Manimalworld

Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni)


Le nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni) est une espèce d'antilope appartenant à la famille des Bovidae. D'aspect similaire avec le nyala (Tragelaphus angasii), il est néanmoins plus proche du koudou.


Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni)
Nyala de montagne (Tragelaphus buxtoni)



DESCRIPTION

Le nyala de montagne est un mammifère ongulé mesurant entre 1,90 et 2,60 m de long, de 90 à 135 cm de haut, pour un poids allant de 150 à 320 kg. La taille de la queue varie de 20 à 25 cm de longueur. Le dimorphisme sexuel est présent chez cette espèce, les mâles étant plus grands et plus lourds que les femelles.

Seuls les mâles sont dotés de cornes spiralées en forme de lyre typique des antilopes à cornes en spirale. Celles-ci mesurent de 85 à 118 cm de long. Elles sont de couleur grisâtre et se terminent par une pointe de couleur jaune ivoire que l'on voit que chez les individus adultes.

Le pelage est gris-brun, comportant parfois des rayures et des taches blanches mal définies. Le manteau des mâles devient plus foncé au fur et à mesure qu'ils prennent de l'âge. Les parties inférieures sont légèrement plus pâle, et les jambes noires portent des taches blanches sur l'intérieur, tandis que la queue est assez touffue, avec un dessous blanc. Le manteau du nyala de montagne est lisse et brillant pendant l'été, devenant plus terne pendant les mois d'hiver.


Tragelaphus buxtoni
Tragelaphus buxtoni

HABITAT

Le nyala de montagne est une espèce endémique des hauts plateaux d’Éthiopie, au Sud-est de la vallée du Rift. Autrefois, il se produisait également à l'Est de Gara Muleta et au Nord de Shashamane Sidamo dans le Sud, mais a été éliminé d'une grande partie de son ancienne aire de répartition. Actuellement, la principale zone de distribution est le Parc National des Montagnes de Balé et les escarpements orientaux du massif de Balé. Il se produit à des altitudes de 1 800 à 3 400 m, mais est plus abondant entre 2 400 et 3 200 m. Il vit dans les forêts, maquis, landes et les franges de montagne. Les densités les plus élevées (jusqu'à 21 au km²) ont été enregistrées dans les prairies de montagne de Gaysay, dans les massifs de Balé, où il y a une combinaison d'herbe avec une couverture boisée pour se reposer pendant la journée. Pendant la saison des pluies, il passe son temps à basse altitude dans les zones de prairies.


Tragelaphus buxtoni map
Carte de répartition du nyala de montagne

ALIMENTATION

Le nyala de montagne est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose principalement d'herbes, de graminées, des plantes aquatiques, des lichens et de plantes ligneuses. Il se nourrit généralement le matin et le soir, se reposant pendant les heures les plus chaudes de la journée.


Nyala de montagne 02
Le nyala de montagne est un animal herbivore
© Frank Deschandol/Philippe Sabine

REPRODUCTION

Chez le nyala de montagne, la reproduction peut avoir lieu toute l'année, bien que l'on note un pic en décembre et janvier pendant la période la plus sèche de l'année. Les pics de naissances varient selon le lieu, une caractéristique probablement dû à des différences de climat. Après une période de gestation estimée entre 8 et 9 mois, la femelle met au monde un seul petit. Le pelage du nouveau-né est de couleur ocre qui lui permet de se fondre dans l'environnement des végétations denses, bien à l'abri des prédateurs. Le sevrage se produit généralement autour du sixième mois. Les cornes commencent à pousser chez les mâles vers l'âge de 6 mois et atteignent leur taille adulte à 6 ans. La maturité sexuelle est atteinte entre 18 et 24 mois. Il semble qu'une femelle ne se reproduise pas à nouveau tant que sa progéniture précédente est encore avec elle, c'est-à-dire 2 ans.


Nyala de montagne 03
Nyala de montagne femelle

COMPORTEMENT

Le nyala de montagne se déplace en petits groupes composés de deux à treize individus. La taille des troupeaux a tendance à être plus grande dans des habitats ouverts que dans les forêts. Ces groupes sont essentiellement composés de femelles, dont une matriarche, et leurs petits, mais dans la moitié des cas observés un mâle mature (mais pas vieux) est présent. Les jeunes mâles âgés de plus de deux ans sont un peu grégaires, vivant en troupeaux avec une hiérarchie déterminée par de fréquents combats. Les mâles adultes peuvent s'associer en petits groupes de deux à sept individus. Les vieux mâles sont habituellement solitaires, tandis que les femelles solitaires sont exceptionnellement rares.

Les groupes ont tendance à être plus petits pendant la saison sèche. Pendant les pluies, les femelles limitent leurs mouvements dans une zone de 5 km², alors que les mâles peuvent étendre leurs mouvements dans une zone de 20 km². Généralement sédentaires, cette antilope ne semble pas être territoriale. Le nyala de montagne effectue probablement des migrations saisonnières, cherchant l'abri des forêts de basses altitudes pendant la saison des pluies, lorsque les hautes montagnes deviennent très défavorables. Par coïncidence, il y a augmentation de la disponibilité des prairies de basse altitude pendant la saison des pluies.


Nyala de montagne 04
Nyala de montagne mâle

PRÉDATEURS

Les prédateurs potentiels du nyala de montagne sont le léopard (Panthera pardus), le lion (Panthera leo) et la hyène tachetée (Crocuta crocuta), bien que les deux derniers soient rarement observés aux altitudes fréquentées par ce bovidé. Les léopards sont plus susceptibles de tuer de jeunes animaux, dans la mesure où les adultes sont plus grands et que le léopard s'attaque habituellement, en raison de leur abondance, à des proies plus petites. Les petits prédateurs tels que le serval (Leptailurus serval) et le chacal à flancs rayés (Canis adustus) peuvent tuer occasionnellement un petit veau, mais ne sont probablement pas une menace majeure pour l'espèce.


Nyala de montagne 04
Gros plan du nyala de montagne

MENACES

Les principales menaces pour le nyala de montagne sont la chasse illégale, la destruction des forêts de montagne et des landes, l'empiètement du bétail sur les pâturage, l'expansion de l'agriculture à haute altitude, les routes et le harcèlement par les chiens. L'occupation permanente de l'habitat convenable en raison de l'accroissement des populations humaines et animales exerce une pression énorme sur l'habitat de ce bovidé sur toute son aire de répartition. Le nyala de montagne est largement chassé pour sa viande et ses cornes. Son aire de répartition restreinte et ses populations fragmentées le rendent très vulnérable aux activités humaines et des événements stochastiques.


Tragelaphus buxtoni 01
Tragelaphus buxtoni ne comprend aucune sous-espèce

STATUT ET CONSERVATION

Le nyala de montagne est actuellement considéré comme une espèce menacée. Il est inscrit dans la catégorie En danger (EN) sur la Liste rouge de l'IUCN.

Cette antilope est entièrement protégée par la loi, mais l'application de celle-ci est généralement nulle. Une protection efficace est limitée à environ 20 km ² d'habitat dans Gaysay et autour du Parc National des Montagnes de Balé. Ce parcs nationaux abrite près de la moitié de la population totale de nyala de montagne. Le petit sanctuaire faunistique de Kuni-Muktar a été créé en 1990 comme une seconde zone protégée pour l'espèce, mais en 1996, ce sanctuaire a souffert du braconnage, de la déforestation, de la culture et du ravinement et l'espèce ne s'y est pas reproduite.

Le nyala de montagne est, avec le loup d’Éthiopie, une espèce emblématique clé pour le parc national des montagnes de Balé et son avenir sera étroitement lié à l'avenir à cette zone protégée. Il est également très important de répartir le risque en établissant une protection et une gestion efficace des populations de nyalas de montagne en dehors de son aire actuelle. La chasse au trophée durable dans certaines régions a très fort potentiel pour générer les revenus nécessaires pour financer une conservation efficace de cette espèce et des autres espèces endémiques qui partagent son habitat. Il est également souhaitable d'établir une population captive autonome en collaboration avec les autorités de conservation éthiopienne, comme une assurance pour l'avenir des populations sauvages.


Mountain nyala
En anglais, le nyala de montagne est appelé Mountain nyala

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communNyala de montagne
English nameMountain nyala
Balbok
Español nombreNiala montano
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleBovinae
GenreTragelaphus
Nom binominalTragelaphus buxtoni
Décrit parRichard Lydekker
Date1910



Satut IUCN

En danger (EN)

Nyala de montagne 01
Le nyala de montagne

VOIR AUSSI


* Nyala


SOURCES