Manimalworld

Grand bharal (Pseudois nayaur)


Le grand bharal (Pseudois nayaur) est un mammifère ruminant appartenant à la famille des bovidés. Il est classé dans le genre Pseudois avec le petit bharal (Pseudois schaeferi). Le grand bharal est également connu sous le nom de Mouton bleu.


Grand bharal (Pseudois nayaur)
Grand bharal (Pseudois nayaur)
© Manimalworld



DESCRIPTION

Le grand bharal est un mammifère ongulé qui mesure entre 1,15 et 1,65 m de long, de 75 à 90 cm de haut pour un poids allant de 35 à 75 kg. Le dimorphisme est minime chez cette espèce, mais les mâles ont tendance à être plus grands que les femelles. La queue mesure entre 10 et 20 cm de long.

Le pelage est en général de couleur gris bleuâtre, mais diffère de ton selon les individus. Certains sont plutôt marron clair. Le front, le bas du cou et l'avant des pattes (antérieures et postérieures) sont de couleur noire. Les joues, le haut du cou, le museau, le ventre, l'arrière des pattes et les genoux sont blancs.

Les deux sexes sont dotés d’une paire de cornes striées sur la surface supérieure. Elles sont plus grandes, plus épaisses et plus incurvées chez les mâles et peuvent mesurer jusqu'à 80 cm de long. Elles poussent vers le haut, puis tournent sur le côté et se courbent vers l'arrière. Celles des femelles sont plus courtes et droites, ne dépassant guère les 20 cm.


Pseudois nayaur
Pseudois nayaur

HABITAT

L'aire de répartition du grand bharal se situe en Asie. On le trouve notamment au Bhoutan, en Chine (Gansu, Ningxia frontière de la Mongolie-Intérieure, Qinghai, Sichuan, Tibet, dans le sud du Xinjiang, et le nord du Yunnan), au nord de l'Inde, au nord du Myanmar, au Népal et au nord du Pakistan. Certaines sources ont indiqué que cette espèce pourrait également se produire au Tadjikistan, mais les données récentes manquent. Ce bovidé occupe une variété d'habitat. Il vit généralement près des falaises, mais évite d'entrer dans les zones boisées. On le trouve sur les pentes herbeuses ouvertes des hautes montagnes à des altitudes comprises entre 2 500 et 5 500 m. Cette espèce est capable de maintenir localement des densités élevées de populations dans les habitats inhospitaliers contrairement à d'autres espèces sauvages. Souvent, ces zones sont proches des zones habitées (bien que généralement à des altitudes plus élevées, ou dans des habitats moins productifs).


Pseudois nayaur map
Carte de répartition du grand bharal

ÉCOLOGIE

Le grand bharal est un mammifère herbivore dont le régime alimentaire se compose principalement de graminées, de plantes herbacées vivaces et de lichens.

L'accouplement a lieu entre octobre et janvier. Après une période de gestation d'environ 160 jours, la femelle met au monde un seul petit. Le sevrage se produit vers l'âge de 6 mois. La maturité sexuelle est généralement atteinte vers 1 an et demi, bien que les mâles ne soient pleinement actifs sexuellement que vers l'âge de 7 ans. L'espérance de vie de l'espèce est comprise entre 12 et 15 ans.

Le grand bharal est actif tout au long de la journée. Généralement solitaire, on peut néanmoins l'observer en groupes d'une vingtaine d'individus. Au Népal, la densité des populations est 0,9 à 2,7 animaux au km², augmentant à 10 en hiver lorsque les troupeaux se rassemblent dans les vallées. Son pelage lui offre un excellent camouflage vu l'absence de couverture boisée dans son habitat naturel. Lorsqu'il perçoit un danger, le grand bharal reste immobile et, une fois repéré, il détale dans les hauteurs des falaises abruptes où il se fige à nouveau.


bharal
Le bharal est un animal grégaire

PRÉDATEURS

Les principaux prédateurs du grand bharal sont la panthère des neiges, le léopard et le loup gris. Pour échapper à ses ennemis, ce bovidé adopte deux stratégies. Il reste presque toujours près des pentes escarpées pour pouvoir s'enfuir rapidement et pousse des cris d'alarme pour avertir ses congénères d'un éventuel danger.


Grand bharal 01
Sur les pentes escarpées le bharal est à l'abri des prédateurs

MENACES

Parce que l'accès à l'habitat du grand bharal est généralement difficile, la chasse de cette espèce semble être rare surtout dans les régions nord du plateau tibétain. Mais la pratique reste sans aucun doute d'actualité. Cependant, la Chine a récemment commencé à mettre en œuvre une nouvelle politique de confiscation de toutes les armes à feu, et des observations effectuées en 1998 et 2002 dans le Gansu et du Qinghai, démontre bien que la chasse a véritablement baissé.

Récemment, une épidémie de gale a été signalée dans l'extrême nord du Pakistan, et a nettement réduit les populations locales. Les maladies pourraient être une cause de préoccupation pour l'ensemble de l'aire de répartition du grand bharal, bien qu'aucun rapport similaire n'ait fait surface depuis.

Au Bhoutan, l'espèce n'est pas en danger immédiat et le nombre semble être en augmentation en raison de l'expansion des zones de pâturage pour les yaks domestiques. Cependant, le pâturage intensif par les deux espèces est nuisible pour la fragile végétation de haute montagne, et les taux de populations pourraient décliner dans un proche avenir.

En Inde, la principale menace est localisée sur la chasse, y compris par l'armée dans les postes éloignés. Au Népal, bien que dans certaines régions les croyances religieuses protègent le grand bharal contre le braconnage, la concurrence avec le bétail domestique pour la nourriture peut entraîner une dégradation de l'habitat sur la majeure partie de son aire de répartition naturelle.

Au Pakistan, les faibles effectifs font du grand bharal un animal vulnérable au braconnage ainsi qu'à la perte de son habitat.


Grand bharal 04
Gros plan du grand bharal
© Manimalworld

STATUT ET CONSERVATION

Le grand bharal n'est actuellement pas considéré comme une espèce menacée. Il est inscrit dans la catégorie Préoccupation mineure (LC) sur la Liste rouge de l'IUCN et n'a aucun statut spécifique aux Annexes de la CITES.

À part au Pakistan, où la population de grands bharals est limitée, l’espèce reste relativement répandue et localement abondante dans le reste de son aire de répartition. La situation de l'espèce s'explique par une bonne gestion de la conservation et la présence de l'espèce dans de nombreux parcs nationaux dans toute son aire de répartition.


Grand bharal 03
Grand bharal femelle
© Manimalworld

SOUS-ESPÈCES

Selon la classification actuelle, l'ITIS ne reconnaît aucune sous-espèce de grand bharal. Néanmoins, certaines autorités en reconnaissent au moins deux, mais la validité et les caractéristiques géographiques de ces sous-espèces restent incertaines :

- Pseudois nayaur nayaur

- Pseudois nayaur szechuanensis

Le statut actuel du petit bharal n'est actuellement pas entièrement éclairci. Aujourd’hui encore, certains auteurs le classent comme une sous-espèce du grand bharal. Ainsi, il est diversement considéré comme Pseudois schaeferi ou Pseudois nayaur schaeferi


Great bharal
En anglais, le grand bharal est appelé Great bharal
© Manimalworld

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communGrand Bharal
English nameGreat bharal
Himalayan blue sheep
Naur
Español nombreBaral
Carnero azul
Cabra azul del Himalaya
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleCaprinae
GenrePseudois
Nom binominalPseudois nayaur
Décrit parBrian Houghton Hodgson
Date1833



Satut IUCN

Préoccupation mineure (LC)

Grand bharal 02
Le grand bharal

VOIR AUSSI

* Petit bharal


SOURCES