Manimalworld

Chien chanteur de Nouvelle-Guinée (Canis lupus hallstromi)


Le chien chanteur de Nouvelle-Guinée (Canis lupus hallstromi), appelé aussi dingo de Nouvelle-Guinée, est une sous-espèce de loup gris non reconnue par l'ITIS. Le chien chanteur de Nouvelle-Guinée est à l'origine un chien domestique retourné à l'état sauvage, au même titre que le dingo australien avec lequel il est apparenté.


Chien chanteur de Nouvelle-Guinée (Canis lupus hallstromi)
Chien chanteur de Nouvelle-Guinée (Canis lupus hallstromi)



HISTOIRE

Le premier chien chanteur répertorié fut capturé en Nouvelle-Guinée en 1897. À cette époque, les naturalistes tuaient les spécimens pour les étudier. Sir William Mac Gregor envoya la peau et le squelette du spécimen conservé dans de l'alcool au musée du Queensland. Il décrit ce chien mesurant 29 cm de haut et principalement de couleur noire. Des marques blanches étaient visibles sur le cou, la gorge, la poitrine et le bout de la queue. De 1897 à 1954, ce spécimen était l'unique référence pour la communauté scientifique.

En 1956, Albert Speer et JP Sinclair ont obtenu deux spécimens provenant de la vallée Lavanni. Les chiens ont été envoyés à Sir Edward Hallstrom qui avait mis en place un centre d'étude de l'animal indigène en Nondugi , puis au zoo de Taronga à Sydney, en Australie. Pendant longtemps la controverse faisait rage en ce qui concerne la classification taxonomique de ce canidé. En 1958, Ellis Troughton a examiné les deux individus du zoo Taronga à Sydney. Par la suite, le chien chanteur de Nouvelle-Guinée fut classé comme une espèce distincte et nommé Canis hallstromi (en l'honneur de Sir Edward Hallstrom).

Par la suite, il fut reclassé à plusieurs reprises et appelé Canis lupus hallstromi ou Canis familiaris hallstromi. La plupart des auteurs le classe soit comme une espèce distincte soit comme un chien domestique. Mammal Species of the World (MSW) liste ce chien comme une sous-espèce de loup gris, provisoirement séparé du chien domestique.


Canis lupus hallstromi
Canis lupus hallstromi

DESCRIPTION

Comparé à d'autres espèces du genre Canis, le chien chanteur de Nouvelle-Guinée est décrit comme relativement court sur pattes avec une tête large. Il mesure en moyenne 31 à 46 cm de haut pour un poids allant de 9 à 14 kg. Le chien chanteur présente 2 couleurs différentes, certains spécimens sont noirs, d'autres sont roux. La queue est touffue, assez longue se terminant par une pointe blanche.

La taille du cerveau du chien chanteur est analogue à celle du chien domestique. En revanche ses comportements et en particulier sa gamme de vocalises sont différents. La structure de sa rétine diffère également de celle des chiens domestiques, des dingos et des loups, ce qui laisse à penser que le chien chanteur est en cours de spéciation. Les analyses ADN montrent également quelques spécificités chez cette sous-espèce.

Les membres et la colonne vertébrale du chien chanteur sont très flexibles, et il peut écarter les jambes latéralement à 90 °, comme le fait le chien norvégien de macareux. Il peut également faire pivoter ses pattes arrière, ce qui leur permet de grimper aux arbres. Toutefois sa capacité de grimper n'atteint pas celle du renard gris.

Le chien chanteur de Nouvelle-Guinée est doté d'oreilles droites et pointues recouvertes de poils. Elles tournent comme un récepteur directionnel lui permettant d'entendre les faibles sons. La couleur des yeux varie de la couleur ambre foncé à brun foncé.


Chien chanteur
Le chien chanteur arbore parfois une fourrure de couleur noire

HABITAT

Sur la base archéologique et des preuves ethnographiques, on peut supposer que le chien chanteur de Nouvelle-Guinée était autrefois réparti sur l'ensemble de la Nouvelle-Guinée et plus tard limité aux montagnes supérieures. Comme il n'y a eu aucune observation vérifiée de ces chiens en Papouasie-Nouvelle-Guinée depuis les années 1970, ces chiens sont soit rares, ou peut-être éteint.

Selon quelques rapports, l'habitat du chien chanteur de Nouvelle-Guinée se compose de montagnes et de montagnes rocheuses à une altitude de 2 500 à 4 700 m. Les principales zones de végétation sont la forêt mixte, les forêts de hêtres, la forêt moussue, la forêt subalpine de conifères et les prairies alpines.


Canis lupus hallstromi range map
Carte de répartition du chien chanteur de Nouvelle-Guinée

ÉCOLOGIE

Selon certains rapports datant des années 1970 et 1990, le chien chanteur de Nouvelle-Guinée, qu'il soit de souche pure ou hybride, se nourrit principalement de marsupiaux, de rongeurs, d'oiseaux et de fruits. Robert Bino a déclaré que les proies de ce canidé se composaient entres autres de wallabies, de casoars nains et d'autres oiseaux. En captivité, le chien chanteur est généralement nourrit de viande crue à base de volaille, de bœuf, de wapiti, de cerf ou de bison.

Comme le dingo, le chien chanteur de Nouvelle-Guinée se reproduit une fois par an. La saison de reproduction commence généralement en août et se termine au cours de décembre. Après une période de gestation d'environ 63 jours, la femelle met au monde une portée de 6 à 8 petits. Les chiots naissent avec une fourrure brun chocolat noir avec des taches or et des teintes rougeâtres qui changent en brun clair à l'âge de 6 semaines. Ils auront la coloration des adultes se produit autour de 4 mois. Les mâles en captivité participent souvent à l'élevage leurs petits en leur apportant la nourriture. Les femelles sont très protectrices et attaqueront leurs homologues masculins si elles estiment qu'ils constituent un danger pour les chiots.


Chien chanteur 01
Le chien chanteur est un mammifère carnivore

COMPORTEMENT

Dans un court rapport datant de 1988, Flannery explique que le chien de Nouvelle-Guinée vivant dans les montagnes de la Papouasie-Nouvelle-Guinée est un animal plutôt timide et très rusé. Selon Robert Bino (un étudiant de l'Université de Papouasie-Nouvelle-Guinée), ce chien se repose sous les racines des arbres et les corniches en Nouvelle-Guinée de façon plus sporadique. Bino a théorisé que ces chiens sont très mobiles et chasse en solitaire et a conclu qu'ils pourraient donc utiliser plusieurs cachettes dans leur domaine vital.


Chien chanteur de Nouvelle-Guinée 02
Gros plan du chien chanteur de Nouvelle-Guinée

STATUT GÉNÉTIQUE

Lors d'analyses génétiques effectuées sur le dingo australien, les scientifiques ont découvert que l'ADN mitochondrial différait de celui du chien chanteur de Nouvelle-Guinée par deux mutations ponctuelles. Cela a néanmoins démontré la possibilité réelle d'une origine commune avec les dingos australiens, ainsi qu'un échange génétique et l'affiliation avec le chien domestique. Soit les dingos de l'Australie descendent des chiens chanteurs de Nouvelle-Guinée ou l'inverse. En outre, l'analyse ADN peut montrer que les dingos thaïlandais sont également étroitement liés aux chiens chanteurs.

Il fut un temps où le chien chanteur de Nouvelle-Guinée n'était pas considéré comme digne d'étude, car il était considéré comme un chien domestique redevenu sauvage. Aujourd'hui cependant, l’archéozoologie qui favorise la protection de ces chiens, affirment que le chien chanteur est une relique de la vie des premiers chiens et au moins en partie de l'héritage du peuple de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il est considéré comme étant digne de protection, puisque la population captive est hautement consanguine et la population sauvage est probablement exclue de plusieurs parties de son aire de répartition d'origine. Le ministère de l'Environnement et de la Conservation de Nouvelle-Guinée a d'ailleurs annoncé des mesures de protection.


Chien chanteur de Nouvelle-Guinée 03
Chien chanteur de Nouvelle-Guinée en captivité

CONSERVATION

Il existe deux organismes dont l'unique but est la conservation et la préservation du chien chanteur de Nouvelle-Guinée. Les organisations, New Guinea Singing Dog Conservation Society (NGSDCS) et New Guinea Singing Dog International (NGSDI), sont toutes deux basées aux États-Unis.

L'hybridation est l'une des plus sérieuses menaces pour le chien chanteur de Nouvelle-Guinée. Cette vulnérabilité a été et est encore à l'origine d'une "dilution" des gènes de dingo nécessaires pour maintenir la pureté de l'espèce.


Encore plus de vidéos de Manimalworld Phenyx

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communChien chanteur de Nouvelle-Guinée
Autre nomDingo de Nouvelle-Guinée
English nameNew Guinea singing dog
Español nombrePerro cantor de nueva guinea
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreCarnivora
Sous-ordreCaniformia
FamilleCanidae
GenreCanis
EspèceLoup gris
Nom binominalCanis lupus hallstromi
Décrit parTroughton
Date1958

New Guinea singing dog
En anglais, le chien chanteur est appelé New Guinea singing dog

SOURCES