Manimalworld

Dhole (Cuon alpinus)


Le dhole (Cuon alpinus), ou Chien sauvage d'Asie, est un mammifère appartenant à la famille des canidés dans le genre Cuon dont il est le seul représentant.


Dhole (Cuon alpinus)
Dhole (Cuon alpinus)



ORIGINES

Le genre Cuon serait apparu récemment, au quaternaire. Il pourrait être une forme cousine du lycaon avec lequel il partage un certain nombre de comportements. Au quaternaire, un canidé de grande taille, appelé Xenocyon lycaonoides ayant vécu dans tout l'ancien monde, est considéré alternativement comme son ancêtre ou celui du lycaon par des chercheurs qui, de nos jours, ne sont toujours pas d'accord entre eux.

Plus tard, le Cuon, sous sa forme actuelle, existait en Asie ainsi que dans toute l'Europe, en Russie, en Chine, en Sibérie et en Indonésie.


Cuon alpinus
Cuon alpinus

DESCRIPTION

Le dhole diffère de la plupart des canidés par la réduction du nombre de molaires de chaque côté de la mâchoire inférieure, et par un museau à conformation épaisse. Ces deux caractéristiques sont parfaitement adaptées au régime alimentaire complètement carné de l'animal.

Sa fourrure est de couleur rouge orangé et parfois peut virer au gris foncé. Chez les sous-espèces montagnardes, le pelage d'hiver est long et de couleur rouge éclatant. Le pelage d’été est nettement plus court et la couleur plus terne. Il a des oreilles rondes et les yeux couleur ambre.

Le dhole mesure entre 75 et 100 cm de long pour un poids allant de 15 à 20 kg. Sa queue mesure environ 40 cm de long dont l'extrémité est de couleur noire.

Le dhole est un excellent coureur. Les pattes avant sont garnies de quatre griffes solides, non rétractiles. Ayant perdu une molaire de chaque côté de la mâchoire inférieure, la longueur des mâchoires est courte, ce qui accroît la puissance de la morsure.


Chien sauvage d'Asie
Le dhole est également appelé Chien sauvage d'Asie

HABITAT

Le dhole peut se rencontrer en Asie du Sud-est tout comme en Malaisie, sur l'île de Java, l'île de Sumatra, au nord de la Corée, en Birmanie, en Chine et à l'est de la Russie.

Le dhole vit principalement dans les zones forestières, mais on peut quelques fois les rencontrer dans les steppes ou encore en montagne.

L'adaptabilité de cet animal lui a permis, par le passé, d'occuper des latitudes et des altitudes de grande amplitude. Les populations se sont fortement fragmentées et réduites ces dernières décennies, et la répartition actuelle de l'espèce est aujourd'hui mal connue.

Les plus grandes populations se trouveraient en Inde centrale et du sud. Devant le manque d'information actualisé sur ce mystérieux canidé, l'IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) a décidé de lancer un programme d'enquête pour connaître la distribution exacte ainsi que l'état général de l'espèce.


Cuon alpinus range map
Carte de répartition du dhole

ALIMENTATION

Le dhole est un canidé principalement carnivore. Il peut avaler jusqu'à 4 kg de viande en 1 heure. C'est un chasseur redoutable et rusé. Les meutes n'hésitent pas à s'attaquer à plus gros qu'eux. Les buffles et les cerfs axis sont leurs proies habituelles. En montagne, le dhole se délecte également des bouquetins.

À ses heures, le dhole peut être également un charognard. Ce prédateur redoutable n'hésite pas, lorsqu'il est en groupe, à faire face devant un tigre, un ours ou un léopard qui rechignerait à lui laisser son butin.

Le dhole se contente parfois de fruits ou de baies ainsi que de poissons quand la disette se fait sentir et que les grosses proies viennent à manquer.


Dhole 03
Le dhole est un redoutable prédateur
Auteur: Joachim S. Müller

TECHNIQUES DE CHASSE

* Première technique :

La première technique de chasse du dhole consiste à ratisser le terrain. La meute progresse en ligne frontale jusqu'à ce qu'une proie soit repérée.

Si la proie est petite un seul dhole suffira pour la mettre à mort. Par contre, s'il s'agit d'un animal plus imposant, la meute entière est mise à contribution. La victime est attaquée sur tous les côtés. Mordue sans relâche à la croupe et aux flancs, elle finit par mourir d'hémorragie.

Contrairement aux loups, les dholes ne mordent pas à la gorge. Ils s'en prennent aux viscères, cisaillant les flancs de l'animal et répandant les intestins à terre.

La violence de la mise à mort a valu au dhole une réputation de chiens tueurs et cruels. Cependant, il faut savoir que la proie éviscérée meurt dans les minutes qui suivent l'assaut. Il n'est d'ailleurs pas le seul animal à tuer de manière peu conventionnelle. Citons par exemple le lycaon qui utilise la même technique ou encore dans le monde marin l'orque ou épaulard qui ne tue pas à coups de dents mais jette sa proie au loin pour qu'elle meurt sous le choc ou encore saute puis retombe sur sa victime.

La loi du monde animal est ainsi faite. On pourrait néanmoins ajouter que l'homme est sans doute le plus cruel, car contrairement aux animaux il tue pour le plaisir, rarement pour se nourrir.

En montagne, le dhole fait preuve de ruse. Il peut acculer un bouquetin au bord d'un précipice et attendre que l'animal y tombe sous l'effet de la panique.


Dhole 05
Dhole au zoo d'Olomouc

* Seconde technique :

La seconde technique de chasse du dhole est plus subtile, car elle consiste à diviser la meute en deux groupes. Le premier lève le gibier et rabat la proie vers le second groupe. Ce dernier est posté à l'orée de la forêt et se charge de couper la retraite à l'animal affolé. Chaque groupe communique avec l'autre en émettant de courts sifflements.


Dhole 02
Gros plan du dhole

REPRODUCTION

La saison de l'accouplement du dhole se déroule généralement de novembre à avril. Dans une meute, seule la femelle dominante a le droit de se reproduire. Cela permet une parfaite régulation du taux des naissances au sein de la meute.

Après une période de gestation de 63 jours, la femelle met au monde une portée de 1 à 12 petits. Tous les membres du groupe participent à l'éducation des nouveau-nés jusqu'à leur maturité vers l'âge d'un an.


Dhole 06
Dhole juvénile

COMPORTEMENT

Le dhole est un animal hautement sociable et coopératif. Les groupes qu'il forme sont composés d'une dizaine d'individus en moyenne, mais on a déjà pu observer des meutes de plus de 30 individus.

Les meutes sont de mœurs territoriales et leur volume est régulé par des facteurs sociaux affectant la reproduction, c'est-à-dire qu'une seule femelle du groupe se reproduit. L'émigration ou la mort des adultes ou même des jeunes sont également des facteurs de reproduction.

Le dhole chasse presque toujours en groupe, préférentiellement des proies de taille moyenne comme le cerf axis. Il s'attaque parfois à des proies de plus grandes tailles. L'attitude groupée lui permet d'écarter de son chemin un tigre, et comme ce dernier, le dhole est très à l'aise dans l'eau dans laquelle il précipite parfois ses victimes.


Dhole 07
Dholes en meute

Le CRI DU DHOLE

Si le dhole est considéré comme un chien sauvage, il a pourtant la particularité de ne pas aboyer.

Les sons émis par le dhole incluent le geignement, le grognement, le glapissement, le sifflement et le couinement chez les petits. Le sifflement est un son de contact souvent utilisé pour le rassemblement de la meute, après l'échec d'une poursuite.

Les cris du dhole sont principalement le geignement, le glapissement, le sifflement et le couinement. On dit qu'il geigne, glapit, siffle et couine. Pour écouter le cri du dhole, cliquez sur les lecteurs ci-dessous.


            
Écouter les cris du dhole

MENACES

La destruction progressive de l'habitat naturel est la principale menace pour le dhole. La conséquence en est la diminution du nombre de ses proies favorites. En outre, les populations fragmentées et l'apparition de maladies telles que la rage contribuent sérieusement à affaiblir l'espèce.

Près de quatre millions d'hectares de forêts ont disparu en 20 ans en Inde. Les inondations dues aux barrages, l'extension des terres agricoles, les incendies ainsi que la déforestation ont considérablement modifié l'habitat du dhole.

Par ailleurs, dans les poches forestières encore intactes, le braconnage est toujours d'actualité, bien que dans la plupart des pays où il est présent, le dhole soit protégé. Extrêmement localisé, il est devenu fort rare.


Dhole 08
Dhole au zoo de Toronto

PROTECTION

Le dhole est aujourd'hui classé parmi les espèces menacées. Il est inscrit en annexe II de la CITES et également en tant qu'espèce en danger (EN) sur la Liste rouge de l'IUCN.

Le dhole souffre actuellement des maladies importées telles que la rage qui cause d'énormes dégâts parmi les populations. On a observé que certaines sous-espèces disparaissent totalement sans que l'on sache pourquoi.

Sa survie est favorisée dans les espaces protégés où il bénéficie parfois de la protection accordée au tigre, en particulier en Inde. Dans plusieurs pays, et depuis plusieurs années, il est désormais interdit de le chasser. Malgré cette relative protection, il continue à être braconné en particulier à cause de la prétendue concurrence qu'il fait aux chasseurs. Mais n'oublions pas que contrairement à l'homme, le dhole chasse pour se nourrir et non pour le plaisir.


Dhole 09
Photographie d'un dhole prise en Inde

MESURES DE CONSERVATION

Le dhole est un animal protégé sur presque toute son aire de répartition en Inde. Il est protégé en vertu de l'Annexe I de la Wildlife Act datant de 1972. La chasse de ce canidé est également interdite en Russie depuis 1974. Cependant, les empoisonnements subits par les loups gris dans le pays portent atteinte également aux populations résiduelles de dhole. En Inde et au Népal, le dhole est protégé dans de nombreuses réserves de tigres, ce qui a contribué à maintenir son bastion dans le sud de l'Inde.

Au Cambodge, le dhole est un animal intégralement protégé de toute chasse. Au Viet Nam, le dhole est protégé par le décret 18/HDBT (17/01/1992) et la modification du décret 48/2002/ND-DP (22/04/2002) dans la catégorie II B, qui délimite un quota de chasse annuelle. Le dhole est également répertorié dans la catégorie II des espèces protégées en vertu de la Loi sur la protection de la faune chinoise de 1988.

En Inde, le Projet Tigre arrive à faire maintenir les populations de dholes où ceux-ci cohabitent avec le tigre alors qu'en Indochine aucune mesure de protection n'a été mise en place pour sauver l'espèce.

Il y a moins de 110 dholes vivant en captivité et bien que le taux de reproduction soit bon, il y a peu de chances que les sous-espèces de dholes puissent être conservées vu qu'elles sont déjà largement métissées.

Pour en savoir plus sur le dhole :

* Cuon.net


Dhole 10
Portrait du dhole

SOUS-ESPÈCES

Le dhole est l'unique représentant du genre Cuon. Par contre, l'espèce est composée de huit sous-espèces dont une est aujourd'hui éteinte. La liste ci-dessous est basée selon ITIS :

- Cuon alpinus adustus

- Cuon alpinus alpinus

- Cuon alpinus fumosus

- Cuon alpinus hesperius

- Cuon alpinus laniger

- Cuon alpinus lepturus

- Cuon alpinus sumatrensis

- Cuon alpinus major


Dhole 11
Le dhole est l'unique représentant du genre Cuon

SAVIEZ-VOUS QUE ?

* Le dhole peut émettre des sons vocaux extraordinaires comme glousser comme un poulet ou encore miauler comme le chat.

* Le dhole est une espèce bien distincte depuis plusieurs millions d'années.

* Sa dentition est unique dans la famille des chiens.

* Le dhole est un excellent nageur. Il profite souvent de cet avantage pour conduire ses proies dans l'eau.


Dhole 12
Dhole au zoo de Budapest

VIDÉO


Encore plus de vidéos de Manimalworld Phenyx

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communDhole
Autres nomsChien sauvage d'Asie
Chien rouge
Cuon d'Asie
English nameDhole
Asiatic Wild Dog
Indian Wild Dog
Red Dog
Español nombrePerro Salvaje Asiático
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleCanidae
GenreCuon
Nom binominalCuon alpinus
Décrit parPeter Simon Pallas
Date1811



Satut IUCN

En danger (EN)

Asian Wild dog
En anglais, le dhole est appelé Asian Wild dog

FICHE POUR ENFANTS

Retrouvez ci-dessous une petite fiche simplifiée du dhole pour les enfants en image.


Dhole fiche enfants
Fiche pour enfants du dhole
© Manimalworld

SOURCES