écologie similaire à l'alligator d'Amérique, ce qui pourrait expliquer les similitudes morphologiques entre les deux espèces.

Chez le crocodile des marais, les juvéniles sont de couleur beige avec des bandes noires croisées sur le corps et la queue. Les adultes sont généralement gris-brun avec quelques restes des bandes noires de leur enfance. Chez cette espèce, comme chez bon nombre de crocodiles, le dimorphisme sexuel est bien visible, les mâles étant plus grands que les femelles.


Crocodylus palustris
Crocodylus palustris

HABITAT

Le crocodile des marais vit principalement en Iran, au Pakistan, en Inde, au Népal, au Bangladesh et au Sri Lanka. Il a également déjà été vu au Bangladesh mais est aujourd'hui considéré comme disparu de cette région.

Ce crocodile vit dans les lacs d'eau douce, les étangs et les marais. Il peut également être observé dans les retenues d'eau artificielles, les canaux d'irrigation fabriqués par l'homme, les lagunes salées et même les lagunes côtières. Ce reptile préfère les eaux peu profondes et calmes et est capable de parcourir de longues distances sur la terre ferme afin de se trouver un habitat convenable.


Crocodylus palustris range map
Carte de répartition du crocodile des marais

ALIMENTATION

Le crocodile des marais est un prédateur qui chasse pour se nourrir. Les petits s'alimentent principalement de crustacés, d'insectes et de petits poissons. Les adultes ont un régime alimentaire plus varié composé de poissons, d'amphibiens, de reptiles, d'oiseaux et de mammifères. Les gros spécimens sont capables de s'attaquer à des cervidés et sont également connus pour s'attaquer à l'homme.


Crocodile des marais 02
Crocodile des marais est un chasseur carnivore
© Neil Bygrave

REPRODUCTION

Le crocodile des marais atteint généralement sa maturité sexuelle vers l'âge de 6 ans pour les femelles et 10 ans pour les mâles. Les nids sont construits pendant la saison sèche de décembre à février. La femelle pond entre 25 et 30 œufs dans un trou qu'elle aura confectionné près d'une berge. En captivité, certains spécimens produisent deux couvées par an, mais ce phénomène n'a pas encore été observé à l'état sauvage.

La période d'incubation est de l'ordre de 55 à 75 jours, après quoi les petits sortent de leur coquille. À la naissance un bébé crocodile mesure environ 30 cm de long. La recherche sur les effets de la température sur le sexe des embryons a révélé qu'une température de 32,5 degrés produit des embryons mâles. Les œufs exposés à une température plus haute ou plus basse donnent des embryons femelles.

Une fois les petits sortis de leur coquille, la femelle transporte sa progéniture dans l'eau en les prenant dans sa gueule. Pour un super-prédateur tel que le crocodile, il est étonnant de voir avec quelle douceur la mère réussit à les attraper sans leur faire de mal. En captivité, on a déjà pu observer des mâles effectuant cette tâche. Une fois à l'eau, les petits se débrouilleront seuls pour se nourrir. Néanmoins, les parents continueront à veiller sur eux pendant 1 ou 2 ans, après quoi ils se contenteront de les tolérer.


Crocodile des marais 03
Crocodile des marais au Sri Lanka

MENACES

Le crocodile des marais a longtemps été chassé pour sa peau et sa viande surtout pendant la période de 1950 à 1960. La chasse pour sa peau était le facteur principal ayant contribué au déclin de ce crocodile. Aujourd'hui ce n'est plus la chasse la menace principale qui pèse sur l'espèce mais la destruction de son habitat naturel au détriment du développement agricole et industriel. La prédation des œufs par l'homme ainsi que les filets de pêche dans lesquels le crocodile des marais est pris accidentellement sont également des menaces sérieuses pesant sur cette espèce. Le braconnage pour sa peau sévit encore de nos jours et certaines parties du crocodile sont également utilisées localement à des fins médicinales.


Crocodile des marais 05
Crocodile des marais en Inde

CONSERVATION

Pour faire face au braconnage, des programmes de conservation ont été mis en place, notamment en Inde, incluant des programmes d'élevage et de réintroduction dans des zones protégées. Aujourd'hui, ces fermes d'élevage se retrouvent avec trop de crocodile par rapport au nombre qu'ils peuvent réintroduire. L'opposition locale pour la réintroduction de l'espèce dans son milieu naturel a augmenté refusant le retour du crocodile dans certaines régions. Le gouvernement indien a mis un terme à toutes reproductions en captivité de cette espèce, et a découragé toute évaluation du potentiel commercial de cette espèce en ce qui concerne sa conservation. Dans d'autres pays, l'intérêt pour l'élevage en captivité et les programmes de repeuplement semblent être mieux engagés notamment au Pakistan.


Crocodile des marais 06
Crocodile des marais au Lalbagh Garden en Inde

STATUT

Les données sur leur statut dans la nature sont assez variables. Même si des populations existent dans toute son aire de répartition, ces populations sont isolées et leur nombre est faible. Au Bangladesh et au Myanmar, on craint que plusieurs populations ne soient aujourd'hui éteintes. Les plus grandes populations résident au Sri Lanka dont le nombre d'individus est estimé à 2 000 animaux. En Inde, on estime qu'il y aurait entre 3 000 et 5 000 spécimens, mais ces derniers sont répartis en une cinquantaine de petites populations. Le crocodile des marais est aujourd'hui inscrit à l'Annexe I de la CITES et dans la catégorie vulnérable (VU) sur la Liste rouge des espèces menacées d'extinction de l'IUCN.


Crocodile des marais 04
Gros plan du crocodile des marais
© Shah Rogers

SOUS-ESPÈCES

Le crocodile des marais est une espèce dite monotypique ne comportant aucune sous-espèce. Il a néanmoins été suggéré que les populations qui résident au Sri Lanka soient reconnues comme sous-espèce, mais l'idée n'a pas été officiellement acceptée.


Crocodile des marais 01
Portrait du crocodile des marais

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communCrocodile des marais
English nameMugger crocodile
Marsh crocodile
Español nombreCocodrilo de las marismas
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseReptilia
Sous-classeArchosauromorpha
OrdreCrocodilia
FamilleCrocodylidae
GenreCrocodylus
Nom binominalCrocodylus palustris
Décrit parRené Primevère Lesson
Date1831



Satut IUCN

Vulnérable (VU)

Marsh crocodile
En anglais, le crocodile des marais est appelé
Marsh crocodile ou Mugger crocodile

SOURCES