Manimalworld

Gnou


Les gnous sont des animaux appartenant à la famille des bovidés. Il existe deux espèces de gnous, le gnou bleu (Connochaetes taurinus) (ou gnou à queue noire) et le gnou noir (Connochaetes gnou) (ou gnou à queue blanche.


Gnou
Le gnou



DESCRIPTION

Les gnous sont de grandes antilopes mesurant de 1,50 à 2,40 m de long, de 0,98 à 2,40 m de haut pour un poids allant de 100 à 270 kg. Leur queue mesure de 70 à 100 cm. Les deux sexes disposent d’une paire de cornes pouvant mesurer jusqu'à 83 cm de long.

Il existe deux espèces de gnous. Le gnou noir a un pelage brun foncé, une face massive hérissée de poils drus, une barbe qui couvre la gorge et le poitrail ainsi qu'une crinière blanche. Le gnou bleu a un pelage brun grisâtre marqué de zébrures sombre sur l'avant du corps qui est plus massif que l'arrière-train. Sa face est poilue et la barbe est noire ou blanche sous l'encolure.

Les cornes permettent de différencier facilement les deux espèces. Celles du gnou noir s'incurvent d'abord en avant et vers le bas, puis se redressent comme des crochets. Les cornes du gnou bleu partent sur le côté puis pointent vers le haut, faisant penser aux cornes d'une vache.

La couleur de la queue est également une caractéristique permettant de différencier les deux espèces. Le gnou noir a une queue blanche (d'où son nom de gnou à queue blanche) et le gnou bleu a une queue noire (gnou à queue noire).

Le gnou bleu peut atteindre 73 km/h en moyenne avec des pointes maximales de 100 km/h sur de courtes distances. Le gnou noir court à 58 km/h en moyenne avec des pointes à 85 km/h. Ce dernier est plus petit au garrot que son cousin et pèse moins lourd par rapport à sa taille.


Gnou 01
Caractéristiques des deux espèces de gnous

HABITAT

Les gnous sont des animaux vivants uniquement sur le continent africain. Le gnou bleu est l'espèce la plus répandue. On le trouve en Afrique du Sud, au Botswana, au Kenya, au Malawi, au Mozambique, en Namibie, en Tanzanie, en Zambie et au Zimbabwe. Le gnou noir possède une aire de répartition moins étendue. Il vit en Afrique du Sud, au Swaziland, au Lesotho et a été introduit en Namibie.


Connochaetes map
Carte de répartition des gnous

ALIMENTATION

Les gnous vivent surtout dans les savanes ouvertes des plaines et des plateaux d'Afrique orientale, où ils se nourrissent principalement d'herbes. À l'occasion, ils fréquentent également les zones récemment détruites par le feu, où la végétation de grands arbustes a fait place à une herbe courte et tendre dont ils sont particulièrement friands. Malgré leur préférence pour l'herbe, ils peuvent se contenter, faute de mieux, du maigre feuillage des espèces broussailleuses qu'ils trouvent sur leur passage durant la saison sèche.

Dans les rares régions où l'herbe est suffisamment abondante tout au long de l'année, les gnous sont sédentaires. Mais, partout ailleurs, ils effectuent de grandes migrations saisonnières pour partir à la recherche de nouveaux pâturages. Ces déplacements sont spectaculaires, car ils peuvent rassembler des milliers de bêtes dont le piétinement sur le sol desséché soulève d'immenses nuages de poussière qui sont visibles à plusieurs kilomètres de distance. Nombreux sont les gnous qui meurent au cours de ces migrations, victimes des prédateurs ou de noyade dans les rivières trop rapides.


gnou mâle
Gnou mâle

REPRODUCTION

Dans le domaine de la reproduction, les mœurs des gnous ne sont pas les mêmes selon qu'ils sont sédentaires ou nomades. Un troupeau en migration se compose de nombreux animaux des deux sexes et de tous les âges. À l'occasion des haltes, chaque mâle adulte peut se réserver un petit territoire où il s'accouple alors avec toutes les femelles qui s'y présentent. Les gnous sédentaires sont mieux organisés. Les femelles vivent à part avec leurs petits, en troupeaux dont l'importance numérique peut aller de 10 à 1 000 individus. Selon leur nombre et la quantité de nourriture disponible, leur territoire peut varier de 1 km² à une superficie beaucoup plus vaste. Les mâles quittent le troupeau de femelles vers l'âge de 1 an pour former des petits groupes de célibataires. Vers 3 ou 4 ans, ils deviennent solitaires et chacun s'efforce alors de délimiter un territoire qu'il défend contre ses concurrents.

Les jeunes naissent après une gestation de 8 mois au début de la saison des pluies, lorsque la nourriture est abondante. Dans les 15 minutes qui suivent leur naissance, les nouveau-nés commencent à se dresser sur leurs pattes et sont bientôt capables de trottiner. Jusqu'à leur sevrage, vers 9 mois, ils demeurent auprès de leur mère. Un petit sur six survit jusqu'à l'âge d'un an. La plupart sont victimes des prédateurs. L'espérance de vie des gnous se situe entre 15 et 20 ans dans la nature et jusqu'à 40 ans en captivité.


Gnou 02
Gnou femelle et leurs petits

COMPORTEMENT

En dépit des apparences, les gnous ne sont ni agressifs ni dangereux. Pourtant, lorsque l’on s'en approche, ils frappent le sol avec leurs sabots et abaissent leurs cornes d'un air menaçant, tout en fouettant l'air avec leur queue. Il arrive même qu'ils esquissent quelques pas de charge. Mais, si l'intrus ne se décourage pas, l’assiégé bat rapidement en retraite, pour reprendre à bonne distance ses manœuvres d'intimidation. En cas d'affrontement, les combats sont rarement sanglants.

En présence d'un danger, les gnous réagissent le plus souvent par la fuite. Ils vivent généralement en troupeaux de plus d'une centaine d'individus, les alentours étant surveillés en permanence par l'un ou l'autre. Dès qu'une menace se précise, comme l'approche d'un lion en chasse, le premier gnou qui s'en aperçoit averti les autres de la voix et tout le troupeau part aussitôt au grand galop.

Les gnous sont généralement sédentaires, sauf si la nourriture devient insuffisante. Ils effectuent alors des migrations saisonnières importantes. Durant ce voyage des zèbres, gazelles et élands les accompagnent, formant des rassemblements de plus de 2 millions de têtes.


Gnou 03
La grande migration des gnous

PRÉDATEURS

Les gnous sont une proie de choix pour bon nombre de prédateurs tels que les lions, hyènes, lycaons et léopards. Les guépards chassent généralement les nouveau-nés et les jeunes. Lors de leur grande migration, les gnous se rassemblent pour traverser les rivières. Ces endroits représentent un terrain de chasse idéal pour les prédateurs. Lors de la traversée, beaucoup de gnous périssent sous les dents des crocodiles. Les individus atteints de maladies, les jeunes, les blessés ou encore les femelles en gestation sont les plus vulnérables faces aux prédateurs.


Gnou 05
Troupeau de gnous s'abreuvant dans une mare

LE GNOU ET L'HOMME

On chasse le gnou dans presque toutes les régions où ils vivent. Leur chair est un peu dure, mais sa peau fait un excellent cuir et leur queue est traditionnellement utilisée comme chasse-mouches.

Malgré la chasse, le gnou bleu n'est pas une espèce menacée. Le gnou noir a bien failli disparaître au XIXe siècle. Les Boers, des colons d'Afrique du Sud, le tuaient pour se procurer sa viande et transformer sa peau en sacs à main, en ceintures et autres accessoires vestimentaires. Le massacre a sévi jusqu'aux années 1870, où cet animal n'était plus représenté que par quelques centaines d'individus. L'espèce fut heureusement sauvée de l'extinction par deux grands propriétaires Boers qui assurèrent sa protection dans leurs terres. Grâce à cette initiative, la population est aujourd'hui estimée à environ 18 000 individus.


Gnou noir
Le gnou noir ou gnou à queue blanche

LISTE DES ESPÈCES

Les gnous sont représentés par deux espèces, toutes deux classées dans le genre Connochaetes :

* Gnou bleu (Connochaetes taurinus)

* Gnou noir (Connochaetes gnou)


Gnou bleu
Le gnou bleu ou gnou à queue noire

CLASSIFICATION


Fiche d'identité
Nom communGnou
English nameWildebeest
Español nombreñu
RègneAnimalia
EmbranchementChordata
Sous-embranchementVertebrata
ClasseMammalia
Sous-classeTheria
Infra-classeEutheria
OrdreArtiodactyla
Sous-ordreRuminantia
FamilleBovidae
Sous-familleAlcelaphinae
GenreConnochaetes

Wildebeest
En anglais, le gnou est appelé Wildebeest

SOURCES